la galerie le Pictorium Véronique Durruty « L'heure des loups »

Publié par

  • exposé
la galerie le Pictorium présente Véronique Durruty « L'heure des loups » la photographe exposera à la galerie Le Pictorium du 9 juin au 7 septembre 2011. Vernissage le 9 juin 2011 de 18 h à 22 heures 12 rue du Moulin Joly 75011 Paris métro Couronnes ou Belleville téléphone : 01 75 43 40 55 Ouvert de 10 à 19 heures du lundi au vendredi et de 14 à 19 heures le samedi, nocturne tous les jeudi jusqu'à 22 h le Pictorium by le desk
  • editions aubanel
  • sortie de l'ouvrage
  • gaminerie en gaminerie
  • galerie d'art municipale
  • ouvrage indian
  • moisson d'images
  • nuit
  • nuits
  • image
  • images
  • expositions
  • exposition
  • monde
  • mondes
Publié le : mercredi 28 mars 2012
Lecture(s) : 44
Source : lepictorium.fr
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins
la galerie le Pictorium présente V é r o n i q u eD u r r u t y « L’heure des loups »
l ap h o t o g r a p h ee x p o s e r aà la ga l e r i eL eP i c t o r i u m
du 9 juin au 7 septembre 2011. Vernissage le 9 juin 2011 de 18 h à 22 heures
12 rue du Moulin Joly 75011 Paris m é t r oC o u r o n n e so uB e l l e v i l l e t é l é p h o n e: 01 75 43 40 55
Ouvert de 10 à 19 heures du lundi au vendredi et de 14 à 19 heures le samedi, nocturne tous les jeudi jusqu’à 22 h
le Pictorium by le desk
« L’heure des loups »
« Cela fait longtemps que la nuit me hante.
Avec ces pellicules que l’on dit « peu sensibles » - tout est question d’échelle, un poil d’éclat en trop est tout est brûlé, cramé, au panier -, écrire la lumière de la pénombre dans une boite noire, elle meurt si elle voit le jour, la révéler dans le secret de l’obscurité, et surtout attendre, pour qu’enfin les couleurs éclatent dans la lumière. Et là, voir si les fantômes prennent vie. Ou si tout est raté.
La nuit rôdent les vampires, la nuit je suis un peu vampire. Même si au fond rien ne change, je ne veux que partager mes rêves, aux heures des loups je les vole en douce dans la pénombre qui me cache, me protège, m’aspire. Au matin je recrache le sang sucé. Et parfois les fantômes prennent vie.
Ceux-là un jour, je les expose, effet de bascule, je rêve que tous les voient, et qu’ils racontent leurs histoires. Leurs histoires? La nuit rend schizophrène, à l’heure des loups l’homme se transforme en loup-garou, derrière chaque fantôme il y a mille histoires, dure ou poétique, folle ou rationnelle, la sienne, la mienne, la vôtre qui la regardez, celle de votre voisin. Toutes sont vraies puisqu’elles existent dans un cerveau.
Et maintenant plongez dans la nuit, devenez vampires, schizophrènes, disséquez mes fantômes, triturez mes images. Changez de peau, regardez avec vos yeux, mais aussi avec ceux des autres. Est-elle mouvante cette image fixe, vue en changeant de regard ? Et donnez-moi votre version des faits. Pour que mes fantômes restent vivants. » Véronique Durruty
Pour cette exposition, Véronique Durruty est sortie à l’heure des loups, partout dans le monde, puis a envoyé à tous ceux qui le souhaitaient 1 ou 2 images de l’exposition, sans aucune indication, afin qu’ils écrivent l’histoire que leur raconte cette photo, et que chaque visiteur la regarde et la voie différemment, en fonction des textes qui l’accompagnent. Les textes ont afflué, de tous âges, collégiens, retraités, de tous horizons, amateurs, écrivains, journalistes, de tous horizons géographiques aussi, Paris, province, d’ici un texte en russe, de là un beau poème sombre venant d’un philosophe de Dakar… Tous accompagnent les photographies qui les ont inspirés dans cette exposition qui restera « vivante » puisque tout au long de l’accrochage, les visiteurs sont invités à envoyer leur propre texte sur le blog de l’exposition.
http://lheuredesloups.canalblog.com
Le Pictorium est né de la volonté de deux hommes férus d’images et ayant le même objectif : partager leur passion en créant un espace consacré à la découverte de photographes émergents ou ayant déjà acquis une certaine notoriété.
La philosophie et les maîtres-mots du Pictorium sont : Liberté, Diversité et Partage. Liberté des coups de cœur et des expressions; Diversité des personnes et des cultures ; Partage des émotions et des sensations.
Dans une constante quête d’excellence, nous avons choisi de présenter un petit nombre d’artistes ayant une vraie réflexion sur leurs travaux et considérant la photographie comme quelque chose en Soi, infiniment supérieure à l’information qu’elle transmet.
Nous organisons régulièrement des expositions et vernissages ; notre équipe se tenant à votre disposition pour vous guider dans ses découvertes.
