Le Rapport pour la 14 Réunion du Secteur Privé pour la Promotion ...

De
Publié par

  • redaction - matière potentielle : la standardisation de l' halal
  • cours - matière potentielle : la séance de la gestion de réseau dans les négociations
  • exposé - matière potentielle : sur leurs expériences dans le développement des pme
  • exposé
Le Rapport pour la 14ème Réunion du Secteur Privé pour la Promotion du Commerce et de l'Investissement dans les Projets Conjoints entre les Pays Islamiques A Sharjah, aux E.A.U. du 24 au 26 avril 2011 Federation of UAE Chambers of Commerce & Industry
  • services du ss-gate
  • commerce intra-islamique
  • investissement dans les projets conjoints entre les pays islamiques
  • accent sur l'encouragement des initiatives individuelles
  • défis dans le secteur des affaires dans les pays islamiques
  • oci
  • industrie agro
  • industries agro
  • secteur privé
  • secteurs privé
  • industries
  • industrie
  • développement économiques
  • développement economique
  • développement économique
  • développements économiques
Publié le : mercredi 28 mars 2012
Lecture(s) : 49
Source : comcec.org
Nombre de pages : 10
Voir plus Voir moins
Federation of UAE Chambers of Commerce & Industry Le Rapport pour la ème 14 Réunion du Secteur Privé pour la Promotion du Commerce et de l’Investissement dans les Projets Conjoints entre les Pays Islamiques
A Sharjah, aux E.A.U. du 24 au 26 avril 2011
ème Le Rapport pour la 14 Réunion du Secteur Privé pour la Promotion du Commerce et de l’ Investissement dans les Projets Conjoints entre les Pays Islamiques  A Sharjah, aux E.A.U. du 24 au 26 avril 2011 Préambule: Conformément à la résolution de la 9eme Session du Comité Permanent de la Coopération Economique et Commerciale des Pays de l'OCI (COMCEC), tenue en Septembre 1993 en Turquie et sur l'aimable invitation de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Sharjah, la Chambre Islamique de Commerce et d'Industrie a organisé le ème 14 Réunion du Secteur Privé pour la Promotion du Commerce et de l’Investissement dans les Projets Conjoints entre les Pays Islamiques à Sharjah du 24 au 26 avril 2011. La Réunion a été organisée sous le haut patronage de Son Altesse Royale, Cheikh Dr Sultan Bin Mohammed Al Qassimi, Membre du Conseil Fédéral Suprême et Souverain de Sharjah et en collaboration avec la Fédération des Chambres de Commerce et d'Industrie des Emirats Arabes Unis, la Chambre de Commerce et d'Industrie de Sharjah et Société Islamique Internationale de Finance et du Commerce (ITFC) du Groupe de la BID. Le thème de la Réunion était "les Petites et Moyennes Entreprises: les Opportunités et Défis dans les Economies des Pays Islamiques". Session Inaugurale: L'inauguration de la réunion a eu lieu le 24 avril 2011. La Session inaugurale a commencé par la récitation des versets du Saint Coran. Il y a eu à cette Réunion, la présence de Son Altesse Royale, Cheikh Sultan bin Mohammed bin Sultan Al Qassimi, le Prince Héritier et vice-souverain de Sharjah. Dans son allocution de bienvenue S.E. Ahmed Mohammed Al Midfa, Membre du Conseil d'Administration de la Fédération des Chambres de Commerce et d'Industrie des Emirats Arabes Unis, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Sharjah a souhaité la bienvenue aux participants à Sharjah et a déclaré que le renforcement des liens économiques entre les Etats Membres de l'OCI est basé sur le succès des chambres de commerce en soutenant le secteur privé, d’entreprendre son rôle du dans cet important processus. Il a en outre souligné l'importance de contacts directs bilatéraux et de la gestion de réseau d'affaires dans le renforcement du commerce Intra-Islamique et l’investissement dans les projets conjoints. Il a dit, les indicateurs économiques des organisations spécialisées régionales et internationales, soulignent le succès sans précédent atteint par les Émirats Arabes Unis, dans le processus du développement économique et de la diversification de l'économie. Il a également insisté sur la nécessité d'utiliser les immenses ressources naturelles, les ressources matérielles et humaines des pays Islamiques, à travers la coopération économique et commerciale entre les États de l'OCI, particulièrement dans le commerce, l'industrie, l'agriculture et les secteurs de services. En outre, il a déclaré que le secteur des PME représente un environnement prometteur pour les investissements dans les projets conjoints entre les Etats Membres.
