Chomage va s'aggraver en 2015

De
Publié par

SITUATION FINANCIERE
DE L’ASSURANCE CHOMAGE
PREVISION POUR L’ANNEE 2015
Publié le : vendredi 16 janvier 2015
Lecture(s) : 1 318
Nombre de pages : 11
Voir plus Voir moins








SITUATIONFINANCIERE
DEL’ASSURANCECHOMAGE

PREVISIONPOURL’ANNEE2015

Janvier2015








Cettenoteprésentelaprévisiondelasituationfinancièredel’Assurancechômagepour
l’année2015,lesdépensesetrecettesétantdésormaisstabiliséesjusqu’àlafindécembre
2014.
Situationfinancièredel’Assurancechômage 1/11
Année2015 16/01/201509:41 PREVISIONSECONOMIQUESETFINANCIERES

Croissance
Selonlesrésultatsdétailléspubliésparl’Inseele23décembre,lacroissanceaprogresséde+0,3%au
ème ème3 trimestre2014,aprèsunlégerreculau2 trimestre(-0,1%).Cerésultatportel’acquisde
croissancepour2014à+0,3%enmoyenneannuelle,aprèsunecroissancede+0,4%en2013.
Lesdernièresinformationsconjoncturellesfontétatd’unestabilisationdesperspectivesd’activitéen
France.Endécembre,l'indicateursynthétiqueduclimatdesaffaires,calculéparl’Inseeàpartirdes
réponses des chefs d’entreprise des principaux secteurs d’activité, est resté à son niveau de
novembre,nettementinférieuràsamoyennedelongterme.
LeConsensusdeséconomistesdedécembrearevuàlabaissesesprévisionsdecroissancepour2014
(-0,1point)et2015(-0,3point)parrapportàsaprévisiondeseptembre.LePIBprogresseraitainside
+0,4%enmoyenneannuelleen2014etde+0,8%en2015.Enoutre,l’inflationseraitlimitéeà
+0,6%enmoyenneannuelleen2014eten2015.Laprévisionfinancièredel’Unédics’appuiesurce
1Consensus .

Emploiaffiliéetcontributionsd’Assurancechômage
èmeAu3 trimestre2014,l’emploiaffiliéàl’Assurancechômageareculéde-51000postes,après
2 ème+10000autrimestreprécédent .Autotal,depuisle2 trimestre2012,environ-170000postes
affiliésontétédétruitssur2ansetdemi,conjointementàladétériorationdesperspectivesde
croissance.
Enraisondelafaiblessedel’activitéetdesdélaishabituelsd’ajustementdel’emploiàlacroissance,
erl’emploiaffiliéàl’Assurancechômagepoursuivraitsonreculjusqu’àlafindu1 trimestre2015
ème er ème(-20000postesau4 trimestre2014,-7000au1 trimestre2015).Au2 trimestre2015,l’emploi
èmeaffiliésestabiliserait.Ilprogresseraitsurle2 semestredel’année,sousleseffetsconjointsdela
croissanceaméliorée,duCréditd’ImpôtpourlaCompétitivitéetl'Emploi(CICE)etdupactede
3responsabilité .Autotal,surl’ensembledel’année2015,23000postesseraientcréés,après-79000
destructionsd’emploisaffiliésen2014.
En2014,enlienaveclafaibleinflationetlahausseduchômage,laprogressiondusalairemoyenpar
tête(SMPT)seraitlimitéeà+1,6%.En2015,l’inflationresteraittrèsfaibleetleniveaudechômage
élevécontinueraitdepesersurlepouvoirdenégociationdessalariés:leSMPTralentiraità+1,0%.
ConjointementauralentissementduSMPTetaureculdel’emploiaffilié,laprogressiondelamasse
salarialeresteraitmodéréeen2014:+1,4%surl’année.En2015,lamassesalarialeralentiraità
+0,75%,enlienavecleralentissementdessalairesetlereculdel’emploifin2014etdébut2015.
L’évolutiondumontantdescontributionsd’Assurancechômageestindexéesurl’évolutiondela
massesalariale.Elleseraitenplusaugmentéde0,2pointsur2014et0,3pointsur2015parl’impact
delanouvelleconventiond’Assurancechômagede2014(haussedescontributionsrelativesaux
annexes8et10concernantlesintermittentsduspectacleetsuppressiondelalimited’âgede65ans

