UNIVERSITE STRASBOURG ROBERT SCHUMAN

De
Publié par

Niveau: Supérieur, Doctorat, Bac+8
UNIVERSITE STRASBOURG 3 - ROBERT SCHUMAN Ecole Doctorale de droit, science politique et histoire Institut d'études politiques – Groupe de sociologie politique européenne Thèse présentée pour l'obtention du doctorat en science politique PROFESSION : EURODEPUTE Les élus français au Parlement européen et l'institutionnalisation d'une nouvelle figure politique et élective (1979-2004) Willy BEAUVALLET Thèse dirigée par : Niilo KAUPPI, directeur de recherche en science politique Renaud DORANDEU, professeur de science politique Soutenue le 26 novembre 2007 Jury : Renaud DORANDEU, professeur de science politique à l'IEP de Strasbourg Daniel GAXIE, professeur de science politique à l'Université Paris I Didier GEORGAKAKIS, professeur de science politique à l'IEP de Strasbourg Niilo KAUPPI, directeur de recherche au CNRS (GSPE-PRISME) Olivier NAY, professeur de science politique à l'Université Lille 2

  • politique multidimensionnel

  • processus social

  • french european

  • european

  • political professionalization

  • politique

  • national contexts

  • parlement européen

  • cadre


Publié le : mercredi 20 juin 2012
Lecture(s) : 67
Source : scd-theses.u-strasbg.fr
Nombre de pages : 670
Voir plus Voir moins

UNIVERSITE STRASBOURG 3 - ROBERT SCHUMAN
Ecole Doctorale de droit, science politique et histoire
Institut d’études politiques – Groupe de sociologie politique européenne

Thèse présentée pour l’obtention du doctorat en science politique


PROFESSION : EURODEPUTE
Les élus français au Parlement européen
et l’institutionnalisation d’une nouvelle figure politique et élective
(1979-2004)

Willy BEAUVALLET

Thèse dirigée par :
Niilo KAUPPI, directeur de recherche en science politique
Renaud DORANDEU, professeur de science politique


Soutenue le 26 novembre 2007



Jury :
Renaud DORANDEU, professeur de science politique à l’IEP de Strasbourg
Daniel GAXIE, professeur de science politique à l’Université Paris I
Didier GEORGAKAKIS, professeur de science politique à l’IEP de Strasbourg
Niilo KAUPPI, directeur de recherche au CNRS (GSPE-PRISME)
Olivier NAY, professeur de science politique à l’Université Lille 2

























Cette thèse a été préparée dans le cadre du Groupe de sociologie politique européenne
GSPE-PRISME (CNRS UMR 7012)
Maison interuniversitaire des Sciences de l’Homme – Alsace
Campus de l’Esplanade
5 allée du Général Rouvillois
CS 50008
67 083 Strasbourg Cedex
2Profession : eurodéputé
Les élus français au Parlement européen et l’institutionnalisation d’une nouvelle figure
politique et élective (1979-2004)

Cette thèse appréhende les élus européens comme des acteurs insérés dans un espace
politique multidimensionnel. Acteurs élus dans des contextes nationaux, les eurodéputés sont
dans le temps insérés dans un univers européen, régulé par des logiques propres et pourvoyeur
de nouvelles ressources politiques. L’objet de ce travail est de montrer comment se dessine
progressivement dans ce cadre une nouvelle catégorie de spécialistes du travail politique et
représentatif dont la compréhension est indissociable, non seulement de l’étude des processus
d’institutionnalisation du Parlement européen lui-même mais aussi de l’Union européenne
dans son ensemble. L’étude des eurodéputés français entre 1979 et 2004 montre que cette
professionnalisation doit cependant moins à des évolutions juridiques ou à des choix
idéologiques qu’à des processus sociaux et politiques marqués par la transformation de la
place du mandat européen dans les carrières politiques et la transformation des usages qui en
découlent. L’émergence de « carrières européennes » doit moins à une volonté ou une
ambition préexistante des acteurs qu’au résultat, même inattendu, des logiques pratiques
qu’ils sont conduits à adopter du fait de leur trajectoire dans le champ politique national d’un
côté, de la spécificité des jeux qui se déroulent au niveau européen de l’autre. Si la
sociohistoire du politique a depuis longtemps souligné que la professionnalisation des élus
renvoyait, dans un cadre national, à un processus par lequel des acteurs vivant « pour » la
politique en arrivent à vivre « de », il s’agit de montrer que c’est en quelque sorte un
processus inverse qui se joue ici : des acteurs vivant « de » l’Europe en arrivent
progressivement à vivre « pour » l’Europe, travaillant ainsi, sans même qu’ils en aient
forcément la volonté, à son objectivation politique et sociale. Par ce biais, les acteurs
participent à la construction d’un univers partiellement différencié (et néanmoins toujours
clivé) de pratiques et de représentations du monde, du temps et de l’espace.
Mots clés : Union européenne ; Parlement européen ; eurodéputé ; sociologie du politique ;
institutionnalisation ; professionnalisation politique ; trajectoires politiques ; métier politique ;
rôle ; représentation politique ; élection ; ressources.
3
Profession: Eurodeputy
The French members of the European Parliament and the institutionnalisation of a new
political and elective figure (1979-2004)

