sq du 6-12-2010:SQ du 11-9-2008.qxd.qxd

De
Publié par

  • leçon - matière potentielle : des expériences du passé
  • prépa - matière potentielle : ration des champs
  • exposé
150 FCFA LUNDI6 décembre 2010 NUMERO 8037 Installation officielle du Comité d'orientation et de pilotage de la conférence internationale sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle Elh . Za kar i A. Ga do/ ON EP Visite du ministre de l'Intérieur, de la Sécurité, de la Décentralisation et des AffairesReligieuses, au Haut Commandement de la Garde Nationale du Niger Encourager le contingent nigérien audéfilé militaire du cinquantenaire del'indépendance du Burkina Faso P-2 La direction générale de l'Office National d'Edition et de Presse (ONEP) informe lesabonnés aux journaux le quotidien Le Sahel et l'hebdomadaire Sahel-Dimanche,n'ayant pas encore procédé au payement des frais dudit abonnement
  • déterminant lesrègles minima de protectionsociale des personnes handi
  • redynamisation des comités de ges-tion des points d'eau
  • actions volontaires
  • véritable outil de promotion et de soutien
  • élan de solidarité nationale
  • handicapés
  • handicapé
  • ministres
  • ministre
  • eau
  • eaux
  • monde
  • mondes
  • sécurité alimentaire
Publié le : mardi 27 mars 2012
Lecture(s) : 74
Tags :
Source : nigerdiaspora.info
Nombre de pages : 5
Voir plus Voir moins
NUMERO 8037 LUNDI 6 décembre 2010 150FCFA
Installation officielle du Comité d’orientation et de pilotage de la conférence internationale sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle
Apporter des réponses durables et
appropriées aux crises alimentaires
Le Premier ministre, SEM. Mahamadou Danda, a présidé, vendredi dernier, la cérémonie de l'installation du comité d'orientation et de pilotage de la Conférence internationale sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Niger (COP/CISAN). Cette importante cérémonie qui s’est déroulée à la primature a enregistré la présence de plusieurs membres du CSRD, du gouvernement, du président de la Haute Autorité à la Sécurité Alimentaire, de chefs des missions diplomatiques ; de représentants des organisations internationales ; du Gouverneur de la région de Niamey et de plusieurs autres invités. Aussitôt après la cérémonie d'installation, les membres du comité se sont retrouvés pour discuter sur les termes de référence, les ressources à mobiliser, l'agen-da de la Conférence Internationale, entre autres... A cette occasion le Premier ministre a prononcé une importante allocution dans laquelle il a rappelé que la campagne agro-pastorale 2009/2010 a été marquée par un important déficit céréalier estimé à 400.000 tonnes, et fourrager évalué à 16 millions de tonnes, mais que les efforts du gouvernement et la solidarité internationale ont permis de circonscrire. Mieux, le Premier ministre ainformé les différents acteurs dece que la campagne agro-pastorale 2010-2011, a été globalement satisfaisante et que nous attendons, les jours à venir, les résultats consolidés de son évaluation par les services compétents. P-3 Rencontre entre laministre de la Communication, des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Culture et les professionnels de la cinématographie et de la vidéographie Volonté d’impulser un nouvel élan P-2 au cinéma nigérien
Visite du ministre de l’Intérieur, de la Sécurité, de la Décentralisation et des Affaires
Religieuses, au Haut Commandement de la Garde Nationale du Niger
Encourager le contingent nigérien au défilé militaire du cinquantenaire de l’indépendance du Burkina FasoP-2
Objectif : mettre en place une stratégie efficace de sécurité alimentaire et nutritionnelle durables au Niger
Célébration, à Niamey, de la Journée Internationale des personnes handicapées Réduire la vulnérabilité des personnes handicapées P-5
ème tourCôte d'Ivoire/Après les résultats du 2 Vives réactions de la communauté internationale P-10
COMMUNIQUÉ
La direction générale del'Office National d'Edition et de Presse (ONEP)informe les abonnés aux journaux lequotidien Le Sahel et l'hebdomadaire Sahel-Dimanche, n'ayant pas encore procédé au payement des frais dudit abonnement, de bien vouloir le faire avant le31 décembre 2010. L'ONEP les informe qu’au délà de cette date, la livraison des journaux, pour tout abonnement non payé, sera suspendue. D'autre part, les clients dont les abonnements arriveront à terme à la date précitée, sont priés de bien vouloir les renouveler par l'envoi d'un bon de commande indiquant le délai de règlement ou par le paiement à l'avance.
