Avis Phileppeville

De
Publié par

  • exposé
Les  Ateliers  du  territoire  –  Atelier  citoyen  de  la  MUAP  …  -­‐  Compte-­‐rendu  –  page  1   1. MÉTHODOLOGIE   L'atelier  citoyen  de  la  MUAP  s'est  déroulé  en  trois  soirées.  Lors   de   la   première   soirée,   neuf   personnes   étaient   présentes.   L'accueil   et   la   prise   de   connaissance   ont   été  réalisés   par   le   biais   d'une   photo   choisie   dans   un   éventail   d'images   représentant   diverses   thématiques   liées   à  l'aménagement  du  territoire.
  • appartenance  à
  •  réduire  les
  •  compte  des
  • rurales  
  •  de  l'
  •  une  
  •  et  de
  •  d'
  •  de  la
Publié le : lundi 26 mars 2012
Lecture(s) : 20
Source : lesateliersduterritoire.be
Nombre de pages : 10
Voir plus Voir moins






ATELIERCITOYENANIMEPAR


LAMAISONDEL’URBANISMEDEL’ARRONDISSEMENTDE

PHILIPPEVILLE
AVIS-OCTOBRE2011



1. MÉTHODOLOGIE
L’ateliercitoyendelaMUAPs’estdérouléentroissoirées.
Lorsdelapremièresoirée,neufpersonnesétaientprésentes.L’accueiletlaprisedeconnaissanceontété
réalisésparlebiaisd’unephotochoisiedansunéventaild’imagesreprésentantdiversesthématiquesliéesà
l’aménagementduterritoire.BertrandIppersieldel’ICEDD,aensuiteprésentéleréférentielpuisaréponduaux
questionsdesparticipants.Aprèsuneheureetdemie,lesparticipantsontétéamenésàrédigerleursquestions,
parrapportàl’exposéetauréférentiel,selontroiscatégories:j’adhèreàcetteidée,jenesuispasd’accordavec
cepoint,jesouhaiteapprofondircettequestion.Undébatapermisderegrouperlesdifférentesidéesémises
suivantlesgrandsaxes:défis,mobilité,territoireetgouvernance.

Ladeuxièmesoiréearéuniseptparticipants.MonsieurLucMaréchal,retraitédel’administrationduterritoire
estintervenucommeexpertdansledébatmenéàpartirdesquestionstransversalesdéfinieslorsdelapremière
soiréeetenvoyéespréalablementauxparticipants.Aprèsuneheuretrentededébats,CédricLeclercq,Chargéde
mission/Coordinateurf.f.,ademandéaugroupedesepositionnersurlesdéfisetconstatationsduréférentielà
l’aided’untableaumisenplaceparTrame.Ensuite,l’équiped’animateursasynthétisétouslestableauxreçus
pourenfaireunesynthèsequiaétéenvoyéeaugroupeavecunepropositiond’avisquidevaitêtredébattuelors
delatroisièmesoirée.

Latroisièmesoiréeapermisaugroupededébattreetdemettreaupointl’avisproposéparlaMUAPaudépart
delasynthèsedesparticipants.Legroupedehuitparticipantss’estdiviséendeuxgroupes.Ledébatapermisde
dégagerunepositioncommuneoudemettrel’accentsurdesdivergences.Pourclôturerlasoirée,legroupeà
désignétroisreprésentantpourlaprésentationdel’avisauParlementwallon,le28octobre2011(Adrien
Stordeur;PierreDeRooveretChantalLeroy).Lesmodificationsproposéeslorsdelasoiréeontétérenvoyéesà
touslesparticipantspourunedernièrerelecture.






LesAteliersduterritoire–AteliercitoyendelaMUAP…-Compte-rendu–page12. CARACTÉRISTIQUEDESPARTICIPANTS

Ontparticipéauxdébats:

AdrienStordeur,FabienneDupuis,PierreDeRoover,NicolasLambot,

ChantalLeroy,ThierryFransen,JosephGonze,FerdiDermience.


