Deux lycéens amoureux courent main dans la main, heureux de Juliasmile1

De
Publié par

Deux amoureux courent sur le trottoir du lycée, main dans la main Le ciel gris clair se lève sur un nouveau jour Assorti à sa peine, son amour.

Publié le : samedi 19 mars 2016
Lecture(s) : 12
Licence : Tous droits réservés
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins
Deux amoureux courent sur le trottoir du lycée, main dans la main
Le ciel gris clair se lève sur un nouveau jour
Assorti à sa peine, son amour.
Le matin calme et frais
Elle respire.
Le marché aux poissons, désert
Elle sera partie avant la foule.
Dans le parc, un enfant rit
C’est une rivière, un soleil, une cascade
La vie.
Sa vie.
Son enfant.
Son rire.
Elle marchera pour rentrer.
Elle regardera la vie,
Immobile comme un tableau
Et pourtant bien vivante
Avec ses bruits, ses couleurs, ses odeurs.
Elle entendra les voitures.
Elle ne peut plus s’asseoir dans un cercueil roulant
Qui a pris son îls un matin de pluie
Il y a 3 ans.
Son mari est parti
Ses enfants aussi
Il n’y avait plus de place pour aimer.
Juste pour la peine
Qui ne peut s’eFacer.
Sa vie est devenue silencieuse
Entre murmures et petits pas
Chaque jour elle rend visite à son enfant.
Trois ans déjà.
Son cerveau en rouge et vert sur l’écran.
Parfois il ouvre les yeux
Mais aucun mot ne sort.
Son corps est immobile
Et ne ressemble plus aux photos sur le mur.
Elle ne voit que lui
N’entend plus les paroles autour.
Et chaque jour en lui parlant
Elle lui tient la main,
Ses yeux clairs s’embrument et elle récite
Le cœur en deux :
« Prenez ma vie, redonnez lui la sienne
Entendez moi, entendez moi,
Je vous en prie
Prenez mon corps, ma voix, ma joie
Prenez ma vie
Et tout ce que je vois.
J’ai vécu, aimé, donné la vie
Je vous en prie, c’est à lui maintenant.
C’est à mon enfant de vivre cela.
C’est à lui d’aimer, de rire, de courir main dans la main avec son amoureuse sur le
trottoir du lycée.
C’est à lui de lui porter son sac.
C’est à lui d’être heureux, de l’embrasser, de sentir son cœur battre.
Je vous en prie. Je vous en prie.
Réveillez le. »
Juliasmile1 19 mars 2016
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Les ailes de Flocon

de fleurus-numerique

Libre livre

de editions-gallimard

Tu me hurles

de juliasmile1

2 avril 2011

de juliasmile1

suivant