NATION 2 Visite du ministre de l’Intérieur, de la Sécurité, de la Décentralisation et des Affaires Religieuses, au Haut Commandement de la Garde Nationale du Niger Encourager le contingent nigérien au défilé militaire du cinquantenaire du Burkina Faso nigérien placent en eux. ‘’Tout le Niger Le ministre de l’Intérieur, de la Sécurité, de la Décentralisation et vous soutient, nous sommes sûrs que des Affaires Religieuses, Dr Cissé Ousmane, s’est rendu, vendre-vous représenterez dignement notre di dans l’après midi, au Haut commandement de la Garde pays’’, leur a-t-il dit. Il leur a aussi Nationale du Niger (GNN). Il s’est agi pour le ministre Cissé demandé d’exécuter cette mission Ousmane de rencontrer et d’encourager le détachement de ce dans le respect de la discipline, de la corps devant représenter notre pays au défilé du cinquantenaire dignité et de l’honneur, des valeurs que des indépendances du Burkina Faso, le 11 décembre prochain. Lecultivent la GNN et les Forces de Défense et de Sécurité en général. A ministre en chargede l’Intérieur a été accueilli à son arrivée par travers cette participation de la GNN au le Haut commandant de la GNN, le Commandant Guireye Midou, défilé, il s’agit pour notre pays, selon Dr entouré de ses collaborateurs. Cissé Ousmane, de témoigner toute la fierté, la joie et l’amitié fraternelle au près avoir reçu les honneurs quiont tous arboré une tenue de parade. peuple burkinabé en ces moments lui ont été rendus par unEn effet, à la place de la traditionnelle minAistre Cissé Ousmane s’est dirigésont vêtus d’un manteau et la têtetoire d’une part, d’autre part, ce geste mémorables de l’évolution de son his-détachement de la GNN, letenue serrée plus le béret, les agents vise aussi selon lui à magnifier dans la vers la place centrale de la GNN pourenroulée d’un turban. Une tenue qui pure tradition africaine, les valeurs de échanger avec les éléments du contin-renvoie à la pure tradition du Sahara solidarité et de sympathie chères aux gent qui effectuera le déplacement deque le ministre Cissé Ousmane aPhoto de famille avec le contingent dirigeants des deux (2) pays. Ouagadougou. Ils sont au total 42apprécié et trouvé originale. Revenantministre de l’Intérieur, de la Sécurité, dela Garde Nationale toutes les attentes agents, dont quatre (4) personnelssur la mission assignée à ce détache-la Décentralisation et des Affairesque les plus hautes autorités Siradji Sanda d’appui et 32 éléments pour le défilé. Ilsment de la Garde Nationale du Niger, leReligieuses a rappelé aux éléments denationales et au-delà tout le peuple
Rencontre entre laministre de la Communication, des Nouvelles Technologies de l’Information et
de la Culture et les professionnels de la cinématographie et de la vidéographie
Volonté d’impulser un nouvel élan au cinéma nigérien prise en compte des préoccupations La ministre de la Communication, des Nouvelles Technologies de des professionnels, les autorités du l’Information et de la Culture, Mme Takoubakoye Aminata CSRD ont voulu que le conseil d’ad-Boureima, a présidé, vendredi dernier, une rencontre avec les pro-ministration soit composé à parité égal, fessionnels de la cinématographie et de la vidéographie du Niger. d’une part par des membres désignés C’était en présence du Secrétaire général dudit ministère, M. Ali par l’Etat et d’autre part par ceux choisi Seybou, du Directeur général du Centre national de cinématogra-par vous, a-t-elle indiqué. «Il vous phie du Niger (CNCN), M Yacouba Mayaki, et de plusieurs invités.appartient à présent de faire du CNCN, Cette rencontre s’inscrit dans un cadre de réflexion pour une sor-un outil, votre outil, de promotion et de ème valorisation du 7art», a-t-elle dit en tie de crise du cinéma nigérien. s’adressant aux participants. ans son intervention, la ministredécline en 6 axes principaux qui sontAuparavant, le Directeur général du Les participants à la rencontre de la Communication, desentre autres : le cadre institutionnel etCNCN, M.Yacouba Mayaki, a rappelé forDquelle perspective pour une sortie decréation, et c’est dans ce processusmation et de la Culture, Mme d’échanges afin de cerner lespromotion et de soutien à la création Nouvelles Technologies de l’in-réglementaire, la formation, l’appui à lale point inscrit à l’ordre du jour qui est : problèmes liés à la cinématographiquecinématographique. nigérienne. Il a par la suite salué la Takoubakoye Aminata Boureima, aque, le CNCN a vu le jour en 2008».crise du cinéma nigérien ? Selon lui, création du CNCN un véritable outil de Laouali Souleymane indiqué aux participantsà la rencontre«Pour une meilleure participation etcette rencontre est un cadre les grands axes de la politique ciné-matographique et aborder avec eux, les voies idoines d’une relance de notreOuverture de l’atelier de formation des journalistes sur la problématique des industries extractives au Niger cinéma jadis pionnier en Afrique. Les différentes analyses du secteur ciné-Une dynamique dans la promotion de la bonne gouvernance, de la transparence matographique de notre pays démon-trent que l’absence d’une politiqueimportance grandissante découle dusensibles du point de vue environ-Les travaux de l’atelier de formation des journalistes sur le thème : d’appui à la production, l’insuffisancemanque relatif de succès des effortsnement, mais aussi là ou les systèmes «Problématique des industries extractives au Niger» se sont ouverts, des financements, le manque de struc-visant à promouvoir le développementréglementaires et juridiques sont faibles vendredi dernier, à la Maison de la presse de Niamey. L’ouverture de cet tures adéquates de production, deet à réduire la pauvreté. C’est pourquoi,et l’application des lois et codes en atelier qui a duré deux jours s’est déroulée en présence du Secrétaire réglementation, et la non satisfactionselon M Salissou Oubandoma, les ana-vigueur n’est pas stricte », a ajouté le général du Ministère de la Communication, des Nouvelles Technologies, du besoin manifeste de formation et delystes de développement attribuent cesCoordonnateur de GREN. Il a affirmé de l’Information et