Reconstruire l'éducation "après-guerre" en R.D. Congo

De
Publié par

Cet ouvrage apporte un nouveau regard du processus de développement du curriculum d'enseignement en contexte d'après-guerre en République Démocratique du Congo. Il valorise les visions et les expériences des acteurs d'enseignement et les projets de vie des élèves de sixième année secondaire et présente de nouvelles visions de l'éducation pour améliorer la pertinence du curriculum d'enseignement dans l'insertion professionnelle des jeunes diplômés d'État.
Publié le : dimanche 1 novembre 2015
Lecture(s) : 3
EAN13 : 9782336394589
Nombre de pages : 274
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
d’équité, d’intégration et de flexibilité qui sont élaborés pour guider les stratégies de mise
Science of Education (audiovisual communications, film and TV production)
Etudes africaines
Série Education
Ndugumbo V, Denis S, Jean-Pierre F
Reconstruire l’éducation « aprèsguerre » en R.D. Congo
Visions et rôles des acteurs d’enseignement dans le développement du curriculum
Préface de JeanJoseph Moisset
Reconstruire l'éducation "après-guerre" en R.D. Congo : Visions et rôles des acteurs d’enseignement dans le développement du curriculum
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’École polytechnique, 75005 Paris
http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-343-05775-0 EAN : 9782343057750
Ndugumbo Vita, Ph.D Denis Savard, Ph.D. Jean-Pierre Fournier, Ph.D
Reconstruire l'éducation "après-guerre" en R.D. Congo : Visions et rôles des acteurs d’enseignement dans le développement du curriculum
L’Harmattan
Collection « Études africaines » dirigée par Denis Pryen et son équipe
Forte de plus de mille titres publiés à ce jour, la collection « Études africaines » fait peau neuve. Elle présentera toujours les essais généraux qui ont fait son succès, mais se déclinera désormais également par séries thématiques : droit, économie, politique, sociologie, etc.
Dernières parutions
NGOULOURE NJOYA (Moïse),Les unions consensuelles chez les femmes africaines, 2015. DE YEIMBÉREIN (Bali),Quand l’Afrique réapparaîtra…, 2015. DIANE (Moustapha),La liberté des médias en Guinée. Entre textes et institutions, quelles réalités ?,2015. TINOU (Robert),1700 proverbes vili, 2015. TINOU (Robert),Abécédaire du Kouilou, 2015. N’GUETTIA KOUASSI (René),La Côte d’Ivoire de notre rêve,2015. TABEZI PENE-MAGU (Bernard-Gustave),Évaluer l’élève en Afrique Noire, De la pédagogie traditionnelle aux estimations contemporaines, 2015 NZENGUI (Aaron Septime),sur laDe Kant à l’Afrique. Réflexion constitution républicaine en Afrique noire, 2015 HOUEDANOU (Sessinou Emile),La gestion transfrontalière des forêts en Afrique de l’Ouest,2015 EKANZA (Simon-Pierre),Le Moronou, notre patrimoine, Géographie, Agriculture, et Sociétés,2015 KAYOMBO (Chrysostome Cijika),La planification de l’éducation en Afrique, Mode d’emploi,2015 NGALIEU (Désiré),La secondarisation de l’agriculture en Afrique subsaharienne : une clé pour l’émergence,2015 KIYINDOU (Alain), ANATE (Kouméalo), CAPO-CHICHI (Alain) (Dir.),Quand l’Afrique réinvente la téléphonie mobile,2015 FAME NDONGO (Jacques),Essai sur la sémiotique d’une civilisation en mutation. Le génie africain est de retour, 2015. TCHAKOTEU MESSABIEM (Liliane),Droit OHADA - Droit français. La protection des créanciers dans les procédures collectives d’apurement du passif, 2015.
Préface
La problématique de l’étude entreprise par Ndugumbo Vita, portant sur «La reconstruction de l’éducation en République Démocratique du Congoaprès-guerre » est sans aucun doute très complexe et d’une grande actualité. L’auteur principal en est bien conscient quand il spécifie en termes plus clairs en sous-titre que l’objet de sa recherche est« la vision et les rôles des acteurs d’un système éducatif dans l’élaboration d’un curriculum d’enseignement et de programmes scolaires de formation».
