DIU ANNÉE Dr B VERDOUX Bd FERROUL NARBONNE

Publié par

DIU 3° ANNÉE Dr B. VERDOUX 15 Bd FERROUL 11100 NARBONNE TRAITEMENT DES CEPHALEES PLAN PHYSIOLOGIE PATHOGÉNIE TYPES EXTERNES TYPES INTERNES PATHOLOGIE TYPES EXTERNES THEORIE DES JING LUO Tendons des méridiens Grands méridiens THÉORIE DES XIE PERVERS Vent froid Vent chaleur Humidité TYPES INTERNES : THEORIE DES ZANG FU Atteinte de Foie Atteinte de Reins Atteinte de Rate-Estomac Atteinte de Poumon1 -- RAPPELS PHYSIO PATHOGENIQUES CRANE : cerveau = mer des moelles

  • vent stase de xue hémorragie

  • muscle

  • scm chef sternal

  • douleur

  • semi épineux de la tête

  • vide mer des moelles


Publié le : lundi 18 juin 2012
Lecture(s) : 119
Tags :
Source : med.univ-montp1.fr
Nombre de pages : 13
Voir plus Voir moins
DIU 3° ANNÉE Dr B. VERDOUX 15 Bd FERROUL 11100 NARBONNE 04 68 32 75 55 TRAITEMENT DES CEPHALEES
PHYSIOLOGIE
PATHOGÉNIE TYPES EXTERNES TYPES INTERNES
PLAN
PATHOLOGIE TYPES EXTERNES THEORIE DES JING LUO Tendons des méridiens Grands méridiens THÉORIE DES XIE PERVERS Vent froid Vent chaleur Humidité
TYPES INTERNES : THEORIE DES ZANG FU Atteinte de Foie Atteinte de Reins Atteinte de Rate-Estomac Atteinte de Poumon 1 -- RAPPELS PHYSIO PATHOGENIQUES
CRANE : cerveau = mer des moelles
FACE : yeux = Foie, Cœur ORL = Poumon, reins  Bouche = Rate, Estomac Mer des moelles nourrie par : le XUE de Foie le JING des Reins et de la Rate Poumon régit les facteurs externes les facteurs internes : Jin Ye, PO ATTEINTES EXTERNES XIE PERVERS TRAUMATISMES ATTEINTES TENDINOMUSCULAIRES ATTEINTES INTERNES FOIE stase de Qi congestion Feu au vertex, Vent                     stase de Xue hémorragie Zhong Feng                        vide de Xue sècheresse Vide mer des moelles, Vent                                                                     vide de Yin Feu vide hyper Yang au vertex, Vent REINS vide de Yin Feu vide vide de Jing vide mer des moelles RATE vide de Jing vide mer des moelles vide de Qi vide de Xue stase de Xue stase de Jin Ye, Tan Yin POUMON vide de Qi attire les Xie vide de Jin Ye = sècheresse stase de Tan Yin ne pas oublier que : « la Rate est la source des Tan Yin, le Poumon est le vase qui les reçoit » « le vent, comme les Tan Yin, est la source d’une multitude de maladies »
2- THEORIE DES JING LUO  2-1- ABORD TENDINO MUSCULAIRE La tête : ce lieu du corps est remarquable par sa situation, rencontre des 6 méridiens
Yang, et par son importance fonctionnelle, observatoire avancé du macrocosme et poste de commandement du microcosme. 2-1-1- ATM Avec les muscles de l’œil, les muscles manducateurs forment le groupe tendino-musculaire le plus haut situé dans la verticalité de la posture humaine. L’ATM est l’articulation la plus intensément sollicitée de toute l’économie : (4) 1 dans les fonctions de base pour parler, mâcher, déglutir, renifler, éternuer, 2 dans les para fonctions, associée à tout effort musculaire intense, son verrouillage stabilise le port céphalique et la posture générale (serrer les dents pour soulever un objet très lourd par exemple), 2 Et par extension son activation dans les situations vécues comme difficiles, notamment la nuit, caractérise l’anxiété : c’est le bruxisme. (5) Une première analyse du patient souffrant de l’ATM peut se faire à partir des muscles et tendons des méridiens. (6) Le diagnostic est