Science, technique et société : de quoi sommes-nous responsables ?

Publié par

  • exposé - matière potentielle : des trois intervenants
C O L L O q u E I N T E R N AT I O N A L 3e Rencontres Ju les Verne Science, technique et société : de quoi sommes-nous responsables ? jeudi 25 et vendredi 26 novembre 2010 École centrale de nantes 60 conférenciers venus du monde entier ! Renseignements : École Centrale de Nantes 1 rue de la Noë - BP 92101 - 44321 Nantes cedex 3 tél : 02 40 37 25 07 - Email : philippe.
  • politique en matière de développement scientifique
  • responsabilité humaine dans l'œuvre de cornélius castoriadis
  • éducation citoyenne
  • h30 contribution de l'éducation scientifique
  • h00 - débat
  • h00 débat
  • présidente de séance
  • président de séance
  • président de la séance
  • sciences
  • science
  • séances
  • séance
  • responsabilités
  • responsabilité
  • h30
Publié le : mercredi 28 mars 2012
Lecture(s) : 78
Tags :
Source : cren-nantes.net
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins

COLLOquE INTERNATIONAL
e3 Rencontres Jules Verne
Science,
technique et société :
de quoi sommes-nous
responsables ?
jeudi 25 et vendredi 26 novembre 2010
École centrale de nantes
60 conférenciers venus du monde entier !
Renseignements :
http://rencontresjulesverne.ec-nantes.fr
École Centrale de Nantes
1 rue de la Noë - BP 92101 - 44321 Nantes cedex 3
tél : 02 40 37 25 07 - Email : philippe.mustiere@ec-nantes.fr
Tramway ligne 2 : arrêt École Centrale - Audencia
Organisé par :
Avec la contribution de :Avec le soutien de : En partenariat avec :École Centrale de Nantes
1 rue de la Noë -
BP 92101 - 44321 Nantes cedex 3
tél : 02 40 37 25 07
Tramway ligne 2 : arrêt École Centrale - Audencia
Science, technique et société :
de quoi sommes-nous responsables ?
Après « jules verne, les machines et la science » en 2005, et « jules verne, le partage
du savoir en 2008 », les Rencontres jules verne poursuivent l’exploration des relations
entre la science, la culture et la société, en s’arrêtant en 2010 sur le thème : « Science, technique
et société : de quoi sommes-nous responsables ? ». ouvertes à un large public, ces rencontres
s’adressent aux professionnels (chercheurs, enseignants, acteurs de la culture scientifque,
industriels…) comme aux citoyens.
Les sciences et les techniques concernent à présent tous les secteurs de la vie sociale, la production et
la consommation des biens de tous ordres, l’information et la communication, l’éducation et la santé, la
défense, les sports… Or, il semble bien que c’est leur fantastique succès et le surcroît de pouvoir qu’elles
procurent qui fait problème aujourd’hui. Les thèmes prométhéens et même faustiens qui animaient les
romans de Jules Verne se retrouvent aujourd’hui d’une manière très concrète : énergie nucléaire, infor-
matique, nanotechnologies, thérapies géniques…, de sorte que la question de la transgression se pose
sans cesse, sans que l’on puisse d’ailleurs localiser précisément les limites à ne pas dépasser.
Condorcet réclamait déjà une régulation éthique et politique de la recherche scientifque que l’on ne
edevait pas laisser à son accroissement mécanique. Les barbaries du XX siècle ont consacré le divorce
du rationnel et du raisonnable, du vrai et du bien et mis en péril « l’idée de progrès » issue des Lumiè-
res. Elles ont défnitivement ruiné l’idée de la neutralité du développement scientifque et technologique
comme celle de l’affnité naturelle entre science et démocratie.
Jules Verne avait bien anticipé l’alliance du pouvoir, de l’argent et des media dans la techno-science
moderne. Et le « catastrophisme éclairé » de bien de ses romans trouve un écho favorable dans les
nouveaux paradigmes de développement qui surgissent aujourd’hui : modèles de décroissance, déve-
loppement durable… C’est pourquoi la défnition des politiques de recherche, qui obéissait jadis à des
orientations purement technocratiques, a désormais envahi le débat public lorsque des scientifques ont
décidé d’assumer leurs responsabilités devant les conséquences possibles de leurs travaux. L’idée d’une
« science citoyenne », venue de l’Europe du Nord, traduit désormais l’exigence de discussions publiques
en matière d’aménagement du territoire, renforçant ainsi le rôle des acteurs politiques locaux et redé-
fnissant le rôle des experts. D’où l’invocation des principes de « responsabilité et de précaution » pour
tenter de fonder la sagesse pratique attendue des comités d’éthiques en tout genre.