ICCI
Page: 1
S.E. Dr. Bassem Awadallah Secrétaire Général de la Chambre Islamique de Commerce et d'Industrie, dans son discours, il a transmis les salutations de S.E. Cheikh Saleh Abdullah Kamel, le Président de la CICI et a souhaité la bienvenue à tous les participants à l'événement. Il a ensuite remercié Son Altesse Royale, Cheikh Dr. Sultan Bin Mohammed Al Qassimi, Souverain de Sharjah pour son aimable patronage de la ème 14 Réunion du Secteur Privé ainsi que S.A.R. le Prince Héritier Cheikh Sultan bin Mohammed bin Sultan Al-Qassimi, pour avoir honoré l'événement de sa présence. Il a également apprécié la Chambre de Commerce de Sharjah, la Fédération des Chambres de Commerce et d’Industrie des Emirats Arabes Unis et la Société Islamique Internationale de Finance et de Commerce (ITFC) du Groupe de la BID pour leur aimable soutien et la coopération. Il a dit que la majorité des économies de l'OCI sont basées sur les PME et ont espéré que le résultat de cette Réunion se présentera également avec des recommandations pertinentes et réalisables pour les PME. Il a ajouté que dans le but de renforcer davantage l'état actuel du Monde Islamique, l'OCI a le Programme Décennal d'Action de l'OCI. Ceci, entre autres, est basé sur la promotion de l’Intra- commerce de l’OCI, l'éradication de la pauvreté, le renforcement des capacités, le Tourisme, l'agro-industrie, etc Ce programme vise à atteindre le niveau de 20% du commerce intra-Islamique d'ici l’an 2015. Les démarches de l’OCI, de ses Institutions et de la Chambre Islamique ont pris; ont montré une amélioration progressive de l’intra commerce de l'OCI, à partir de 271.45 milliards de dollars US en 2004 à environ 426.75 milliards de dollars US en 2009, ce qui en termes de pourcentage est de 14,5% en 2004 et 16,65 % en 2009. Il a conclu avec une touchante sur les objectifs poursuivis par la CICI, tels que mettre l'accent beaucoup à la relance de l'éthique et les valeurs Islamiques dans les affaires, le respect de Halal dans tous les aspects et principalement aux produits alimentaires. Pour cela, il a dit que la CICI contribue efficacement à la rédaction de la Standardisation de l’Halal ainsi que toutes les mesures relatives pour la certification et l'accréditation. Il a également mentionné que la CICI travaille aussi pour la création du fonds de Waqf et la promotion de la culture Awqaf, l'utilisation efficace des fonds du Zakat comme des moyens de lutter contre la pauvreté. Il a appelé toutes les chambres membres, d'accroître davantage leur participation et leur implication dans tous les programmes de la CICI. Dr. Walid Al-Wohaib, Directeur Général de la Société Islamique Internationale de Finance et de Commerce (ITFC), a prononcé le discours de S.E. Dr. Ahmed Mohammed Ali, Président du Groupe de la Banque Islamique de Développement (BID). Il a souligné l'importance d’accroitre le commerce intra-Islamique, comme un moyen important pour le développement au sens large, ainsi que l’utilisation des ressources et en aidant à la réduction de la pauvreté. Il a rappelé la Déclaration de Makkah Al Mukarramah (la Mecque), qui met l'accent sur le renforcement du commerce entre les Pays Membres et d'accroître son niveau à 20% de leur commerce total d'ici à 2015. Cette Déclaration a motivé le Groupe de la BID pour en faire l’un des principaux domaines ciblés de la Vision 1440. Il a également souligné l'importance des PME et leur impact sur le commerce et l'investissement et il en résulte sur tout développement. Le secteur des PME a prouvé sa capacité et son efficacité dans la lutte contre les problèmes clés auxquels font face les différentes économies, en plus de son immense capacité en recevant la main-d'œuvre. En outre, il ne nécessite pas de gros investissement en comparaison avec les grandes entreprises. Il fournit également des conditions propices pour le développement des compétences, et ouvre aussi de larges avenues à l'initiative individuelle et l'auto-emploi. Cela réduit la pression du secteur public dans les opportunités de l'offre d’emploi.
