Grippe : «La mortalité hivernale est supérieure de 19% à la mortalité attendue calculée à partir des 8 années précédentes» selon l'Institut de veille sanitaire

De
Publié par

L’InVS s’appuie sur un réseau d’acteurs pour assurer la surveillance de la grippe : médecins libéraux, urgentistes, laboratoires, réanimateurs et épidémiologistes Grippe ďulleIŶ heďdoŵadaire 04/03/2015 L’Institut de veille sanitaire, dans le cadre de ses missions de surveillance, de vigilance et d’alerte dans les domaines de la santé publique, analyse les données de la grippe issues de son réseau de partenaires et publie les indicateurs résultant de l’analyse de ces données dans ce bulletin mis en ligne chaque semaine sur son site internet. PoiŶts Đlés Décrue de l’épidémie Le nombre de consultations pour syndromes grippaux en médecine ambulatoire est en nette diminution depuis la semaine 6. Personnes âgées plus sévèrement touchées Le nombre de passages aux urgences et d’hospitalisations diminue, y compris chez les personnes de 65 ans et plus Les personnes âgées constituent la majorité des hospitalisations pour grippe La mortalité toutes causes est en léger recul.
Publié le : jeudi 5 mars 2015
Lecture(s) : 2
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins
L’InVS s’appuie sur un réseau d’acteurs pour assurerla surveillance delagrippe:médecins libéraux, urgentistes,laboratoires,réanimateurset épidémiologistes
Grippe ďulleIŶ heďdoŵadaire
04/03/2015
L’Institut de veille sanitaire, dans le cadre de ses missions de surveillance, de vigilance etd’alerte dans les domaines de la santé publique, analyse les données de la grippe issues de son réseau de partenaires et publie les indicateurs résultant de l’analyse de ces données dans ce bulletin mis en ligne chaque semaine sur son site internet.
PoiŶts ĐlésDécrue de l’épidémieLe nombre de consultations pour syndromes grippaux en médecine ambulatoire est en nette diminution depuis la semaine 6.Personnes âgées plus sévèrement touchéesLe nombre de passages aux urgences et d’hospitalisations diminue, y compris chez les personnes de 65 ans et plusLes personnes âgées constituent la majorité des hospitalisations pour grippeLa mortalité toutes causes est en léger recul.
Chifres Đlés
En semaine 09,Taux d’incidence national : 489/100 000 consultations pour syndrome grippal, soit plus de 316 000 nouveaux cas cette semaine et 2,7 millions de cas depuis le début de l’épidémie3 364 passages aux urgences pour grippe dont 471 hospitalisations61 % des prélèvements en médecine ambulatoire positifs pour la grippeDepuis le début de la surveillance,61% de virus A(H3N2) en médecine ambulatoire1206 cas graves hospitalisés en réanimation dont 129 décèsPart des syndromes grippaux parmi les actes, SOS médecinsTaux de consultation pour syndrome grippal, Réseau unique10 00
80 0
60 0
40 0
20 0
0
Taux d'incidence
Seuil épidémique
2014
Semaine
Semaine 09/2015-Situation au 04/03/2015
2015
Page1
Bulletin hebdomadaire grippe InVS
EŶ FraŶĐe ŵétropolitaiŶe
En médecine généraleEn semaine 09(du 23 février au 1er mars), le taux d'incidence des consultations pour syndromes grippaux calculé à partir des données duRésau unique*est de489/100 000 [Intervalle de confiance à 95% : 447-531], en baisse depuis le passage du pic en semaine 6.*Le réseau unique est constitué des médecins du réseau Sentinelles et de l’association Grog-Chard de Champagne -Ardenne.Selon les données de Sentinelles, le taux d’incidence au pic de l’épidémie cette saison se eme place au 13 rang des pics les plus élevés ces 30 dernières saisons .
Selon SOS médecins, la proportion de consultations pour grippe diminue dans toutes les ré-gions en France métropolitaine, tout en restant élevée pour certaines d’entre elles (Figure 1). L’analyse régionale de l’activité grippale est détaillée dans les bulletins régionaux disponibles sur le site de l’InVS.