1
Auvudesrécentesdonnéesdeprix,onretientpour2014uneinflationde+0,5%,légèrementinférieureà
celleprévueparleConsensusdedécembre(+0,6%).
2
Estimationsdel’Unédicàpartirdesdonnéesd’emploisalariédessecteursmarchandsnonagricolesdel’Insee.
3
LeCICEetlepactederesponsabilitésetraduisentnotammentenunebaissedeschargessurletravail.
Situationfinancièredel’Assurancechômage 2/11
Année2015 16/01/201509:41 pour les contributions). Ainsi, les recettes de contributions pour l’Assurance chômage
progresseraientde+1,1%en2015,après+1,5%en2014.

Graphique1-Prévisiondecroissanceetd’emploiaffiliéàl’Assurancechômage

Sources:Insee,Pôleemploi,estimationsetprévisionsUnédic
Champdel’emploiaffiliéàl’Assurancechômage:Francemétropolitaine,donnéescvs

Graphique2-Prévisiondecroissance,demassesalarialeetdecontributionsd’Assurancechômage

Sources:Acoss,Insee,Unédic,prévisionsUnédic
Champdelamassesalariale:Franceentière-Lechampestceluidel'Acoss,quiàladifférenceduchampdel'Assurance
chômage,inclutlesgrandesentreprisesnationales.
Situationfinancièredel’Assurancechômage 3/11
Année2015 16/01/201509:41 Chômage
4 èmeLechômageausensduBIT mesuréparl'Inseeaaugmentéde0,2pointau3 trimestre2014,
er èmeaprèssastabilitéau1 semestre2014.Ils’élèvealorsà9,9%àlafindu3 trimestre2014en
Francemétropolitaine.
LechômageBITpoursuivraitsahaussejusqu’àlafindel’année2015.Eneffet,lafaiblecroissance
limiteraitlaprogressiondel’emploitotal,quiseraitalorsinsuffisantepourcompenserlahaussedela
populationactive.IlenrésulteraituneprogressionduchômageBITde+0,3pointsurl’ensemblede
l’année2014,puisànouveau+0,3pointen2015.Fin2015,letauxdechômages’établiraitalorsà
10,3%.SurleslistesdePôleemploi,celasetraduiraitpar182000inscriptionssupplémentairesen
5catégorieA en2014,puis+104000en2015.
Parallèlement,lenombrededemandeursd’emploiinscritsàPôleemploitoutenayantexercédans
lemoisuneactivitérémunéréecourteouàfaibleintensitéhoraire(catégoriesBetC)progresserait
de+97000personnesen2014,puis+78000personnesen2015.

erAvec l’application de la nouvelle convention d’Assurance chômage, dès le 1 juillet 2014 pour
ercertainesmesuresetdèsle1 octobrepourd’autres,lelienentrechômageetchômageindemnisé
èmeestfortementmodifiédèsle2 semestre2014.Ainsi,lahausseduchômageindemnisésur2014
s’explique pour deux tiers par les effets de la nouvelle convention et pour un tiers par
l’accroissementdesinscriptionssurleslistesdePôleemploi.

Chômageindemniséetdépensesd’allocations
Globalementsurles3premierstrimestresdel’année2014,lechômageindemniséparl’Assurance
chômage (allocation d’aide au retour à l’emploi ou ARE) est resté stable malgré la hausse des
inscriptionssurleslistesdePôleemploi.Celas’expliqueparcinqfacteurs:
- labaissedelapartdesdemandeursd’emploientrantenindemnisation
- l’intensification de l’activité réduite au-dessus des seuils d’indemnisation (avant la
ersuppressiondesseuilsau1 octobre2014)
- lapartélevéedessortiesd’indemnisationpourmotifdefindedroit;cettepartdevrait
progressivementseréduireaveclamiseenplacedesdroitsrechargeables.
er- l’allongementdèsle1 juillet2014dudifféréd’indemnisationencasd’«indemnitésde
rupture»supérieuresauminimumlégal
er- l’instaurationdèsle1 juillet2014d’unplafondmensueldecumuldesindemnitésavecle
revenud’activitédesintermittentsduspectacle.
èmeEnrevanche,dèsle4 trimestre2014,lanouvelleConventiond’Assurancechômageaélargil’accès
àl’indemnisation,parlasuppressiondesseuilsconditionnantlecumulentrel’allocationchômageet
lesalaireainsique,progressivement,parlamiseenplacedesdroitsrechargeables.Ilenrésulteune
ème
fortehausseduchômageindemniséau4 trimestre,estiméeà+123000personnes.Ainsi,àfin
décembre2014,ondénombrerait2426000chômeursindemnisésenAREenFrance,soitunehausse
de+123000indemniséssurl’année,dont+83000imputablesauseuleffetdelaConventionet