ICCI
Page: 2
Il a également mentionné que les PME sont parmi les fournisseurs importants pour le processus du développement socio-économique des Pays en général et ceux qui sont moins Développés en particulier. Le Groupe de la BID a lancé des institutions spécialisées sous son égide, telles que la Société Islamique d'Assurance des Investissements et des Crédits à l'Exportation (SIACE), la Société Islamique pour le Développement du Secteur Privé (ICD) et la Société Islamique Internationale de Finance et de Commerce (ITFC). Dans ce contexte, le Groupe de la BID finance des programmes dans les États Membres qui visent à soutenir les PME, qui mettent l'accent sur l'encouragement des initiatives individuelles, le renforcement de l'esprit d'innovation et la créativité et contribue à l'appui de l'économie nationale. Le Groupe de la BID soutient également le renforcement des capacités des institutions qui sont basées sur le renforcement du rôle des PME par la voie de l'assistance technique. Il a en outre mentionné au sujet des services d'assurance du Groupe de la BID de la Société Islamique d'Assurance des Investissements et des Crédits à l'Exportation (SIACE), qui couvre les PME orientées vers l'exportation contre les risques de non-paiement, qui aident ces entreprises à accéder aux marchés extérieurs et augmenter le volume de leurs opérations et leur permet d'obtenir les garanties nécessaires pour le financement. La Société Islamique d'Assurance des Investissements et des Crédits à l'Exportation (SIACE), qui est membre du Groupe de la BID, vise à élargir le cadre de transactions commerciales entre les Pays Membres et en même temps, favoriser la circulation de l'investissement. Le Groupe de la BID a récemment élaboré un programme spécial pour soutenir les PME. Ce programme est basé sur trois grands domaines: (1) l'amélioration de l'environnement organisationnel des États grâce à la fourniture de services de conseil pour leur développement (2) fournir et gérer les liquidités nécessaires pour l'investissement ou le financement de ce secteur; (3) l'établissement du Centre d’Excellence, qui pourrait servir de référence et qui a pour base de soutenir le secteur des PME. Il a conclu en remerciant la CICI et les autres organisateurs et a réaffirmé que le Groupe de la BID continuera ses efforts avec le soutien d’Allah Tout-Puissant de contribuer au développement économique et au progrès social de toute la Oummah Islamique.  S.E. Ambassadeur Ahmed A. Al-Haddad, Directeur du Département des Affaires Economiques a prononcé le message de S.E. Professeur Ekmeleddin Ihsanoglu, Secrétaire Général de l'Organisation de la Conférence Islamique (OCI). Il a exprimé sa satisfaction et sa gratitude à Son Altesse Royale, Sheikh Sultan Bin Mohamed Al-Qassimi, Souverain de Sharjah pour avoir patronné cette réunion très importante, qui est une plate-forme pour la culture et l'économie aux niveaux Arabe et Islamique. Il a également félicité le ministère de l'Économie des Émirats Arabes Unis, la Fédération des Chambres de Commerce et d'Industrie des Emirats Arabes Unis, la Chambre de Commerce et d'Industrie de Sharjah et la Chambre Islamique de Commerce et d'Industrie ème pour la tenue de la 14 Réunion du Secteur Privé, avec l'objectif de contribuer à la réalisation des objectifs et des aspirations de la Oumma Islamique en élargissant et en renforçant les domaines de l’intra commerce et de l'investissement, parmi lesquels la promotion et la création de partenariats entre les différents dépositaires d’enjeux, y compris les gouvernements et leurs institutions et organismes affiliés.
