14327/11 is 1 DG G II A CO SEIL DE L'U IO EUROPÉE E Bruxelles ...

De
Publié par

  • exposé - matière potentielle : des motifs
  • exposé
14327/11 is 1 DG G II A FR COSEIL DE L'UIO EUROPÉEE Bruxelles, le 19 septembre 2011 (20.09) (OR. en) 14327/11 FI 642 OTE DE TRASMISSIO Origine: Pour le Secrétaire général de la Commission européenne, Monsieur Jordi AYET PUIGARNAU, Directeur Date de réception: 19 septembre 2011 Destinataire: Monsieur Uwe CORSEPIUS, Secrétaire général du Conseil de l'Union européenne N° doc. Cion: COM(2011) 576 final Objet: Lettre rectificative n° 2 au projet de budget général 2012 État des dépenses par section - Section I - Parlement - Section II - Conseil européen et Conseil - Section III - Commission
  • effectifs liés aux activités
  • optimisation des ressources humaines de la commission affectées aux priorités de l'ue
  • tableaux des effectifs
  • projet de budget général de l'union européenne pour l'exercice
  • liées
  • liée
  • besoin
  • besoins
  • adhésion
  • adhésions
  • commission
  • commissions
Publié le : mercredi 28 mars 2012
Lecture(s) : 25
Source : register.consilium.europa.eu
Nombre de pages : 20
Voir plus Voir moins


COSEIL DE Bruxelles, le 19 septembre 2011 (20.09)
L'UIO EUROPÉEE (OR. en)
14327/11




FI 642

OTE DE TRASMISSIO
Origine: Pour le Secrétaire général de la Commission européenne,
Monsieur Jordi AYET PUIGARNAU, Directeur
Date de réception: 19 septembre 2011
Destinataire: Monsieur Uwe CORSEPIUS, Secrétaire général du Conseil de l'Union
européenne
N° doc. Cion: COM(2011) 576 final
Objet: Lettre rectificative n° 2 au projet de budget général 2012
État des dépenses par section - Section I - Parlement - Section II - Conseil
européen et Conseil - Section III - Commission - Section VI - Comité
économique et social européen - Section VII - Comité des régions -
Section VIII - Médiateur européen


Les délégations trouveront ci-joint le document de la Commission - COM(2011) 576 final.


________________________


p.j.: COM(2011) 576 final



14327/11 is 1
DG G II A FR
COMMISSION EUROPÉENNE

Bruxelles, le 16.9.2011
COM(2011) 576 final

LETTRE RECTIFICATIVE ° 2
AU PROJET DE BUDGET GÉÉRAL 2012
ÉTAT DES DÉPESES PAR SECTIO
Section I — Parlement
Section II – Conseil européen et Conseil
Section III - Commission
Section VI - Comité économique et social européen
Section VII — Comité des régions
Section VIII — Médiateur européen


LETTRE RECTIFICATIVE ° 2
AU PROJET DE BUDGET GÉÉRAL 2012
ÉTAT DES DÉPESES PAR SECTIO
Section I — Parlement
Section II – Conseil européen et Conseil
Section III - Commission
Section VI - Comité économique et social européen
Section VII — Comité des régions
Section VIII — Médiateur européen

Vu:
– le traité sur le fonctionnement de l'Union européenne, et notamment son article 314, lu
en combinaison avec le traité instituant la Communauté européenne de l'énergie
atomique, et notamment son article 106 bis,
– le règlement (CE, Euratom) n° 1605/2002 du Conseil du 25 juin 2002 portant règlement
1financier applicable au budget général des Communautés européennes , et notamment
son article 34,
– le projet de budget général de l'Union européenne pour l'exercice 2012, présenté par la
2Commission le 26 mai 2011 ,
– la lettre rectificative n° 1 au projet de budget général de l'Union européenne pour
3l'exercice 2012 présentée par la Commission le 17 juin 2011 ,
la Commission européenne présente ci-après à l'autorité budgétaire la lettre rectificative n° 2 au
projet de budget général de l'Union européenne pour l'exercice 2012, pour les raisons énoncées
dans l'exposé des motifs.