Quelquesinformationssurlegroupe:
o Sur16inscrits,septpersonnes(5hommeset2femmes)ontparticipéauxtroissoirées.
o Lamoyenned’âgeétaitde50ans,leplusjeuneayant34ansetleplusâgéayant79ans.
o Unepersonnevitseuleavecenfants,3personnesviventmariéesouencouplesansenfants,3
viventmariéesouencoupleavecenfantsetunepersonnevitseule.
o 6personnesproviennentdumilieururaletuneentrel’urbainetlerural.
o 6personnesontuneimplicationdansl’associatif.
o 6personnesontsuiviuncursusd’étudessupérieursouuniversitaires,uneaobtenulediplôme
d’enseignementsecondairesupérieur.
o 2 participants sont employés, 2 sont indépendants, 2 sont pré-retraités avec ou sans activité
professionnelle,1personnealestatutde«chômeurcompletindemnisé».
o 2personnessontéducateurs,1retraitédel’ingénieuriemédicale,1Ingénieur-Civil/Architecte,1
agentdespostesretraité,unattachéauSPW(DGO3),1agricultrice,1retraité.

3. CONSIDÉRATIONSGÉNÉRALES
Avant de présenter les propositions et leurs nuances, il est intéressant de souligner plusieurs remarques
générales:
Ruralité.

Commentconcilierunbassindeviequitientcomptedesimpératifsdumilieuurbainavecunbassindeviequi
tientcomptedesimpératifsdumilieurural?

Durantlesateliers,lanotiond’appartenanceàuneidentitérurale(moindredensitédepopulation,distanceset
problèmesdemobilitéàrésoudre,paysageremarquable,présencedel’activitéagricoleetsylvicole,villagesavec
caractéristiquesparticulières,…)étaitbienprésenteauseindugroupe.Lesparticipantsétaientconscientsde
vivreet/oudetravaillerdansunesphèreparticulièreetnesemblaitpasvouloirquittercetensemblenivouloirle
modifierprofondément.

Mobilité.

Lesréseauxdemobilitédevraientêtrehiérarchisésaveclamiseenplacedepolaritésdifférentes.Laconcordance
danslestransportsn’estpastoujoursaisée.

Ilestnécessairederéduireladistancedomicile-lieudetravailetdedévelopperlescentresdetélé-travail.

IlyaunréelproblèmeauniveaudelaSNCB:pertedeconfianceentreactionnairesetConseild’Administration,
manquedevisionàlongtermeetpeudepréoccupationpourl’usager.Lesmoyensdoiventd’abordêtremisau
serviced’uneoffreabondante.Ilconvientd’insistersurlemaintiendeslignes«voyageurs»enmilieurural.Par
exemple,laligneCharleroi-Couvinquiillustrebienlesvisionsantagonistesdudécideur(SNCB,cabinetministériel,
LesAteliersduterritoire–AteliercitoyendelaMUAP…-Compte-rendu–page2administration,…)etdesusagers.D’uncôté,onyvoituneligneàfaiblerendement,sillonnantunepauvre
campagnedansunelointainecontréeperdue,etdel’autre,unvéritableoutildedéveloppementruralmoderne
inexploité.

Défis

Lorsdecetatelier,unparticipantregrette,quedansleréférentiel,onnefasseaucuneallusionaubien-êtredu
citoyen,àlavieenharmoniedanslesmilieuxrurauxeturbains,maisquel’onsecontentedemesuresplus
générales.

Gouvernance.

IlyaunproblèmedanslastratégiedudéveloppementdelaWallonieavecunmanquedevisionàlongterme
danslespolitiquescommunales.
4. AVISSURLESDÉFIS

Défis D’accord Pas d’accord Ne sais pas
Le coût de l’étalement 6 1
urbain pour la collectivité
L’impact de l’étalement 4 2 1
urbain sur les changements
climatiques
L’impact du p ic de pétrole 4 1 2
sur nos modes de vie
disperses
La priorité aux transports 7
en commun
L’accroissement de la 4 3
population
Le vieillissement de la 6 1
population

Remarques:
Certainestendancessedégagent.Laprioritéestàaccorderauxtransportsencommun,levieillissementdela
populationetàlaréductionducoûtdel’étalementurbain.Néanmoinsl’impactdel’étalementurbainsurles
changementsclimatiquesetl’impactdupicdepétrolesurnosmodesdeviesdispersésrassemblentunemajorité
d’avisfavorables.Parcontre,l’accroissementdelapopulationlaisseperplexe.