ICCI
Page: 3
Il a cité que le capital du secteur privé dans les pays Islamiques dépasse 200 milliards de dollars US, ce qui lui permet d'agir comme le principal moteur de l'investissement. Le nombre de demandes approuvées pour le financement du commerce dans le cadre de la Société Islamique Internationale de Finance et de Commerce (ITFC) , la Société Islamique pour le Développement du Secteur Privé (ICD), et la Société Islamique d'Assurance des Investissements et des Crédits à l'Exportation (ICIEC) démontrent la volonté de l'OCI et ses institutions économiques de promouvoir le secteur privé et d’encourager l'assimilation des connaissances dans l'organisation du projet pour les Pays Islamiques. Il espère que le secteur privé contribuera plus positivement et efficacement à la mise en œuvre des recommandations adoptées par les organes différents de l'OCI quand il s'agit du rôle joué par les PME. Il a déclaré qu'une augmentation importante a été réalisée dans l’intra commerce de l’OCI. Le volume global des échanges commerciaux a atteint 426.75 milliards de dollars US en 2009 avec une augmentation de 16,65% par rapport à 2004 qui a enregistré une augmentation de 14,44%. Il a mentionné que des efforts sont actuellement intensifiés en vue d'atteindre l'objectif ultime énoncés dans le Programme Décennal d'Action, à savoir atteindre le pourcentage de 20% de l’intra commerce de l’OCI d'ici l’an 2015. Il a souligné que le secteur privé dans les États Membres de l'OCI peut bénéficier des opportunités commerciales disponibles résultant de l'écart actuel entre le volume du commerce international-Islamique estimé à 2.554.533 milliards de dollars US et le volume de l’intra commerce mentionné ci-dessus, estimé à 2.1 milliards de dollars US. Les Sessions de Travail de la Réunion:  L'objectif principal de la réunion était sur le Petites et Moyennes Entreprises: Opportunités et Défis dans les Economies des Pays Islamiques. La Réunion a consisté en deux sessions de travail spécialisées, nommément (1) "Opportunités et Défis dans le Secteur des Affaires dans les Pays Islamiques" et (2) "Le rôle des PME dans le développement de l'Economie Islamique: les Expériences du Secteur Privé et Public". 1. Session Une: Opportunités et Défis dans le Secteur des Affaires dans les Pays Islamiques: Cette Session a examiné les défis et les obstacles auxquels se heurtent les investissements dans les pays Islamiques, et a analysé si c'est la rareté des ressources / capacités ou le manque d'investissements, ce qui entrave la croissance économique des pays Islamiques. Cette Session a également mis en lumière le rôle de la technologie, la recherche scientifique et de l'économie fondée sur la connaissance, dans les pays Islamiques. Il a également souligné les perspectives de développement de l'investissement et de l’intra commerce de l’OCI et a abordé la question de la sécurité alimentaire ainsi que la revue de la Banque Islamique et Finance et dont le succès, peut être reproduit à travers le monde. La session a également discuté que le secteur des affaires dans les Pays Islamiques a été récemment confrontés à de nombreux défis, qui exigent des études approfondies et préparer des solutions stratégiques qui ouvrent de nouveaux horizons pour l'investissement et renforcer l'économie dans l'avenir. Certains pays ont pris des mesures importantes à cet égard, en lançant des initiatives pour développer l'économie
ICCI
Page: 4
fondée sur la connaissance qui repose sur la technologie moderne, les énergies renouvelables et alternatives. Cela devrait permettre à de nombreux pays Islamiques de réaliser le développement économique qui conduit à un développement global. Une autre caractéristique de cette session était la question de la sécurité alimentaire dans les pays de l'OCI et quelles mesures pourraient être prises par le secteur privé pour faire face à la situation, comme la réhabilitation des terres agricoles et y investir. La session était menée par le Journaliste Economique M. Karkouti Mohammed. Les conférenciers dans cette session étaient M. Abdullah Al Saleh, Adjoint du Ministère du Commerce Extérieur, S.E. Ambassadeur Ahmed A. Al-Haddad, Directeur du Département des Affaires Economiques de l'OCI, M. Lotfi Al-Zairi, Directeur Général Adjoint, de Finance Islamique et des Affaires Techniques de la Société Islamique d'Assurance des Investissements et de Crédit à l'Exportation, (SIACE) du Groupe de la Banque Islamique de Développement (BID). S.E. Hamdi Tabbaa, Président de la Fédération d’Hommes d'Affaires Arabes et M. Mustafa Tekin, Expert de la Planification du Bureau de Coordination du COMCEC. 