1 JO L 248 du 16.9.2002, p. 1.
2
COM(2011) 300.
3 COM(2011) 372.
1
TABLE DES MATIÈRES
1 ITRODUCTIO ..............................................................................................................................................3
2 SECTIO I — PARLEMET ..........................................................................................................................3
2.1 ÉVALUATIO DES BESOIS.............................................................................................................................3
2.2 ICIDECE SUR LE TABLEAU DES EFFECTIFS 2012..........................................................................................5
2.3 ICIDECE SUR LE PROJET DE BUDGET 2012 .................................................................................................5
3 SECTIO II — COSEIL EUROPEE ET COSEIL................................................................................5
3.1 CADRE..........................................................................................................................................................5
3.2 MODIFICATIOS PROPOSEES .........................................................................................................................5
3.3 ICIDECE SUR LE PROJET DE BUDGET 2012 .................................................................................................6
4 SECTIO III — COMMISSIO......................................................................................................................6
4.1 OBJET ET CADRE...........................................................................................................................................6
4.2 ESTIMATIO DES RESSOURCES SUPPLEMETAIRES ECESSAIRES .....................................................................7
4.3 ICIDECE SUR LE PROJET DE BUDGET 2012 ...............................................................................................10
5 SECTIO VI – COMITE ECOOMIQUE ET SOCIAL EUROPEE .....................................................11
5.1 CADRE........................................................................................................................................................11
5.2 BESOIS PREVISIOELS E CREDITS ET E RESSOURCES HUMAIES.............................................................12
5.3 ICIDECE SUR LE PROJET DE BUDGET 2012 ...............................................................................................12
6 SECTIO VII — COMITE DES REGIOS.................................................................................................12
6.1 ITRODUCTIO...........................................................................................................................................12
6.2 BESOIS PREVISIOELS E CREDITS ET E RESSOURCES HUMAIES.............................................................13
6.3 ICIDECE SUR LE PROJET DE BUDGET 2012 ...............................................................................................15
7 SECTIO VIII — MEDIATEUR EUROPEE............................................................................................15
7.1 CADRE........................................................................................................................................................15
7.2 ICIDECE SUR LE PROJET DE BUDGET 2012 ...............................................................................................16
8 COCLUSIO .................................................................................................................................................16
9 TABLEAUX SYOPTIQUES ........................................................................................................................17
9.1 TABLEAU SYOPTIQUE PAR ISTITUTIO ......................................................................................................17
9.2 TABLEAU SYOPTIQUE PAR RUBRIQUE DU CADRE FIACIER........................................................................18