Le programme de ces évènements, comme la liste des divers services que nous proposons (vente, tirages d’art, numérisation de patrimoine) sont accessibles sur notre site Internet www.lepictorium.fr
La galerie Le Pictorium finance l’intégralité des coûts de chaque exposition (réalisation des tirages, gestion de la communication, organisation des vernissages). Nous assurons la production d’expositions « Hors les murs » et éditons également des coffrets d’art (série limitée à 30 exemplaires, contenant chacun 12 photographies). Toutes nos expositions sont disponibles à la location. Les photos en format 30X40 sous passe-partout sont stockées dans nos locaux (en tirage à l’unité et en grand format) ; nous proposons également des encadrements sur mesure.
Retrouvez les coffrets sur notre site : http://www.lepictorium.fr/coffretslist. html
Galerie Le Pictorium 12, rue du Moulin Joly 75011 Paris Tel : 01 75 43 40 55 Mail : pictorium@ledesk.com Site web : www.lepictorium.fr Boutique en ligne : www.lepictorium.com Responsable :Christian Sauvan-Magnet
Véronique Durruty
Véronique Durruty vit et travaille à Paris. Son travail artistique explore le voyage par les sens et les sensations. Elle développe son approche tactile, poétique, instinctive et rigoureuse, sur différents supports de création, principalement photographie, mais aussi film, écriture, dessin, et aime métisser les genres : confronter l’œil au nez, l’œil à l’oreille, l’œil aux mots. Son travail a fait l’objet d’une vingtaine d’ouvrages et de nombreuses expositions dans le monde entier.
L’esprit de ses photographies l’amène également à collaborer avec le monde de la cosmétique et du luxe.
Elle est membre de l’agence Rapho.
« [Son] appareil photographique retransmet les émotions et les vibrations en une moisson d’images à fleur de peau, sensuelles, mystérieuses, toujours harmonieusement composées (…). [Son] oeuvre personnelle exalte l’harmonie et la beauté des couleurs, des sons, des odeurs, des paysages et des corps dont plusieurs livres d’une grande liberté esthétique et formelle constituent de véritables originaux créatifs. »
Claude Nori,Histoire de la photographie en France, des origines à nos jours, Ed. Flammarion.
2011 :A l’occasion des 20 ans de Berlin Capitale, la médiathèque Jacques Baumel de Rueil Malmaison expose son travail avec 2 expositions ; l’une personnelle sur le Berlin contemporain,Berlin de l’ombre à la lumière, l’autre collective, où ses photos de Paris et Berlin sont mises en regard de celles d’autres photographies des auteurs des agences Keystone et Rapho,Paris Berlin en lettres capitales. Avec Patrick Guedj, elle réalise à l’occasion du centenaire du double Prix Nobel de Sciences remis à Marie Curie, le documentaire 52 mn sur 5 des plus grandes chercheuses mondiales sur les 5 continentsLes Ailes de la Science, diffusé surTV5 monde etAl Jazeeraque le reportage photographique, ainsiFor Women In Science, exposé ausiège de l’UNESCO à Pariset dans lesaéroports de Parisde février à avril 2011.
2010: ExpositionImages d’un monde irréelauConsulat Général de Colombiede Paris, une série de diptyques autour de la terrible beauté de la comédienne Andrea Quejuan, qui a développé un vitiligo après l’assassinat de son frère lors d’un massacre d’innocents dans les rues de Cali, juxtaposés à des photographies de la Colombie, images d’un monde flottant, entre deux temps, comme un rêve qui pourrait s’effacer, un décor de théâtre que l’on démonte la fin du spectacle venue. Ce travail sera par la suite exposé à Paris auSalon des artistes de Paris etauCabaret Sauvage, àSaint-Rémy-sur-Orne auMusée des Fosses d’Enfer, et à laCité des Voyageurs de Paris. En 2011, l’exposition continue à voyager à laCité des Voyageurs de Nantes, auPrintemps des Poètesà Bonson, et àMots en Margeà la Garenne-Colombes.
PortfolioFleur de Peauà lagalerie le Pictorium, 12 diptyques en digigraphie.
Exposition Holi,un grain de couleur en Inde àlagalerie Le Pictorium àParis, une exposition poly-sensorielle images, son et parfum.
PortfolioAu coeur de l’Indeà lagalerie le Pictorium, 12 diptyques en digigraphie.
Photographies des 3 ouvragesL’Amour, L’Enfance et Le Bonheuraux Editions Aubanel.
Dans le cadre de l’agence Gamma-Rapho, une sélection de ses images est projetée à la Nuit de la Photo desRencontres d’Arles.
RoadBookPremier bilan de 20 ans de carrière, son ouvrage Road Book est publié aux : éditions de la Martinière, 20 ans sur les routes, un tour du monde subjectif en plus de 1000 photographies et carnets. La sortie de l’ouvrage est accompagnée de l’exposition sur les routes, présentée à Paris par l’agence rapho.
2009: ExpositionImmaterial à Abu Dhabi.
Participation à l’exposition collectiveUne histoire du Mur de Berlin, une sélection des photographies emblématiques des agences Rapho, Gamma, Keystone… àLa Coupoleà Paris.