4
LeBureauInternationalduTravaildéfinitunchômeurcommeunepersonneenâgedetravaillermaissans
emploi,quirechercheactivementunemploietseraitdisponiblepourleprendredansles15jours.Iln’estpas
forcémentinscritsurleslistesdePôleemploi(etinversement).
5
LacatégorieAregroupedesdemandeursd’emploitenusdefairedesactespositifsderecherched’emploiet
sansemploi.
Situationfinancièredel’Assurancechômage 4/11
Année2015 16/01/201509:41 +40000résultantdesinscriptionssupplémentairessurleslistesdePôleemploi.En2015,enlienavec
lenombrecroissantdedemandeursd’emploiinscritsàPôleemploietaveclapoursuitedelamontée
enchargedeseffetsdelanouvelleConvention,lenombredechômeursindemnisésparl’Assurance
chômage(ARE)s’accroîtraitànouveau:+90000personnessurl’année,dont+25000imputablesàla
nouvelleConvention.

Graphique3-PrévisiondechômageausensduBITetchômageindemniséparl’Assurancechômage

Sources:Insee,Pôleemploi,prévisionsUnédic
Champs:ChômageausensduBITsurFrancemétropolitaine,chômageindemniséenAREsurFranceentière,donnéescvs

Ainsi,lechômageindemnisé(ARE)augmenteraitde+1,5%enmoyenneannuellesur2014etde
+6,8% sur 2015. En effet, les effets de la nouvelle convention d’Assurance chômage ne sont
concernent que 3 mois de l’année 2014 alors qu’ils concernent l’ensemble de l’année 2015.
L’évolutiondesdépensesd’allocations(ARE),fortementliéeàcelleduchômageindemnisé,serait
réduiteparlesnouvellesmesuresdelaConvention.Eneffet,lemontantd’indemnisationbaisserait
6enmoyenne,dufaitdel’abaissementdutauxderemplacementbrut minimalde57,4%à57%et
desnouvellesmodalitésdecalculdesdroitsrechargeables.Celles-cisontfondéessurlareprise
systématiquedudroitinitialàchaquenouvelleperted’emploi.Précédemment,lecalculdesdroits
reposaitsurunecomparaisonquiconduisaitàprendreencompteleniveaud’allocationetlecapital
leplusfavorable.Désormais,lacomparaisondesdroitsestsupprimée.
Aufinal,lesdépensesd’allocationsAREprogresseraientde+1,3%sur2014etde2,2%sur2015.


6
Indemnisationbruteparrapportausalairederéférencebrut
Situationfinancièredel’Assurancechômage 5/11
Année2015 16/01/201509:41 Graphique4-Prévisiondecroissance,dechômageindemniséetdedépensesd’allocations

Sources:Insee,Pôleemploi,Dares,Unédic,prévisionsUnédic
ChampduchômageindemniséenARE:Franceentière,donnéescvs

Encadré - Les déterminants des dépenses d’allocations: effectif de chômeurs indemnisés,
allocationsjournalièresetnombresdejoursindemnisés

Cetencadréapporteunéclairagesurlesfacteursdéterminantlesdépensesd’allocations.Dansun
premier temps, cela permet d’expliquer comment l’on passe des effectifs prévus de chômeurs
indemnisésauxdépensesd’allocations.Dansunsecondtemps,celapermettrad’éclairerl’impactdela
nouvelleconventiond’Assurancechômage.
Les dépenses mensuelles d’allocations dépendent de l’allocationjournalièremoyenne versée et du
nombredejoursindemnisésmoyendanslemois.Cesdeuxfacteursvarientselonlasituationdes
personnesindemnisées,notammentselonl’exerciceounond’uneactivitérémunéréetoutenétant
demandeurd’emploi.Enmoyennesur2013:
- Lorsquelesdemandeursd’emploiexercentuneactivitérémunéréeetcumulentuneallocation
chômageavecunsalaire,ilssontindemnisés19jourssurlemois,pouruneallocationjournalière
de39euros.
- Leschômeurstotalementindemnisés(sansactivitérémunérée)sontquantàeuxindemnisés29
joursetleurallocationjournalières’élèveà37euros.