The purpose of this PhD thesis is to examine how, in the context of the
institutionalization of the European Union, a new category of political actors – members of
the European Parliament or Eurodeputies - is created. Elected in national contexts,
Eurodeputies are at the same time actors in a multileveled European space, with specific
logics and political resources. More than just a juridical evolution or the result of ideological
personal choices, the professionalization of French European delegates is tied to a
transformation of the political uses of the European mandate. The emergence of European
political careers is dependent on the practical logics adopted by Eurodeputies. These logics
are a function of their personal political trajectories and the specificities of European political
games. If historical sociology has shown that political professionalization is due to a process
by which actors living “for” politics begin to live “of” politics, the reverse is happening here:
actors living “of” Europe start to live “for” Europe, constructing thus a new political and
social entity. This way, European delegates contribute to the social construction of a
differentiated (and always divided) universe of political practices and representations of the
world, space and time.
Keywords: European Union; European Parliament; Eurodeputies; political sociology;
institutionalization; political professionalization; political trajectories; occupation; role;
political representation; elections; social resources.
4


REMERCIEMENTS
Ce travail n’aurait pu voir le jour sans le soutien et la participation de nombreuses personnes
auxquelles je tiens ici à adresser mes très sincères remerciements.

Merci tout d’abord à Niilo Kauppi et Renaud Dorandeu pour leur direction ainsi qu’à Daniel
Gaxie, Didier Georgakakis et Olivier Nay. J’adresse une reconnaissance toute particulière à
Niilo Kauppi pour son suivi attentif, son indispensable soutien moral et intellectuel, ses
encouragements constants, ainsi qu’à Didier Georgakakis qui, alors jeune docteur, m’a vu
« naître » dans cette discipline et m’a permis d’y grandir un peu…

Merci ensuite à toutes les personnes qui ont accepté de me rencontrer dans le cadre de ce
travail : élus, collaborateurs, fonctionnaires, journalistes, militants associatifs, syndicaux ou
politiques.

Merci encore à toute l’équipe du GSPE, titulaires et doctorants, qui ont constitué tout au long
de ces années un cadre amical et professionnel de qualité. Un remerciement tout particulier
dans ce cadre à Marine de Lassalle, Yves Déloye, Jay Rowell, Philippe Juhem, Vincent
Dubois ainsi qu’à Magalie Boumaza, Aurélie Campana et Eric Poinsot. Merci à Virginie
Anquetin, Nicolas Hubé, Sébastien Michon et Juan Torreiro, amis et collègues irremplaçables
de ces années strasbourgeoises. Par-delà l’Université, je veux aussi dire ma reconnaissance et
mon affection pour leur aide, leur conseil et leur présence à Nathalie Gautrais, Elise et Patrick
Obringer, Nicolas Thomas et Clotilde Tribondeau.

Merci enfin à ma famille et tout spécialement à Nina et Hady, Martine et Jacques, Franck,
Jackie, Thomy et Cécilia ainsi qu’à Jude. Bien au-delà de ce travail, ils savent tout ce que je
leur dois, à la hauteur des efforts, des doutes et des renoncements dont ils ont aussi porté le
fardeau. C’est à eux que je dédie cet aboutissement, ce qu’il nous a coûté et ce que nous y
avons laissé…

