INSTITUT DÉVELOPPEMENT FORESTIER

De
Publié par

  • revision - matière potentielle : la snb
  • redaction - matière potentielle : et de suivi des plans d' action
  • revision - matière potentielle : des standards de certification
  • revision - matière potentielle : des cahiers des charges pour les contrats
  • cours - matière potentielle : examen et de validation par les instances
  • revision - matière potentielle : des standards
  • cours - matière potentielle : année des contraintes budgétaires
  • revision
Rapport d'activités 2010 INSTITUT Pour le DÉVELOPPEMENT FORESTIER CENTRE NATIONAL de la PROPRIÉTÉ FORESTIÈRE
  • réunions plénières du forum de révision
  • coordination des travaux des personnels
  • rassemblement des données
  • idf
  • matière forestière
  • comités de rédaction et de suivi des plans d'action
  • monde scientifique
  • développement
  • développements
  • cadre
  • cadres
  • forêt
  • forêts
Publié le : mardi 27 mars 2012
Lecture(s) : 144
Tags :
Source : crpf.fr
Nombre de pages : 53
Voir plus Voir moins

Rapport d’activités 2010
INSTITUT
Pour le
DÉVELOPPEMENT
FORESTIER
CENTRE NATIONAL
de la PROPRIÉTÉ FORESTIÈRE



Le service de R&D de l’IDF, comporte 22 personnes réparties dans les antennes régionales et au siège parisien.
Leurs actions sont inscrites dans le programme de l’IDF composé de 4 axes (changement climatique, économie,
biodiversité, valorisation des résultats) validé par le Comité de Direction de l’IDF. Ces actions sont principalement
des études et recherches, des actions de formation, l’écriture d’articles et de manuel technique valorisés par les
autres services : édition diffusion, communication, documentation, formation, expérimentation et coopérations
internationales.
L’IDF est un institut technique reconnu et qualifié au titre des instituts techniques agricoles.



Organisation interne de la Recherche & Développement au CNPF
L’année 2010 a été marquée par la création du CNPF. Dans ce cadre, le service de R&D IDF a menée une
réflexion sur son intégration dans ce nouvel établissement et proposé des modes de fonctionnement avec les
CRPF dans le but d’harmoniser les procédures, les modes de calculs, le conventionnement interne, et
l’organisation de la R&D à l’échelle du CNPF.
modèle de convention interne avec proposition de tarification unique à l’échelle du CNPF,
note de procédure sur le montage de projets interservices,
réunion du Conseil d’Orientation Scientifique et Technique de l’IDF présidé par le Chef de Département
Forêts (EFPA) de l’Inra, en vue de le transformer en Conseil Scientifique du CNPF, après validation par le
comité de direction et le Conseil d’administration du CNPF,
nouveaux projets interrégionaux associant les CRPF et l’IDF comme le programme Chênaie Atlantique, ou
le Douglas Massif Central en phase de démarrage,
note sur l’organisation de la R&D au CNPF :
o Valorisation des compétences et expertises des personnels des CRPF au profit du CNPF
notamment avec l’accès aux postes d’interface proposé par l’Inra,
o Organisation de la circulation de l’information entre les services pour une réponse harmonisée et
coordonnées aux appels à projets en lien avec le réseau Europe, création d’un réseau des
correspondants R&D dans les CRPF.

Relations avec les partenaires scientifiques
Le développement des relations avec les partenaires scientifiques du CNPF est une priorité, de manière à faire
connaitre et reconnaitre l’IDF comme le partenaire du développement forestier de la forêt privée. Pour cela l’IDF
est présent dans différentes organisations de pilotage de la politique forestière.
participation au conseil scientifique du département Forêt (EFPA) de l’Inra, au conseil stratégique du
FCBA, au conseil scientifique de programmes de Recherche comme « Biodiversité et gestion forestière et
politiques publiques », demande d’expertise, ou membre de jury d’évaluation des laboratoires de
Recherche, …
le CNPF est membre du Gip Ecofor,
Compte rendu d’activité du CNPF en 2010 2 l’IDF et le CNPF bénéficient des postes d’interface de l’Inra, qui permettent d’accélérer le transfert des
résultats de la Recherche vers les forestiers privés,
grâce à ces partenariats scientifiques et techniques, une vingtaine de conventions régionales, nationales et
européennes pluriannuelles ont été suivies. L’IDF est partenaire d’organismes de Recherche dans
plusieurs programmes financés par l’ANR (Sylvabiom, Emerge, Dryade),
participation à de nouvelles organisations comme le Club Carbone Forêt Bois animé par Caisse des
Dépôts et Consignation Climat Recherche.
Relations avec les partenaires gestion
L’IDF est en relation avec des forestiers publics et privés pour faire remonter les demandes des gestionnaires
auprès des organismes de la recherche, pour assurer le transfert des résultats vers les gestionnaires, et finalement
mener des travaux communs sur des sujets transversaux. Le carbone est un programme porté en commun avec la
forêt publique.
Enfin, historiquement, l’IDF anime le réseau des Cetef et groupements de forestiers privés en vue d’assurer le
progrès technique.