précisé par l’examen fonctionnel et la palpation, à la recherche des troubles de l’occlusion, des douleurs téno-périostés et des points détente musculaires. La concordance des descriptions de MTC et des études modernes occidentales (points myofasciaux de Travell et Simons par exemple) facilite ce travail (7) : Les zones tendino-musculaires de la tradition correspondent aux douleurs et autres sensations locales, rapportées ou référées d’un ensemble de fibres musculaires répondant à une unité d’intégration le plus souvent fonctionnelle. Par exemple pour le méridien de GI il s’agit des muscles permettant de saisir un objet et de le porter en bouche. L’examen aboutit à la mise en évidence d’une zone douloureuse principale rattachée à l’axe tendino-musculaire d’un méridien régulier. La tactique thérapeutique que je propose est celle dite de « la piqûre à la poursuite de la douleur » : Rechercher le point ashi le plus proximal ou le plus haut situé, le piquer, puis descendre le long de la chaîne tendino-musculaire en piquant successivement les points douloureux restants. Il n’est pas indispensable de laisser l’aiguille en place : une simple stimulation en dispersion avec obtention du « De Qi » et sa sensation irradiée est suffisante. J’obtiens parfois le même résultat, sans aiguille, avec une décharge piezzo électrique sur le « point détente » mais cette technique répétée sur plusieurs points fatigue beaucoup. Dans le cas (caricatural) d’une atteinte prépondérante sur GI seront fréquemment retrouvés et piqués les points suivants : ES6 (masséter) Æ GI18 (sterno-cléido-mastoïdien) Æ GI17 (scalène) Æ GI11 (brachioradial) Æ GI4 (1° espace interosseux, pince) Le tableau ci-dessous donne les principaux points tendino-musculaires de l’ATM et leurs correspondances. Structures atteintes points locaux et ashi
zones rapportées ou référées
ATM elle-même VB 2 IG 19 TR21 Région temporale et gonion Méridien d’Estomac IG 7, 8, 16 TR 9, 10 GI 11 VE 2, 59 Muscle masséter Chef superficiel : ATM, oreille, maxillaire ES 6, ½ à 1 cun de profondeur Mandibule antérieure, molaires Chef superficiel et ant.: Sterno-cléido-mastoïdien (SCM) : IG 18, ½ à 1 cun vers l’arrière GI 17, GI 18 chef profond : ES 7, 1/2 à 1 cun de profondeur Muscle temporal Antérieur : VB 4, 5, 6 TaiYang ATM, tempes, sourcils, dents maxillaire moyen : VB 3, 7 SCM : GI 17, GI 18 Postérieur : VB 8 TR 20, 22 Trapèze: VB 21 TR 15 Muscle ES7 : 1 à 2 cun de profondeur ATM, sinus frontal et maxillaire, Ptérygoïdien avec la bouche ouverte plancher d’orbite latéral SCM : GI 17, GI 18 Scalènes: TR 16 IG 17 GI 17 Muscle Point hors méridien (HM) sous ATM, oreille, sinus maxillaire, gorge, Ptérygoïdien mandibulaire Langue, palais médial SCM : GI 17, GI 18 Scalènes: TR 16 IG 17 GI 17 Muscle digastrique Ventre ant. : HM sous Ventre ant. : incisives mandibulaires mandibulaire Ventre post. : mastoïde, occiput Ventre post : TR 17 IG 17 SCM : GI 17, GI 18 Trapèze sup.: VE10 Splénius capitis ? VB20