Situationfinancièredel’Assurancechômage 6/11
Année2015 16/01/201509:41
Letableau1etlegraphique5illustrentlesévolutionsrécentesdeseffectifsdepersonnesindemnisables,
del’allocationjournalièremoyenneetdunombremoyendejoursindemnisés,selonlapratiqued’une
activitérémunéréetoutenayantundroitouvertàl’Assurancechômage.

Tableau1–Effectifdechômeursindemnisables,allocationjournalièremoyenneetnombremoyende
joursindemnisés,selonl’exerciceounond’uneactivitéréduite
Effectif Allocationjournalièremoyenne(€) Nombremoyendejoursindemnisés
Partdel'activitéchez
Indemnisésen Indemniséssans Nonindemnisés Indemnisésen Indemniséssans Indemnisésen Indemniséssans
lesindemnisés(%)
activité(a) activité(b) enactivité activité activité activité activité
(a)/(a+b)
2010 567000 1550000 27 471000 38 35 19 29
2011 583000 1540000 27 514000 38 36 19 29
2012 616000 1607000 28 542000 38 37 19 29
2013 631000 1662000 28 571000 39 37 19 29
èmeSource:FichierNationaldesAllocataires(Pôleemploi,Unédic),échantillonau1/100

Champ:Allocatairesdel’AssurancechômageayantundroitouvertenARE,Franceentière,donnéesbrutes


Graphique5–Lespersonnesindemnisablesparl’Assurancechômage,selonqu’ellesexercent,ounon,

uneactivitérémunérée
Partdel'activitéréduite,parmiEffectifd'allocataires Partdel'activitéréduite(%)
lesallocatairesindemnisés
(etmoyennemobilesur6mois)
3500000
30
3000000

25
2500000

20
Allocatairestotalementindemnisés(sansactivitérémunérée)2000000
15
1500000
10
1000000
Allocatairespartiellementindemnisés,enactivité
5500000
Allocatairesnonindemnisés,enactivité

0 0
janv.-08 janv.-09 janv.-10 janv.-11 janv.-12 janv.-13 janv.-14
èmeSource:FichierNationaldesAllocataires(Pôleemploi,Unédic),échantillonau1/100
Champ:Allocatairesdel’AssurancechômageayantundroitouvertenARE,Franceentière,donnéesbrutes