Faisant intervenir de multiples acteurs et enjeux, au plan national aussi bien qu’international, elle requiert en effet à la fois des données riches et de caractère diversifié d’ordre quantitatif et qualitatif. Situation qui devient plus compliquée quand le contexte dans lequel s’est déroulée l’opération de collecte est davantage celui d’une guerre larvée que de celui d’un « après-guerre » réel. Des publications sur des guerres à travers le temps et l’espace existent en abondance. C’est également le cas pour des études sur l’élaboration de curricula et de programmes scolaires. Mais l’ouvrage offert ici au lecteur n’est pas moins original. Originalité qui tient certes dans une application rigoureuse et systématique, tentée et réussie par l’auteur, des avancées de cette littérature riche qui s’est constituée au fil de plusieurs décennies au double plan théorique et méthodologique. Il faudra y revenir pour plus de détails et de précision.
L’ouvrage est issu d'une recherche longue et ardue, menée de main de maître par l’auteur principal Ndugumbo Vita, à l’origine d’une thèse de doctorat acceptée unanimement et soutenue brillamment à l’Université Laval, le 30 avril 2014. Il m’a demandé d’en rédiger la préface, sur la base sans doute que j’en ai été membre du jury. Les autres professeurs membres du jury pourraient tout aussi bien porter ici témoignage de l’ampleur des efforts fournis et de la rigueur dans la démarche : Denis Savard qui l’a accompagné tout au long de 1 ses travaux à titre de directeur de la thèse ainsi que Jean-Pierre Fournier , Jean Plante et André Morin, examinateur externe.
Revenant au contexte de l’étude, l’auteur souligne que « la province du Sud-Kivu a connu plusieurs guerres au cours des quinze dernières années en raison notamment des richesses naturelles dont elle regorge et avec des effets particulièrement néfastes sur l’enseignement: le pillage et la destruction d’établissements scolaires, la détérioration de la qualité de l’enseignement et les inadéquations entre le niveau de scolarité et la valeur sociale attribuée aux diplômés d’État des études secondaires en République du Congo. Il précise encore que le problème « se pose en termes de déconnexion de l’enseignement avec les réalités sociales : un problème d’adéquation du curriculum ». « Comment, se demande-t-il, à partir des expériences des acteurs d’enseignement et de leurs visions, peut-on réussir à développer ou ajuster un curriculum d’enseignement secondaire technique et professionnel et élaborer les principes directeurs d’un plan d’action de sa mise en œuvre afin de répondre aux besoins émergents au Sud-Kivu ? » 1 Co-directeur de la recherche, cité ici à titre posthume, puisque décédé le 4 décembre 2013, quelques jours avant le dépôt initial de la thèse. 7
Articulés autour de cette question générale, quatre objectifs spécifiques sont clairement énoncés et mis en relief, dont la poursuite forme la trame de l’étude, à savoir :
1)
2)
3)
4)
Identifier les besoins émergents en contexte d’après-guerre au Sud Kivu… ;
Saisir les perceptions des principaux acteurs de l’enseignement… ;
Déterminer les grandes orientations des finalités éducatives et…les domaines pertinents de formation technique et professionnelle… en vue de répondre aux besoins émergents et
Élaborer les principes directeurs de développement du curriculum et les stratégies du plan d’action et de sa mise en œuvre.
Il en découle un document cohérent structuré en cinq chapitres, dont le premier pose la problématique de l’étude, complexe à l’image du système éducatif lui-même marqué par son caractère multidimensionnel et ses fondements historiques depuis l’indépendance de la République Démocratique du Congo (RDC). Ce système est décrit avec force détails ainsi que son contexte général et celui plus spécifique du Sud-Kivu « Alors que, souligne l’auteur, ce pays possède un extraordinaire potentiel de développement naturel et humain, force est de constater que malgré les tentatives de réformes, le curriculum de l’enseignement secondaire ne répond pas aux besoins de la société. » Par ailleurs, bien grand est le décalage entre les différentes composantes du curriculum prescrit (théorique) et les écarts observables entre ce dernier et le curriculum réel, c’est-à-dire appliqué. « L’enseignement secondaire en général, et plus spécialement l’enseignement technique et professionnel, ne prépare pas les jeunes à la vie professionnelle. Le curriculum d’enseignement soulève des inquiétudes certaines quant à ses réponses aux attentes de la société congolaise. »
Les chapitres deux et trois présentent des perspectives théoriques et des modèles conceptuels à la mesure de la complexité de son sujet et de la richesse d’une littérature abondante dont l’auteur principal tire les éléments nécessaires et utiles à l’analyse et à la compréhension des données multiples et diverses associées aux défis que son étude a l’ambition de relever.