2. Session Deux: Rôle des PME dans le Développement de l’Economie Islamique: les Expériences du Secteur Privé et Public: La session a traité et a donné la vue d’ensemble du rôle du développement des PME et de son importance dans le soutien à l'économie nationale, et le développement communautaire. Il a également souligné les initiatives soutenant le secteur des PME au niveau du secteur privé et public, et a examiné les défis et les obstacles rencontrés par les PME dans les pays Islamiques ainsi que la contribution des PME dans la réduction du chômage et la réduction de la pauvreté ainsi que leur rôle dans le soutien de grandes compagnies commerciales. La session a également examiné que l’expérience a prouvé que les PME sont plus sûrs de leur propriétaire en temps de crise. Elles sont également très bénéfiques pour les individus et les institutions, que ces projets offrent des possibilités de travail à un groupe important dans la communauté. Cela réduit le fardeau du gouvernement et diminue le chômage dans de nombreux pays. Elles fournissent également une bonne source de revenus, si bien gérées. En outre, elles représentent un soutien principal pour les grandes institutions et entreprises, en fournissant des produits et services nécessaires. Les discussions ont conclu que les PME sont considérées comme un acteur majeur dans le processus de développement économique. C'est exactement ce que les Pays de l'OCI ont besoin, car ils dépendent des efforts de tous les segments de la société à soutenir l'économie et parvenir à un développement global. La session était menée par le Journaliste Economique Madame Nawfar Afle. Les conférenciers dans cette session étaient M. Mohammed bin Youssef, Directeur Général, de l’Organisation Arabe de Développement Industriel et des Mines, S.E. Sunat Atun, ministre de l'Economie et de l'Energie de la République de Chypre Turc du Nord (RCTN), Madame Selma Tezyetis, chef de l'Union Européenne (UE) et du Département des Relations étrangères, de l’Organisation pour le Développement des Petites et Moyennes Entreprises (KOSGEB), M. Yousaf Naseem Khokhar, Directeur Général de l’Autorité de Développement des Petites et Moyennes Entreprises (SMEDA) du Pakistan et S.E. Ataou Soufiano, Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Bénin.
ICCI
Page: 5
3. Les Documents de Pays: Les représentants du Pakistan, du Bangladesh, de l'Irak, du Kazakhstan, de l’Azerbaïdjan, du Koweït, du Soudan et des Emirats Arabes Unis ont fait des exposés sur leurs expériences dans le développement des PME et ont souligné les opportunités commerciales et d'investissement dans leurs pays respectifs. Compte tenu des questions qui menace la sécurité alimentaire et en ligne avec le Programme Décennal d'Action, les discussions ont également eu lieu sur le rôle des PME à atteindre un meilleur niveau de sécurité alimentaire, dans les pays où il est préoccupant. Les idées avancées ont été de commencer par la réhabilitation des terres agricoles et d'y investir et rationnement de l'eau.  En plus de ce qui précède, un exposé était fait par M. Han Bo, Directeur de l' Opération International, des Biens Globaux Sud-Sud & de l’ Echange de la Technologie (SS-GATE). Il a informé sur les programmes et services du SS-GATE et son initiative sur le nouveau mécanisme de " la technologie + capital" pour les pays en développement pour atteindre un développement économique durable en partageant les pratiques efficaces. Il a expliqué les difficultés rencontrées par les PME des pays en développement et des services de soutien du SS-GATE aux PME pour lutter contre ces défis. La Session de la Gestion de Réseau des Affaires: Conscient de l'importance de la gestion de réseau, une session entière était consacrée à des rencontres des Affaires Aux Affaires (B2B); qui a englobé les catégories suivantes: l’Alimentation / les Denrées Alimentaires, les Textiles, les Vêtements, l’Electrique / les Articles Electroniques, l’Agriculture, les Matériaux de Construction, les Plantes / les Machineries / la Technologie /les Equipements, l’Automobile, l’Impression et l’Emballage, les Tapis / les Meubles, les Produits Pharmaceutiques, Cosmétiques, l’Aluminium, les Produits, les Matériaux de Décoration, l’Artisanat, le Cuir, la Viande, les Appareils Sanitaires et Ménagers, les Produits Chimiques, les Produits Laitiers, les Aliments pour Animaux / le Pétrole, les Produits en Verre, les Produits en PVC, l’Impression et l’Emballage, les Services de Tourisme,. La Réunion a également fourni des occasions d'interaction entre les ministres et hauts fonctionnaires des Gouvernements de Pays de l'OCI. Au cours de la séance de la gestion de réseau dans les négociations approfondies ont eu lieu entre les participants sur les domaines d'intérêt commun, les services et les occasions d’investissement dans les projets conjoints. Des transactions commerciales ont été discutées entre les hommes d'affaires de l'ensemble des 30 pays participants. Les représentants des institutions financières, y compris le Groupe de la Banque Islamique de Développement (BID) étaient présents et ont offert leurs conseils et ont répondu aux questions soulevées par les participants sur les questions de finance du commerce, de l'assurance et des exportations de crédit.