ÉTAT DES DÉPESES PAR SECTIO
Les modifications apportées à l'état des recettes et des dépenses par section sont disponibles sur
EUR-Lex (http://eur-lex.europa.eu/budget/www/index-fr.htm). Une version en anglais de ces
modifications est jointe à titre indicatif en annexe budgétaire.
2
1 ITRODUCTIO
Les négociations avec la Croatie ont été clôturées le 30 juin 2011. La signature du traité
d'adhésion et le référendum croate devraient tous deux avoir lieu au second semestre de 2011
ou au premier semestre de 2012. Le processus de ratification par les parlements de l'ensemble
des vingt-sept États membres de l'Union européenne devrait être achevé d'ici à la fin du mois
de juin 2013, de manière à permettre l'entrée en vigueur du traité et l'adhésion de la Croatie à
erl'Union le 1 juillet 2013, ainsi que la Commission l'a proposé.
Comme elle l'avait annoncé dans sa communication au Conseil et au Parlement européen de
42008 , la Commission a présenté aux deux branches de l'autorité budgétaire une
communication relative à l'enveloppe financière pour les négociations d'adhésion avec la
5Croatie , y compris des estimations indicatives des dépenses administratives supplémentaires
pour toutes les institutions jusqu'en 2013. Le Parlement européen et le Conseil sont les seules
institutions à avoir déjà demandé et obtenu des emplois et/ou des crédits supplémentaires liés à
cet élargissement dans le budget 2011.
6En présentant son projet de budget pour l'exercice 2012 , la Commission avait annoncé
qu'étant donné que la date des futures adhésions n'était toujours pas connue, son état
prévisionnel pour 2012 ne comportait aucune demande de ressources supplémentaires liées à
7l'élargissement. Par souci de cohérence, elle avait donc invité les autres institutions à ne pas
inclure dans leur état prévisionnel les ressources supplémentaires requises pour l'adhésion de
la Croatie, faisant valoir qu'il serait préférable de régler cette question au moyen d'une lettre
rectificative après adoption de la décision relative à la date d'adhésion.
8En conséquence, sur la base des états prévisionnels révisés reçus des institutions , la
Commission soumet la présente lettre rectificative n° 2 au projet de budget 2012 (LR 2/2012)
afin d'intégrer l'incidence budgétaire de l'adhésion de la Croatie dans leurs dépenses
administratives respectives. La présente lettre rectificative porte sur les besoins les plus
urgents auxquels il convient de répondre avant l'adhésion; les besoins restants seront couverts
à partir du projet de budget 2013.
Les tableaux des effectifs révisés et les lignes budgétaires concernées figurent dans l'annexe
budgétaire jointe. De plus amples informations sont également disponibles dans l'état
prévisionnel modifié fourni par chacune des institutions concernées et accompagnant la
présente lettre.
2 SECTIO I — PARLEMET
2.1 Évaluation des besoins
2.1.1 Observateurs
1) Le règlement du Parlement européen (article 11) dispose que:

