Beaumarchais. Le Mariage de Figaro, une pièce aux accents féministes?

De
Publié par

En quoi le Mariage de Figaro de Beaumarchais est-il une pièce révélatrice de la condition féminine au siècle des Lumières? analyse d'une douzaine de pages

Publié le : lundi 27 janvier 2014
Lecture(s) : 419
Licence : Tous droits réservés
Nombre de pages : 12
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Littérature française du XVIIIe siècle
BEAUMARCHAIS Le Mariage de Figaro
Peut-onparlerdunepièceauxaccentsféministes?
Le Mariage de Figaro, œuvre sur laquelle portera notre étude appartient à une trilogie qui signifie à l’origine une réunion (ce de trois drames sur le même sujet telle l'ORESTIE d'Eschyle qui décline le malheur de la famille des Atrides). Par extension, on désigne par trilogie l'ensemble de trois pièces de théâtre dont les sujets se font suite. Aussi, les trois pièces de Beaumarchais correspondent-elles bien à une telle définition :
1775 "LE BARBIER DE SEVILLE"
1784 "LE MARIAGE DE FIGARO"
1792 "LA MERE COUPABLE"
1
Dans ces trois pièces nous suivons les trois héros principaux à différents âges et situations. Donnons deux exemples pour expliciter :
-
-
Si nous prenons pour thématique dominante de ces trois pièces le couple le Comte /la Comtesse, on remarque que le Comte parvient à épouser la Comtesse dans la première, le couple souffre d’un désaccord profond dans la deuxième et après avoir expié ses erreurs dans la troisième, le couple se réunit. Si l'on prend la relation maître /valet comme thématique dominante de ces trois pièces, on peut constater que dans la première le Comte et Figaro sont complices, antagonistes dans la deuxième et à nouveau complices dans la troisième.
La Folle journée ou Le Mariage de Figaro deuxième pièce de cette trilogie est une comédie en cinq actes écrite en 1778. Toutefois, la première représentation officielle ne put avoir lieu que le 27 avril 1784 au théâtre de l'Odéon, suite à plusieurs années de censure.
Beaumarchais y remet en scène les principaux personnages de la première pièce de sa trilogie : Le Barbier de Séville ou la Précaution inutile (1775). On y retrouve donc le barbier Figaro, le comte Almaviva et Rosine que ce dernier a épousée et qui est désormais appelée la Comtesse. Le docteur Bartholo, autre personnage essentiel du Barbier, joue ici un rôle beaucoup plus secondaire. On retrouve également Bazile, un intrigant minable, l’âme damnée de Bartholo dans la première pièce et l’âme damnée du Comte dans celle-ci.
Résumons brièvemen l’intrigu d cett pièc : fidèle Figaro, serviteur du Comte Almaviva, devenu concierge du château, désire épouser Suzanne, la première femme de chambre de la comtesse. Mais le Comte est un libertin, toujours à l’affût de nouvelles aventures amoureuses. Il délaisse désormais Rosine, devenue sa femme et convoite la jolie Suzanne. Il envisage même de rétablir le fameux droit de cuissage afin de profiter de la jeune mariée avant la nuit de noces ou pire empêcher ce mariage. Il est aidé de Bazile pour faire des avances et harceler Suzanne. Mais cette dernière avoue non seulement les vues du Comte à Figaro mais aussi à la Comtesse, sa femme. A cela s’ajoute un autre obstacle à l’union de Figaro et Suzanne. Marceline, la gouvernante, a prêté de l’argent à Figaro moyennant une promesse de mariage ; or le malheureux Figaro n’a pas de quoi s’acquitter de sa dette si bien qu’il se doit de l’épouser pour être fidèle à son engagement.
2
Chérubin, jeune page tout à fait charmant et assez précoce, est épris en secret de sa marraine, la comtesse. Alors qu’il raconte à Suzanne que le comte le renvoie, ce dernier paraît. Chérubin se cache tandis que le Comte fait la cour à Suzanne. Figaro imagine de faire revêtir à Chérubin des vêtements de Suzanne pour prendre sa place au rendez-vous du comte. Suzanne et la comtesse commencent à travestir le page. Mais le comte arrive, soupçonneux, alerté par un billet anonyme lui annonçant qu'il trouvera un homme chez la comtesse. Le Comte doit faire face à une véritable coalition entre les femmes et Figaro. Les péripéties, les rebondissements, les sous-entendus, les révélations sont nombreux, faisant pencher l’avantage tantôt vers le Comte tantôt vers Figaro. Mais comme il se doit dans une comédie tout finit par s’arranger et la morale est sauve.
En quoi le Mariage de Figaro peut-il encore nous intéresser à notre époque ? pas qu’il s’agit d’une pièce jouée cinq ans N’oublions avant la Révolution française. D’ailleurs Napoléon n’écrivait-il pas au sujet de cette pièce qu’elle « était la révolution en action ». En ces années prérévolutionnaires, la pièce de Beaumarchais a été considérée comme une œuvre extrêmement subversive. Après s'être fait lire Le Mariage de Figaro, le roi Louis XVI se serait écrié: "Cela ne sera jamais joué [...] Cet homme déjoue tout ce qu'il faut respecter dans un gouvernement" Un historien de l’époque estimait que la façon dont cette pièce traite des réalités sexuelles est " inappropriée à la scène " et " contraire aux mœurs ". Tout cela explique qu’il faudra attendre trois années et u an certain nombre de remaniements de la part de Beaumarchais pour que la pièce obtienne le droit d’être représentée. En effet, les premières versions du Mariage ont dû été corrigées par Beaumarchais de leurs aspects ouvertement licencieux ou suggestifs. De son côté, Beaumarchais lui-même reconnaît que Le Mariage de Figaro est un écrit critique et revendicatif. Il écrit dans sa Préface : " L'auteur a profité d'une composition légère, ou plutôt a formé son plan de façon à y faire entrer la critique d'une foule d'abus qui désolent la société ".
Dans cette analyse nous allons accorder une place particulière à la parole des femmes dans cette comédie , nous interrogeant sur l’aspect féministe de cette pièce.. Il s’agit là d’un point moins souvent étudié du Mariage de Figaro mais dont il semble intéresser de souligner les accents modernistes.
3
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.