Sur le plan éducatif, la prolifération des « éducation à… » (à la santé, au développement durable…) par
delà les contenus strictement disciplinaires, vise à préparer le futur citoyen à assumer ses nouvelles
responsabilités dans le cadre d’une démocratie participative qui se cherche. L’information scientifque
du citoyen ne peut désormais prendre la forme exclusive de la vulgarisation mais doit également pro-
poser des éléments de réfexion éthique et politique.
eL’objet de ces 3 rencontres transdisciplinaires est de confronter les points de vue
d’universitaires de toutes disciplines (physiciens, biologistes, philosophes, historiens…),
d’hommes politiques et de journalistes, autour des questions d’éthique et de politique
en matière de développement scientifque et technique.
Novembre 2010 - Service communication Cnam Pays de la Loire - Crédits photos : Cnam Service images et sonÉcoles et ingénieurs face jeudi 25 nov.
à leurs responsabilités
ouverture du colloque Président de séance : Jean-Pierre Courtial
9Amphithéâtre Cyrus Smith (B )
Amphithéâtre Nemo (A)
10h30 Apprendre à devenir technicien : un pan 9h00 Accueil - discours de bienvenue
oublié de la citoyennetédes directeurs
Sébastien Charbonnier, université de Nantes, Cren
9h15 « Responsables, et donc…
11h00 quelle responsabilité des écoles coupables »
d’ingénieurs face à la « nouvelle science »
Philippe Mustière, École Centrale - Nantes
de la complexité ?
Marion Rousseau, école supérieure du Bois, Nantes9h30 - conférence plénière
L’ambivalence du statut 11h30 Débat
de la science dans la société
étienne Klein, physicien CEA, Centrale Paris naissance de l’idée
de responsabilité devant la science
10h15 Pause Président de séance : Jean Dhombres
Amphithéâtre Robur (L)
10h30 De quoi la science peut-elle répondre ?
Construction et ruine du paradigme
de la « science directrice », de Renan
à GadamerPhilosophies de la responsabilité
Didier Moreau, université de NantesPrésident de séance : Etienne Klein
Amphithéâtre Nemo (A) 11h00 La « deep ecology », un intégrisme me-
10h30 naçant ou un libéralisme non-moderne ? La responsabilité à l’âge atomique
Fabrice Flipo, Etos - Télécom Sud, ParisManola Antonioli, Collège international
de philosophie, Télécom Paris
11h30 quelle science et quelle technique
11h00 pour une nouvelle société ? La position La techno-science et la responsabilité
de l’écologie politique dans les années 68humaine dans l’œuvre
de Cornélius Castoriadis Alexis Vrignon, université de Nantes
Graziella Kastellanou, université
12h00 Débatde Thessalonique, Grèce
11h30 Débat Amphithéâtre Nemo (A)
Le lieu de la technique dans le politique. 14h00 - conférence plénière
Walter Benjamin et la question La mathématique pure comme refuge
de la technique
des responsabilités pour les temps
Christine Blaetter, université de Potsdam,
tragiques. de l’affaire Galilée à vichyAllemagne (absente, publiée dans les Actes)
Jean Dhombres, centre Koyré EHESS, Paris
Mises en scène verniennes
14h40 Pause
de la responsabilité
Présidente de séance : Simone Vierne Responsabilités techniques
8Amphithéâtre Phileas Fogg (B ) et scientifques
10h30 Président de séance : Michel Fabre Comment et pourquoi la dramaturgie
Amphithéâtre Nemo (A)vernienne pose la question
de la responsabilité ? 15h00 Climat, politique, pseudosciences
Agnès Marcetteau, médiathèque,
Benoît Rittaud, université de Paris 13musée Jules Verne de Nantes
15h3011h00 Technoscience et questionnement L’émergence de la science géographique
éthique dans le débat nord/sud au temps de Jules Verne. De quoi
sur la gestion de la crise climatique les géographes sont-ils responsables ?