4
COM(2008) 674.
5 COM(2009) 595.
6
COM(2011) 300 – mai 2011, dans le document de travail, Partie II – Ressources humaines de la Commission –
point 2.1.1.
7
Lettre du commissaire Janusz Lewandowski à toutes les institutions du 3 février 2011: Ares(2011) 118992.
8 La Cour de justice, la Cour des comptes, le Contrôleur européen de la protection des données et le service
européen pour l'action extérieure n'ont pas introduit de demande de ressources supplémentaires liées à
l'élargissement à la Croatie.
3
– «Lorsqu'un traité d'adhésion d'un État à l'Union européenne est signé, le Président, après
avoir obtenu l'accord de la Conférence des présidents, peut inviter le Parlement de l'État
adhérent à désigner parmi ses propres membres un nombre d'observateurs égal au nombre
des sièges futurs attribués à cet État au sein du Parlement européen.
– Ces observateurs participent aux travaux du Parlement, dans l'attente de l'entrée en vigueur
du traité d'adhésion, et ont le droit de s'exprimer au sein des commissions et des groupes
politiques. Ils n'ont pas le droit de voter ni de se présenter à des élections pour des fonctions
au sein du Parlement. Leur participation est dénuée d'effet juridique sur les travaux du
Parlement.
– Le traitement qui leur est réservé est assimilé à celui d'un député au Parlement européen en
ce qui concerne l'utilisation des facilités du Parlement et le remboursement des frais exposés
dans le cadre de leurs activités d'observateurs.»
2) Étant donné que le traité d'adhésion devrait être signé avant la fin de l'année, il y a lieu de
prévoir des ressources budgétaires permettant d'inviter des observateurs à partir de
janvier 2012, soit une présence de 12 mois. De même que pour les opérations durant les
élargissements EUR 10 et EUR 2, les observateurs obtiendront le remboursement de leurs
frais de voyage et de subsistance liés à leur participation aux travaux parlementaires.
Besoins: Poste 1 4 0 6 — Observateurs + 1 200 000 EUR
2.1.2 Effectifs supplémentaires
Emplois du tableau des effectifs
3) Les besoins globaux en personnel liés à l'élargissement à la Croatie ont été évalués, comme
dans le cas des élargissements EUR 10 et EUR 2, à un total de 124 emplois. 62 emplois
ayant déjà été créés dans le budget 2011, 62 emplois supplémentaires doivent encore
être créés dans le budget 2012. Comme ces emplois ne seront véritablement occupés par
des fonctionnaires, c'est-à-dire des agents permanents d'origine croate, qu'à partir de
l'adhésion effective de la Croatie, prévue pour juillet 2013, aucun crédit supplémentaire
n'est demandé pour la ligne budgétaire relative aux rémunérations (poste 1 2 0 0) du budget
2012.
Besoins: Tableau des effectifs 2012: +36 AD5, +26 AST1 (sans crédits)
Crédits pour des agents contractuels
4) Comme pour les élargissements précédents, le Parlement a déjà commencé à recruter des
agents contractuels (budget 2011), notamment afin de permettre une préparation efficace
des secteurs linguistiques et d'assister les observateurs dans leurs travaux. Cette pratique se
poursuivra en 2012 et devrait permettre de disposer de 124 agents contractuels d'ici à la fin
de 2012, dont 2-3 agents contractuels prévus pour l'antenne de Zagreb (voir la section 2.1.3
ci-après). Les crédits demandés correspondent à 95 équivalents temps plein, puisque
plusieurs agents contractuels ne seront recrutés que pour neuf mois.
Besoins: Poste 1 4 0 0 — Autres agents + 2 500 000 EUR
2.1.3 Autres besoins budgétaires
5) D'autres besoins budgétaires supplémentaires concernent les secteurs suivants:
– pour couvrir les besoins en matière d'interprétation externe vers le croate, notamment
afin de permettre aux observateurs de participer utilement aux travaux parlementaires:
2,5 millions d'EUR;
– pour couvrir les besoins en matière de traduction externe vers le croate:
1,0 million d'EUR;
4
– pour permettre l'ouverture d'une antenne en Croatie, tout en attendant l'ouverture d'un
bureau d'information: 0,6 million d'EUR.
Besoins: Poste 1 4 0 2 — Interprètes de conférence + 2 520 000 EUR
Poste 1 4 2 0 — Prestations externes + 968 000 EUR
Poste 2 0 0 0 — Loyers + 600 000 EUR
2.2 Incidence sur le tableau des effectifs 2012
Groupe de fonctions et grade PB 2012
Budget 2011 PB 2012 LR 2/2012
Emplois permanents modifié
AD5 382 247 36 283
AST1 151 138 26 164
2.3 Incidence sur le projet de budget 2012
Ligne PB 2012
Intitulé PB 2012 LR 2/2012
budgétaire modifié
1 4 0 0 Autres agents 33 120 000 2 500 000 35 620 000
1 4 0 2 Interprètes de conférence 60 480 000 2 520 000 63 000 000
1 4 0 6 Observateurs p.m. 1 200 000 1 200 000
1 4 2 0 Prestations externes 23 402 000 968 000 24 370 000
2 0 0 0 Loyers 33 531 999 600 000 34 131 999
Total 7 788 000
3 SECTIO II — COSEIL EUROPEE ET COSEIL
3.1 Cadre
Afin de préparer l'adhésion de la Croatie, il convient de prévoir des ressources dès 2012,
notamment pour la langue croate (traducteurs et juristes-linguistes) et la publication de l'acquis
communautaire (ci-après «l'acquis») dans cette langue.
Afin de faire face aux besoins inhérents à l'adhésion de la Croatie, le Secrétariat général du
Conseil (SGC) propose d'ajouter un montant de 1,4 million d'EUR dans son projet de budget
pour 2012.
3.2 Modifications proposées
3.2.1 Aperçu budgétaire
Le montant supplémentaire total de 1,4 million d'EUR se décompose comme suit:
– dépenses liées au personnel contractuel: 0,4 million d'EUR;
– Journal officiel / acquis: 0,6 million d'EUR;