de la Culture, du Coordonnateur du Groupe de échecs, du moins en partie, à l’absenceque le renforcement de la transparence perfectionnement des jeunes cinéastes réflexion et d’action sur les industries extractives au Niger (GREN), du de clarté sur la manière dont les gou-devra se faire de façon à permettre aux serait les causes de sa léthargie représentant de SWISSAID et de plusieurs invités. vernants dans les pays en développe-citoyens de comprendre et de suivre la actuelle, a-t-elle précisé. Elle a aussi ans son allocution d’ouverture, leélevés. A ce niveau a salué cette forma-ment utilisent leurs ressources budgé-redistribution des revenus des produc-noté que, pour la relance de cette Secrétaire général du Ministèretion des journalistes car l’expériencetaires. « La nécessité d’une trans-tions, et c’est pourquoi le GREN estime filière, le gouvernement a consenti D de la Communication, desreçue, contribuera selon lui à compren-parence est particulièrement grandenécessaire d’outiller les acteurs de la d’énormes efforts dont entre autres Nouvelles Technologie, de l’Informationdre les enjeux depresse nigérienne qui constituent un l’adoption de textes législatifs et régle-et de la Culture, M Ali Seydou a indiquéla politique minièremaillon important dans le volet sensibil-mentaires, la création du Centre que, le secteur des industries extrac-dans notre pays.isation qui, lui-même représente l’outil national cinématographie du Niger qui tives, notamment minier et pétrolier, estM Ali Seydou aprivilégié de leur structure dans l’at-vient d’ailleurs d’être doté de la un secteur important de croissancesaisi cette occa-teinte des objectifs assignés.Quant au capacité juridique nécessaire à l’ac-économique surtout au regard dession pour réaf-représentant de SWISSAID, il a rappelé complissement de sa mission. Comme dernières avancées enregistrées dontfirmer l’engage-que son institution a signé avec le l’a encore souligné la relance du ciné-entre autres le démarrage des travauxment du CSRD etGREN des accords de partenariat ma au Niger ne saurait être effective de gisement d’Imouraren, la construc-du gouvernementdepuis 2007 dans un élan d’intérêt sans une stratégie et cette stratégie tion de la raffinerie du pétrole, la misede la transition ànational pour la mise en valeur des opérationnelle devra selon la ministre en exploitation du gisement d’Azelik etsoutenir le proces-ressources minières comme moteur de se traduire en un ensemble d’actions les activités de recherche et d’exploita-sus de l’initiativedéveloppement. Par ailleurs, le de dimensions juridiques, institution-tion en cours.Cependant, a-t-il ajouté,de la transparencereprésentant de SWISSAID a ajouté nelles, techniques, financières, sa complexité recommande de plus endans l’exploitationque le GREN œuvre pour une bonne économiques et humaines. plus des approches s’inscrivant dans laet la gestion desgouvernance dans le domaine des La ministre Takoubakoye Aminata dynamique de la promotion d’uneindustries extrac-industries extractives au Niger à travers Boureima a ajouté que « cette stratégie bonne gouvernance de transparence ettives en généraldes actions de recherche, d’IEC Une vue des participants à l’atelier à court et moyen termes est le rétab-de lutte contre la pauvreté.Le etde l’ITIE en(Information, Education et lissement du cercle vertueux‘’produc-Secrétaire général du Ministère de laparticulier. dansles pays s’adonnant à l’activitéCommunication), de lobbying et de tion diffusion production’’, à travers la Communication a par ailleurs indiquéAuparavant, le Coordonnateur deextractive, les matières premièresplaidoyer sur les enjeux socioculturels, valorisation du capital humain, la for-que la complexité des lois et règlementsGREN, M Salissou Oubandoma, acomme le pétrole, le gaz et les mineraiséconomiques, environnementaux et mation des jeunes etc. Ce programme concernant les revenus miniers et leurindiqué que la question des industriessont fortement demandées sur lepolitiques des industries extractives. tel qu’il est développé dans la loi d’ori-distribution au bénéfice de la populationextractives est devenue centrale dansmarché mondial et sont souvent pro-entation de la politique culturelle se nécessite des niveaux d’expertisesle développement international, sonduites dans les régions non seulement Tiémogo Zakari
Lundi 6 décembre 2010
NATION
3
Cérémonie d’installation officielle du Comité d’orientation et de pilotage de la conférence internationale sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle « Au Niger, l’enjeu majeur est pour nous d’apporter des réponses appropriées face à
l’incertitude des campagnes agro-pastorales »,a déclaré SEM. Mahamadou Danda
Le Premier ministre, SEM. Mahamadou Danda, a présidé, vendredi dernier, la cérémonie officielle de l'installation du comité d'orientation et de pilotage de la Conférence internationale sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Niger (COP/CISAN). Cette importante cérémonie qui s’est déroulée à la primature a enre-gistré la présence de plusieurs membres du CSRD, du gouvernement, du président de la Haute Autorité à la Sécurité Alimentaire, de chefs des missions diploma-tiques, de représentants des organisations internationales, du Gouverneur de la région de Niameyet de plusieurs autres invités. Aussitôt après la cérémonie d'installation, les membres du comité se sont retrouvés pour discuter sur les termes de référence, des ressources à mobiliser, et de l’'agenda de la Conférence Internationale, entre autres... Aussi, le Premier ministre a prononcépour la circonstance une importante allocution dans laquelle il a rappelé que la campagne agro-pastorale 2009/2010 a été marquée par un important déficit céréalier estimé à 400.000 tonnes, et fourrager évalué à 16 millions de tonnes, mais que les efforts du gouvernement et la solidarité internationale ont permis de circonscrire. Mieux, le Premier ministre a informé les différents acteurs que la campagne agro-pastorale 2010-2011, a été globalement satisfaisante. Nous vous proposons ci-dessous l’intégralité de l’intervention du Premier ministre.
