8 bonnes raisons de privilégier les jardins dans l'action publique

Publié par


En France, un ménage sur deux jardine, un sur trois cultive un potager. Les modes de jardiner évoluent : pénibilité moindre, adaptabilité des cultures aux besoins et disponibilités de chacun... L'évolution du "temps partagé", associée à un besoin de retrouver des racines, une alimentation plus sûre, d'aménager une nouvelle relation à soi et aux autres, participent à l'intérêt croissant de nos concitoyens pour le jardin.
Publié le : samedi 21 janvier 2012
Lecture(s) : 200
Nombre de pages : 16
Voir plus Voir moins
1
La demande est forte. Elle ne cesse de croître
En France, un ménage sur deux jard un sur trois cultive un potager. modes de jardiner évoluent : pénib moindre, adaptabilité des cultures besoins et disponibilités de chacun L'évolution du "temps par tagé", asso à un besoin de retrouver des raci une alimentation plus sûre, d'aména une nouvelle relation à soi et aux aut par ticipent à l'intérêt croissant de concitoyens pour le jardin.
Plus de statistiques : www.jardinons.com, rubrique “Arguments”
2
Un lieu où l'on redéc la sociabilité… et la c
Dans de nombreux groupes de la terre est l'occasion de mult dons, d'échanges de savoir fair qui consolident d'abord la sphèr Les jardiniers apprennent auss Entre membres d'une même c C e t t e r e l a t i o n é v o l u e e n s u i t sociabilité élargie entre initiés entre ethnies, entre génératio expérimentés de manière sensible Ces espaces sont, dans l'ensem respectés, de New York à Ber à un cadre de vie entretenu par et discrète d’un parent ou du responsabilité regagne du terr clôtures, jus ' ur des cités qu au cœ
En savoir plus : www.jardinons.com, rubrique Ouvrages J télécharger le rapport “Jardinage et développement social”
3
Un 13 ème mois jardiné…
La création de richesses directes pour le bénéficiaire d'un jardin potager n'a rien d'anecdotique s’agissant des foyers les plus m o d e s t e s . D e s c h e r c h e u r s o n t f a i t d e s calculs : ce revenu complémentaire d' to-au p r o d u c t i o n , b i e n q u e n o n m o n é t a i r e , équivaut pour cer tains à un 13 ème mois annuel. Cette économie là n'a cer tes pas d'impact sur la croissance du Produit Intérieur Brut. Pour tant, elle est de celles qui donnent de la valeur et de la grandeur aux gestes de nombreuses personnes, que les indicateurs de la croissance n'ont pas prévu d'inclure.
En savoir plus : www.jardinons.com, rubrique “Arguments”, voir “les chiffres”
4
Une participation économe au cadre de vie
A Bruxelles, Strasbourg ou Lille, les espaces jardiner sont par tie intégrante des coulées ver te en baissant en même temps leur coût d'entretien pas de frais de taille ou de tonte, sacha qu'il existe maintenant de nombreuses solutio p o u r l i m i t e r l e s é v e n t u e l l e s f a c t u r e s d ' e (contrairement à l'arrosage des massifs ! ). Dans les villes moyennes et en milieu rura ces jardins contribuent à requalifier cer tain friches et à éviter ainsi leurs nuisances (dépô sauvages ; insécurité…). On craint peut-être encore le phénomène surann des "bidonvilles ver ts". L'expérience nous appren aujourd'hui qu'à par tir d'une démarche par ticip t i v e , e t l a d é f i n i t i o n d ' u n e r é g l e m e n t a t i c o n c e r t é e , l e b o n s e n s e t l a r e s p o n s a b i l i des jardiniers sauront toujours être mobilisés.
Sur l'intégration paysagère des jardins : www.jardinons.com, rubrique “O s JTSE”, télécharger “Appropriation et intégration paysagère” uvrage
5
Le m 2 entre 7 et 22 Eur Unbonrapportqualité-pri
Les techniciens d'espaces ver ts, co budget d'investissement, font eux aussi - L e s f r a i s d ' a m é n a g e m e n t d ' conventionnels varient de 15 à 70 Eur - La création de parcelles individuelle jardins familiaux coûte entre 10 et 28 - La nouvelle génération de jardins de proximité ou insérés dans une tram coûte entre 7 et 22 Euro H.T./m 2 La plupar t des équipements et des pour vus par les usagers. Les frais de moindres. Moins coûteux, mais plus riches en fonc écologiques, les terrains jardinés s' l'idée moderne d'une meilleure "ef ficie globale" des investissements publics.
Etudes de cas chiffrés : www.jardinons.com, rubrique “Arguments”
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.