Plusieursparticipantsontattirél’attentionsurlaformulationdesdéfisquiprêteàinterprétation:certaines
phrasesnedisposentpasdeverbe,parexemple.Iln’apasétéévidentdesepositionnerparrapportàcertains
d’entre-eux.




LesAteliersduterritoire–AteliercitoyendelaMUAP…-Compte-rendu–page35. AVISSURORIENTATIONS:MOBILITÉ,AT,GOUVERNANCE
MOBILITE:Favoriserlestransportsencommunetlesmodesdoux
Recentrerl’habitat,lesservicesetlesactivitéséconomiquesdanslesnoyauxlesplusdensesetlesrelierparles
transportsencommun.

Nousysommesfavorablessic’estdanslebutdedésengorgerlesaxesdecirculation.

Accroîtrel’offreetlesperformancesdestransportsencommunenleurdonnantprioritésurlesautresmodes
motorisés(sitespropres,prioritéauxfeux,…)

Nouspensonsqu’ilseraitopportund’identifierlademandepourquel’offresoitdéveloppéeenrapportaux
infrastructures,etcedemanièreraisonnée.Uneenquêtepourraitêtrelancéeauprèsdescitoyensparle
biaisdesdifférentscanauxdecommunication(médias).L’offredevraitégalementêtreréexaminéetousles
ans.Ilconviendraitaussideréaliserdesenquêtesdansleszoningscommerciauxetindustriels.

Nouspensonsquel’offreentransportencommundoitaugmentermaisavecunevisionàlongtermeen
identifiantlespôlesprincipauxetlespôlessecondaires(services,écoles,commerces,…).Ilyaparallèlement
àcela,unmanquedeprojetscommunaux(outilsnonopérationnels).

La réglementation «transports scolaires»doitêtreréexaminée.WalcourtetCouvinsontdesnoyaux
denses,ilyadoncuneincohérenceauseindelaSNCBsurleplandesesdécisionsdesuppressiondetrains.
Letransportencommunestessentieldansunevillesansenseignementsecondaire.Nouspensonsquela
RégionWallonnedoitavoirunprojetclairpourledéveloppementoulemaintienduréseauferroviaire
existant,toutcelaenparfaiteinteractionaveclaSNCB.

Selon nous, il convient d’améliorer la gestion des sociétés de transports publics. De plus, les zones
d’embarquementdevraientêtreplussécurisées.

Développerunréseaudelignesdebusétendu,ycomprisdanslesvillageséloignés,maisavecunefréquence
réduite.

NousysommesfavorablesmaisavecunecoordinationhoraireentreleTECetlaSCNB.Nouspensonsqu’il
estnécessaired’envoyerdespersonnespratiquerlaligneetanalysercelle-ci.Néanmoins,ilseraitplus
intéressant,aprèscesanalysesetdesenquêtesauprèsdesusagers,deredéployerlesservicesproxibus(mix
entrelebusetletaxisocial)maiseninvestissantdansunecoordinationsupra-communalequipourrait
permettreledéveloppementdecircuitscourtsintra-communaux(cfr.centralescommunalesdemobilité).

Réserveretadapterdesespacespublicsauxmodesdoux.

Nousestimonsqu’ilestnécessairederevaloriserlessentiersexistantsenfonctiondesbesoinstouten
sachantqu’ils’agitlàd’unealternativelimitée.Néanmoins,ilconvientderéadaptercessentiersenlien
avec les exploitations agricoles. Qu’en est-il de la politique de réactualisation de l’atlas des chemins
vicinaux?


Réduirelaprésencedelavoituredanslesnoyauxd’habitat.

Leprincipenoussemblebonmaisendéveloppantdesparkingspublicsgratuitsautourdesnoyauxd’habitat
toutenayantàl’espritqueréduirelaprésencedelavoitures’avèreplusdifficileenmilieururalqu’en
milieuurbain.Cependant,ilestopportundetravaillersurlecommercedeproximitéafinderéduireles
déplacementsengénéral.


LesAteliersduterritoire–AteliercitoyendelaMUAP…-Compte-rendu–page4MOBILITE:Réduirelesbesoinsendéplacement

Réduirelesdistancesdanslarelationdomicile/travail.