2008: Son travail sur la couleur et la matière vivantes autour de la fête de Holi en Inde fait d’objet d’une expositionAbout colors auWomen’s forumDeauville et d’un de ouvrageIndian Holiaux éditions de la Martinière.
ExpositionSurface sensibleà la galerie d’art municipale de Dax.
Avec Patrick Guedj, expositionInde des Sensassociant images et parfums, à lagalerie Asiaà Paris.
Participation à l’exposition collectiveArtoday aucentre d’art et d’essai de Ruel Malmaison.
Véronique Durruty réalise les photographies des pages à lécher deLa Maison du chocolat, aux Editions Aubanel.
Avec Patrick Guedj, ouvrageTour du monde des bouts du monde, textes et photographies, racontant les bouts du monde sensoriels, géographiques, poétiques.
2007ouvrage :CalienteVéronique Durruty et Patrick Guedj, associant textes, de photographies, parfums et des dessins de Véronique Durruty,
La Chimie de nos Emotions, avec un reportage photographique émotionnel de Véronique Durruty, aux Editions Aubanel.
2006: expositionAfriquesausalon d’art contemporain Artpageà la Grande Arche de La Défense.
OuvrageMéditationsaux Editions Marabout.
ExpositionInde des Sens, à lagalerie Asiade Toulouse
ExpositionPlus ou moins l’infini, auGrand Château de Valrose, à Nice, puis àSorde l’Abbaye, qui ressuscite, au fil de clichés pris aux quatre coins du monde, entre ciel et terre, l’histoire d’objets-déchets, dont elle décrypte le langage sensoriel, sous de multiples cieux d´une étourdissante pureté.
ExpositionCorps écorcesà Croissy Beaubourg
Exposition10 heures 10, de Véronique Durruty, Patrick Guedj, Raphaële Kriegel et Isabelle Sprung, autour de rendez-vous photographiques programmés qui magnifient la beauté du hasard, aufestival Sept-Off de la photographie méditerranéenne, en septembre-octobre à Sophia-Antipolis, puis dans le cadre dumois de la photo off, à lagalerie l’entrepôtà Paris.
2005: expositionVoyage aux pays des sens à lagalerie Nikki Diana Marquardtà Paris. Livre aux Editions de la Martinière.
Afrique en parfums, un nouveau travail de créations de parfums sur des photos odorantes. Les photographies et les parfums sont exposés auMusée Dapperà Paris. L’ouvrage paraît aux Editions Hermé, et obtient lePrix Guerlain 2006à l’unanimité du jury.
2004: expositionAilleursà New York.
2003: expositionExtérieur nuitsur les sensations de la nuit dans le monde ; sur les Grilles du Jardin du Luxembourgà Paris, et sous la forme d’un audiovisuel projeté à la Chapelle Saint-Charles lors desRencontres d’Arles.
Véronique Durruty s’embarque sur un bateau qui fait le tour de l’Afrique avec à son bord écrivains, journalistes, illustrateurs, photographes. Les livresNouvelles d’AfriqueetSillages d’Afriqueparaissent aux Editions Gallimard. ExpositionPortes d’Afriqueau Festival du Scoop d’Angers.
Parution du livre d’artisteOrient Impress.
2002:Parfums de l’Inde(Flammarion), un objet qui associe des photographies « odorantes », et des parfums que Véronique Durruty et Patrick Guedj ont fait créer sur leurs images par les « nez » de Firmenich, quelques uns des plus grands au monde.
Fleur de peau, un travail de photos tactiles, autour de la peau. Toutes les peaux. Humaines, végétales, animales, minérales, est publié aux Editions Plume, et fait l’objet d’un audiovisuel d’artiste projeté au festival de photographiesBiarritz Terre d’Images.
Le livreExtérieur nuitest publié aux Editions Flammarion.
2001: l’audiovisuelOrient Impress, un travail de Véronique Durruty et Patrick Guedj sur la sensation du voyage, l’importance du trajet et la perception du temps qui s’étale et se rétracte, est projeté pour lefestival Biarritz Terre d’Images.
Expositiondes nuits sur la terre, avec Patrick Guedj, au festivalBiarritz Terre d’Images.
Le livreRouge, résultat d’un an de voyages avec une veste Kenzo, que Véronique Durruty et Patrick Guedj ont fait porter partout dans le monde, en hommage aux cultures qui ont inspiré le couturier tout au long de sa carrière, paraît aux Editions Coromandel. Expositions en 2001 et 2002 à New York, Tokyo, Londres et dans diverses villes françaises.
1999: ouvrageBouilles de Mômes(Hachette), avec Patrick Guedj
1995: avec Patrick Guedj, ouvrageMômes d’Asie,sauts de puce de gaminerie en gaminerie(Kaliméro).
Exposition auStudio, à Paris et en 1997 à l’espace ESAG, à Paris.
Principales références luxe et publicité: Kenzo parfums, Lancôme, Moët et Chandon, Cartier, Jean-Paul Gaultier, Little Fashion Gallery, L’Occitane, Yves Rocher, Ungaro, Fondation L’Oréal…
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.