L’activité de R&D de l’IDF prendra de l’essor dans le cadre de la création du CNPF, dans la mesure où des actions
seront mutualisées avec les CRPF qui ont des compétences techniques à valoriser, mais aussi avec l’inscription
d’objectifs de progrès technique et d’innovation dans le contrat de performance du CNPF sur la période 2012-
2016.
Participation du CNPF au conseil scientifique de l’ONF à partir de 2011.
De nouveaux partenariats doivent être prospectés dans les domaines :
économique auprès d’entreprises privées, notamment sur les services d’eau ou du carbone, voire de la
biodiversité,
scientifique avec le monde de l’eau comme avec l’ONEMA, les agences de l’eau, mais aussi sur la
recherche et le maintien de l’équilibre sylvocynégétique, avec l’ONCFS, le Cemagref,…
Compte rendu d’activité du CNPF en 2010 3




Le CNPF, ses différents services et délégations régionales, ont mis en place un réseau de compétences
informatiques efficace et coordonné. Il comprend :
o Le Service National Informatique (SNI)
Héritier de la cellule créée en 1994 par l'ANCRPF, puis service commun du CNPPF, le SNI trouve aujourd'hui le
cadre adapté à ses missions au sein de l'Etablissement unique CNPF. Il agit dans les domaines suivants :
administration et maintenance du réseau intranet, de la messagerie, des applications métiers, de la
sécurité, de l'hébergement mutualisé des serveurs, etc.,
conseil, appui technique et mise en place de nouvelles solutions pour l'ensemble du CNPF,
animation et coordination des comités de pilotage chargés des suivis et évolutions des besoins du CNPF;
développement et suivi des applications informatiques nécessaires,
gestion du budget d'investissement et de fonctionnement du SNI : achats, installation et maintenance des
logiciels et matériels du CNPF.
La coordination des travaux des personnels rattachés à ce service a été assurée par Francis DESPRES,
directeur général adjoint, puis, à compter du 1.09.2010, par François-Xavier DUBOIS, directeur du CRPF des
Pays de la Loire. Ces personnels sont au nombre de trois :
Jean Christophe ETIENNE, responsable de l'infrastructure, de la messagerie et des solutions de sécurité,
Anne LEVEFAUDE, technicienne analyste-développeur d'applications, responsable des bases de données
Merlin et Cadastrasie,
Wulfran MIRLYAZ, technicien analyste-développeur d'applications, responsable des bases de données
Ilex et Activ, statistiques et traitements de données, correspondant d'antenne.
En 2010, cette équipe restreinte a été sollicité 772 fois par les utilisateurs.
De plus, des personnels d'une délégation régionale ayant des compétences informatiques, comme Czeslaw
BARTELA de Lorraine-Alsace, ont participé au développement d'applications spécifiques (Majic 3, à partir des
données cadastrales 2009).
o Le groupe des Responsables Informatique (RI)
Ce groupe permet à l'ensemble des correspondants informatiques des CRPF et de l'IDF d'échanger leurs
expériences et de réfléchir sur les sujets d'intérêt commun, comme les évolutions souhaitables à apporter aux
applications informatiques existantes et le développement de nouvelles applications.
Le SNI en assure l'animation. Il s'est réuni à deux reprises en 2010, les 9 mars et 7 octobre.
o Le comité directeur informatique
En amont de la mise en œuvre des programmes informatiques nécessaires à la bonne exécution des missions du
CNPF, il convient de réfléchir aux grandes orientations dans lesquelles le groupe souhaite les inscrire. C'est l'objet
du comité directeur informatique, créé par le conseil d'administration du CNPPF. A l'issue de la réforme du CNPF,
il s'est réuni le 6 octobre 2010 pour définir les grands axes de travail liés notamment à la refonte de l'application
MERLIN (base de données documents de gestion), à l'élargissement du champ d'application des PSG
(suppression du seul tenant) et aux élections pour le renouvellement des conseils des CRPF en 2011.


Quatre bases de données principales sont utilisées par le CNPF :
o MERLIN
C'est l'application qui gère la base des données relatives aux documents de gestion durable et certaines autres
informations de regroupement de propriétaires forestiers.
Outre la nécessaire maintenance de cette application, 2010 aura été consacrée à la suite des développements liés
au L11 sous l'appellation de "SIG Merlin", application complémentaire à Merlin. Celle-ci permet essentiellement de
saisir les contours des documents de gestion et de croiser ces données avec différentes couches numérisées. Les
propriétaires forestiers peuvent ainsi recevoir une information cartographique situant leur forêt par rapport aux
zonages relevant de l'article L11 du code forestier. La refonte de Merlin et le développement de SIG-Merlin
apparaissent comme une nécessité croissante.
4 Compte rendu d’activité du CNPF en 2010

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.