Au plan théorique, les principaux concepts de base sont identifiés et définis en commençant par le curriculum, les besoins en éducation, les compétences, la vision en éducation, le programme scolaire, etc. Ainsi, après une mise en relief de ses racines étymologiques et de ses diverses acceptions historiques, l’auteur retient que « le concept de curriculum peut être défini comme une séquence d’opportunités offertes à des étudiants afin de promouvoir l’apprentissage d’un contenu spécifique. Plus encore, le curriculum se conçoit comme l’ensemble d’expériences de vie que la génération adulte transmet aux jeunes générations. » En lien avec le développement d’un curriculum, les courants théoriques, philosophiques (le pérennialisme, l’humanisme classique, le réalisme et le positivisme, l’existentialisme et le marxisme), pédagogiques (behaviorisme, cognitivisme, constructivisme, socioconstructivisme) et sociologiques (fonctionnalisme, interactionnisme symbolique) sont présentés. La même procédure de présentation et d’analyse est suivie pour les stratégies de changement dont la recherche-action, sous quatre perspectives et modes d’application,
8
constitue le cœur. L’auteur principal en arrive enfin à la Théorie générale des systèmes dont il présentera l’évolution historique dans ses dimensions théoriques, une diversité de modèles et un potentiel riche d’application empirique. Il a choisi du reste une de ces approches comme la base, le fondement théorique majeur de sa recherche.
La méthodologie des systèmes souples de Checkland (1981), retenue certes par l’auteur principal, dans ses fondements heuristiques, les sept étapes de la démarche ainsi que les nombreux développements auxquels elle a donné lieu, a fait l’objet d’une description systématique avant d’être mise en application de manière rigoureuse à la thèse. Tout en appartenant principalement à la catégorie des recherche-action de type qualitatif, la thèse ne fait pas moins appel à des statistiques descriptives. Conséquemment, des instruments classiques de collecte des données (entretiens semi-structurés, individuels, focus group et panels) appropriés ont été élaborés, adaptés et administrés auprès d’un échantillon intentionnel bien établi des organisations scolaires et des acteurs-participants à l’étude. Il en est de même quant aux outils et techniques de traitement et d’analyse des données collectées dont l’auteur a pris soin de montrer la validité.
Le chapitre quatre décrit de manière systématique et détaillée les résultats de l’étude. Elle fait ressortir que « les perceptions des bénéficiaires-clients, les élèves, des acteurs-enseignants, sont globalement négatives concernant l’enseignement secondaire dispensé dans le Sud Kivu. Les intrants et les processus de leur transformation sont tout-à-fait déficients au plan quantitatif et qualitatif, et en particulier en ce qui a trait au manque d’adaptation du curriculum au contexte actuel, aux valeurs sociales et culturelles, à son inadéquation par rapport aux besoins de la société, notamment au plan technique et professionnel. » C’est en réalité la situation qui avait été décrite au départ de manière très étoffée en ce qui concerne le « ce qui est » Ce n’est pas le cas des hauts responsables des organisations scolaires (cadres de direction, préfets des études, propriétaires et directeurs d’établissements secondaires) plus compréhensibles, leurs perceptions étant de fait plus positives.
Il n’est pas surprenant que les multiples (29) recommandations de la Table-Ronde quant aux actions à engager dans la perspective d’un changement souhaitable et nécessaire soient en conformité avec le « ce qui doit être ». Ces recommandations au nombre de 29 font l’objet du reste d’un assez large consensus des participants, répondant aux questions et objectifs à l’origine de l’étude et de fait articulées autour de quatre postulats, à savoir :
1)
2)
3)
4)
11 recommandations correspondant aux sources de la motivation ;
10 recommandations correspondant aux sources du pouvoir ;
3 recommandations correspondant aux sources des connaissances et
5 recommandations correspondant aux sources de légitimation.
L’interprétation et la discussion de ces résultats font l’objet du cinquième et dernier chapitre dont il faut retenir comme le souligne l’auteur principal avec force, la validité de la pertinence sociale, de l’efficience et de l’éthique de la recherche servant de soubassement à l’intégration de changements souhaités au curriculum, ce que devrait être le système capable de
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.