Final version of dissertation

Publié par

  • dissertation
EFFECTS OF ATMOSPHERIC SCINTILLATION IN KA-BAND SATELLITE COMMUNICATIONS A Dissertation presented to The Faculty of the Division of Graduate Studies by Scott A. Borgsmiller In partial fulfillment of the requirements for the degree of Doctor of Philosophy in Electrical Engineering Georgia Institute of Technology February 1998
  • 4.1.4 beacon measurements
  • 4.19 transceiver system
  • effects of atmospheric scintillation
  • 5.3 path velocity through turbulence
  • 4.1.3 beacon measurements
  • 3.2 carrier transceiver system
  • 3.5 sample cdma modem output spectrum
  • phase scintillation intensity
  • ber
Publié le : lundi 26 mars 2012
Lecture(s) : 29
Source : montaigne-bordeaux.fr
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
CLASSES PRÉPARATOIRES AUX GRANDES ÉCOLES
LETTRES A/L
LYCÉE MONTAIGNE BORDEAUX M
UNE FORMATION GÉNÉRALE DE HAUT NIVEAU
En classe préparatoire Lettres, on acquiert une vaste culture générale à dominante littéraire et un sens aigu de l’organisation du travail intellectuel, par la confrontation intense avec toutes les matières enseignées. Les talents qu’on y développe ainsi sont reconnus et recherchés par de nombreuses Écoles, Institutions et Universités qui recrutent dorénavant une part considérable de leurs étudiants en prenant appui sur la Banque d’Épreuves Littéraires (BEL) définie par les Écoles Normales Supérieures. Lieu où l’on prépare traditionnellement aux concours d’entrées dans les Écoles Normales Supérieures, ces classes préparent aussi, en deux (ou trois) ans, aux concours d’entrée dans les Écoles de management et de commerce, à l’École des Chartes, aux Instituts d’études politiques, aux Instituts d’interprétariats, aux Écoles de journalisme et des métiers de la communication. En premier lieu, cela suppose que l’on a bien compris que les préparations littéraires obligent à un investissement conséquent dans toutes les disciplines et que les concours d’entrée dans les Écoles Normales Supérieures déterminent le haut degré d’exigence qui y a court.
À Montaigne, c’est plus précisément vers le concours d’entrée à l’École Normale Supérieure de Paris (Ulm), qu’est fixé le cap de la formation donnée pendant les deux, ou trois, années de préparation. Par le biais de la BEL, les étudiants de Montaigne entrent l’École Normale Supérieure de Lyon, dans les meilleures Écoles de management et de commerce (à l’ESSEC ou à l’ESCParis Europe, en 2011) mais aussi dans des Institutions de grande renommée : ISIT (interprétariat Paris), IEP (province, Paris recrutant à Bac+0 ou+3), CELSA, Magistères et double diplômes des Universités.
Par l’excellence de la formation dispensée mais aussi en raison du travail régulier et approfondi qu’on y fournit, le cursus préparatoire Lettres ouvre de façon privilégiée aux programmes les plus exigeants et recherchés de l’enseignement supérieur. Cela se traduit concrètement par la passation de conventions très intéressantes pour les étudiants avec l’Université de Bordeaux - Bordeaux 3 pour les Lettres et les sciences humaines, Bordeaux 4 pour le Droit (en cours), Bordeaux 2 pour les sciences sociales), l’IEP de Bordeaux, et d’autres Universités.
Si l’on y ajoute la dimension du plaisir qui vient quand on se frotte aux problèmes ouverts par les lettres et les sciences humaines, on convient qu’un cursus généraliste pleinement assumé ne procure que des avantages.
LE RECRUTEMENT
La classe préparatoire Lettres est ouverte aux élèves issus d’une terminale générale et titulaires du baccalauréat (ES, L ou S). La voie littéraire se caractérise par le niveau élevé des concours qu’on y prépare, la pluridisciplinarité et l’égalité entre les disciplines. Les critères de sélection en découlent.
ère ème Les classes préparatoires Lettres, 1et 2année relèvent de l’enseignement
supérieur, elles correspondent aux deux premières années (L1 et L2) du segment qui se conclut par la Licence. Elles autorisent l’attribution de 30 crédits européens par semestre, soit au total 120 crédits en fin de deuxième année. Ces crédits permettent d’enchainer plus aisément des études à l’Université (en cours ou en fin de cursus en CPGE).
Le parcours dans ces classes constitue une propédeutique généraliste par l’enseignement approfondi donné en philosophie, littérature, histoire, géographie, langues et civilisation de l’Antiquité et langues vivantes étrangères. On s’y forme également (à l’écrit comme à l’oral) aux exercices fondamentaux de la dissertation, du commentaire de texte ou de documents, de la traduction, du résumé, de la note de synthèse. En somme, tout ce qui est attendu en Master ou en École doctorale et, bien sûr, en administration publique ou privée.
DES PROGRAMMES RICHES
Lettres (5 h)
Histoire (5 h)
Philosophie (4 h)
Géographie (2 h)
Langue vivante I (4 h) Langue vivante II (2 h)
Langues Culture de l’antiquité (3 h)
Latin ou Grec
Des enseignements complémentaires en latin et grec, en géographie et en histoire des arts sont dispensés au lycée. Un large choix de langues vivantes optionnelles est proposé : allemand, anglais, arabe, espagnol, italien, chinois et russe. Deux heures d’EPS s’ajoutent à l’horaire hebdomadaire.
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE OU ÉCOLE DES CHARTES
Depuis la rentrée 2011, les étudiants de Montaigne se voient offrir le choix entre deux cursus préparant à la BEL, celui de l’École Normale Supérieure ou celui de l’École des Chartes.
Le conseil de classe décide de l’admission dans l’un de ces deux cursus en tenant compte des résultats obtenus, de la régularité du travail, de la motivation de l’étudiant et de la marge de progression.
Au terme d’un deuxième année, le conseil de classe peut autoriser un redoublement si les résultats aux concours le justifient. Des étudiants venant d’un autre lycée peuvent être admis à Montaigne, avec l’accord de leur Proviseur s’ils viennent d’hypokhâgne.
UN ENCADREMENT POUR LA RÉUSSITE
La préparation est particulièrement efficace en raison d’un encadrement performant et personnalisé assuré par des professeurs agrégés et de chaire supérieure. Cet enseignement de haut niveau est régulièrement évalué à l’écrit et à l’oral. Les évaluations écrites sont hebdomadaires et permettent une préparation efficace et adaptée à pratiquement tous les types de concours.Les évaluations orales (khôlles) hebdomadaires permettent non seulement à chaque étudiant de s’assurer de la maîtrise des concepts mais également d’acquérir la méthodologie indispensable pour passer les épreuves orales des concours. Au-delà du concours, c’est toute la formation initiale à la communication au sens large qu’une telle préparation offre à chaque étudiant.
INFOS PRATIQUES Pour votre candidaturewww.admission-postbac.fr Pour votre informationwww.montaigne-bordeaux.eu À bientôt, à Montaigne...
LYCÉE MONTAIGNE BORDEAUX M
Lycée Montaigne 118 cours Victor Hugo — 33075 Bordeaux Cedex T. 05 56 91 10 10 — F. 05 56 33 66 95 www.montaigne-bordeaux.eu cpge.montaigne@ac-bordeaux.fr
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.