– Immeubles, équipement et dépenses de fonctionnement: 0,4 million d'EUR.
3.2.2 Dépenses de personnel
Le SGC ne propose aucun changement au tableau des effectifs.
Afin de réaliser les traductions nécessaires des traités d'adhésion et de superviser la traduction
de l'acquis en langue croate, le SGC propose d'inclure une provision supplémentaire de 0,4
million d'EUR dans son projet de budget. Ce montant couvre le recrutement de 9 agents
contractuels, qui seront chargés de la traduction et du contrôle de qualité, ainsi que de 3
5
ersecrétaires, à partir du 1 juillet 2012. Le projet de budget pour 2012 comprend déjà un
montant de 0,5 million d'EUR (4 juristes-linguistes et 3 secrétaires pour une année complète).
Le montant à prévoir en 2012 pour les agents contractuels nécessaires en raison de l'adhésion
de la Croatie s'élèverait par conséquent à 0,9 million d'EUR au total.
3.2.3 Traduction de l'acquis
L'Office des publications de l'Union européenne a estimé le coût de la traduction de l'acquis en
croate à 1,2 million d'EUR, dont 0,9 million d'EUR en 2012 et 0,3 million d'EUR en 2013. Ce
coût sera partagé entre le Conseil (61 %), la Commission (34 %) et le Parlement (5 %).
Par conséquent, il est proposé d'inclure un montant de 0,6 million d'EUR dans la lettre
rectificative concernant le Conseil.
3.2.4 Immeubles, équipement et dépenses de fonctionnement
Un montant total de 0,4 million d'EUR est proposé pour couvrir les dépenses supplémentaires
liées à l'adhésion.
Ce montant est ventilé comme suit:
– installation de salles de presse, de briefing et de réunion, ainsi que d'un bureau pour la
Croatie dans le bâtiment Justus Lipsius du Conseil: 350 000 EUR;
– service de traduction externe pour absorber la charge de travail excessive liée à
l'adhésion: 25 000 EUR;
– documentation, monographies et périodiques en langue croate et accès aux bases de
données législatives: 25 000 EUR;
– mobilier de bureau: 25 000 EUR.
3.3 Incidence sur le projet de budget 2012
Ligne PB 2012
Intitulé PB 2012 LR 2/2012
budgétaire modifié
1 2 0 0 Autres agents 7 352 000 400 000 7 752 000
1 2 0 4 Prestations d'appoint pour le service de traduction 152 000 25 000 177 000
2 0 0 3 Travaux d'aménagement et d'installation 7 680 000 350 000 8 030 000
2 1 1 Mobilier 921 000 25 000 946 000
2 2 1 0 Dépenses de documentation et de la bibliothèque 488 000 25 000 513 000
2 2 1 1 Journal officiel 4 626 000 550 000 5 176 000
Total 1 375 000
4 SECTIO III — COMMISSIO
4.1 Objet et cadre
Par la présente lettre rectificative, la Commission
– demande les crédits supplémentaires qui lui seront nécessaires en 2012 pour préparer
d'une manière appropriée et en temps utile l'élargissement prévu à la Croatie;
– motive sa demande de ressources humaines supplémentaires en évaluant les besoins au
regard de l'incidence de l'adhésion de la Croatie sur les activités de la Commission,
ventilées par grands groupes de domaines politiques et par principaux profils de postes;
– présente le calendrier en vue d'une introduction progressive.
6
Les besoins exposés par la Commission dans la présente lettre rectificative au projet de budget
2012 se bornent aux seules actions qui seront absolument nécessaires au siège environ 18 mois
avant l'adhésion. Les autres dépenses administratives, telles que les dépenses de
fonctionnement et les dépenses d'infrastructure nécessaires au futur bureau de représentation
de la Commission à Zagreb, seront prises en compte dans la demande liée au projet de budget
2013.
9La Commission a poursuivi un objectif de «croissance zéro» de ses ressources humaines dans
le cadre d'une Union stable à 27. Tout élargissement de l'Union européenne entraînant une
augmentation inévitable de la charge de travail, la Commission demande, comme lors des
élargissements précédents, de nouvelles ressources [moins de 400 équivalents temps plein
(ci-après «ETP») par nouvel État membre].
L'incidence de ce nouvel élargissement sur les activités de la Commission a été évaluée par
rapport aux élargissements précédents et dans un souci d'égalité de traitement des États
membres.
4.2 Estimation des ressources supplémentaires nécessaires
4.2.1 Vue d’ensemble
erL'adhésion de la Croatie devant prendre effet le 1 juillet 2013, la Commission aura besoin de
ressources supplémentaires principalement pour les tâches linguistiques, juridiques et de
gestion des programmes. Elle aura à terme besoin d'un renforcement net de quelque
384 équivalents temps plein supplémentaires pour gérer l'Union élargie, leur intégration
progressive devant s'achever d'ici à 2014. Ce chiffre est le résultat net de la différence entre les
effectifs nécessaires aux activités supplémentaires à mettre en place progressivement
(454 ETP) et les effectifs liés aux activités à abandonner progressivement (70 ETP).
Une fois la vitesse de croisière atteinte, la plupart des ETP consisteront en des emplois à
ajouter au tableau des effectifs. Des agents contractuels seront toutefois également nécessaires
la ou les premières années, avant d'être transformés en emplois à un stade ultérieur. 46 ETP
sont requis avant la date d'adhésion pour répondre essentiellement aux besoins linguistiques
(voir le graphique 1 ci-après).
Ces emplois supplémentaires faciliteront également l'intégration des ressortissants croates, ce
qui contribuera à assurer un équilibre géographique entre les fonctionnaires de la Commission.