2-1-2- AUTRES ATTEINTES TENDINO MUSCULAIRES classées suivant la localisation de la douleur référée à la tête des muscles en cause : Ceux écrits en gras sont les plus importants pour la localisation donnée. Entre parenthèses sont données des précisions sur l’irradiation et les symptômes daccompagnement. Dlr = douleur.  2-1-2-1- douleurs du vertex SCM chef sternal sup.: IG16 à 17 ou TR16 à 17 (dlr sus mastoïdienne et vertex) splénius capitis sup. : VB20 (dlr uniquement localisée au vertex !) 2-1-2-2- céphalées postérieures Trapèze supérieur : VB21, TR15 (dlr occipitale latéro-postérieure) Trapèze inférieur : VE15, 16, 44, 45 (dlr en éventail scapulaire inf. jusqu’à l’occiput) SCM chef sternal sup.: IG16 à 17 ou TR16 à 17 (dlr sus mastoïdienne et vertex) Semi épineux de la tête : VB19 à VB20 (dlr en bandeau horizontal jusqu’au front)
Semi épineux du cou : VE10 (la céphalée peut s’accompagner de douleur des 2 mains et des 2 pieds) Splénius cervicis : un cun en dehors de C3 (dlr jusque dans l’orbite) Sous occipitaux : VB12, 20 profonds (céphalée irradiée en profondeur et vers l’avant) Digastrique, ventre postérieur : IG17 (dlr de gonion à occiput) Temporal, fibres postérieures : VB8 à 9 (dlr vers l’Arrière) Occipital : VB19  (dlr référée latérale, diffuse à la face postérieure du crâne, irradiée et intense en arrière de l’orbite)
2-1-2-3- céphalées temporales trapèze supérieur : VB21 (dlr en arc de cercle jusqu’au canthus homolatéral) SCM chef sternal moyen : GI18 (dlr en arc de cercle depuis la joue vers l’arcade sourcilière jusqu’au canthus médial, avec des manifestations fonctionnelles congestives de l’œil et du nez parfois spectaculaires) Temporal antérieur : TY, VB4, 5 (dlr vers le haut, le sourcil, les incisives) Temporal moyen : TR22, VB3 (dlr vers le haut, la canine et les prémolaires) Temporal postérieur : VB7, 8, 9 (dlr vers le haut, l’arrière, les molaires) Semi épineux de la tête : VB19 (dlr en bandeau horizontal jusqu’au front) Splénius cervicis supérieur : HM à un cun de C3 (dlr jusque dans l’orbite) Sous occipitaux : VB12, 20 profonds (céphalée irradiée en profondeur et vers l’avant) 2-1-2-4- Céphalées frontales SCM chef sternal moyen : GI18 (dlr en arc de cercle depuis la joue vers l’arcade sourcilière jusqu’au canthus médial, avec des manifestations fonctionnelles congestives de l’œil et du nez parfois spectaculaires) SCM chef claviculaire moyen : GI18 à IG16 (dlr frontale homolatérale devenant bilatérale dans les cas plus graves, avec des manifestations d’instabilité posturales caractéristiques, une des causes les plus fréquentes de vertiges, mal des transports) Frontal : VB14 (dlr du scalp irradiée vers l’arrière) Grand zygomatique : ES3 (dlr vers le haut par le canthus médial jusqu’au front) Semi épineux de la tête : VB19 (dlr en bandeau horizontal jusqu’au front)  2-1-2-5- Douleur auriculaire et de l’ATM Ptérygoïdien médial : point HM sous mandibulaire vers le haut ou voie endo-buccale (dlr interne profonde diffuse gorge pharynx et vers l’ATM) Ptérygoïdien latéral chef inférieur : ES7 piquer à 1,5 cun de profondeur bouche ouverte, dans l’ouverture formée par l’arcade zygomatique en haut, l’échancrure mandibulaire en bas, le condyle en arrière et le processus coronoïde en avant : l’aiguille traverse successivement le masseter, le temporal, le ptérygoïdien latéral et difficilement le ptérygoïdien médial entre 1,5 et 2 cun pour ce dernier (dlr intense de l’ATM et du CAE, associée souvent au sinus maxillaire, très fréquente et souvent confondue avec une
