Participation de l'ADS aux : « Rencontres du Mont-Blanc » : « L ...

De
Publié par

  • exposé - matière potentielle : sur la configuration
  • exposé
  • exposé - matière potentielle : sur la genèse des programmes publics en matière de promotion du mouvement coopératif
  • exposé
Participation de l'ADS aux : « Rencontres du Mont-Blanc » : « L'économie sociale, nouveau modèle de développement… sur le chemin de Rio 2012». Chamonix du 9 au 12novembre 2011 Les Rencontres du Mont-Blanc réunissent chaque année les dirigeants et les acteurs de l'Economie sociale des cinq continents. Leur objectif est de favoriser le réseautage entre les acteurs, l'échange d'expériences, la capitalisation, la réflexion autour des nouvelles pratiques et approches dans ce domaine.
  • exposé sur la genèse des programmes publics en matière de promotion du mouvement coopératif
  • représentants d'institutions publiques
  • plaque tournante dans la promotion des alternatives de l'économie sociale
  • réunion des représentants des pôles continentaux des fondations
  • naissance du réseau africain d'economie sociale
  • fondations des pays nord
  • economie sociale
  • économie sociale
  • économie dans le social
Publié le : mercredi 28 mars 2012
Lecture(s) : 17
Source : ads.ma
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins
Participationde l’ADSaux : « Rencontres du MontBlanc » : « L'économie sociale,nouveau modèle de développement…sur le chemin de Rio 2012». Chamonix du 9 au 12novembre 2011
Les Rencontres du MontBlanc réunissent chaque année les dirigeants et les acteurs de l’Economie sociale des cinq continents. Leur objectif est de favoriser le réseautage entre les acteurs, l’échange d’expériences, la capitalisation, la réflexion autour des nouvelles pratiques et approches dans ce domaine. C’est dans ce cadre que l’agence a été invitéeparticiper à la 5e édition des à « Rencontresdu Mont Blanc» quise déroulent à Chamonix en France du 9 au 12 novembre 2011.Le thème retenu pour cette édition est : « L'économie sociale, nouveau modèle de développement…sur le chemin de Rio 2012».Cette manifestation a vula participation de plus de 260 dirigeants de coopératives, mutuelles, associations, fondations, ONG, ainsi que des représentantsd’institutions publiques nationales et internationales, des universitaires chercheurs, des représentants de mouvements syndicaux et sociaux. ème Cette 5rencontre a été précédée par une phase de préparation dirigée par un comité d’organisation et qui a abouti à l’élaboration d’une plateforme comportant cinq chantier et une vingtaine de proposition à l’adresse des 192 Chefs d’Etat qui vont se réunir à Rio le dernier trimestre2012 pour faire le point surl’état d’avancement des engagements des uns et des autres pris à Rio il y a 20 ans. Les cinq chantiers visent à :
démocratiser l’économie et favoriser sa territorialisation;  promouvoirun mode de gouvernance partagée ; de nouveaux choix sociaux ; offrir  mieux nourrir la planète et redéployer l’environnement;  réorienter la mondialisation pour l’humaniser. Il est à signaler que la délégation marocaine a été composée de onze représentants des services publics, de l’associatif et de syndicat :  MA Guessous: directeur de l’économie socialeH Berra et M K Ngaye Mde l’Agence du SudMme F Hmamou et M A Benkiran de l’ADSI Zedguy et M A Cherkaoui du REMESS Mme  MmeNaciri et M Kimakh de la Fondation CDG Ahmed Abdallah, de Léo Lagrange Maroc M M A Smaali de l’Organisation Démocratique du TravailLa mission de l’ADS a participé activement aux travauxde cette rencontre.C’est ainsi qu’elle a participé à l’animation dehuit espaces à savoir : 1. Réuniondes fondations: lors de cette réunion des représentants des pôles continentaux des fondations, un exposé sur la configuration et la mission des fondations dans la sous région de l’Afrique du Nord, a été présenté par M A Cherkaoui, dont les recommandations ont suscité un débat et un soubassement aux différents points qui constituerontla feuille de route du réseau international des fondations. Parmi les perspectives, les fondateurs prévoient la mise en place d’un pôle Euromed qui inclura les fondations des pays nord africains.
