Programme sénégalo-allemand d’appui à la décentralisation et ...

Publié par

  • redaction
Gestion des compétences transférées dans le cadre de la décentralisation Cas de l'éducation non-formelle gérée par le Conseil Rural à travers sa Commission Education et Formation Expérience du Programme de Lutte contre la Pauvreté en milieu rural dans le Bassin Arachidier 2004 - 2007 . Ministère de la Décen- tralisation et des Collec- tivités Locales (MDCL) Programme sénégalo-allemand d'appui à la décentralisation et au développement local PRODDEL
  • conseil rural
  • remarques organisationnelles sur la documentation
  • matière d'éducation et de formation
  • gestion des conflits
  • gestion conflit
  • développements locaux
  • développement local
  • sida
  • développement
  • développements
  • documentation
Publié le : mercredi 28 mars 2012
Lecture(s) : 30
Source : proddel.sn
Nombre de pages : 72
Voir plus Voir moins

Programme sénégalo-allemand d’appui
à la décentralisation et au développement local
PRODDEL
Gestion des compétences transférées
dans le cadre de la décentralisation
Cas de l’éducation non-formelle gérée par le Conseil Rural à travers sa
Commission Education et Formation
Expérience du Programme de Lutte contre la Pauvreté en milieu rural dans le
Bassin Arachidier 2004 - 2007
.
Ministère de la Décen-
tralisation et des Collec-
tivités Locales (MDCL)Responsable et Rédaction :
Elke SCHADE, ECO-Education,
Auteur : Dr. Waly DIOUF
Février 2008Sommaire
Glossaire ........................................................................................................................... 04
Présentation de la documentation .............................................................................. 06
Remarques organisationnelles sur la documentation dans sa globalité 06
Présentation du document principal ........................................................................... 08
1. Contexte ...................................................................................................................... 11
Niveau global 11
Démarche de la composante EBF7 12
Résumé 15
2. Mainstreaming Genre ................................................................................................ 17
3. Maîtrise d’ouvrage ...................................................................................................... 25
4. Dispositif d’accompagnement ................................................................................. 32
5. Gestion de qualité pendant la mise en œuvre (ENF) ............................................ 41
6. Suivi-évaluation des effets pour une appréciation objective ............................... 46
7. Mainstreaming SIDA .................................................................................................... 55
8. Perspectives ................................................................................................................. 60
Références Bibliographiques ......................................................................................... 63
Liste des rapports terrain 2004 – 2007 ........................................................................... 66
Liste des rapports de synthèse 2004 – 2007 .................................................................. 66
Sommaire 3GLOSSAIRE
AE Activité Economique
AGR Activité Génératrice de Revenu
ANCR Association Nationales des Conseillers Ruraux
CAF Centre d’Alphabétisation Fonctionnelle
CEF Commission Education Formation
CEM Collège d’Enseignement Moyen
CL Collectivité Locale
CR Conseil Régional / Conseiller Rural / Communauté Rurale
CR-PF/ Conseil Rural et Point Focal / Commission Education Formation
CEF
DEL Développement économique local
DSRP Document de Stratégie de Réduction de la Pauvreté
EBF Education de Base des Femmes
ENF Education Non Formelle
FDC Fonds de développement communautaire
FT Formation thématique
GRN Gestion des ressources naturelles
GIE Groupement d’Intérêt Economique
GPF Grt de Promotion Féminine
GTZ Coopération Technique Allemande
IA Inspection Académique / Inspecteur Académique
IDE Inspection / Inspecteur Départemental(e) de l’Education
IFD Intégration des Femmes dans le Développement
KfW Coopération financière Allemande
LN Langue Nationale
4 GlossaireME Ministère de l’Education
MIDECL Mission d’Impulsion du Développement Economique des
Collectivités Locales
MOEF Maîtrise d’Ouvrage en Education et Formation
OCB Organisation Communautaire de Base
OI Organisation Intermédiaire
OMD Objectif du Millénium pour le Développement
ONG Organisation Non Gouvernementale
PBA Programme Lutte contre la Pauvreté dans le Bassin Arachidier
PCR Président Communauté Rurale/ Conseil Rural
PDEF Plan Décennal de l’Education et la Formation
PF Point Focal
PFC Plan de formation et de communication
PIA Plan d’investissement annuel
PIC Plstissement communal
PLD Plan Local de Développement
PNDL Programme national pour le développement local
PPAA Plan prioritaire d’action annuelle
PPF Président Point Focal
ProCas Programme ‘Appui au développement socio-économique
pour la paix en Casamance
PVVIH Personne vivant avec le VIH/SIDA
SIDA Syndrome de l’Immunodéficience Acquise
VIH Virus de l’Immunodéficience Humaine
5Présentation de la documentation
Remarques organisationnelles sur la documentation dans sa globalité
rois années d´expérience vécue, suivies d´un appui pédagogique et technique des PCR et
des Commissions Education Formation de quelques communautés rurales dans les régions T de Fatick, Kaolack, Kolda et Ziguinchor, tels sont les supports des idées évoquées et propo-
sitions faites dans cette documentation.