« Mesdames et Messieurs;
Je voudrais tout d’abord vous adresser, Mesdames et Messieurs les membres du Comité d’Orientation et de Pilotage de la Conférence Internationale sur la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle au Niger, toutes mes félicitations pour le choix porté sur vous pour conduire d’aussi importantes réflexions stratégiques devant déboucher sur la tenue de cette importante rencontre. Mesdames et Messieurs, Comme vous le savez déjà, la cam-pagne agro-pastorale 2009/2010 a été marquée par un important déficit céréalier estimé à 400.000 tonnes, mais aussi fourrager évalué à 16 millions de tonnes. Dès leur installation, le Conseil Suprême pour la Restauration de la Démocratie et le gouvernement de tran-sition ont tenu à tirer la sonnette d’alarme, grâce au langage de vérité et de transparence, en demandant à la Communauté internationale de se mobiliser pour aider le Niger à faire face à cette situation dramatique. Dieu merci, grâce à l’élan de solidarité nationale et à l’appui inestimable des pays amis et de nombreux partenaires du Niger, le drame humain a pu être évité et aujour-d’hui, la crise alimentaire est derrière nous même si les séquelles qu’elle a laissée mettront du temps à se résorber. Fort heureusement, la campagne agro-pastorale 2010-2011, a été globalement satisfaisante. Nous attendons, les jours à venir, les résultats consolidés de son évaluation par les services compétents. Mais, cette campagne a aussi été mal-heureusement marquée par de fortes inondations qui ont emporté une part importante de la production et occasion-née de nombreux sans abris. Mesdames et Messieurs, Ces phénomènes extrêmes de sécher-esses fréquentes et d’inondations répétées résultent des effets du change-ment climatique, qui constituent, aujour-d’hui, une menace grave pour le bien-être des populations, et dont la solution requiert une plus grande mobilisation de la communauté internationale. Nous fondons l’espoir que les pourparlers actuellement en cours à Cancun aboutiront à des conclusions heureuses pour l’humanité toute entière car, il est tant d’agir si nous voulons éviter le pire. Dans tous les cas, il urge de mettre en œuvre des mécanismes d’adaptation aux changements climatiques afin de sauver la biodiversité et donner espoir à de nombreuses communautés dont
l’existence est aujourd’hui menacée. Au Niger, l’enjeu majeur est pour nous d’ap-porter des réponses appropriées face à l’incertitude des campagnes agro-pas-torales. Aussi, est-il impératif de sortir de l’urgence, et de gérer les questions alimentaires de manière prospective. Mesdames et Messieurs La sécurité alimentaire est inscrite au rang des priorités du Gouvernement définies dans la Stratégie de Développement accéléré et de Réduction de la Pauvreté et ses décli-naisons sectorielles, dont la Stratégie de Développement Rural. Cependant, bien que de nombreuses actions et initiatives y concourant aient été menées, force est de constater que leur impact sur la sécurité alimentaire des ménages demeure encore faible.En effet, force est de reconnaître que les réponses jusque-là apportées à la crise alimen-taire ont portées sur l’urgence pour lever les contraintes d’accès et de disponibil-ité de nourriture pour les populations, et de fourrage pour le bétail. Malheureusement, cela ne permet pas d’anticiper sur de nouvelles crises et de combattre les causes structurelles de l’insécurité alimentaire.Face à ce con-stat, le Conseil Suprême pour la Restauration de la Démocratie et le gou-vernement de transition ont crée la Haute Autorité à la Sécurité Alimentaire, dont la mission principale est de mener des études prospectives permettant d’apporter des réponses aux causes structurelles des crises alimentaires et nutritionnelles au Niger. Dans le même ordre d’idées, il a été décidé de ren-forcer les capacités opérationnelles de l’ONAHA pour lui permettre de jouer le rôle qui était le sien dans l’accompagne-ment des producteurs, et de miser sur la recherche à travers un appui con-séquent à l’INRAN.Il est évident que si l’on veuille atteindre une sécurité ali-mentaire durable, on doit avoir notam-ment : une disponibilité soutenue de nourriture et de fourrage ; un accès con-stant à une nourriture saine pour toutes les couches de nos populations ; l’équili-bre alimentaire à travers une alimenta-tion et une nutrition saines.
Mesdames et Messieurs les membres du Comité d’Orientation et de Pilotage de la Conférence Internationale sur la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle au Niger, La Conférence Internationale que vous avez la charge d’organiser sera une occasion pour : tirer les leçons des
Lundi 6 décembre 2010
expériences du passé ; échanger sur les bonnes pratiques actuelles et futures, et de les capitaliser ; dégager des direc-tives consensuelles pour la mise en place d’une stratégie efficace de sécu-rité alimentaire et nutritionnelle durable pour le Niger ; formuler des recomman-dations pratiques. Pour ce faire, et à titre indicatif, les thématiques suivantes pourraient faire l’objet de réflexion : portées et limites des politiques et stratégies de sécurité alimentaire et nutritionnelle au Niger ; analyse critique des mécanismes et des actions de prévention et de gestion des crises ali-mentaires et nutritionnelles au Niger ; quelles approches pour une sécurité alimentaire etnutritionnelle durable au Niger ? ; Le Recensement général de l’Agriculture et du Cheptel au Niger : Bilan et perspectives. Mesdames et Messieurs les membres du Comité d’Orientation et de Pilotage, Votre mission portera sur la supervision, l’orientation et la coordination de toutes les activités liées à l’organisation et à la tenue de la Conférence Internationale sur la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle au Niger. Vous serez, à cet effet, particulièrement chargés : d’évaluer le niveau d’avancement des préparatifs de la Conférence ;de valider les documents et l’agenda de la Conférence ; de mobiliser les ressources nécessaires à l’organisation de la Conférence ; d’appuyer toutes les actions tendant à une bonne exécution de la Conférence. C’est pourquoi, il me parait particulièrement important d’insis-ter sur la philosophie de cette con-férence. Eneffet, il ne s’agit pas là d’un espace destiné à développer de grandes et belles théories mais plutôt d’un cadre de réflexions stratégiques et d’action. C’est dire qu’il faudra éviter que cette Conférence ne soit une de plus. Telle n’est pas la conception du Président du Conseil Suprême pour la Restauration de la Démocratie, Chef de l’Etat et du gouvernement de transition. L’importance de la thématique com-mande que nous soyons concrets et pragmatiques en laissant par derrière nous toute discussion oiseuse. La con-férence est donc destinée à doter le Niger d’une feuille de route susceptible d’identifier les pistes de solutions en vue de vaincre définitivement les crises ali-mentaires et nutritionnelles devenues cycliques dans notre pays. Au regard de vos profils et expériences respectifs, je sais pouvoir compter sur votre engage-
SEM. Mahamadou Danda ment pour satisfaire les attentes du peu-ciations positives du Président du ple nigérien. C’est pourquoi, je demeureConseil Suprême pour la Restauration convaincu que vous assumerez avecde la Démocratie, Chef de l’Etat et du efficacité les missions qui viennent degouvernement de transition. vous être confiées par le Chef de l’Etat,Sur ce, je déclare officiellement installé pour le bien du peuple nigérien. Avantle Comité d’Orientation et de Pilotage de de terminer mon propos, je voudrais unela Conférence Internationale sur la fois de plus réaffirmer à nos partenaires,Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle au qui nous accompagnent dans la lutteNiger. contre les crises alimentaires, les appré-Je vous remercie. »
Le Premier ministre reçoit le directeur
régional de la Fédération Internationale
pour la Planification Familiale (IPPF)
Le Premier ministre, SEM. Mahamadou Danda, a reçu en audi-ence, vendredi dernier, le directeur régional de la Fédération Internationale pour la Planification Familiale (IPPF),M Tewodros Melesse, encompagnie de M Lucien Kouakou Kouassi, Team leader dela fédération pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre et des responsables de l’Association Nigérienne pour le Bien-être Familiale (ANBEF). A sa sortie d’audience, M Melesse a indiqué avoir discuté avec le Premier ministre de la situation de la santé de reproduction au Niger et transmis les remerciements de sa fédéra-tion pour l’appui que le gouvernement apporte à l’ANBEF dans les actions qu’elle mène pour l’atteinte des OMD 5 et 4. Il a exprimé toute sa satisfaction d’apprendre que, dans l’optique de l’atteinte des OMD, le gouvernement va augmenter la part du secteur de la santé et de l’éducation dans le budget national et s’est réjoui de ce que le Niger est l’un des rares pays africains à s’engager de façon courageuse à l’atteinte des OMD.