Noussommesd’accordavecleprincipemaisnouspensonsqu’ilfautd’abordfavoriserl’embauchede
personnelquirésidedansunpérimètreassezprochedulieudetravailenévitanttoutefoisladiscrimination
carcertainespersonnesn’ontpaslechoixd’allertravaillerplusloin.Laréductiondeladistancedomicile-
travaildoitessentiellementportersurlaréductiondel’utilisationdelavoiture.

Découragerl’implantationdebureauxéloignésdesgares.

Plutôtquededécouragerl’implantationdesbureauxloindesgares,ilseraitplusjudicieuxd’encourager
ceux-ciàs’implanteràproximitédegares(trainetbus).Parallèlementàcela,nouspensonsqu’ilseraitutile
demettreenplacedesincitantsfinanciersquipousseraientlestravailleursàprendrelestransportsen
commun(ex:déductibilitéfiscaleaccrue).Toutefois,pourlesbureauxpluséloignés,noussommespourle
développement de lignes de bus express adaptées vers les nouvelles zones d’activités économiques
urbainesetsemi-rurales.

Nouspensonsqu’ilestégalementimportantdetravaillersurl’augmentationdelaqualitédestransportsen
commun.

Développerletélétravail.

Nouspensonsqueletélétravailpeut-êtreencouragémaissouscertainesconditions,parexempleparla
créationdeplates-formesdetélétravail(sallescommunes).Ilfauttoutefoisattirerl’attentionsurlefaitque
danscertains secteurs,laplanificationdutravaild’équipeentélétravail s’avèreplutôtdifficile. Nous
estimons cependant que la réduction du nombre de bureaux peut avoir un impact énergétique et
urbanistiquenonnégligeable.

Développerdespolitiquespourréduirel’usagedelavoitureetdévelopperlecovoiturage.

Mêmesiréduirel’usagedelavoitureenmilieururalestunetâcheardue,nousestimonsquecette
propositionestdéjàd’applicationdanscertainesrégions.Cependant,ilestnécessairedecréerdesespaces
sécuriséspourledépôtdesvéhicules.Danscecadre-là, nousrevenonssurlanécessitéderedéployer
l’activitécommercialedeproximitéenmilieurural.
TERRITOIRE:Favoriseretdévelopperlesnoyauxd’habitatetexploiterlesterritoiresàhaut
potentieldedéveloppement
Définirlesnoyauxd’habitat.

Leconceptdenoyaud’habitatenmilieururaldoitêtreredéfinietmieuxidentifiédansladélimitationde
leurspérimètres.Commentpeut-onétendrecesnoyauxd’habitatsàlalumièredesoutilsexistants(PCA,
RCU,SSC,….)?


Densifierl’habitatplusparticulièrementàproximitédesservicesetdesnœudsdetransport.

Nouspensonsqu’unsystèmedepointssuivantlasituationd’unterrainpourraitêtremisenplace.Le
concept de haut potentiel serait plus transparent et les permis pourraient être ainsi délivrés plus
facilement.Ilestdoncsouhaitabledevoirleplandesecteurréviséetrendupluslisibleparrapportaux
zonesd’extensiond’habitattoutenévitantlesvillagestentaculaires.

Ilseraitégalementutilederéfléchiràdensifierdemanièrerésonnéeafind’éviterlesendroitstropdenses
oùlaqualitédeviepourraitdiminuer.


LesAteliersduterritoire–AteliercitoyendelaMUAP…-Compte-rendu–page5Favoriserl’habitatcollectifoumitoyenetdécouragerlesvillas4façades.

Cetteproposition,aprèsréflexion,nousfaitprendreconsciencequelamitoyennetéestnécessaireen
matièred’économied’énergienotamment.Ilfautévoluerversplusd’habitatsmitoyensetungaspillage
moindre de terrains via les permis d’urbanisme et d’urbanisation délivrés par les pouvoirs locaux.
Cependant,ilestimportantdeconserverunecertainequalitépaysagèreeturbanistique.

Densifierleterritoireenfonctiondezonesconcentriques:lecentre,lapartieaccessibleàpiedetlapartie
accessibleàvélo.

