Cahier des charges d'un produit informatique

De
Publié par

  • redaction - matière potentielle : du cdcf
Cahier des charges d'un produit informatique Techniques de l'Ingénieur, Référence A5091 | Jean-Pierre ZANIN Introduction L'exemple traité est celui d'un lecteur de cartes à puce développé par Bull. Le contexte de la réalisation était le suivant : besoin rapide d'un nouveau produit générateur de marge ; savoir-faire existant de la société sur le marché des lecteurs de cartes à puce ; marché mal connu par les décideurs nécessitant une démarche prudente mais sûre ; désirs d'appliquer une démarche innovante assurant le bon placement des crédits au développement et à l'industrialisation.
  • temps de transactions objectifs d'authentification
  • performances objectives
  • introduction de carte sans détérioration
  • pérennité de la carte
  • gros projets
  • gros projet
  • cahiers des charges fonctionnel
  • cahier des charges fonctionnel
  • lecteur de cartes
  • norme
  • normes
  • techniques ¶
  • technique ¶
Publié le : mardi 27 mars 2012
Lecture(s) : 64
Source : pact.enst.fr
Nombre de pages : 11
Voir plus Voir moins
Cahier des charges d’un produit informatique
Introduction
Techniques de l’IngénieurA5091 | JeanPierre ZANIN, Référence
L’exemple traité est celui d’un lecteur de cartes à puce développé par Bull.Le contexte de la réalisation était le suivant :
besoin rapide d’un nouveau produit générateur de marge; savoirfaire existant de la société sur le marché des lecteurs de cartes à puce ; marché mal connu par les décideurs nécessitant une démarche prudente mais sûre ; désirs d’appliquer une démarche innovante assurant le bon placement des crédits au développement et à l’industrialisation.
Le déroulement de ce projet lecteur de cartes à puce nécessite la lecture attentive de la démarche générale d’un cahier des charges fonctionnel, développée dans l’article spécialisé de cette rubrique. Le développement de cet exemple colle à la démarche générale ; il introduit également la notion du « Quality Function Deployment » (QFD) qui vient mettre une variante un peu plus riche à la rédaction du CdCF. Pour des raisons de volume, l’exemple choisi est un projet de dimensions réduites, mais la démarche utilisée sur de gros projets (300 fonctions) est la même. Pour des raisons de confidentialité, les valeurs de coûts et les noms des concurrents figurant sur les différentes matrices QFD sont modifiés.
Initialisation du projet
Devant le flou existant autour du projet, il est décidé de s’appuyer sur une démarche permettant l’agencement de la complexité.
Constitution du groupe de travail
Un groupe de travail est constitué ; il est composé des disciplines suivantes : marketing, bureau d’études, production, commercial, qualité, aprèsvente, design et finances.
Approche systémique
Une approche systémique est développée. Elle conduit à la construction du diagramme fonctionnel.
Approche analytique
Figure 1  Diagramme fonctionnel
La génération des fonctionnalités est ensuite réalisée en imaginant les relations liant deux à deux les différents éléments de l’environnement.
Offrir une standardisation d’utilisation (universalité géographique et applications)Offrir une simplicité d’utilisation (utilisation)Offrir une rapidité de mise en œuvre (rapidité)(saisie) Assurer l’antivol (arrachement) (antivol)Assurer la facilité de prise en main (amovibilité) Assurer la protection de la puce (indép. h/s) Assurer la vérification code (vérif. code) Assurer l’identification (identif.)Offrir un poids faible (poids) Assurer la prise en main (forme) Offrir une forme moderne (forme) (esthétique) Offrir des couleurs attractives (couleur) Assurer le retour d’informations (backup) Respecter les normes ISO 7816 (normes) Assurer des temps de transaction faibles : authentification, transmission Offrir une conduite d’utilisation (guide)Assurer la pérennité de la carte à puce (puce) Assurer la confidentialité en utilisation (confidentialité) Assurer une saisie aisée (saisie) (ergonomie)
Montrer et maintenir une meilleure image Assurer une grande fiabilité (fiabilité) Assurer une robustesse d’usage (robustesse)Remplir les conditions de qualité (qualité) Assurer l’étanchéité (étanchéité)Offrir un produit supérieur à la concurrence (concurrence) : analyser la concurrence, cibler le meilleur produit actuel Montrer le niveau de sécurité retenu (sécurité) : indépendance H/S, actuel, vérification du code, mode d’identification, type de configuration (configurer)S’intégrer dans un support adapté : amovibilité, antivol, étanchéiFaciliter une introduction de carte sans détérioration (introduction) Assurer le retour d’information (backup) Assurer une lecture rapide (lecture) Réussir un prototypage à la date demandée (date échantillon) Réussir l’industrialisation à la date du marché (date industrialisation) Offrir le prix attendu (prix)compte exploitation prévisionnel Obtenir la confiance de l’acheteur (confiance)Assurer un fonctionnement de 100 000manœuvresS’intégrer dans les systèmes existantsAssurer le remplacement des produits concurrents (universalité) (standardisation) Assurer l’évolution (système hôte)Assurer les temps de transactions objectifs d’authentification (écriture/lecture)Assurer le respect des normes de sécurité d’utilisation (soustraitance) Garantir la tenue des normes de sécurité dans le temps Montrer plus de sécurité d’utilisation que la concurrenceObtenir la réalisation industrielle des objectifs de performances (soustraitance) Garantir une durée de vie objective Montrer des performances > concurrence Établir un compte d’exploitation prévisionnel sur 2ans Assurer le leadership des cartes à puce Offrir une durée de vie > concurrence. Tableau 1  Liste des fonctionnalités issues du diagramme fonctionnel