Le Premier ministre avec le directeur régional de la Fédération ème Internationale pour la Planification Familiale (2à partir de la droite)
Au moment où les autorités affichent une volonté de donner une réelle chance de relance du cinéma nigérien, il est opportun d’attirer l’attention des réalisateurs sur l’intérêt que les séries télévisées portant sur les réalités de notre vie quotidienne suscitent chez le grand public. Au regard de cet engouement général, on est endroit de dire que c’est là un créneau qui peut ème servir de base pour le développement du 7Art dans notre pays, sachant que les talents ne font pas défaut dans ce domaine.
SPORTS
5
Célébration, à Niamey, de la Journée Internationale des personnes handicapées Réduire la vulnérabilité des personnes handicapées Dans le cadre de la célébration de la Une marche de solidarité en Prenant la parole à cette occa-faveur des personnes handicapées a été organisée, vendredi sion, le Gouverneur de Niamey, dernier, par le Ministère de la Population de la Promotion de la le Colonel Soumana Djibo, a rap-Femme et de la Protection de l’Enfant en collaboration avec l’ONG pelé que notre pays a ratifié la Handicap International. Ils étaient nombreux, les handicapés, à convention relative aux droits des participer à ce cette marche, du siège de l’OMS sur le Boulevardpersonnes handicapées qui a été Mali Béro jusqu’au Stade Général Seyni Kountché où ils étaientenregistré aux Nations Unies. «Au demeurant bien que cette attendus par la ministre desMines et de l’Energie, Mme Djibo convention ne crée pas de nou-Salamatou Gourouza Magagi, le ministre de la Jeunesse et des veaux droits, ses dispositions ont Sports, M. Mai Manga Oumara et le Gouverneur de la région de pris en compte les Objectifs du Niamey, le Colonel Djibo Soumana. Millénaire pour le Développement en mettant en exergue notam-ans l’allocution qu’elle ade nombreuses difficultés dont :ment le droit à l’éducation pour D prononcée à cette occa-la méconnaissance des textestous les enfants handicapés, sion, la ministre des Mineslégislatifs régissant le handicap ;l’accès aux soins à un tarif réduit et de l’Energie assurant l’intérimles difficultés d’accès aux édificesaux personnes handicapées, de la ministre de la Population,publics des personnes handi-singulièrement les femmes et les Une vue des participants à la marche, vendredi dernier de la Promotion et de lacapées ; l’absence de loi sur laenfants afin de réduire leur et les enfants frappés par lepays africains à avoir à ratifié la Protection de l’Enfant,a toutprotection sociale ; le problèmevulnérabilité», a-t-il ajouté. Le handicap ne demandent pasconvention relative aux droits des d’abord rappelé que le thème dede l’emploi ; la marginalisationGouverneur de la Région de notre pitié ; ils réclament simple-personnes handicapées. A titre cette année est : ’’ tenir laéconomique ; le regard desNiamey s’est ensuite appesanti ment leurs droits. Nous devonsd’exemple, nous citerons l’ordon-promesse, intégrer le handicapautres ; l’insuffisance de finance-sur les thématiques ‘’VIH et être en mesure de leur répondrenance 93-012 modifier et com-dans les Objectifs du Millénairements des programmes en faveurPersonnes Handicapées ainsi dans un esprit de solidarité. «Apléter par l’ordonnance 2010-028 pour le Développement d’ici 2015des personnes handicapées. Ceque sur l’autonomisation de ce cet égard, il me plait de rappelerdu 20 mai 2010 déterminant les et au delà. La situation desconstat est pénible, a-t-elle dit, etgroupe cible en précisant que sa que non seulement notre paysrègles minima de Protection groupes vulnérables, a expliquénous interpelle tous, décideursparticipation pleine et entière au n’a pas attendu 2006 pour pro-sociale des personnes handi-la ministre en charge des Minespolitiques, acteurs économiques,sein de la communauté constitue mulguer des instruments capéessuivies d’une dizaine de et de l’Energie, singulièrementmembres de la société civile oudes priorités nationales. juridiques pour les personnestextes d’application», a indiqué celle des personnes handicapéessimples citoyens. Mais, pour la handicapées mais aussi etMme Djibo Salamatou Gourouza est sensiblement la même dansministre de la population par Aissa Abdoulaye Alfary surtout, il est l’un des premiersMagagi. . l’espace. Elle se caractérise parintérim, les hommes, les femmes
Conférence de presse de la commission compétition de la FENIFOOT ère Le championnat de 1division débute demain La commission compétition de la Fédération Nigérienne de février 2011. La seconde phase, Football a animé, vendredi dernier, au siège de la FENIFOOT, une quant à elle, s’étalera du 16 mars au conférence de presse en prélude au lancement demain, du cham-20 juillet 2011. Une trêve sera pionnat national de football de première division 2010-2011. Seizeobservée entre les deux phases en raison de la participation de l’équipe clubs sont engagés dans la conquête du titre de champion natio-nationale au Championnat d’Afrique nal du Niger. des Nations au Soudan », devait-il ajouter. M. Issa Yanforé a précisé ans les propos liminaires qu’ilpoule unique, a indiqué M. Inoussa que le champion national, en plus de a prononcés à l’occasion deSoungaizé, est qu’il y a beaucoup Dgratifié d’une enveloppe de3 mil-la médaille d’or et de la coupe, sera cette rencontre avec la presseplus de matches à jouer pour tous les sportive, le président de la commis-clubs engagés. Des propos confir-lions de FCFA. Quant au vice -cham-sion compétition de la FENIFOOT, M.més par