Elle englobe le document principal qui en est le chapeau, un document complémentaire qui traite
spécifiquement les aspects « Appui à la paix et gestion de conflit » dans la zone d’intervention en
Casamance, ainsi qu’une série de guides d’orientation, à caractère plutôt technique, accompagnés
par de pages pratiques concernant différents thèmes.
Le présent document principal est destiné en premier lieu aux acteurs locaux, qui doivent et veu-
lent prendre en main les compétences transférées et aux acteurs du niveau national, qui ont le
devoir et la volonté de faciliter le processus du transfert de rôles et de responsabilités, du niveau
national au niveau local. Par ailleurs aux responsables des projets et ONG qui s’intéressent à une
approche ou soutien pédagogique accompagnant l’exercice des compétences transférées, dans le
cadre de la décentralisation peuvent s’inspirer des idées développées dans le présent document.
Sur le plan pratique, il y a une série de guides d’orientation traitant des aspects divers, avec des
idées et propositions relatives à la mise en œuvre par le conseil rural, plus souvent par sa com-
mission éducation-formation. En cas de besoin un guide est accompagné par des pages pratiques
avec des outils et des instruments.
Les lecteurs et lectrices trouveront dans ce document et les documents supplémentaires, des
idées, des guides, des outils, et une version dure des rapports de la pratique (rapports de terrains)
conçus sous l’aspect accompagnement pédagogique et technique d’un conseil rural.
Deux documents (un principal et un complémentaire et trois guides d´orientation) composent
cette documentation. La documentation se présente comme suit :
A) Le document principal ‘Gestion des compétences transférées dans le cadre de la décentralisa-
tion -- Cas de l’éducation non-formelle gérée par le Conseil Rural à travers sa Commission-Educa-
tion-Formation’ constitue le document de base pour la capitalisation
B) Le document complémentaire de même titre mais spécifiquement élaboré pour le contexte
de la Casamance, donne par chapitre une synthèse du document principal et aborde des aspects
relatifs á l’accompagnement du conseil rural et de sa commission éducation-formation dans quel-
ques communautés rurales de la Casamance.
63 guides d’orientation
(1) Guide d’orientation--Mainstreaming Genre avec des propositions et recommandation
générales au conseil rural qui s’intéresse au thème
(2) Guide d’orientation--Gestion de qualité ENF avec des pages pratiques organisées en volumes
traitant des approches divers dans le domaine ENF
Volume-A Mainstreaming genre niveau CR-PF/CEF
Volume-B Vision mode d’intervention – ‘Le Point Focal – La CEF élargie’
Volume-C Gestion de personnel terrain
Volume-D Approche CAF-pilote
Volume-E Approche Formation Thématique
Volume-F Activités économiques à vocation pédagogique
Volume-G Outils enquêtes –Suivi d’évolution des individus – Etude Longitudinale
(3) Guide d’orientation—Mainstreaming SIDA accompagné de 2 volumes de pages pratiques
Volume-I Sensibilisation et formation Modules 1-12
Volume-II Sensibilisation et formation sur les IST et VIH/SIDA
Pour les intéressé(e)s il y a également une série de Rapports-Terrain par communauté rurale et
des Rapports de Synthèse pour des thèmes divers (voir liste en annexe).
Objectif de la documentation
Les lecteurs et lectrices utilisant les documents présentés ici peuvent s’inspirer des idées déve-
loppées ici, pour un éventuel travail de conception ou sur le plan pratique.