ICCI
Page: 6
La Visite aux sites historiques: Le troisième jour, les organisateurs ont arrangé une visite pour tous les participants étrangers qui couvraient d'importants sites historiques de Sharjah, tels que le Musée Islamique de Sharjah, le Vieux Marché (Souk) Traditionnel et le Musée et l'Aquarium Maritime de Sharjah, au cours de laquelle les participants ont montré le patrimoine de la culture Islamique riche à travers les collections du trésor rares et précieuses dans le Musée. Ils ont aussi consulté de nombreux objets d'artisanat de la région du Golfe ainsi que les 300 et quelques espèces du Golfe et la Mer d'Arabie. Recommandations: Après des discussions pendant les Sessions de Travail et les documents présentés, ème le 14 Réunion du Secteur Privé pour la Promotion du Commerce et de l'investissement dans les Projets Conjoints entre les Pays Islamiques, a présenté les recommandations suivantes dans le cadre de la DECLARATION ÉCONOMIQUE DE SHARJAH. Compte tenu du rôle important des PME dans l'accélération du processus de développement économique, il existe un besoin pour un environnement favorable, comme la législation nécessaire, ce serait de promouvoir et de soutenir les PME. Mettre l'accent sur la nécessité d'un partenariat secteur public-privé, de manière à assigner davantage l’importance au secteur privé et renforcer son rôle dans les plans de développement. Participer à des projets et programmes de la Chambre Islamique, comme l'Organisation Internationale du Zakat, l'Union des Propriétaires des Affaires, pour le développement et la promotion des PME. La nécessité de reproduire les entités organisationnelles, qui traitent avec les PME, dans ces pays de l'OCI, où il n'ya pas un tel organe, avec compétence et des ressources pour guider les entrepreneurs sur les questions de réglementation, les questions de gestion, le transfert de la technologie, le développement de produits, le marketing, le financement, la formation technique et de la gestion, la sécurité sociale et d'autres domaines liés au développement des PME. Compte tenu des avantages de grouper les PME, les Gouvernements peuvent adopter un programme d'encourager les PME à former des groupes. Ce faisant, le concept de UN VILLAGE UN PRODUIT soit introduit pour développer la spécialisation et les identités distinctes des entreprises du village particulier. Cela aidera à exploiter le savoir-faire traditionnel des entrepreneurs et en donnant un coup de pouce aux produits locaux, en plus d'améliorer les économies locales. Prenant en considération les difficultés financières rencontrées par les PME, en raison du manque d'institutions financières appropriées dans de nombreux pays de l'OCI, une prise de conscience générale et l'utilisation efficace des fonds de la Banque Islamique de Développement (BID) pour le développement des PME est important. Dans ce contexte, nous demandons à la BID de faire plus de sensibilisation parmi les pays de l'OCI, en ce qui concerne l'utilisation du Fonds.
ICCI
Page: 7
La nécessité de mettre en place des Incubateurs de la Technologie de canaliser les innovations parmi les pays de l'OCI et des incubateurs d'Affaires pour promouvoir le commerce entre les pays membres en offrant des PME incubées avec des informations et le soutien pour les importations et les exportations entre les pays membres.
Appeler le Secteur Privé de développer le secteur agricole à travers les petits exploitants agricoles qui peuvent produire efficacement par Hector et contribuer ainsi à la croissance économique et la sécurité alimentaire des Pays Membres.
Appeler à la BID d'étudier la possibilité de fournir des lignes de finance du commerce par le biais des banques locales au profit du secteur privé des pays de l'OCI, avec un accent particulier sur l'Asie Centrale et les pays Africains.
Le Forum a demandé la nécessité des États Membres de l'OCI à encourager leur secteur privé à utiliser le Système de Tarif Préférentiel de l'OCI pour le SPC-OCI qui englobe la préférence tarifaire et para-tarifaires, ce qui faciliterait l'accès au plus large éventail de produits et un marché élargi de l'OCI .
Mettre l'accent sur la force indigène des régions pour améliorer les moyens d’existence, freiner l'exode rural et réduire les disparités économiques.