pathologie du CAE ou du sinus) Ptérygoïdien latéral chef supérieur : ES7 piquer de la même façon mais plus vers le haut (la dlr est sensiblement identique au précédent bien que la fonction de ce chef soit différente et caractéristique de la cinétique mandibulaire : attraction vers l’avant du disque méniscal à l’ouverture et retenue élastique de son retour arrière à la fermeture mandibulaire) Masséter chef profond : ES7 ou entre ES6 et ES7 (dlr profonde de l’oreille et de l’ATM avec limitation importante de l’ouverture jusqu’au trismus, et parfois associée à des acouphènes homolatéral) SCM claviculaire, partie supérieure : HM An Mian 1 et 2 profond (dlr locale associée à des troubles de l’équilibre) 2-1-2-6- Douleur des yeux et sourcils SCM partie moyenne du chef sternal : GI18 (dlr en arc de cercle depuis la joue vers l’arcade sourcilière jusqu’au canthus médial, avec des manifestations fonctionnelles congestives de l’œil et du nez parfois spectaculaires) Temporal antérieur : TY, VB4, 5 (dlr vers le haut, l’arcade sourcilière, les incisives) Splénius cervicis partie supérieure : HM à un cun de C3 (dlr jusque dans l’orbite) Masséter partie basse du chef superficiel : HM ½ cun sous ES6 (dlr mandibulaire locale et de l’arcade sourcilière) Occipital : VB19 (dlr référée latérale, diffuse à la face postérieure du crâne, irradiée et intense en arrière de l’orbite) Orbiculaire de l’œil : Yu Yao (dlr de l’arcade irradiée le long du nez jusqu’à la pointe) Trapèze : VB21 (dlr temporale parfois irradiée vers l’œil) Sous occipitaux : VB12, 20 profonds (céphalée irradiée en profondeur et vers l’avant)
2-1-2-7- Douleur des joues et des mâchoires SCM partie moyenne du chef sternal : GI18 ( dlr en forme d’arc au travers de la joue, souvent en forme de digitation, et dans le maxillaire) Masséter partie supérieure du chef superficiel : HM entre IG18 et ES7 ( dlr de gencives et mollaires supérieures et du maxillaire, souvent confondue avec une douleur de sinusite) Masséter partie inférieure du chef superficiel : ES6 (dlr des mollaires inférieures et de la mandibule) Ptérygoïdien latéral chef inférieur : ES7 piquer à 1,5 cun de profondeur bouche ouverte, dans l’ouverture formée par l’arcade zygomatique en haut, l’échancrure mandibulaire en bas, le condyle en arrière et le processus coronoïde en avant : l’aiguille traverse successivement le masseter, le temporal, le ptérygoïdien latéral et difficilement le ptérygoïdien médial entre 1,5 et 2 cun pour ce dernier (dlr intense de l’ATM et du CAE, associée souvent au sinus maxillaire, très fréquente et souvent confondue avec une pathologie du CAE ou du sinus) Ptérygoïdien latéral chef supérieur : ES7 piquer de la même façon mais plus
vers le haut (la dlr est sensiblement identique au précédent bien que la fonction de ce chef soit différente et caractéristique de la cinétique mandibulaire : attraction vers l’avant du disque méniscal à l’ouverture et retenue élastique de son retour arrière à la fermeture mandibulaire) Trapèze fibres supérieures : VB21 (dlr du gonion) Platysma : GI18 GI17 (étrange dlr piquante de la peau de la face latérale de la mandibule et juste au-dessous) Orbiculaire de l’œil : YU YAO (dlr légère de la joue et de la lèvre vers le nez) Grand zygomatique : HM entre ES3 et 4 (dlr dessinant un arc de cercle le long du nez, puis vers la racine du nez et le centre du front) Masséter profond : ES7 (dlr légère vers le maxillaire)
