Guide de soutien à la formation à distance

Publié par

  • cours - matière potentielle : hybride
  • cours - matière potentielle : traditionnel en format d' enseignement hybride
  • revision - matière potentielle : stratégies d' évaluation
  • cours - matière potentielle : par semaine
  • cours - matière potentielle : par vidéoconférence
  • revision
Guide de soutien à la formation à distance
  • compréhension de la matière chez les étudiants
  • interactions entre les participants des sites
  • appui financier de santé canada
  • consortium national de formation en santé
  • vidéoconférence
  • distance
  • distances
  • apprentissages
  • apprentissage
  • temps
  • enseignements
  • enseignement
  • étudiante
  • etudiant
  • etudiants
  • etudiantes
  • étudiant
  • étudiantes
  • étudiants
Publié le : mardi 27 mars 2012
Lecture(s) : 62
Source : saea.uottawa.ca
Nombre de pages : 84
Voir plus Voir moins

Guide de soutien
à la formation
à distanceGuide de soutien
à la formation
à distance
2011, Consortium national de formation en santé – volet Université d’Ottawa. Tous droits réservés.
Ce projet a été rendu possible grâce à un appui fnancier de Santé CanadaTable des
matières
Table de mae 3
Préambule 6
Guide de soutien à la vidéoconférence 7
Devenir un PROfesseur interactif en vidéoconférence 8
Introduction 8
Démystifer la vidéoconférence et l’historique 9
• A v an tages 10
• D escr iption 11
• F onc tionnemen t 12
• P r incipaux ac t eurs 13
A dopt er la vidéoc onf ér enc e in t er ac tiv e14
• 1 - La planifca tion 14
- S c énar io devidéoc onf ér enc e 15
- U tilisa tion de lat echnolog ie 16
• 2 - La pr épar a tion 17
- V idéoc onf ér enc e de qualit é 17
- D ér oulemen t optimal 17
- F or ma tion d ’une c ommunaut éd ’ appr en tissage 18
• 3 - La r éalisa tion 19
- P r ésenc e vir tuelle 19
- P r of esseur in t er ac tif 21
• 4 - L ’ év alua tion 23
Conclusion 24
Liens 25
• Distanc e 25
• Br idg it 25
• A gen t de liaison 25
• P r ot oc ole dec ommunica tion 26
• P r ot oc ole dec tion encas d ’ur genc e 27
• P r ot oc ole des nor mes der emise detr a v aux 27
• P r ot oc ole demise enpagededocumen ts écr its
et de présentation des documents virtuels 28
• A c tivit és d ’ ouv er tur e 29
• C ommunaut é d ’ appr en tissageettr a v ailc ollabor a tif 29
• Gr ille d ’ aut o - év alua tiondesa per f or manc e envidéoc onf ér enc e 30
• Q uestionnair e d ’ év alua tion dec ours of er t à distanc e 31
Bibliog r aphie 33
F oir eauxquestions(F A Q ) 35
Guide de soutien à la formation à distance 3Être un apprenant actif en vidéoconférence 39
Introduction 40
• Je m ’ engageàêtr eun appr enan t ac tif … `
• 1- enm ’ appr opr ian t laclassevir tuelle 41
• 2- enfacilitan tles in t er ac tionsa v eclesautr es 42
• 3- enr espec tan tle pr ot oc ole dec ommunica tion 43
• 4- enétan t pr êt pourle c ours 44
• 5,6 en pr enan tles mo y ens pour main t enirmona tt en tion 45
Liens :
• Distanc e 47
• Br idg it 47
• Suggestions d ’ ac tivit ésbr ise - glac e 47
• P r ot oc ole dec ommunica tion encas d ’ur genc e 48
Bibliog r aphie 48
PROgresser vers un mode d’enseignement hybride
en intégrant les technologies
Introduction 52
Démystifer les concepts de cyber apprentissage et de cours hybride 53
A dopt er unedémar chesy st éma tique de cr éa tion d ’unc oursh ybr ide 54
• Élémen ts dupr oc essus :
1. L ’ analy se 56
2. L e desig n 56
1. R édiger les objec tif s d ’ appr en tissage 57
2. S truc tur er la ma tièr educ ours 59
3. Préciser les preuves d’apprentissage 61
4. A ncr er lesappr en tissages par des ac tivit és f or ma tiv es 61
5. P r éciser les str a t ég ies d ’ enseig nemen t 61
6. Choisir les médias 62
3. L edév eloppemen t 64
4. L ’ implémen ta tion oula r éalisa tion 66
5. L ’ év alua tion etlar évision 67