Nouspensonsquecettepropositionpeut-êtreréalisablemaisavecdesaménagementspensés(trottoirs,
pistescyclables,facilitéspourlespersonnesàmobilitéréduite,…).

Développerdesquartiersdenses,verdoyants,aérésetconviviaux.

Cettemesureestintéressantemaisilfautveilleràredynamiserlesvillages(aspectsocial:parexemplepar
lacréationdemaisonsdejeunesouintergénérationnelles)maisaussidévelopperdesquartiersvivables,
agréablesetsûrsavecdesespacespublicssécurisésetadaptésauxmultiplesactivitésd’unvillage.

Favoriserdenouvellesformesd’architecture.

Nouspensonsqu’ilestnécessairedecréerdenouvellesformesd’architecturesansbriserlacontinuitéde
l’espacebâtietsonharmonie.Ilfauttoutefoisinsufflerunenouvelledynamiqueàl’architecturedenos
villagestout enutilisantdesmatériauxtraditionnels. Néanmoins, leprixdecesdernierspeutparfois
constituerunfreinauxcandidatsàlaconstructionouàlarénovation.

Nous estimons également que les règlements devraient s’assouplir pour l’émergence des nouvelles
technologiespermettantderéduirelesconsommationsénergétiquesdanslesnouvellesconstructions(ex:
délivranced’unpermispourleplacementdepanneauxsolaires.).Ilfautégalementsensibiliserlepublicà
l’intégrationdesnouvellesformesd’architecturedanslemonderural.
TERRITOIRE:Mieuxlocaliserlesfonctions
Définirl’occupationdezonesd’activitéséconomiques.

Nouspensonsqu’ilestindispensablededensifierleszonesd’activitéséconomiquestouteninsistantsurla
réhabilitationdesancienssitesindustrielsdésaffectés.

Ne plus autoriser les grandes surfaces en périphéries des villes et des villages, Dynamiser les centres
commerciauxdesnoyauxd’habitat.

Nousestimonsd’unepartqu’ilestopportunderéfléchirsurleurimplantationàl’échelled’unterritoireet
nonpasàl’échelled’unecommune(nécessitéd’unevisionsupra-communale).D’autrepart,ilestutile
d’aiderlescommercesàseréimplanterdanslesvillagespouréviterleskilomètresinutiles.(Exempledes
Mairiesfrançaisesquiaidentlespetitscommercesàs’implanterouseréimplanterdansleurbourg).


Promouvoirundéveloppementcohérentdel’activitécommercialeenpériphérie.

Lescentrescommerciauxsemultiplientetcetteactivitéenpériphériedesvillesattireleshabitantsdes
zonesruralescarelleestplusfaciled’accèsqu’encentre-villeetbiensouventsituéesurlechemindu
travail.Onutilisedonctrèspeulestransportsencommunetcelatuelespetitscommerceslocaux.Nous
sommesd’accordavecundéveloppementcohérentmaisenévitantlamultiplicationdeceszones,de
manière non raisonnée. De plus, il serait opportun d’intégrer la compétence des implantations
commercialesdanslesattributionsduMinistredel’Aménagementduterritoireetnonpasdanscellesdu
Ministredel’Economie(risquedeLobby).

LesAteliersduterritoire–AteliercitoyendelaMUAP…-Compte-rendu–page6
Privilégierl’extensiondessitescommerciauxexistants.

Nouspensonsqu’ilseraitplusutiledeprivilégierladensificationdessitescommerciauxexistantscarcela
risqued’engendrerdesproblèmesenmatièredemobilité(placesparkinginsuffisantes?)etd’urbanisme.
N’oublionspaségalementqu’ilestnécessairedeneplusexproprierlesterresagricoles.Noussouhaitons
égalementattirerl’attentionsurlaproblématiquedesgrandessurfacesquidémolissentdesbâtimentsqui
ontquinzeouvingtansd’existencepourreconstruireplusgrandàcôté.