9
«Planification et optimisation des ressources humaines de la Commission affectées aux priorités de l'UE»,
SEC(2007) 530 du 24.4.2007.
7
Graphique 1 - Variation en ETP par profil de poste (dépenses administratives)
160
140
120
100
80
60
40
20
0 4 4 158 4334 4 84 74 45 33 13 4
-20
-40
-70-60
-80

2012 Vitesse de croisière
(46 ETP) (384 ETP, dont 46 de 2012)

Légende:
Services linguistiques
Élaboration de la législation, surveillance et contrôle de sa mise en œuvre
Élaboration des politiques
Gestion des programmes
Appui administratif
Communication
Gestion budgétaire et lutte antifraude
Coordination générale
Réduction des activités de préadhésion
Sur la base de l'expérience acquise dans le passé, la Commission propose d'échelonner le
recrutement de ces 384 ETP sur une période de trois ans, comme suit:
Budget 2012: 46 ETP (18 mois avant l'adhésion)
Budget 2013: 125 ETP
Budget 2014: 213 ETP
Les sections suivantes décrivent les principaux types d'activités et de profils de poste qui sont
affectés par l'élargissement.
4.2.2 Vitesse de croisière - Analyse par activité principale
Services linguistiques
Le renforcement relativement important dans ce domaine d'activité (158 ETP pour la
traduction, l'interprétation et les publications) est la conséquence directe d'une caractéristique
de l'intégration européenne, à savoir le régime linguistique de l'Union, qui est consacré par le
traité et le règlement n° 1 de 1958. Cette caractéristique s'inscrit également dans la stratégie
Europe 2020 dans les domaines de la citoyenneté et de la justice, et cette augmentation
constitue le strict minimum requis pour garantir le multilinguisme et promouvoir la légitimité
8

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.