Liens :
• L ’ analy se :
- I n v en tair edes aspec ts àc onsidér er 70
• L e desig n :
- S tr a t ég iesdestruc tur a tionetdepr ésen ta tion de c on t enu 71
- Gr ille d ’ év alua tionde lapar ticipa tionàla discussion 71
- L e SGA Black boar detle W eb 2.0selonles butspédagog iques 72
- C alendr ier deplanifca tion du c ours h ybr ide 73
- P lanifca tion du c ours parsemaine 74
Guide de soutien à la formation à distance 4 • L e dév eloppemen t:Être un apprenant actif en vidéoconférence 39
- G abar itdeplande tr a v ailpourledév eloppemen t duma t ér iel duc ours 75
Introduction 40
- Ex emple de«sc énar image»:pr oduc tion de capsulesvidéo 76
• Jem ’ engageàêtr eunappr enan tac tif …`
- (par tie 1et2) 76
• 1-enm ’ appr opr ian tlaclassevir tuelle 41
• La miseen oeuvr eoula r éalisa tion :
• 2-enfacilitan tlesin t er ac tionsa v eclesautr es 42
- A c tivit é d ’ ouv er tur e 77
• 3-enr espec tan tlepr ot oc oledec ommunica tion 43
- Ex emple decalendr ier 78
• 4-enétan tpr êtpourlec ours 44
- L es r ègles dela nétiquett e 79
• 5,6enpr enan tlesmo y enspourmain t enirmona tt en tion 45
• L ’ év alua tion etlar évision
Liens:
- S tr a t ég ies d ’ év alua tion d ’un c ours 79
• Distanc e 47
A dr esses:
• Br idg it 47
• S er vic e d ’ appuiàl ,enseig nemen t etàl ’ appr en tissage (SAEA ) 80
• Suggestionsd ’ ac tivit ésbr ise - glac e 47
• C en tr e d ’ enseig nemen t et d ’ appr en tissage média tisés ( CEA M) 80
• P r ot oc oledec ommunica tionencasd ’ur genc e 48
• M aestr o 80
Bibliog r aphie 48
• Bibliothèquedel ’Univ ersit é d ’ O tta w a 80
• C en tr e du c yber@ppr en tissage 80
• C en tr e de pédagog ie univ ersitair e 80
PROgresser vers un mode d’enseignement hybride
• S er vic e de distr ibutionmédia tisé 80
en intégrant les technologies
• Guide surle dr oitd ’ aut eur 80
Introduction 52 • P olitique sur l ’ ac c essibilit é de l ’Univ ersit é d ’ O tta w a 80
Démystifer les concepts de cyber apprentissage et de cours hybride 53 Bibliog r aphie 81
A dopt erunedémar chesy st éma tiquedecr éa tiond ’unc oursh ybr ide 54
• Élémen tsdupr oc essus:
1. L ’ analy se 56
2. L edesig n 56
1. R édigerlesobjec tif sd ’ appr en tissage 57
2. S truc tur erlama tièr educ ours 59
3. Préciser les preuves d’apprentissage 61
4. A ncr erlesappr en tissagespardesac tivit ésf or ma tiv es 61
5. P r éciserlesstr a t ég iesd ’ enseig nemen t 61
6. Choisir les médias 62
3. L e dév eloppemen t 64
4. L ’ implémen ta tionoular éalisa tion 66
5. L ’ év alua tionetlar évision 67
Liens:
• L ’ analy se:
- I n v en tair edesaspec tsàc onsidér er 70
• L edesig n:
- S tr a t ég iesdestruc tur a tionetdepr ésen ta tiondec on t enu 71
- Gr illed ’ év alua tiondelapar ticipa tionàladiscussion 71
- L eSGABlack boar detle W eb2.0selonlesbutspédagog iques 72
- C alendr ierdeplanifca tionduc oursh ybr ide 73
- P lanifca tionduc oursparsemaine 74
2011, Consortium national de formation en santé – volet Université d’Ottawa. Tous droits réservés.
Ce projet a été rendu possible grâce à un appui fnancier de Santé Canada
Guide de soutien à la formation à distance 5Préambule

Dans un monde où la distance est de moins en moins un obstacle, il tient à cœur
auC onsor tiumna tional def or ma tion en san t é( CNFS)- V olet Univ ersit é d ’ O tta w a
d ’ ofr ir à t ouslesfr anc ophonesdisséminés auC anada, lachanc ed ’ êtr e f or més à
distanc e surlesdiv ers domainesliésàla san t é . A fn de facilit er , «àg r ande échelle
», lepr oc essus de f or ma tion à distanc e , leCNFS - V oletUniv ersit éd ’ O tta w a a v ecla
c ollabor a tiondu S er vic ed ’ appuiàl ’ enseig nemen t etàl ’ appr en tissage (SAEA )
ar édigé c e«Guide desoutienà laf or ma tion à distanc e»destinéàt ous les
professeurs de l’Université d’Ottawa.