2-1-2-8- Douleur dentaire Temporal antérieur : TY, VB4, 5 (dlr vers le haut, l’arcade sourcilière, les incisives ) Temporal moyen : TR22, VB3 (dlr vers le haut, la canine et  les prémolaires ) Temporal postérieur : VB7, 8, 9 (dlr vers le haut, l’arrière, les molaires ) Masséter partie supérieure du chef superficiel : HM entre IG18 et ES7 ( dlr de gencives et mollaires supérieures et du maxillaire, souvent confondue avec une douleur de sinusite) Masséter partie inférieure du chef superficiel : ES6 (dlr des mollaires inférieures et de la mandibule) Digastrique, chef antérieur : HM et RM23 (dlr des 4 incisives du bas et de la crête alvéolaire sous jacente)
Cet outil diagnostique et thérapeutique tendino-musculaire est utile : 1 En première intention dans les cas simples, accidentels et non récidivants, après un traumatisme, un incident dentaire ayant généré une douleur de l’ATM, 2 en association ou après un traitement général, quand subsiste un symptôme, notamment une douleur, 2 Comme traitement de brindilles, avec les points ashi.
2-2- ABORD PAR ZONE DES GRANDS MERIDIENS Considérons l’association des méridiens réguliers par paires selon la dénomination des grands méridiens Yang : IG + VE pour Tai Yang TR + VB pour Shao Yang GI + ES pour Yang Ming Le diagnostic de certains cas cliniques devient plus facile, plus synthétique : Les atteintes de type Shao Yang intéressent la partie latérale de la tête avec l’ATM
elle-même, une partie des ptérygoïdiens, le temporal, le scalène moyen, une partie du digastrique, le trapèze supérieur, le deltoïde post, le triceps brachial, les radiaux et des concordances avec la chaîne de VB au membre inférieur. Les atteintes de type Yang Ming intéressent la partie antérieure de la tête avec une partie des ptérygoïdiens et du digastrique, le masséter, le scalène antérieur, le SCM, le deltoïde antérieur et moyen, les biceps, les épicondyléens, les muscles de la pinces et des concordances avec la chaîne d’ES au membre inférieur. Les atteintes de type Tai Yang intéressent une partie des ptérygoïdiens, du trapèze moyen et inférieur, du splénius, des gouttières para vertébrales, et des concordances avec la chaîne de VE au membre inférieur. Sur le plan fonctionnel pour l’ATM : Les mouvements latéraux de diduction, les pressions unilatérales évoquent Shao Yang, Les mouvements verticaux centrés évoquent Yang Ming, Les mouvements horizontaux d’antéro et rétro pulsion évoquent Tai Yang et Yang Ming. cet outil thérapeutique est utile : 3 comme pour les zones tendino-musculaires, 4 surtout quand il y a des symptômes de Xie pervers associés, 5 ou dans les tableaux de maladies fébriles avec atteinte céphalique. Par exemple : abcès dentaires, sinusites maxillaires etc. Le diagnostic et le choix de point se font par la palpation des zones douloureuses de la tête et des points cervicaux associés à chaque grand méridien (voir le tableau ci-dessous)(8) Ajouter un point distal du ou des méridiens concernés, en fonction du contexte : exemple : VE 64 pour le sinus frontal, ES44 pour le sinus maxillaire, GI4 pour un abcès dentaire etc. Grand méridien Zones douloureuses Points ashi Points fenêtres du ciel TAI YANG Sinus frontal VE 2, 10 VE 10 Occiput, nuque IG 16 IG 16 SHAO YANG CAE, tempes, VB 2 IG 19, 17 IG 17 mastoïde, région sous TR 21, 17, 16 TR 16 mandibulaire post. VB 3 à 8 YANG MING Sinus maxillaire, ES 3 à 9 GI 17 région cervicale et GI 17 à 20 ES 9 sous mandibulaire ant.