M. Issa Yanforé, membre de pion, il aura la médaille d’argent et Inoussa Soungaizé, a indiqué que,la même commission, qui a souligné Lors de la conférence de presse, vendredi dernier ère une enveloppe de 1 million de FCFA. cette année, le championnat de 1que, chaque club disputera une tiquement reléguées en deuxièmematch, une amende de 300.000 Le champion national représentera le division sera disputé dans une pouletrentaine de matches. «Ce sont donc division. L’équipeclassée 13èmeFCFA pour le club qui s’en serait Niger à la Champions league unique. Il a ajouté que c’est le souci120 matches qui seront disputés lors disputera les matches de barrage.rendu coupable. Le directeur tech-africaine, tandis que le vice-champi-de recherche de la perfection qui ade la phase aller, et 120 autres Autrement dit, le championnatnique National de la FENIFOOT, M. on disputera la Coupe de la amené le Bureau Exécutif de lamatches en phase retour. Laère national de 1division 2011-2012 neLaouali Garba et M. Mahamadou Confédération. A l’issue du champi-FENIFOOT a opté pour cettepremière phase du championnat se èmeIllou, tous deux membres de la com-comptera que 14 clubs. En outre, le onnat, les équipes classées 14, formule. Le principal avantage de ladéroulera du 7 décembre 2010 au 20 forfait entraîne, en plus de la perte dumission compétition, ont axé leur 15ème et 16ème seront automa-intervention sur la responsabilité de tous les acteurs du championnat Portrait d’un photographe : Souley Abdoulaye national. Ils ont demandé aux dirigeants des clubs de s’imprégner du contenu du règlement des com-Plusieurs prix au tableau et des ambitions dans l’objectif pétitions, et ont plaidé pour une syn-ergie d’action entre les clubs et les Avec une expérience de plus d’une dizaine d’années dans lesidérée. Pourvaloriser ce métier, associations régionales pour un bon métier, M. Souley Abdoulaye a pu s’imposer comme un bon pro-estime-il, il faut accentuer la for-déroulement des compétitions. Les mation et l’encadrement des fessionnel de la photographie. Marié et père de 3 enfants, tout membres de la commission compéti-jeunes photographes amateurs, juste après le BEPC, Souley se lança dans la photographie où, tion ont enfin répondu à de nom-qui depuis la formation à l’occa-armé de son courage et de sa passion, il se fraya un chemin dansbreuses questions des journalistes èmes sion des 5jeux n’ont eu droit à le monde de la photo. Aujourd’hui, il dirige une agence de pressesportifs. Demain, le public sportif aucune autre formation. « Il est aura droit à Niamey, à l’opposition photo–journalisme et multimédia à Niamey, une structure qui temps que les pouvoirs publics Olympic FC- USGN, et le nouveau gère et distribue des photographies. tiennent compte de l’importance promu Racing FC –AS Douanes. A de la photo, car elle participe Malbaza, Malbaza FC recevra l’AS a photographie, explique-t-il,autres à des expositions au beaucoup à l’information, l’éduca-Police. A Zinder, l’Alkali Nassara est un moyen technique etBurkina Faso, au Bénin, en Côte tion et la sensibilisation de la repLà faire des expositions sur lesrésentations graphiques, des local affrontera Jangorzo FC de mécanique de conserver desd’Ivoire. Ici même au Niger, j’ai eu population. On peut ne pas savoir Maradi. A Arlit, il ya aura le choc lire et écrire, mais comprendre les Urana FC-Akokana FC ; et à Maradi, moments, des objets ou des gens.femmes rurales, notamment lors choses à partir d’une photo. Dankassawa FC accueille Ader FC C’est aussi, ajoute Souley, unde la grande rencontre même des J’aime ce métier qui favorise le de Tahoua. moyen d’expression plus ou moinsfemmes d’Afrique et d’Espagne. contact, rend sensible et surtout A l’issue de cette conférence de er abstrait portant la signature de sonJ’étais 1lauréat au concours fait découvrir le monde ; je gagne èmeM. Souley Abdoulaye presse, le Secrétaire général de la auteur. « Je m’étais intéressé à laFNUAP en 2003 ; 2lauréat en bien ma vie et je rends grâce à FENIFOOT, M. Ibrahim Elhadj faction. Pour lui, la photographie photographie depuis 1986, et mes2005 au Niger lors du ‘’Goni d’or’’. Dieu », conclut Souley. Tiémogo, a procédé à la remise est un art qui mérite respect. premières prises de vue datent deLes nombreuses formations aux-d’équipements sportifs (maillots) et Hélas, constate-t-il, au Niger l’inauguration du Stade Généralquelles j’ai pris part m’ont permis Aissa Abdoulaye Alfary de matériel informatique à l’associa-comme un peu partout en Afrique, Seyni Kountché. J’ai eu à participerd’approfondir l’art photographique tion régionale de Niamey. la photo n’est pas beaucoup con-à plusieurs expositions dont entre», confie-t-il, avec un brin de satis-Oumarou Moussa
Lundi 6 décembre 2010
SOCIETE
7
(CREPA)Rencontre d’informations et d’échanges sur le centre régional pour l’eau potable et l’assainissement Une référence en matière de l’eau potable, de l’hygiène et de l’assainissement
Le ministre de l’Eau, de l’Environnement et de la Lutte contre la Désertification, le Général de Brigade Abdou Kaza, a présidé, ven-dredi dernier,une rencontre d’informations et d’échanges sur le centre régional pour l’eau potable et l’assainissement(CREPA). Cette rencontre a eu lieu entre le ministre, le directeur résident du CREPA au Niger,M. Zabeirou Yacouba, et les responsables du ministère en charge de l’eau. La question de l’accès àl’eau potable est une des préoccupations majeures des autorités de notre pays où le réseau de distribution d’eau n’est pas encore bien développé.