Tahar Gallali, faculté des Sciences de Tunis, TunisieJean-Yves Paumier, chancelier de l’Académie
de Bretagne
16h00 Pause
11h30 Écologie cosmique : l’univers,
16h30 Contribution de l’éducation scientifque nouvelle frontière des hommes
et technique scolaire dans l’élaboration
Ronaldo Mourao, musée d’astronomie
d’un développement durablede Rio de Janeiro, Brésil
Jean-Marc Lange, université de Rouen
12h00 Débat
17h00 Débat
MATin
APRÈS-Midi MATinMises en scène verniennes 17h30 Pause
de la responsabilité (suite)
Présidente de séance : Agnès Marcetteau 18h30 Table ronde - nanosciences
8Amphithéâtre Phileas Fogg (B ) et nanotechnologies
15h00 Les nouvelles technologies et la dimension Cnam Pays de la Loire, 25 bd Guy Mollet
ede l’homme au XXI siècle. qu’en aurait dit
Débat avec Dorothée Benoit Browaeys, déléguée générale
Jules Verne ? VivAgora ; Guy Ouvrard, directeur de l’Institut
des Matériaux de Nantes ; Dominique Pécaud, IHT, Ouafae Gorfti, université de Tétouan, Maroc
Polytech’ Nantes, université de Nantes
15h30 Science et nature : la première écologie
selon Jules Verne
Laurence Sudret, société Jules Verne, Amiens
16h00 Pause ven. 26 nov.
16h30 Responsabilité littéraire et politique
chez Jules Verne et André Laurie ouverture de la journée
Xavier Noël, centres Cnam de Loire-Atlantique Amphithéâtre Nemo (A)
17h00 Débat 9h00 - conférence plénière
de quoi répondre, si le futur nous échappe ? Responsabilités éducatives
Jean-Michel Besnier, ministère de la Recherche,
Président de séance : Christian Orange Sorbonne, université de Paris 4,
9Amphithéâtre Cyrus Smith (B ) Polytechnique Paris, CREA
15h00 Approche anthropologique des enjeux 9h40 Pause
et des moyens de la construction
éco-citoyenne en éducation
Marie-Louise Martinez,
université de Nice Sophia-Antipolis Écoéthique de la responsabilité
Président de séance : Jean-Michel Besnier15h30 Dépendance aux réseaux numériques et
Amphithéâtre Nemo (A)éducation au virtuel chez les adolescents
Renaud Hetier, Stéphane Blocquaux, 10h00 Ethique et médiation technique
UCO d’Angers
Michel Faucheux, Marianne Chouteau, Stoica,
Insa de Lyon16h00 Pause
10h30 Critique du fondement de la valeur 16h30 La responsabilité des parents
de la technique
face à l’éducation de leurs enfants
Guillaume Carron, université de Lyon 3
Gina Ioannitou, université du Mans
11h00 Pause17h00 Débat
11h30 L’oubli de la technique
Responsabilité et rationalité Gérard Dubey, Institut Télécom de Paris
Président de séance : Stéphane Tirard
12h00 DébatAmphithéâtre Robur (L)
15h00 Responsabilité morale des scientifques La responsabilité
et vérité selon jules verne
Jean-Pierre Courtial, université de Nantes
Président de séance : Ronaldo Mourao
815h30 Amphithéâtre Phileas Fogg (B ) « Facteur humain », rationalité
technique et humanité 10h00 Le climat « sans dessus dessous »
Dominique Pécaud, IHT, Polytech’ Nantes,
Colette Le Lay, Stéphane Tirard, université de Nantes
centre F. Viète, université de Nantes
16h00 Pause 10h30 « Le Magasin d’éducation et
16h30 de récréation » : une pédagogie originale De la responsabilité du chercheur
dans l’enseignement des sciencesdans les conséquences de ses travaux
Simone Vierne, université de GrenobleThierry Pichevin, université de Paris 11,
Saint-Cyr Coëtquidan
11h00 Pause
17h00 Débat
11h30 Responsabilités, sens des responsabilités
et irresponsabilités selon Jules Verne
Samuel Sadaune, CIJV, Amiens
12h00 Débat
APRÈS-Midi
MATinneurosciences et hypertechniqueÉducations citoyennes
Président de séance : Girolamo RamunniPrésident de séance : Michel Fabre
89 Amphithéâtre Phileas Fogg (B )Amphithéâtre Cyrus Smith (B )
15h0010h00 Face au consumérisme, y compris A quelle éducation citoyenne l’enseigne-
identitaire, une autre réponse possible : ment des « thèmes de convergence »
la néomodernitéau collège en France contribuent-ils?