3- CEPHALEES DE TYPE EXTERNE : THÉORIE DES XIE PERVERS 3-1- POINTS COMMUNS céphalée récente, épisodique pouls superficiel langue inchangée ou enduit mince
disperser le XIE pervers de la surface VB20 DM16 TR5
3-2- VENT FROID
3-2-1- clinique céphalée occipitale aggravée au froid frissons +++ +/- fièvre pas de sueurs courbatures enduit blanc mince pouls superficiel tendu serré
3-2-2- traitement dégager le froid de la surface éliminer le vent faire circuler le Qi correct DM12 IG3 VE60
3-3- VENT CHALEUR
3-3-1- clinique céphalée de type congestive aggravée par la chaleur fièvre ++ +/- frissons sueurs soulagent congestion visage soif enduit mince et jaune pouls superficiel rapide
3-3-2- traitement dégager la chaleur de la surface éliminer le vent faire circuler le Qi correct DM14 GI4 ES44
3-4- HUMIDITÉ
3-4-1- clinique céphalée sourde profonde sensation de lourdeur +/- fièvre et surtout vespérale sueurs ne soulagent pas lourdeur et oppression raideur générales et arthralgies obnubilation, troubles de concentration anorexie et pas soif enduit mince blanc gras pouls superficiel glissant
3-4-2- traitement drainer l’humidité de la surface faire circuler le Qi correct RM12 RP9 ES8
4- CEPHALEES DE TYPE INTERNE : THEORIE DES ZANG FU
4-1- TYPE FOIE : type le plus fréquent
4-1-1- stagnation et nouure du Qi de Foie
4-1-1-1- clinique Le BEABA de toute la pathologie en MTC. La phase initiale de toute dysharmonie. Dlr récente ou légère ou fugace, suite de traumatisme, contusions, spasmes, crampes, oppression, langue tendue ou normale pouls normal ou inchangé ou tendu
4-1-1-2- traitement faire circuler le Qi FO3 + GI4 : grandes barrières Points ashi centre douleur Point gâchette ou détente. 4-1-2- stase de Qi et de Xue
4-1-2-1- clinique idem avec YU XUE dlr + tenace en durée et en intensité hématome, contracture installée lésion myofasciale répercussion émotionnelle éventuelle langue bleutée ou tâches bleues pouls rugueux serré
4-1-2-2- traitement faire circuler le Qi et le Xue dissoudre les amas éventuels F03 GI4 MC6 VE17 Points ashi en saignée Points détente ou gâchette 4-1-3- feu du Foie
4-1-3-1- clinique dlr intense ou violente ou aiguë
symptômes fonctionnels céphaliques contexte émotionnel : colère ou équivalent congestion et rougeur céphalique fièvre possible, sueurs soif, constipation langue rouge, enduit jaune pouls plein et rapide
4-1-3-2- traitement rafraîchir la chaleur DM20 VB20 FO2 VB44 TR1 Dispersion et saignée
4-1-4- vent du Foie
4-1-4-1- clinique dlr d’apparition brutale contexte angoissant troubles neurologiques, sensitivomoteurs troubles de la conscience éventuels
4-1-4-2- traitement chasser le vent corriger le trouble sous jacent DM20 VB20 DM16 DM26 TR5 Points Jing des extrémités
4-1-5- montée du Yang du Foie
4-1-5-1- clinique dlr variable instable symptômes fonctionnels céphaliques bouffées de chaleur pommettes rouges sur teint pâle troubles de la thermorégulation Contexte émotionnel : contrariété excitation apparente, fatigue réelle troubles du sommeil langue à bords rouges et desquamés enduit fragile aminci pouls mince tendu ou fin
4-1-5-2- traitement faire descendre le Yang et l’enraciner au foyer inférieur soutenir le Yin du Foie DM20 VB20 YIN TANG FO8 RP6 RM4
4-2- TYPE REIN
4-2-1- vide de Yin des Reins
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.