ans une intervention introduc-tive faite à l’occasion de la l’EaDu, de l’Environnement et de la rencontre, le ministre de lutte contre la Désertification a indiqué que le CREPA est une insti-tution à la pointe des solutions inno-
vantes etappropriées pour la résolution de la problématique de l’eau potable, de l’hygiène et de l’as-sainissement en Afrique au profit des populations vulnérables. Il a pour mission d’apporter l’appui nécessaire aux populations défavorisées et
vulnérables à l’accès durable aux services d’hygiènes, d’assainisse-ment et d’eau potable. C’est dans cette optique que le CREPA s’est engagé dans la recherche des solu-tions innovantes pour faire face à la question dans tous les pays mem-bres. Les autorités nigériennes de leur part se sont pleinement impliquées dans la conduite des actions du centre à tous les niveaux tant au niveau de la gouvernance qu’en conseil des ministres actuelle-ment présidé par le ministre nigérien de l’Eau, de l’Environnement et de la lutte contre la Désertification pour la période 2010-2012. Le ministre Abdou Kaza a expliqué que le Niger s’est engagé à promouvoir le centre
afin qu’il devienne, un centre d’excel-lence et une institution de référence en matière de l’eau potable, de l’hy-giène et de l’assainissement en Afrique en le promouvant auprès d’autres pays notamment anglo-phones tout en développant un plaidoyer auprès des organisations et institutions régionales interna-tionales. Pour permettre au CREPA de bien accomplir sa mission, le min-istre a indiqué que l’Etat nigérien mettra tout en œuvre pour qu’il soit une institution d’utilité publique et qu’un contrat programme soit signé entre le Niger et le centre. En outre, a dit le ministre, la représentation nationale sera impliquée dans les activités des ministères et acteurs
Fin de la tournée de sensibilisation du Gouverneur de Dosso dans son entité administrative Une campagne agricole globalement satisfaisante de Dosso a attiré leur attention sur lestions fraternelles du Chef de l’Etat Djibo Le Gouverneur de la région de Dosso, le Contrôleur général de conséquences des feux de brousse.Salou et les a remercié pour leur mobil-police Issoufou Yacouba,a achevé, samedi dernier, sa tournée Abordant les conflits agriculteursisation au référendum du 31 octobre de sensibilisation et d’information sur la gestion des pâturages et éleveurs, le Gouverneur de Dosso s’estdernier. Cette année a souligné le gou-la lutte contre les feux de brousse. Dans le département de félicité de l’accalmie qui a régnécette verneurde Dosso la campagne agricole Boboye quia constitué la dernière étape du périple, la délégation année dans le Boboye. M. Issoufoua été satisfaisante et les pâturages s’est successivement rendue à Sakalgonga et Bélindé dans le Yacouba a félicité les populations duabondants. Le Gouverneur a ainsi invité poste administratif de Falmey.les populations àà poursuivreles invitésBoboye etprendre soin de ces dans cette voiepour le bonheur despâturages. Les différents directeurs Sakalgonga il s’agissait pour leramassaient de la paille.laborieuses populations.A Bélindé,régionaux qui accompagnent le gouverneur de constater l’am-Malheureusement le vent soufflait cec’est un accueil qui a été réservé auGouverneur dans ce déplacement ont A pleur d’un feu de brousse qui a eujour et très vite le feu s’est propagé. Lesgouverneur de Dosso et à la délégationdéveloppé plusieurs préoccupations de lieu le mardi 23 novembre dernier et quipopulations des villages environnantsqui l’accompagne. Le contrôleur générall’heure : les cultures de contre saison, la a ravagé 23 ha. Tout avait commencéalertés ont apporté leur secours ce qui ade police Issoufou Yacouba s’est ditvaccination gratuite du cheptel, le certifi-par un feu allumé que des enfants quipermis de maîtriser l’incendie. En ren-émue par la qualité de l’accueil. Il a saisicat international de transhumance, le grillaient des criquets pendant qu’ilscontrant ces populations, le gouverneurl’occasion pour transmettre les saluta-défrichement dans le cadre de la prépa-
intervenant dans le domaine et assuré que son département ministériel va appuyer le CREPA dans la diversification des parte-naires et la mise en place et le ren-forcement d’un système d’évaluation continue de l’impact des actions du centre surle terrain et du contrat programme qui sera signé entre l’institution et le ministère. Après l’in-tervention du ministre, la rencontre s’est poursuivie avec la présentation d’un exposé, par le directeur résident, sur les activités menées au niveau national par le centre.