TERRITOIRE:Préserveretdéfinirlesfonctionsdelaruralité
Maintenirouaccroîtrelesbonnesterresagricolespourrépondreànosbesoinsalimentaires.
Nouspensonsqueladérégulationdesmarchésmondiauxalimentairesvaentraîneruneaugmentationdes
prixd’oùlanécessitédepouvoirreprendreàtoutmomentnotreproductionalimentaireenmain.Le
problèmeestquelaterreestunfacteurlimité.Cependantaccroîtrelesterresn’estpaspossibleétant
donnéquelesexemplesderetourdeterrainsindustrielsouurbanisésàl’agriculturesontrares.
Permettreledéveloppementdezonesd’activitéséconomiquesenmilieururalprochesdesnoyauxd’habitat.
Nous y sommes favorables mais sous certaines conditions et avec des aménagements bien précis,
respectueuxdesqualitéspaysagèresdeslieux.Ilyaunéquilibreàtrouver.Néanmoins,ilseraitutilepource
genrededéveloppementd’avoirànouveau,uneréflexionàl’échelleterritoriale.
Anouveau,favorisonsdansunpremiertempsl’implantationducommerceetdel’artisanatlocal.
Encadrerl’urbanisationenmilieupériurbainenlimitantl’offrefoncière.
Nouspensonsquepourencadrercetteurbanisation,ilestnécessairedemodifierleplandesecteurmais
aussides’attardersurl’urbanisationenpériphériedesvillagesquiàtendanceàsedévelopperdemanière
tentaculaireallantjusqu’àmodifiercomplètementlamorphologied’unvillage.
Cependant,ilestnécessairedeprendreencomptedesphénomènesdecréativitésociologiqueàl’imagede
l’habitatpermanentenzonedeloisirs(habitatdense,biensouventproched’unhabitatconventionnel)et
lesexploiterplutôtquedelesvoircommeunproblèmeàéradiquer.Ilfautplutôtvoircesformesd’habitat
commedesinitiativesd’habitatsalternatifs.Ceszonesd’habitatpermanentdoiventêtredéveloppéespour
despersonnestemporairementprécarisées(ex:lorsd’undivorce).

GOUVERNANCE:Denouvellespolitiques?
Développerdesactionsincitativesafinderecentrerl’habitat,développerdesactionsréglementairesafinde
recentrerl’habitat.
Nouspensonsquelaréglementationestnécessaire.Toutefois,ilnefautpasqueceladevienneindigeste.Il
fautd’abordinformeretaiderlescommunesavecdesoutilsadaptésmaisaussimettreenplacedes
campagnesd’éducationpermanente.
Nous pensons également que la Région Wallonne devrait pouvoir imposer aux communes certaines
mesuresenmatièred’aménagementduterritoireoud’urbanisme.Parailleurs,ilconviendraitdelancerune
politiquevisantàfavoriserlaréhabilitationetlarénovationdeslogementsinoccupésavantmêmede
commenceràparlerdedensification.N’est-ilpastempsdetaxersignificativementcesbâtimentsinoccupés
pourinciterleurspropriétairesàfairequelquechoseetainsiéviterd’enfaireàlongterme,desruines?
LesAteliersduterritoire–AteliercitoyendelaMUAP…-Compte-rendu–page7Concentrerlesmoyenspublics(primesauxnouveauxlogements,logementssociaux,servicespublics,…)dans
lescentresetleslieuxàproximitédesservicesetdesnœudsdetransport.
Nousysommesfavorablesmaisladéductionfiscaleestànotresenslesystèmequisembleleplusutilepar
rapportauxprimes.D’autresincitantsfiscauxpeuventêtremisenplace(ex:sionhabiteprèsd’uneligne
dechemindefer,…).
Permettreaupouvoirpublicd’acquérird’autorité,desterrainslesmieuxsitués.
Nouspensonsquecelasefaitdéjà(droitdepréemption)maisnousn’ysommespasparticulièrement
favorables.
Sedoterd’outilsprospectifs.
Nouspensonsquecelaestnécessairepouraiderlespouvoirslocauxdansleursdécisions.
Sedoterd’unepolitiquefoncièreactive.
Cf.propositionci-dessus.
Développerdesoutilssupra-communaux.
Nouspensonsqueplusquedesoutils,c’estuneimagerégionaledeterritoirequimanque.Uneidentité
territorialesurlaquelleconstruireunprojetdedéveloppementliéàunbassindevie.Ex:idéed’unParc
NaturelenEntre-Sambre-et-Meusequirassembleraitungrandensembledecommunesetdestructures
travaillant sur des thématiques liées à l’aménagement du territoire (urbanisme, patrimoine, énergie,
environnement,développementéconomique,…)