| Figure 1 |Part hebdomadaire des syndromes grippaux parmi les actes de SOS médecins par région et tendance en comparaison avec la semaine précédente, semaine 09/2015
Semaine 09/2015-Situation au 04/03/2015
Page2
Bulletin hebdomadaire grippe InVS
À l’hôpital> Passages aux urgences et hospitalisations pour grippe® En semaine 09, le réseau Oscour (qui représente 88% de l’ensemble des passages aux ur-gences en France métropolitaine) a rapporté3 364passages pour grippe dont471hospitalisa-tions. Le nombre de passages pour grippe a diminué de 27% par rapport à la semaine 08 et le nombre d’hospitalisations de 23%.Cette diminution concerne toutes les classes d'âge. Depuis le début de l’épidémie en semaine 3, la part des hospitalisations parmi les passages pour grippe est de 11%tout âge confondu, valeur supérieure à celles habituellement observées (moyenne à 7%). Elle est de 47% chez les per-sonnes âgées de 65 ans et plus, valeur comparable à 2011-2012 et 2013-2014 où le virusA(H3N2) circulait également.Surveillance des cas graves de grippe admis en réanimationEn semaine 09, 236 cas graves ont été signalés à l’InVS portant à1206le nombre total de cas er graves notifiés depuis le20141 novembre (Figure 4).Les patients étaient âgés de 1 mois à 98 ans, avec une moyenne d’âge à 60 ans. La majorité de ces personnes avaient un facteur de risque de grippe compliquée : 82% avaient une comorbidité ciblée par la vaccination et 49% avaient plus de 65 ans.La plupart des patients ont été infectés par un virus grippal de type A . La létalité est à 11% (129 décès) (Tableau 1).| Tableau 1|Description des cas graves de grippe admis en réanimation, France métropolitaine, 03/03/2015
Sta tut virologique A(H3N2)* A(H1N1)pdm09 A non sous-typé B Non typés Non confirmés Cla sse s d'â ge 0-4 ans 5-14 ans 15-64 ans 65 ans et plus Non renseigné Se x e Sexe ratio M/F - % d'hommes Fa cte urs de risque de complica tion Aucun Grossesse sans autre comorbidité Obésité (IMC≥40) sans autre comorbidité Autres cibles de la vaccination Non renseigné Sta tut va ccina l Non Vacciné Vacciné Non renseigné ou ne sait pas Gra vité SDRA (Syndrome de détresse respiratoire aigu) Ecmo (Oxygénation par membrane extracorporelle) Ventilation mécanique Décès Tota l
Effe ctifs 161 130 761 134 7 13
51 26 544 585 0
1,2
178 6 15 986 21
583 224 399
558 43 656 129 1206
% 13% 11% 63% 11% 1% 1%
4% 2% 45% 49% 0%
55%
15% 0% 1% 82% 2%
48% 19% 33%
46% 4% 54% 11% 100%
*Distribution des sous-types à interpréter avec prudence du fait de l’insuffisance d’outils de détection des souchesA(H3N2) dans les hôpitauxSemaine 09/2015-Situation au 04/03/2015Page3Bulletin hebdomadaire grippe InVS
Foyers de grippe dans les collectivités de personnes âgées*En semaine 09,161foyers d’infections respiratoires aiguës (IRA) survenus en collectivités de personnes âgées ont été signalés à l’InVS, portant à1 069le nombre de foyers signalés depuis la semaine 40. Un total de 270 (25%) de ces foyers ont été attribués à la grippe dont 170 à la grippe A et 19 à la grippe B. Le nombre hebdomadaire de foyers diminue depuis la semaine 6 (Figure 4). Le taux d’attaque moyen par établissement (20%) et la létalité (1%) restent modérés et stables par rapport à la semaine dernière. Parmi les 521 épisodes terminés et pour lequel un bilan final a été reçu, le taux d’attaque (28%) et la létalité (3%) sont plus élevés mais restent dans les valeurs habituellement observées.► Pour en savoir plus sur la gestion des IRA en collectivités de personnes âgées, suivez ce lien recommandations du Haut Conseil de la Santé Publique
Surveillance des virus grippauxDepuis la semaine 40, semaine de reprise de la surveillance,-En médecine générale,2203prélèvements ont été réalisés par des médecins du Réseau unique*. Parmi eux,1234virus grippaux ont été identifiés. La distribution des types et sous-types est représentée ci-dessous et montre une majorité de virus de type A(H3N2) (Figure 2).
| Figure 2 |recueillis en médecine générale depuis la semaine 40/2014,Distribution des virus grippaux par le réseau unique, France métropolitaine.
1%
14% 1%
2%
61%
21%
A(H1N1)pdm09
A(H3N2)
A non sous-typé
B(Victoria)
B(Yamagata)
B lignage non déterminé
Source : Centre national de référence des virus influenzae (CNR)*Les prélèvements du réseau unique sont majoritairement analysés par le CNR mais également par le laboratoire de Virologie de l’université de Corse et de Reims
Cette année, les virus A(H3N2) se distribuent en deux groupes: un groupe de virus antigénique-ment proches de la souche vaccinale A(H3N2) utilisée cet hiver dans l’hémisphère nord (A/ Texas/50/2012) et un second groupe de virus, non couvert par le vaccin et qui circulent en Amé-rique du Nord et en Europe.Après caractérisation antigénique par IHA, la part des virus A(H3N2) variants, proche de A/ Switzerland/9715293/2013, continue d’augmenter et dépasse aujourd’hui 50%.