A u senslar ge , laf or ma tion àdistanc e r eg r oupet out esles situa tionsd ’ appr en tissage
ent emps r éelouent empsdif ér é , où l ’ étudian tetlepr of esseur son tsépar éspar
une distance physique.
C eguide estdestinéauxpr of esseursquidésir en t amélior erleurfaç on d ’ enseig ner
dansle c on t e x t ede la f or ma tion àdistanc eetqui souhait en t fa v or iser des
e xpér ienc esd ’ appr en tissagepositiv esàleurs étudian ts .
R espec tan t les7pr incipes de lapr a tique e x emplair e de l ’ enseig nemen t ,c e guide
sev eut pr a tique . En plus depr oposer une démar che detr ansf or ma tiond ’un
cours traditionnel en format d’enseignement hybride, il encadre l’utilisation des
t echnolog ieset inclut plusieurs e x emples etoutilsfacilitan tc ett etr ansition.
C eguide ne laissepasl ’ enseig nemen t par vidéoc onf ér enc eenr est e .Lapr emièr e
section s’adresse directement au professeur qui rejoint ses étudiants par
vidéoc onf ér enc e .Elle luipr opose desstr a t ég ies d ’ enseig nemen t fa v or isan t
l’interaction malgré la distance. Cette interaction nécessite toutefois que l’étudiant
s ’ engage àdev enirun appr enan t ac tif .L edeuxièmev oletde c ett e sec tionper met
au professeur d’outiller ses étudiants. Ce volet s’adresse directement à ces derniers,
il leursuggèr e desstr a t ég ies pr a tiques sur le«quoifair e»,le«c ommen tlefair e»et
le « c ommen tle dir e »en situa tiondec oursàdistanc e parvidéoc onf ér enc e .
Unef oir e aux questionsr éunit lesr éponses auxquestionslesplus populair esau
sujet de l’enseignement par vidéoconférence.

Guide de soutien à la formation à distance 6Guide de soutien à la
formation à distance
Devenir un
PROfesseur
interactif en
vidéoconférenceGuide de soutien à la vidéoconférence [interactive] destiné au professeur
Devenir un PROfesseur interactif en vidéoconférence
implique de s’approprier la technologie pour l’intégrer
avantageusement à son enseignement.
Introduction
Grâce à l’amélioration constante de la technologie, l’utilisation de la
vidéoconférence en éducation gagne quotidiennement en popularité.
L’Université d’Ottawa n’échappe pas à la vague.
En efet, la maîtrise du potentiel des outils, y compris la résolution
de problèmes techniques, crée une aisance à enseigner à distance.
Qui plus est, Devenir un PROfesseur interactif en vidéoconférence
appelle également à se servir des technologies de l’information et
de la communication comme des outils de formation favorisant
un apprentissage axé sur l’apprenant. De façon pratique, les technologies
permettent la création d’outils d’apprentissage médiatisés facilement
transférables aux étudiants à distance. La clé du succès repose toutefois sur
l’organisation!
L’enseignement par vidéoconférence interactive appelle aussi à redéfnir et à
recréer les activités d’apprentissage. Adoptant désormais le rôle de facilitateur,
le professeur sélectionne l’information à être traitée par les étudiants, il
pose des questions qui stimulent la réfexion et il alimente la discussion.
L’apprivoisement de la technologie et l’usage de stratégies pédagogiques
interactives rendent les cours oferts par vidéoconférence motivants, autant
pour les étudiants en présentiel que pour ceux qui y assistent virtuellement.
Ce guide contient tout ce qu’il est utile de savoir pour
devenir un « PROfesseur interactif en vidéoconférence ». Bref, être organisé dans
Il faut d’abord démystifer les principes de la
le temps et dans l’espace
vidéoconférence, puis préciser la démarche de
virtuel rend l’expérience l’enseignement d’un cours selon un mode interactif.
Après tout …de l’enseignement à
distance plaisante …essayer la
et efcace!
vidéoconférence,
c’est l’adopter!
Guide de soutien à la formation à distance 8Guide de soutien à la vidéoconférence [interactive] destiné au professeur
Démystifer la vidéoconférence
La vidéoconférence est un « outil de communication bidirectionnelle de
groupe qui privilégie l’articulation de l’audiovisuel, de l’informatique et des
télécommunications pour supporter des interactions synchrones à distance »
(Sehili, 2008, p. 3). Elle permet à plusieurs personnes (deux ou plus), situées
dans des lieux diférents, de se voir, d’échanger et ultimement, de présenter
des documents pour en discuter en réunion à distance ou pour travailler
ensemble, mais à distance (Sehili, 2008).