Lucien Oulahbib, université de Lyon 3Catherine Barrue, ENS de Cachan
15h3010h30 Monade insécable ou boîte à outils : Technique : pour une large responsabilité
l’intégrité du corps humain en questionde citoyens souverains
Isabelle Casta, université de ValenciennesYves-Claude Lequin, UT de Belfort-Montbéliard
16h0011h00 L’émergence dans l’imaginaire adulte Pause
de l’idée de responsabilité
11h30 L’éducation à la citoyenneté face à la Jean-Pierre Boutinet, UCO-IPSA d’Angers
technologie : le droit à l’image
16h30 DébatLoïc Clavier, université de Nantes, Cren
12h00 Débat Responsabilités éthiques
et médicales
Amphithéâtre Nemo (A) Président de séance : Jean-Yves Paumier
9Amphithéâtre Cyrus Smith (B )
14h00 - conférence plénière
15h00 « Tecnobimbi » : la technicisation L’accélération des avancées techniques
de la procréation vue d’Italieconduit-elle à une « grande rupture » dans
Enrica Bracchi, université de Nantesla société et les modes de vie ?
Alain Dupas, physicien BERD, Paris et Gérard Huber, 15h30 La responsabilité juridique du risque
psychanalyste, Paris
environnemental et du risque médical
Jean-Christophe Duton, avocat, Télécom Sud Paris14h40 Pause
16h00 De la responsabilité scientifque partagée imaginaires de la peur
en éducation thérapeutique du patient
Président de séance : Alain Dupas
Grégory Munoz, université de Nantes, Cren
Amphithéâtre Nemo (A)
16h30 Débat
15h00 Se défaire de la peur et jeter les bases
pour une responsabilité à construire
Jacques Emmanuel Ottavi, Frank Debouck, Joël De Rosnay ( Biotics international, Universcience)
Dianoia Conseil, Paris ne pourra être présent au colloque ; mais sa communication
intitulée : La biologie de synthèse : espoirs et risques
15h30 Les robots font-ils toujours peur pour l’humanité fgurera dans les Actes.
à l’Occident ?
Brigitte Munier, Télécom ParisTech, Paris
16h00 une description des controverses
soulevées par les nanosciences
et les nanotechnologies
Bénédicte Hingant, ICA de Grenoble,
Virginie Albe, ENS Cachan
16h30 Débat
cLôTuRe du coLLoque
Amphithéâtre Nemo (A)
17h00 Au delà du principe
de précaution
par Michel Fabre, université de Nantes,
Cren
APRÈS-Midi MATin
APRÈS-MidiMeRcRedi 24 noveMBRe
Institut de recherche thérapeutique de l’université de Nantes,
8 quai Moncousu, à Nantes
conFÉRence PRoLoGue
18h30 Regard sur les illustrations
originales des voyages extraordinaires
de jules verne
Par Robert Soubret, ingénieur ESTP-ENSEEHT et administrateur de la société Jules Verne.
Avec la complicité des responsables scientifques de la plate-forme d’imagerie MicroPICell
et du plateau technique de microscopie électronique de l’IFR26.
Cette conférence sera suivie d’un quizz ludique et offrira la possibilité de découvrir
l’exposition Science/Fiction, née de l’imagination d’Eric Dehausse, iconographe
au pôle audiovisuel de l’Inserm. Mêlant en surimpression des photographies scientifques
et des gravures originales tirées de l’œuvre de Jules Verne, elle sera une initiation
à plonger dans l’univers énigmatique de la science, du corps humain et de la fction.
Cette soirée prologue est organisée en partenariat avec l’Inserm
(délégation Grand Ouest) et l’IFR26 de l’université de Nantes.
jeudi 25 noveMBRe
Cnam Pays de la Loire, 25 bd Guy Mollet, à Nantes
TABLe Ronde
18h30 nanotechnologies et nanosciences
en questions
Avec les apports de Dorothée Benoit Browaeys, journaliste scientifque, déléguée
générale de VivAgora ; Guy Ouvrard, directeur de l’Institut des matériaux de l’université
de Nantes ; Dominique Pécaud, IHT, Polytech’ Nantes, université de Nantes.
Les nanotechnologies, par leur caractère transversal et pervasif (touchant tous les
domaines industriels) sont une opportunité pour interroger le mouvement technique
et sa gouvernance. En effet, englobant aussi bien la chimie, la biologie, l’électronique
que les neurosciences, elles récapitulent aussi quantité de questions éthiques,
à la frontière entre l’inerte et le vivant ou dans ses projets d’hybridation entre les corps
et l’électronique. La diversité des démarches et la complexité du sujet rendent
les nanotechnologies peu lisibles et peu accessibles aux non académiques. Or, dans
un contexte de crise écologique, sanitaire et fnancière, les nanotechnologies sont
sommées d’être ajustées à des sociétés en mal de solutions énergétiques, alimentaires
et médicales. Mais, la nécessité de mettre en débat les fnalités technologiques
et de mettre en politique les projets s’impose…
Les exposés des trois intervenants laisseront une large place au débat avec le public.
En partenariat avec VivAgora.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.