Zabeirou Moussa
ration des champs ou encore la libéra-tion des champs à la date du 31 décem-bre 2010. S’agissant de l’hydraulique, la réalisation de mini adduction d’eau potable villageoise sur un rayon de 5 kms avecdes canalisations d’un village à un autre permettra de réduire le nom-bre de forages, le nombre de pannes mais surtout les charges des femmes. La redynamisation des comités de ges-tion des points d’eau ont aussi été au centre des discussions. De Dogondoutchi enpassant par Loga, Dosso, Gaya et le Boboyeles popula-tions n’ont pas manqué d’adresser leurs remerciements et leurs reconnais-sances aux autorités tant régionales que nationales pour toutes les sollicitudes dont elles font l’objet. Mahamane Amadou /Dosso
Journée internationale des volontaires pour le développement économique et social célébrée le 5 décembre 2010
Message du Secrétaire général des Nations Unies l'occasion de la Journée internationale des volontaires, nous rendons hom-parAtout dans le monde, consacrent leur temps mage aux millions de personnes qui, et leurs compétences à lutter contre les prob-lèmes mondiaux, qu'il s'agisse des volontaires s'impliquant au niveau local dans les efforts d'adaptation aux changements climatiques et de réduction de la pauvreté ou de ceux qui apportent leur soutien aux causes mondiales de la paix et de la justice et à la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement. Il y a quarante ans, l'Assemblée générale des Nations Unies appelait à la création du Programme des Volontaires des Nations Unies. Depuis, ce sont des dizaines de milliers de Volontaires des Nations Unies qui ont pris part à notre mission mondiale, travaillant avec de nombreux organismes, programmes et M. Ban Ki-Moon institutions des Nations Unies ou collaborant côtés des gouvernements, des ONG, de la aux missions de maintien de la paix ou aux société civile et dans la collectivité pour missions politiques spéciales. Je tiens à saluer améliorer les conditions de vie de ceux qui les l'engagement et le dévouement de ces volon-entourent. taires. Le volontariat nous rapproche en tant qu'indi-Je me félicite également de la forte croissance vidus et en tant que sociétés. C'est un moyen qu'a connu ces dernières années le cyber-efficace de mobiliser tous les secteurs de la volontariat, qui met en relation des personnes société et de les faire participer activement à (professionnels, étudiants, femmes au foyer et la construction d'un monde meilleur. personnes handicapées dans le monde entier) Renforçons ensemble les cadres institution-et leur donne la possibilité de participer au nels sur lesquels repose le volontariat. développement et au travail de l'Organisation Profitons ensemble du dixième anniversaire des Nations Unies. Bien qu'il soit encore rela-de l'Année internationale des volontaires en tivement récent, le cybervolontariat offre beau-2011 pour trouver de nouveaux domaines coup de possibilités et j'encourage tous les dans lesquels le volontariat peut faire la dif-partenaires à réfléchir à la manière d'utiliser le férence. Saluons le volontariat comme une pouvoir d'Internet dans ce sens. expression de notre humanité commune et Cette Journée rend hommage aussi aux nom-une manière de promouvoir le respect mutuel, breux autres volontaires qui travaillent aux la solidarité et la réciprocité.
Lundi 6 décembre 2010
Message du Coordinateur Exécutif des VNU
ette année, la journée Internationale des Volontaires (JIV) arrive à un C moment très intéressant. « Partageons l'histoire » est le thème de la compagne de JIV des VNUs. VNU utilise le média social pour s'engager dans la conver-sation en ligne basée sur la contribution de volontariat pour assurer l'atteinte des objec-tifs du Millénaire pour le Développement (OMDs). Hier (le 4/Décembre), les individus à travers le monde ont joint VNU au Facebook pendant 24 heures pour le festival de célébration mondiale de l'impact du volontariat. Le festi-val a montré les volontaires en actions, his-toires distinguées des volontaires, et discus-sions sur la contribution du volontariat sur l'éradication de la pauvreté. « Partageons l'histoire » montre la façon dont cet esprit à travers le monde inspire les autres à s'engager. En ligne, dans leur com-munauté ou à l'étranger, au niveau national ou international, les volontaires prennent actions dans le maintien de paix et problèmes de développement notamment l'élimination de la faim, amélioration des soins de santé, gestion des conflits, lutte contre les inégalités basées sur genre et agissent contre l'impact liés au changement climatique. Comme nous reconnaissons et gratifions la contribution et l'impact de tous les volon-eme taires, nous célébrons aussi le 40anniver-saire de la fondation du programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) et nous lançons le dixième anniversaire de l'Année International des Volontaires (IYV+10). L'année 2011 offre des opportunités de reconnaître la contribution des volontaires au
maintien de paix et au développement. VNU travaillera avec ses différents partenaires pour marquer le dixième anniversaire de l'Année International des Volontaires l'année prochaine et pour promouvoir les valeurs importantes liées aux actions volontaires. Nous connaissons que le volontariat renforce et étend la possibilité des gens à accéder aux services, l'intégration sociale et amène les individus marginalisés à la prise de décision. Nous avons besoins des politiques, cadre institutionnel et organisationnel qui préconisent, encouragent, appuient, font promouvoir les actions des volontaires. Les initiatives de grandes envergures des sociétés civiles ont commencé par un engagement volontaire de quelques individus qui ont poursuivi une vision de changement important. VNU a uni l'effort avec les partenaires et par-ties prenantes pour mesurer l'impact des volontaires et du volontariat. Nous documen-tons les résultats à partager dans le rapport sur l'état du volontariat mondial que nous allons lancer à la Journée Internationale des Volontaires l'année prochaine.
Aujourd'hui, je souhaite rendre hommage aux trois volontaires qui ont perdu leur vie dans le tremblement de terre en Haïti en janvier et aux autres volontaires que nous avons perdu ou qui ont été blessés au service des autres. Célébrant cette journée Internationale des Volontaires, nous remercions les volontaires qui continuent à donner leur temps, talent et compétences et souvent dans les conditions difficiles pour assurer la paix et le développe-ment. Vous nous inspirez nous tous.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.