5 6SOMMAIRE

REMERCIEMENTS............................................................................................................. 5
INTRODUCTION GENERALE ..................................................................... 11
I- Eurodéputés et professionnalisation politique : une perspective de sociologie
politique................................................................................................................................20
A- La construction européenne comme processus de différenciation ......................................... 22
B- Construction européenne, nouvelles élites politico-administratives et paradigme de la
professionnalisation politique...................................................................................................... 29
C- Le choix d’une focale d’analyse : les eurodéputés français entre 1979 et 2004..................... 42
II- Perspectives et hypothèses : trajectoires des acteurs et carrières à l’Europe,
caractéristiques de l’espace parlementaire européen et institutionnalisation des
rôles........ 44
A- L’Europe comme espace alternatif de professionnalisation politique.................................... 45
B- Pratiques d’assemblée, rôles professionnels et métier politique............................................. 48
C- Espace politique et construction européenne. Le Parlement européen comme « espace
politique liminal »........................................................................................................................ 52
III- Les techniques d’enquête mobilisées .......................................................................... 56
A- Le déroulement de l’enquête quantitative .............................................................................. 57
B- Le déroulement de l’enquête qualitative................................................................................. 61
PREMIERE PARTIE : RECRUTEMENT DES ACTEURS ET TYPES DE
TRAJECTOIRES A L’EUROPE .................................................................... 65
CHAPITRE I – LES TRANSFORMATIONS DU RECRUTEMENT PARLEMENTAIRE
EUROPEEN EN FRANCE (1979-2004)............................................................................ 69
I- Propriétés politiques des eurodéputés et différenciation progressive des trajectoires
à l’Europe............................................................................................................................. 70
A- La modification et la diversification de la place du mandat dans les carrières politiques...... 71
B- Un mandat au cœur des processus individuels et collectifs de professionnalisation
politique....................................................................................................................................... 83
II- Les évolutions dans la distribution des propriétés sociales et culturelles................. 95
A- Le renforcement du pôle culturel des catégories supérieures................................................. 96
B- Profils sociaux et oppositions caractéristiques des eurodéputés français ............................. 113
III- La féminisation du personnel politique européen ................................................... 118
A- Un clivage des propriétés socioculturelles selon le sexe...................................................... 120
B- Un clivage des parcours politiques selon le sexe.................................................................. 123
C- Le genre comme ressource politique .................................................................................... 125
Conclusion.......................................................................................................................... 132

7CHAPITRE II - L’ESPACE DES ELUS FRANÇAIS AU PARLEMENT EUROPEEN........... 135
I- Logiques du recrutement politique à l’Europe et propriétés de l’espace
parlementaire européen.................................................................................................... 139
A- Mode de scrutin et recrutement des acteurs politiques......................................................... 139
B- Les propriétés du recrutement politique à l’Europe : entre dépendances, ouverture et
incertitude.................................................................................................................................. 147
C- L’espace parlementaire européen comme espace liminal..................................................... 154
II- La différenciation croissante des parcours à l’Europe et ses conséquences sur les
rapports entretenus au mandat parlementaire .............................................................. 168
A- Une fonction « secondaire » : l’indifférenciation de la représentation politique européenne et
ses conséquences sur les modes d’investissement de la fonction.............................................. 168
B- Un mandat « primaire » : nouvel espace de professionnalisation politique et stratégies
entrepreunariales........................................................................................................................ 174
III- Types de trajectoires et modalités d’investissement à l’Europe ............................ 197
A- L’Europe par le haut. Mandat européen et carrières politiques nationales........................... 203
B- Les filières « intellectuelles » du recrutement à l’Europe ................................................... 215
C- Les filières « militantes » du recrutement à l’Europe........................................................... 222
D- L’Europe par le bas. Mandat européen et trajectoires politiques locales ............................ 229
Conclusion.......................................................................................................................... 234
DEUXIEME PARTIE : PRATIQUES D’ASSEMBLEE ET
INSTITUTIONNALISATION DES RÔLES ...............................................237
CHAPITRE III - LES EURODEPUTES ET LE ROLE DE « L’EXPERT » ......................... 241
I- Figure de l’expert et policy- making en Europe.......................................................... 244
A- Centralité de la Commission dans l’espace européen et affirmation des parlementaires..... 245
B- Le Parlement et les usages politiques de l’expertise au niveau européen............................. 251
II – La figure de l’expert : ressources sociopolitiques et stratégies entrepreunariales
des eurodéputés ................................................................................................................. 259
A- Le cas du professeur Cabrol : la reconversion à l’Europe des dispositions et ressources
académiques .............................................................................................................................. 262
B- Le cas de Béatrice Patrie : la reconversion à l’Europe des ressources bureaucratiques ....... 265
C- Un rôle difficile à endosser : le cas de Janelly Fourtou........................................................ 269
III- De « l’expert » au « politique » : des rôles parlementaires sous tensions ............. 271
A- La figure de l’expert comme produit des luttes pour la définition de la fonction ................ 272
B- La figure de l’expert, une figure illégitime ?........................................................................ 276
C- La politisation des rôles comme contrainte : l’exemple des élus issus « de la société
civile » ....................................................................................................................................... 283
Conclusion.......................................................................................................................... 288

8CHAPITRE IV - LES EURODEPUTES ET LE ROLE DU « DIPLOMATE » ...................... 291
I- Les eurodéputés : entre allégeances multiples et centralité du compromis ............. 294
A- Les eurodéputés et la construction de compromis multiniveaux.......................................... 294
B- Un travail de traduction et de reformulation comme mode de gestion d’impératifs
contradictoires ........................................................................................................................... 306
II- La figure du diplomate : savoir-faire, ressources sociopolitiques et contraintes de
rôles..................................................................................................................................... 311
A- Une spécificité du travail politique au niveau européen : savoir-faire et savoir-être à
l’international ............................................................................................................................ 312
B- La figure du diplomate comme prescription de rôles : résistances et rappels à l’ordre........ 335
Conclusion.......................................................................................................................... 345