Les Objectifs opérationnels formulés de façon très générale tournent autour des actions sui-
vantes
< Renforcer/appuyer le transfert de compétences dans le cadre de la décentralisation
< Renforcer/appuyer le développement local prenant en compte les aspects socioculturels et
socioéconomiques)
< Veiller à la qualité dans la mise en œuvre des activités éducatives dans le non formel
< Etablir un système permanent de suivi et d´évaluation
< Renforcer la prise en compte de l’aspect « Genre » (mainstreaming genre)
< Renforcer la prise en compte de l’aspect « VIH/SIDA » (Mainstreaming SIDA)
< Renforcer la prise en compte de l’aspect « Gestion conflit et appui à la paix »
7 Présentation du document principal
« Education de Base des Femmes » (EBF) intervient dans deux programmes de développement
de la coopération allemande au Sénégal qui sont le ‘Programme de lutte contre la pauvreté dans
le Bassin Arachidier, (PBA)’ et le ‘Programme d’appui au développement socio-économique pour
la paix en Casamance (ProCas). Au niveau de ces deux programmes EBF est chargée de mettre
en œuvre la composante Education de Base des Femmes. Pour ce faire, il a procédé au renforce-
ment des capacités des collectivités en matière de planification et de gestion de programmes
d’éducation de base non formelle et de formations thématiques.
De façon spécifique, il a appuyé les Collectivités Locales à se doter d’instruments de planifica-
tion et de mise en œuvre de programme d’éducation en général et spécifiquement d’éducation de
base des femmes, à organiser des formations thématiques à l’attention de groupes spécifiques
et à ouvrir et conduire des centres d’éducation de base (CAF-pilotes). EBF a ainsi enclenché une
dynamique d’accompagnement pédagogique et d’encadrement technique des collectivités loca-
les des zones d’intervention pour leur permettre de procéder à une véritable exécution de leurs
rôles et missions et particulièrement, ceux liés au secteur non-formel. De manière plus directe,
à travers les activités de formation initiées, l’appui EBF a permis d’installer chez les populations
de nouvelles acquisitions à appliquer dans la vie quotidienne pour augmenter leur bien être, leur
économie et leur pouvoir décisionnel.
Dans les deux programmes (PBA, ProCas), EBF, pour accompagner le conseil rural à l’exercice des
compétences transférées en matière d’éducation et de formation, a mis en place un dispositif
d’accompagnement. Ce dispositif d’accompagnement basé sur le principe du coaching dans la
mise en œuvre des activités d’éducation et de formation est une démarche qui prépare le conseil
rural à devenir autonome par rapport à la maîtrise d’ouvrage dans l’exercice des compétences qui
lui sont transférées.
La démarche et les actions initiées par EBF à travers la mise en œuvre de son dispositif
d’accompagnement des collectivités locales au niveau du PBA et du ProCas constituent une riche
expérience qui mérite d’être systématisée en vue d’une capitalisation. Bien que le dispositif
d’accompagnement mis en œuvre par EBF n’ait concerné que l’éducation non formelle dans le
cadre de la compétence transférée en matière d’éducation et de formation, le processus utilisé
peut être adapté par le conseil rural dans l’exercice des autres compétences transférées. Ainsi,
l’objectif de cette capitalisation est de mettre à disposition un ensemble de principes et d’activités
qui ont été entrepris dans le cadre de l’intervention de EBF et dont pourraient bénéficier tous les
acteurs locaux de la décentralisation, ainsi que les décideurs politiques et de développement à
tous les niveaux.
Cette capitalisation se fait à travers un ensemble de documents appelés document principal, do-
cument complémentaire, guides d’orientation, pages pratiques ainsi que rapports terrains et rap-
8ports de synthèse. Le présent document qui en est le principal, constitue la base conceptuelle
de la démarche, des principes et des activités mises en œuvre. Les guides, pages pratiques et
rapports d’exécution sont des documents qui décrivent plus concrètement comment la démarche,
les principes et les activités ont été mis en œuvre sur le terrain par les CR-PF/CEF et ses parten-
aires.
Le document principal comprend un ensemble de chapitres qui traitent chacun d’un ou de plu-
sieurs éléments de la démarche, des principes ou des activités entreprises. Ainsi, en dehors de
la partie introductive qui définit le contexte et présente le document, il y a les chapitres sur le
mainstreaming genre, l’appropriation et la maîtrise d’ouvrage, le dispositif d’accompagnement, la
gestion de qualité d’une compétence transférée, le processus de suivi des effets pour une ap-
propriation objective, le mainstreaming SIDA et enfin les perspectives en appui financier et tech-
nique. Dans le traitement des chapitres du document principal, des renvois à d’autres documents
(guides, pages pratiques ou rapports) sont indiqués au fur à mesure, pour permettre au lecteur
d’explorer au besoin les éléments pratiques de mise en œuvre.
