Canthin-6-one : une molécule transfrontière

De
Publié par

Une mise à jour des études bibliographiques sur la canthin-6-one : molécule d'origine végétale possédant des propriétés thérapeutiques.

Publié le : lundi 20 juin 2011
Lecture(s) : 266
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
La canthin-6-one : une molécule transfrontière
Suite aux importants travaux de Recherche des chercheurs de l’IRD (Institut de Recherche
pour le Développement), un bon traitement sera bientôt disponible pour lutter contre la
maladie de Chagas. Sans entrer dans les détails, c’est une maladie parasitaire qui affecte
près de 20 millions de personnes en Amérique latine. Pour plus de précisions lire l’article
d’Alain Fournet, chercheur à l’IRD “
Du nouveau dans le traitement de la maladie de Chagas :
La canthin-6-one, molécule d’origine végétale
”.
Cette molécule continue à être étudiée par des laboratoires qui s’intéressent à ses
nombreuses propriétés thérapeutiques. Des publications récentes démontrent ses propriétés
antiparasitaires mais aussi anti-ulcères par exemple.
Pharmacological mechanisms underlying the anti-ulcer activity of methanol extract and
canthin-6-one of Simaba ferruginea A. St-Hil. in animal models” A. E. Saturnino de Souza
et
al
Journal of Ethnopharmacology (2011), 134(3), 630-636
”.
Etant donné que c’est une molécule d’origine végétale, il se pose souvent la question de la
disponibilité de la plante ou des plantes la contenant.
Parallèlement au travail d’extraction des plantes lorsque les chercheurs en disposent, car il
est de plus en plus difficile de sortir des plantes d’un pays donné sans diverses autorisations
ou justifications, les chercheurs cherchent à synthétiser cette molécule par voie chimique.
Three-Step Synthesis of Ethyl Canthinone-3-carboxylates from Ethyl 4-Bromo-6-methoxy-
1,5-naphthyridine-3-carboxylate via a Pd-Catalyzed Suzuki-Miyaura Coupling and a Cu-
Catalyzed Amidation Reaction“ A. Ioannidou Heraklidia
et al
Journal of Organic Chemistry
(2011), 76(12), 5113-5122
”.
Souvent, les avantages sont considérables : production à l’échelle des tonnes pour fournir
des millions de malades, qualité des produits et préservation de la nature. Concernant la
canthin-6-one, les chimistes, jusqu’à présent, n’ont pas trouvé un procédé permettant
d’obtenir cette molécule en grande quantité. La rareté de cette molécule justifie son prix
élevé et l’impossibilité pour certains laboratoires publics d’approfondir des études qui
nécessiteraient des grammes de ce produit.
Dernièrement, une jeune biotech située à la faculté de Pharmacie de Châtenay-Malabry, a
réussi à fabriquer cette molécule à l’échelle du gramme par une voie de synthèse issue de
sa R&D. La canthin-6-one est maintenant plus accessible.
C’est ainsi que des laboratoires de recherche français disposant de peu de moyens
financiers ont pu continuer leurs projets sur cette molécule.
Récemment, un laboratoire de recherche brésilien a commandé un gramme de cette
molécule afin de poursuivre ses recherches.
La canthin-6-one a donc traversé les océans par atterrir entre les mains de chercheurs
brésiliens qui, deux semaines auparavant, ne soupçonnaient même pas l’existence de la
biotech et l’accessibilité de cette molécule.
AT L
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.