Arborescence fonctionnelle
L’arborescence fonctionnelle est déduite par la méthode des étiquettes; elle est représentée :
sous forme de texte organisé ;
1.Analyser les produits concurrents1.1.Déterminer le produit concurrent le mieux vendu 1.2.Définir les performances et technologie du produit cible 2.Obtenir les performances objectives2.1.Assurer un temps objectif des transactions (traitement carte) 2.2.Offrir une rapidité de mise en œuvre (saisie) (rapidité)2.3.Assurer un fonctionnement de 100 000manœuvres (fiabilité)2.4.Assurer l’étanchéité (étanchéité)3.Assurer le niveau d’ergonomie3.1.Assurer la facilité de prise en main (forme) (amovibilité) 3.2.Faciliter l’introduction de la carte à puce (introduction)3.3.Offrir un guide pendant l’utilisation (guide) 3.4.Offrir la simplicité d’utilisation (utilisation)3.5.Assurer une saisie aisée (saisie) 3.6.Assurer une lecture rapide (lecture) 3.7Assurer le retour d’information (backup) 3.8.Offrir un faible poids (poids) 4.Offrirl’universalité (universalité)4.1.Offrir l’universalité «produit » 4.1.1.S’intégrer dans les systèmes existants4.1.2.Assurer le remplacement des produits concurrents 4.1.3.S’intégrer dans un support4.1.4.Assurer l’évolution4.2.Offrir l’universalité «géographique » 4.2.1.Permettre l’utilisation en plusieurs langues4.2.2.Définir les langues d’utilisation4.2.3.Permettre le téléchargement « linguistique » 5.Offrir le meilleur prix (prix)5.1.Établir un compte d’exploitation prévisionnel sur 2ans avec baisse de prix 5.2.Remplir les conditions de qualité 5.3.Garantir une durée de vie 6.Assurer la pérennité6.1.Assurer la sécurité d’exploitation6.1.1.Assurer l’antivol (antivol) (arrachement)6.1.2.Assurer l’identification (identification)6.1.3.Assurer la vérification du code (vérif. code) 6.1.4.Assurer la confidentialité en utilisation (confidentialité) 6.2.Assurer la fiabilité (fiabilité) 6.2.1.Assurer la pérennité de la carte à puce (protection puce) (contact) 6.2.2.Assurer l’indépendance de HW et SW(protection puce) (électronique) 6.3.Assurer le respect des normes ISO (normes) 7.Garantir des délais de réalisation7.1.Réussir le prototypage à la date souhaitée (date échantillon) 7.2.Réussirl’industrialisation à la date du marché (date industrialisation)8.Obtenir l’image8.1.Assurer la qualité de perception 8.2.Offrir des couleurs attractives 8.3.Montrer le niveau de sécurité (config.)
8.4.Obtenir la confiance de l’acheteur (confiance)8.5.Assurer le leadership des lecteurs de cartes à puce 8.6.Montrer une forme moderne et robuste (forme) (robustesse) (esthétique) 8.7.Avoir un nom commercial sur ce type de produit (nom) Tableau 2  Arborescence fonctionnelle du projet : lecteur de cartes à puce
sous forme arborescente avec pondération à l’aide d’un logiciel d’aide à la décision.
Figure 2  Arborescence fonctionnelle globale avec pondération
Enquête marketing
L’enquête marketing, s’appuyant sur cette arborescence a permis de consolider les fonctionnalités générées, avec l’importance accordée par l’échantillon représentatif de la cible.
Figure 3  Expression des besoins du marché
Cahier des charges fonctionnel général
La concrétisation du CdCF est faite avec une première matrice QFD car elle présente l’avantage d’une synthèse de l’ensemble du cahier des charges (fonctions, niveau d’importance, critères, flexibilité) avec en plus la position de la concurrence, la gestion des corrélations et l’ordre des priorités proposées. Un logiciel QFD soustend cette construction.
Figure 4 Première matrice : besoins « spécifications d’objectifs et position de la concurrence
Concurrence
L’analyse de la concurrence permet de positionner les caractéristiques techniques et économiques du produit.
Cahier des charges fonctionnel économique et technique
Pour des raisons de commodités de gestion (attribution des tâches), le CdCF « général » est scindé en deux volets, l’un technique et l’autre économique.
Cahier des charges fonctionnel économique
Une arborescence économique est bâtie.
Figure 5  Arborescence fonctionnelle économique avec pondération
Toujours supporté par le logiciel QFD, le CdCF économique attribue au chef de projet et au financier les objectifs de marge et de planification avec les avantages d’aide à la décision par pondération (spécifications fonctionnelles économiques).
Figure 6  Spécifications fonctionnelles économiques
Cahier des charges fonctionnel technique
Toujours sous forme matricielle, les spécifications techniques sont établies pour réalisation par le bureau d’études avec position desperformances réalisées par les produits des concurrents (spécifications fonctionnelles technique).
Figure 7  Spécifications fonctionnelles techniques
Optimisation de coût
La comparaison avec la concurrence en termes de « coûts par fonctions » est réalisée pour aider le bureau d’études à obtenir la meilleure conception technique et économique (comparaison avec la concurrence). Un logiciel d’aide à la décision supporte ces opérations.
Figure 8  Comparaison avec la concurrence
Points remarquables du projet
Dans la conception du diagramme fonctionnel, il apparaît un fort risque pour la société de commercialiser un produit s’appuyant uniquement sur une interface banques. La cible a donc été élargieen intégrant l’administration, les grandes surfaces... et en étendant le rayonnement du produit sur l’ensemble des pays industrialisés.
Le coût de développement de ce produit a été estimé 20% inférieur au développement d’un produit voisin antérieur mais moins complexe.
Le produit est vendu à la cadence de 10 000 par an, ce qui est bien audessus des prévisions (8 000/3 ans).
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.