Le chapitre mainstreaming genre est traité comme une approche d’intégration de la dimension
genre dans le processus de développement local mis en œuvre dans le cadre de la décentralisa-
tion. Le concept de genre est non seulement expliqué, mais les nuances entre « intégration des
femmes dans le développement » et « intégration genre dans le processus de développement
» sont explicitées. En somme, l’objectif visé à travers ce chapitre est d’amener le lecteur / la lec-
trice à se familiariser à l’aspect genre et à développer une prise de conscience qui aboutit à la
tenue en compte permanente de l’intégration de la dimension genre dans tout ce qui concerne
la vie des populations de la communauté.
Le chapitre sur l’appropriation et la maîtrise d’ouvrage traite des principes d’un développement
pris en charge et maîtrisé par les populations touchées à travers leurs organisations de base.
Le concept appropriation est expliqué comme étant un processus de prendre en propriété
quelque chose qui était détenu par quelqu’un d’autre. L’accent est mis sur l’importance de la
maîtrise d’ouvrage par le conseil rural et les autres acteurs locaux par rapport au processus de
développement local. En effet, le principe fondamental de la décentralisation est la conduite
de la gouvernance locale par les acteurs locaux eux-mêmes. A travers ce chapitre le lecteur /
la lectrice prendra conscience de l’enjeu pour les acteurs locaux, de s’évertuer à acquérir les
connaissances et les compétences nécessaires pour devenir les maîtres d’œuvre autonomes
de leur propre gouvernance.
Le chapitre sur le dispositif d’accompagnement parle des principes et du processus qui doivent
être mis en application par une structure extérieure intervenant dans une zone, en vue d’aider
les acteurs locaux concernés à devenir des maîtres d’œuvre. Ici, le principe de coaching qui doit
être appliqué par les partenaires au développement qui ont l’intention d’aider les collectivités
locales à réussir la décentralisation est mis en exergue. Dans ce chapitre, le lecteur va se rendre
compte que l’appui au développement n’est pas de décider pour les populations partenaires ni
de faire les choses à leur place, mais de les inciter à décider pour elles-mêmes et à apprendre à
faire elles-mêmes les actions les concernant.
9Le chapitre sur la gestion de qualité d’une compétence transférée décrit et explique le proces-
sus qui permet de garantir une meilleure conduite des activités par les acteurs locaux dans le
cadre de la décentralisation. A partir de l’expérience de gestion des activités d’éducation non
formelle par le CR-PF/CEF dans le cadre d’EBF, les principes appliqués et les différentes étapes
entreprises sont décrits pour servir de leçon dans ce domaine. Le lecteur / la lectrice se rendra
compte de l’importance d’instaurer une culture de l’évaluation pour pouvoir apprécier à temps
l’évolution des activités entreprises. De même, il comprendra que l’obligation de rendre compte
ne fait que consolider la démocratie locale par l’information et l’implication de tous les groupes
dans la gestion des affaires les concernant.
Le chapitre sur le suivi des effets décrit un système de suivi-évaluation à travers différents ou-
tils mis en place pour appuyer le conseil rural afin qu´il connaisse mieux et puisse suivre ce qui
se passe sur son territoire. Le système de suivi-évaluation a un double objectif qui est, d’une
part d’apprécier constamment l’évolution de la conduite des actions en vue de pouvoir amélio-
rer, réorienter en cas de besoin et d’autre part, de faire connaître à tous les concernés ce qui est
entrain d’être mené et les résultats qui en découlent.
Le chapitre sur le mainstreaming SIDA attire l’attention sur la dimension que prend le VIH/SIDA
à différents niveaux. Il montre en même temps la menace que constitue la pandémie sur les
ressources humaines devant prendre en main le développement. A l’échelle locale, il montre la
relation entre VIH/SIDA, en tant que problème de santé publique et développement d’une com-
munauté rurale dans un contexte de décentralisation. Enfin, il propose à chaque conseil rural de
saisir toutes les opportunités possibles (réflexions sur le développement local), pour intégrer
ou faire intégrer l’aspect mainstreaming SIDA.
Le chapitre sur les perspectives quant à lui donne des pistes à explorer par le conseil rural dans
le domaine « éducation-formation », en vue d´une plus grande autonomie. Il s’appuie sur les
leçons tirées du chemin parcouru pour proposer des idées pouvant permettre à une commu-
nauté rurale de se doter de ressources humaines nécessaires et d’avoir les capacités à mobi-
liser les financements nécessaires à la réalisation des actions de développement planifiées à
l’interne mais aussi à travers une recherche de partenaires.

10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.