CHAPITRE V - EURODEPUTES ET REPRESENTATION POLITIQUE ........................... 347
I- Les multiples facettes et dimensions de la représentation au Parlement européen 353
A- Les eurodéputés : des représentants « nationaux ».............................................................. 354
B- Les eurodéputés : des représentants « territoriaux »............................................................ 363
C- Les eurodéputés : des acteurs « politiques »......................................................................... 369
II- Pratiques représentatives et biens politiques européens : vers de nouveaux circuits
d’échanges politiques ........................................................................................................ 393
A- Nature et contenu des biens politiques européens................................................................ 393
B- Le développement et l’importance des pratiques « notabiliaires »....................................... 403
C- La capacité des élus européens à se saisir d’enjeux locaux et territoriaux ........................... 418
Conclusion.......................................................................................................................... 432
TROISIEME PARTIE : CARRIERES A L’EUROPE, AVANT-GARDE
INSTITUTIONNELLE ET DIFFERENCIATION DE L’ESPACE
PARLEMENTAIRE EUROPEEN ................................................................435
CHAPITRE VI - CONSTITUTION DU « NOYAU DUR » ET « EUROPEANISATION » DE
L’ESPACE PARLEMENTAIRE....................................................................................... 439
I- Carrières parlementaires européennes et logiques des processus de
professionnalisation à l’Europe........................................................................................ 440
A- Emergence d’un « noyau dur » et construction des carrières parlementaires européennes.. 441
B- L’inversion du paradigme weberien de la professionnalisation politique: vivre « de » puis
« pour » l’Europe....................................................................................................................... 451
C- Les carrières à l’Europe : entre persistance des logiques nationales et institutionnalisation des
ressources européennes.............................................................................................................. 462
II- Une européanisation du Parlement européen. Professionnalisation des acteurs et
fermeture de l’espace parlementaire............................................................................... 473
A- Spécialisation des pratiques politiques et autonomisation de l’espace parlementaire.......... 473
B- L’importance croissante des ressources politiques et sociales européanisées ...................... 498
C- La spécialisation des conditions d’accès aux positions de pouvoir ...................................... 506
Conclusion.......................................................................................................................... 515

9CHAPITRE VII - DES DEPUTES « PAS COMME LES AUTRES »................................... 517
I- Capital institutionnel et (re)structuration de l’espace parlementaire européen ..... 519
A- L’affirmation d’un capital politique et institutionnel ........................................................... 520
B- Les projections de l’espace parlementaire européen : pôles de structuration et objectivation
des processus d’européanisation et de professionnalisation...................................................... 536
II- Le groupe et les « out-groups » : différenciation et modalités d’appropriation de la
figure institutionnelle ........................................................................................................ 541
A- « Européens » contre « nationaux » ..................................................................................... 542
B- La réaffirmation du politique : élus et fonctionnaires dans le discours des eurodéputés...... 560
III- L’institutionnalisation du groupe : vers un statut unifié de l’eurodéputé ?......... 566
A- La revendication du temps et la spécialisation des carrières politiques comme garantie du bon
exercice de la fonction élective européenne .............................................................................. 566
B- Un processus d’institutionnalisation inachevé : une homogénéisation problématique des
conditions de la sélection et la question du statut des eurodéputés ........................................... 573
Conclusion.......................................................................................................................... 577
CONCLUSION GENERALE ........................................................................579
A- Une professionnalisation à l’Europe des eurodéputés français ........................................... 581
B- Nuances et précisions ........................................................................................................... 584
C- Au final…............................................................................................................................. 590

BIBLIOGRAPHIE............................................................................................................ 595
ANNEXES........................................................................................................623
I- Précisions sur l’enquête quantitative........................................................................... 623
A- Protocole complémentaire de l’enquête quantitative............................................................ 623
B- Les tableaux issus de l’enquête quantitative......................................................................... 631
II- Listing des entretiens réalisés ..................................................................................... 653
A- Entretiens avec des députés élus dans le cadre électoral français (45)................................. 653
B- Entretiens avec des députés élus dans un autre cadre que le cadre électoral français (7)..... 654
C- Entretien avec des personnalités non élues (21) ................................................................... 655
III- Glossaire des abréviations ......................................................................................... 655
IV- Table des illustrations. ............................................................................................... 660

TABLES DES MATIERES………………………………………………………………. 663
10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.