Ainsi,lessituationsdecumulentreuneallocationetunsalaireontprogressécesdernièresannées,en
lienavecl’évolutiondumarchédutravail,l’utilisationplusintensedel’intérim,dutravailàtempspartiel
etdesCDDcourts.Demême,l’allocationjournalièremoyenneaeutendanceàcontinûmentaugmenter,
sous les effets de l’inflation et de la hausse des salaires. En revanche, le nombre moyen de jours
Graphique6–EffetsattendusdelanouvelleConventionsurleseffectifsdechômeursindemnisésindemnisésestrelativementstablesurlepassérécent,aussibienchezlespersonnesensituationde
cumulquechezlespersonnesdépourvuesd’activité.
Depuislesecondsemestre2014,laconventiond’Assurancechômagede2014élargiraitlapossibilitéde
cumuld’uneallocationavecunsalaireetauraituneffetàlabaissesurl’allocationjournalièremoyenne
etlenombremoyendejoursindemnisés.Lesévolutionsdecesélémentsserontdoncobservésavec
beaucoupd’attentionsurlesmoisàvenir,danslecadredusuivideseffetsdelaconvention.
Situationfinancièredel’Assurancechômage 7/11
Année2015 16/01/201509:41
Tableau2-Principalesévolutionséconomiques
2014 2015
2013
Estimation Prévision
Croissance,Prix,Emploi,Salaire,Chômage
(évolutionenmoyenneannuelle)
PIB 0.4% 0.4% 0.8%
Indicedesprixàlaconsommation 0.9% 0.5% 0.6%
Emploitotal -0.1% 0.2% 0.0%
Emploisaffiliésàl'Assurancechômage -0.6% -0.1% -0.3%
Salairemoyenpartête(SMPT)danslesecteurconcurrentiel 1.8% 1.6% 1.0%
Massesalarialedanslesecteurconcurrentiel 1.2% 1.4% 0.7%
ChômeursindemnisésAssurancechômage(ARE) 3.6% 1.5% 6.8%
Emploi,Chômage(niveauenfindepériodeCVS)
Emploitotal 26401000 26389000 26427000
Emploisaffiliésàl'Assurancechômage 16446000 16367000 16390000
TauxdechômageBIT 9.7% 10.0% 10.3%
DEFMA(demandeursd'emploiencatégorieA) 3307000 3490000 3594000
DEFMcatégoriesB,C 1599000 1696000 1774000
Dispensésderecherched'emploi 57000 29000 7000
DEFMcatégoriesA,B,C+Dispensésderecherched'emploi 4963000 5214000 5375000
ChômeursindemnisésAssurancechômage(ARE) 2303000 2426000 2516000
Emploi,Chômage(variationsurlapériode)
Emploitotal 82000 -12000 38000
Emploisaffiliésàl'Assurancechômage -18000 -79000 23000
DEFMcatégorieA 175000 182000 104000
DEFMcatégoriesB,C 104000 97000 78000
Dispensésderecherched'emploi -40000 -28000 -22000
DEFMcatégoriesA,B,C+Dispensésderecherched'emploi 239000 251000 160000
ChômeursindemnisésAssurancechômage(ARE) 23000 123000 90000
Sources:Insee,Pôleemploi,Dares,ACOSS,prévisionsUnédic
Champs:
Emploitotal,emploiaffilié,chômageBITetDEFM:Francemétropolitaine,donnéescvs
ChômageindemniséenARE:Franceentière,donnéescvs
SMPTetmassesalariale:Franceentière,donnéescvs-Lechampestceluidel'Acoss,quiàladifférenceduchamp
del'Assurancechômage,inclutlesgrandesentreprisesnationales.
Situationfinancièredel’Assurancechômage 8/11
Année2015 16/01/201509:41 Situationfinancièredel’Assurancechômage
LaprévisionfinancièreintègreleseffetsattendusdesnouvellesrèglesduContratdesécurisation
erprofessionnelle(CSP)quientrerontenvigueurau1 février2015.Ceseffetssontneutresentermes
devariationdetrésorerie.
Lavariationdetrésoreriedel’Assurancechômagepourraitprésenterundéficitde-4,4milliards
d’eurosen2015,après-3,9milliardsd’eurosen2014.
Lasituationfinancièredel’Assurancechômageseraitde-25,9milliardsd’eurosfin2015.

Tableau3-Situationfinancièredel’Assurancechômagerésumée
Enmillionsd'euros,au31décembre
2013 2014 2015
Prévision
Contributionsetautresrecettesd'Assurancechômage 33197 33628 34051(+2,3%) (+1,3%) (+1,3%)
Totaldesrecettes 33274 33789 34070
Dépensesallocataires 33694 34086 34800(+5,7%) (+1,2%) (+2,1%)
Totaldesdépenses 37271 37748 38733
SOLDE=RECETTES-DÉPENSES -3997 -3959 -4663
Élémentsexceptionnels 200 71 228
Variationdetrésorerie -3797 -3888 -4435
Situationdel'endettementnetbancaire -17588 -21476 -25911
Notes:
• +200millionsd’eurosapparaissentenélémentsexceptionnelsen2013,71M€en2014et228M€en
2015autitred’unevariationducomptecourantdePôleEmploietdecessionsimmobilières.
• Ledétaildelasituationfinancièresetrouveenannexe.

Situationfinancièredel’Assurancechômage 9/11
Année2015 16/01/201509:41 Graphique7–Variationdetrésoreriedel’Assurancechômage

Source:Unédic,prévisionsUnédic


Graphique8–Situationfinancièredel’Assurancechômageau31décembre

Source:Unédic,prévisionsUnédic
Situationfinancièredel’Assurancechômage 10/11
Année2015 16/01/201509:41

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.