Autresenjeuxenmatièredegouvernance:
IlconviendraitdepréciserlesrôlesrespectifsdelacommuneetdelaRégionpouréviterlesbasculements
répétitifsdel’uneversl’autre.
LeCWATUPEdoitêtrerévisépouréviterlesinterpétationsmultiples.
LesdécisionsdesFonctionnaires-déléguésdoiventêtrehomogénéisées.(Nécessitéd’unecertainemobilité
danslafonction.Ex:unmandatde6ans).
LarelationRégionWallonne/communesdoitêtrestabiliséesurlelongtermeetnonàchaquechangement
delégislature.
Ilyaunfosséentreloisetdécrets…etceuxpourquiellessontfaites.Lecitoyenestfrustréparcequ’onlui
imposececioucelasanscomprendre.Ilvautmieuxparlerentrecitoyensconvaincusqu’obligés!Lebien
collectifdoitêtrecomprisetexpliqué.C’estle meilleurmoteurdetoutepolitique.D’oùlanécessitéde
consultationscitoyennesrégulières.
LesAteliersduterritoire–AteliercitoyendelaMUAP…-Compte-rendu–page86. ÉVALUATIONS
Remarquesdesparticipants
o Legrouperessentunecertainefrustrationauvudesmomentsdedébattropcourtetdumanquedetemps
pourtraiterlesthématiquesquiétaienttropnombreuses.Celles-ciauraientduêtredébattuesparsoirée.

o Legroupeaégalementl’impressiond’êtrelefaire-valoird’unepolitiquequiestdéjàficelée.Lescitoyens
auraientd’abordduêtreconsultéssurl’aménagementduterritoireavantderéaliserunréférentielquiest
justediffusépourobtenirunavis.

o Legroupeespèreuneréellepriseencomptedesréflexionsmenéesparlespanelscitoyens,notammentau
sujetdesproblèmesdemobilitéenmilieurural.

o Unconstatestmisenavantparlesparticipants:l’absencedesmandatairespublics(1mandataireprésent)
auxAteliersduterritoirecaràleursyeux,ils’agitd’unethématiqueabstraiteetpeuintéressante.Les
communesn’ontpeut-êtrepasétéassezmobiliséessurcesAteliersCitoyens.
EvaluationdelaMaisondel’Urbanisme/GalEntre-Sambre-et-Meuse
o Ladémarchedeconsultationcitoyenneestintéressante.Toutefois,ilapparaîtquelegroupen’étaitpas
représentatif de l’ensemble de la population de l’Arrondissement (2 communes de l’Arrondissement
représentéesàsavoirWalcourtetCouvinainsiqu’unecommunehorsArrondissement,àsavoirMettet).
Néanmoins, le public ayant participé aux ateliers était un échantillon représentatif de la société avec
différentesformationsetcentresd’intérêts.

o Le nombre de participants étaient peu élevés malgré une campagne de communication élargie (1300
courriers,150mails,pluslacampagnedecommunicationduCabinetministériel).

o L’aménagementduterritoirepeuts’avérerunematièrecomplexeetindigestepourlecommundesmortels.

o IIn’estpasaisépourlesparticipantsd’abordercettematièreauvudelaquantitédesthématiquesabordées
dansleréférentielainsiqueparlacomplexitédecertainsdéfisquantàleurmiseenœuvreouàleur
formulation.Quantaupublicaverti(CATU,urbanistes,…),ilsemblequ’ilnesoitpasenclinàparticiperàce
genred’ateliers.Celui-cis’orienteplusfacilementversdesateliers-formations.
LesAteliersduterritoire–AteliercitoyendelaMUAP…-Compte-rendu–page97. ANNEXES
Rapportsdessoirées
Annexe1:Rapportdu29septembre.
Annexe2:Rapportdu13octobre.
Annexe3:Synthèsepropositionsdesparticipants.
Annexe4:Graphiquesavecpositionnementsdesparticipants.














LesAteliersduterritoire–AteliercitoyendelaMUAP…-Compte-rendu–page10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.