Faire appel aux organismes compétents exécutant à savoir, l'OCI et ses institutions, les Gouvernements et le secteur privé à prendre dûment en considération, pour la mise en œuvre, des travaux et recommandations déjà faits, dans les différents ateliers des PME et des conférences.
Inviter les autorités compétentes dans les Pays Membres d’encourager leur secteur privé à utiliser le Système de Tarif Préférentiel de l'OCI pour le SPC-OCI (PRETAS) qui englobe la préférence tarifaire et para-tarifaires, ce qui faciliterait l'accès au plus large éventail de produits et un marché élargi de l'OCI.
Invite le secteur privé de promouvoir les investissements dans les pays de l'OCI dans les secteurs de l'agriculture et l'industrie agro-alimentaire.
Conscients du rôle important des médias et de la Technologie de l’Information, la Réunion a appelé pour l'utilisation efficace de ces outils pour la promotion et le développement de la situation des PME et ce qui est requis et la façon de fournir les solutions.
Les participants ont hautement apprécié l'appel de Son Altesse Royale, Cheikh Sultan bin Mohammed bin Sultan Al-Qassimi, le Prince Héritier et vice-Souverain de Sharjah, pour l'adoption d'une vision globale, d'élargir les perspectives de la coopération économique, culturelle et sociale entre les pays Membres de l’OCI. S.A.R. a mis l'accent sur l'importance de la tabulation des possibilités existantes et des potentialités susceptibles de renforcer le statut de ces pays aux niveaux régional et international. Les participants ont également insisté sur la nécessité de prendre le nécessaire suivi avec le Général de l'OCI pour la réalisation de cet appel.
ICCI
Page: 8
Les participants ont souligné la nécessité d’identifier les outils et les mécanismes requis pour utiliser les stratégies de l'OCI, y compris des accords multilatéraux qui visent à renforcer la coopération Islamique à tous les domaines spécifiés. Ils ont également appelé les Chambres Nationales et les Fédérations de coopérer avec la CICI en encourageant leurs membres respectifs à faire de cette vision une réussite. Les participants ont souligné l'importance de renforcer l'adhésion aux normes de qualité dans le secteur manufacturier et des services des pays Islamiques, de sorte que, elles élargissent leur accès à de nouveaux marchés et d'améliorer le volume de l’intra commerce de l’OCI. Les participants ont exprimé leur profonde gratitude pour l'initiative lancée par Sharjah, à travers la Chambre de Commerce et d'Industrie de Sharjah, en ce qui concerne la mise en place d'un Centre d’Exposition du Commerce Islamique permanent, dans l'Emirat de Sharjah, pour la promotion et la commercialisation de produits et de services des membres pays. Les participants ont souligné l'importance de l'assurance de l'exportation en tant que mécanisme essentiel pour la promotion des échanges commerciaux entre les Etats Membres. Ils ont appelé les Pays Membres d’établir des agences de garantie nationales et de renforcer leur coopération avec la Société Islamique d'Assurance des Investissements et des Crédits à l'Exportation (SIACE), de manière à bénéficier de ses services pour les exportateurs, les investisseurs et les institutions financières. Les participants ont exprimé leur gratitude aux initiatives des Émirats Arabes Unis en soutenant le travail Islamique collectif et particulièrement la valeur de la contribution de l'Emirat de Sharjah comme un modèle pour le rôle actif des Emirats Arabes Unis à cet égard. Les participants ont fait un discours des remerciements à Son Altesse Royale, Cheikh Dr. Sultan Bin Mohammed Al Qassimi, Membre du Conseil de ème Gouvernement et Souverain de Sharjah pour son aimable patronage de la 14 Réunion du Secteur Privé et à Son Altesse Royale, Cheikh Sultan bin Mohammed bin Sultan Al Qassimi, le Prince Héritier et vice-Souverain de Sharjah pour sa présence personnelle à la Réunion. Les participants ont également adressé leurs remerciements à tous les fonctionnaires et le personnel de la Fédération des Chambres de Commerce et d'Industrie des Emirats Arabes Unis et de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Sharjah pour tous leurs efforts dans la préparation de cette Réunion et de fournir toutes les facilités possibles pour en faire un succès et pour l’aimable hospitalité durant leur séjour à Sharjah. ******************************************* ****************************** **************** Events-2011\14psm\Report\Report.doc\ana\sg\id
ICCI
Page: 9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.