De la vi Déoconférence à la téléprésence Historique
La naissance de la télévision dans les années 1950 ouvre la voie à la
vidéoconférence par le succès de la transmission unidirectionnelle du
son et de l’image. Il faudra attendre les années 1970 et la transmission de
données par voie de satellite, avant que le transport des données audio et
visuelles devienne réalité de façon bidirectionnelle. Quelques entreprises
et universités proftent donc de cette nouvelle technologie pour faire des
réunions virtuelles. L’enseignement à distance naît alors, mais il représente
souvent une expérience frustrante. La technologie de la transmission
continue de s’améliorer et les années 1980 permettent à la vidéoconférence
d’être multidirectionnelle. Des ponts, servant de relais, branchent des sites
supplémentaires, afn de leur retransmettre les données et ce, d’un continent à
l’autre. De plus, la qualité de l’image et du son s’améliorent continuellement.
Avec les années 1990, vient la standardisation des normes de transmission.
Les équipements nécessaires à la vidéoconférence se perfectionnent et
se miniaturisent. Il est alors question de visioconférence. Utilisant le réseau
Internet comme voie de transmission, la connexion audiovisuelle se fait d’un
ordinateur à un autre, en autant que ce dernier soit équipé d’une caméra, d’un
hautparleur et d’un micro. L’Internet basse vitesse rend toutefois l’expérience
peu satisfaisante. Les logiciels de visioconférence disponibles gratuitement
aux internautes deviennent, eux aussi, de plus en plus rafnés. La venue dans
les années 2000, de l’Internet à haute vitesse et de son accessibilité
généralisée, n’améliore pas seulement la qualité sonore et visuelle des
visioconférences mais elle permet de plus le travail collaboratif. En
2010, arrive la nouvelle technologie et la vidéoconférence immersive.
Cette dernière ofre dorénavant une expérience de « téléprésence » se
rapprochant sans aucun doute du contact en présentiel!
Guide de soutien à la formation à distance 9Guide de soutien à la vidéoconférence [interactive] destiné au professeur
Avantages
l a vi Déoconférence au service De l’é Ducation
En plus de tisser des liens sociaux entre les étudiants malgré la distance, la
vidéoconférence est un outil d’enseignement fexible qui répond à plusieurs
besoins en éducation. La vidéoconférence permet difuser rapidement un
contenu de cours à des étudiants à distance; de rendre accessible l’expertise de
personnes ressources hors du commun dans les milieux éloignés et d’essayer
des stratégies d’enseignement novatrices (p. ex. des activités collaboratives
privilégiant la communication et les échanges dans des groupes de travail
composés d’étudiants éloignés). De plus, l’apport d’indices audiovisuels
de meilleure qualité permet au professeur de vérifer la compréhension de
la matière chez les étudiants, de créer une meilleure relation enseignant-
étudiants et de favoriser les interactions entre les participants des sites
éloignés.
Contraint par des horaires de cours liés aux heures de difusion, l’enseignement
par vidéoconférence stimule l’apprentissage de la gestion du temps. Les
professeurs apprennent à être brefs et efcaces dans leurs commentaires
ou leurs réponses. Le temps accordé à l’utilisation des microphones incite
les étudiants à des interventions plus précises et concises. Par ailleurs, le
succès d’un cours par vidéoconférence s’appuie sur la participation active
des étudiants. Ceux-ci doivent nécessairement agir en apprenants actifs. Ils
doivent être motivés par le travail en équipe, par le partage de l’information et
par le déroulement harmonieux des sessions de vidéoconférence. Guide : Être
un apprenant actif en vidéoconférenc.e
l a vi Déoconférence est écolo Gique !
Plusieurs institutions et particuliers choisissent les rencontres virtuelles parce
qu’elles ofrent l’avantage d’être économiques. En efet, les coûts liés à la
vidéoconférence sont moindres que ceux associés aux déplacements. De
plus, la rencontre virtuelle rejoint les participants dans leur milieu de vie ou
de travail respectif. Elle permet d’économiser du temps, de travailler de façon
efcace, d’apprendre et d’interagir dans un endroit familier, souvent
dans le confort de son domicile. Elle contribue à diminuer le niveau
de stress lié aux déplacements. Ultimement, elle pourrait contribuer à
diminuer le niveau de pollution environnementale!
Guide de soutien à la formation à distance 10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.