Plénière introductive, à droite, M A Cherkaoui du REMESS 2.L’animation de la table ronde sur le «printemps arabe » : le panel de cette table a réunit le représentant de la Tunisie, M R. Braa, les représentants du Maroc : M A Smaali et A Benkirande l’ADSM A Cherkaoui. Les travaux ont été dirigés par devant un parterrede plus de 100 participants d’une trentaine de pays. Cette table ronde a enregistré 4 exposés: un relatif au cadrage et à l’introduction de la question du printemps arabe (M A Cherkaoui), un relatant l’évènement du soulèvement du jasmin (M R Braa), un relatif à la succession historique de la « hogra »qu’a connue la monde arabe et son effet sur le printemps arabe aujourd’hui ( M A Smaali) et le dernierexposéa fait état de l’effort public en matière de lutte contre la pauvreté et l’exclusion( M A Benkirande l’ADS). Un débat a suivi les 4 interventions qui a soulevé un questionnement sur l’hétérogénéité des printemps arabes dans la sous région concernée et sur leur devenir.
Table ronde sur le « printemps arabe »:de gauche à droite MM. A Smaali de l’ODT,A Cherkaoui du REMESS/RAESS, R Braa et A Benkiran
Participants à la table ronde « printemps arabe »
Exposé de M A Benkiran : « mécanismes de régulation pour lutter contre les déficits sociaux et démocratiques » 3. Laparticipation à la table ronde «économie sociale et citoyenneté : éducation, jeunesse, intégration» : M Ahmed Abdallah, de l’association Léo Lagrange de Marrakech a contribué aux débats parun exposé qui relate la participation des jeunes au développementet l’importance des programmes éducatifs au Maroc et ce à travers le projet de son ONG. 4. Laparticipation à la dernière table ronde des «responsables des pouvoirs publics autours des gouvernements», a été assurée par M A Guessous, Directeur de l’économie sociale, relevant du Ministère délégué aux affaires économiques et générales qui a fait un exposé sur la genèse des programmes publics en matière de promotion du mouvement coopératif au Maroc et sur sa réglementation. 5. Laparticipation à la réunion du comité scientifique, qui a eu lieu en marge des travaux à laquelle ont pris part M A Cherkaoui et M Benkiran. Une visioconférence a réunit de jeunes chercheurs duBrésil, du Guatemala avec le comité scientifique de RMB. Les projets de recherche présentés ont été suivis d’un débatqui a soulevé une série de questions qui doivent faire l’objet d’autres investigationset le Maroc pourrait être choisi comme un cas à ajouter à ceux des projets exposés pour vérifier les hypothèses avancées.
Il ressort des contacts entreprispar la mission de l’agenceun certain nombre de pistes de partenariat et de coopérationqui impliqueraient l’ADS ,particulièrement (1) le projet « Coopmed», à l’initiative du Crédit coopératif français; (2) le projet de création d’un « Fonds de garantie »,l’organisation RAFADEporté par; spécialisée dans les fonds de garantie en faveur des entreprises de l’économie sociale; (3) le projet d’appui àl’IPDAN, coinitié par l’ADS et le REMESSafin delui assurer un ancrage dans la sous région ciblée et d’en faire une plaque tournante dans la promotion des alternatives de l’économie sociale et solidaire , et dans la capitalisation des bonnes pratiques observées dans ce domaine; (4)le projet d’inclure le Maroc dans les études recherches et investigations engagées. Les participants se sont donnésrendezvous à Tunis, au printemps 2012, à la rencontre qui réunira les réseaux africains del’Economie Sociale et Solidairepour finaliser la naissance du Réseau Africain d’Economie Sociale et Solidaire (RAESS).Un autre rendezvous aura lieu à Lomé au Togo, mai 2012, qui réunira les chefs d’Etats africains autour du développement durable et de l’économie sociale.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.