Semaine 09/2015-Situation au 04/03/2015
Page4
Bulletin hebdomadaire grippe InVS
Focus sur la surveillance de la mortalité toutes causes
Après une hausse marquée de la mortalité toutes causes (Données Insee – 70% de la mortalité nationale) sur les semaines 05 à 07, on observe un léger recul du nombre de décès sur la se-maine 08 (du 16 au 22 février) (Figure 3).Depuis le début de l’épidémie de grippe en semaine 3, la mortalité hivernale est supérieure de 19% à la mortalité attendue calculée à partir des 8 années précédentes, soit un excès estimé à 8500 décès. Cette augmentation de la mortalité concerne plus particulièrement les personnes de 65 ans ou plus et touche l’ensemble des régions (carte 1). Ces premières évaluations sont à prendre avec prudence, l’épisode n’étant pas terminé et les données non consolidées du fait des délais habituels de transmission.La contribution de la grippe dans l’excès de mortalité est connue pour être importante chez les sujets âgés sans qu’il soit possible de préciser sa part dans l’excès constaté cette saison.En Europe, une élévation de la mortalité toutes causes chez les personnes de 65 ans ou plus a également été observée dans 10 des 16 pays ou régions participant au système européen de surveillance de la mortalité (www.euromomo.eu). Depuis début 2015, les excès de mortalité sont observés sur tous les pays d’Europe à façade océanique, le Royaume-Uni, la France, l’Espagne, le Portugal, la Belgique et les Pays-Bas étant les plus touchés (Carte 2). A l’échelle de l’Europe, l’excès de mortalité toutes causes confondues est très important et est estimé à 60 000 per-sonnestous âges confondus. Cet excès coïncide avec la circulation du virus grippal A(H3N2) à des niveaux épidémiques dans la plupart des pays, mais également avec la survenue d’autres facteurs hivernaux.► Pour en savoir plus sur la surveillance de la mortalité, suivez ce liensurveillance syndromique de la mortalité| Figure 3| :Mortalité en France toutes causes toutes classes d’âges, semaines 44/2006 à 08/2015 (dernière semaine incomplète)
Semaine 09/2015-Situation au 04/03/2015
Page5
Bulletin hebdomadaire grippe InVS
| Carte 1| :Mortalité par région toutes causes toutes classes d’âges, semaines 01/2015 à 08/2015
| Carte 2| :Mortalité européenne toutes causes , Décembre 2014 à Février 2015
Semaine 09/2015-Situation au 04/03/2015
Page6
Bulletin hebdomadaire grippe InVS
| Figure 4 |Évolution hebdomadaire, semaines 40/2010 à 09/2015, France métropolitaine du :tauxd'incidence des consultations pour syndromes grippaux etdunombre casgraves en réanimationnombre d’épisodes d’infectionsrespiratoires aiguës en collectivités de personnesâgéesnombre devirus grippauxet dela proportion dela positivitédesprélèvements pour grippeDonnéesprovisoires sur les 2 dernièressemaines
1000
800
600
400
200
0
200
160
120
80
40
0
400
320
240
160
80
0
Epidémie
Cas graves admis en réanimation
Consultations pour syndromes grippaux
B
Virus grippaux
A(H3N2)
% positifs grippe
Foyers d'IRA en collectivités 31S-502 124S-0 1206-S4210-S5 3102-S 1302-6S13-20S 314-20S 31-024S -5024S31 4S-90231 depersonnesâgées
Etiologie inconnue ou autre
Grippe confirmée
S-3210-7201S S-201S52-103 S4-10246-012S A non so us-typé
A(H1N1)pd m09
-102S5 -2013S -2013S6 Semaines
300
250
200
150
100
50
0
100%
80%
60%
40%
20%
0%
*Les données virologiques de cette saison doivent être comparées avec précaution avec celles des saisons passées car les personnes prélevées répondent à une définition de cas plus spécifique que celles utilisées auparavant.
Semaine 09/2015-Situation au 04/03/2015
Page7
Bulletin hebdomadaire grippe InVS
DaŶs les départeŵeŶts d’outre-ŵer
L’épidémie de grippe progresse dans les Antilles.Pour en savoir plus sur la situation de la grippe dans les DOM, consultez les Points Epidémiologiques de la Réunion et de Mayotte,point au 12 août 2014,des Antilles,point au 20 et 25 février 2015,et de la Guyane,point au 26 février 2015.EŶ EuropeEn semaine 08, l’activité grippale est stable ou en décroissance dans la plupart des pays européens. Sur les2 535prélèvements réalisés en médecine ambu-latoire,53%étaient positifs pour la grippe.Un excès de mortalité toutes causes est observé depuis le début de l’année chez les personnes de 65 ans et plus (voir page 5).Depuis la semaine 40,9 969virus grippaux ont été identifiés à partir des prélè-vements en médecine ambulatoire :-79% (n=7846) virus de type A dont 7101 sous-typés : 80% A(H3N2), 20%A(H1N1)pdm09.-497 pour lequel le lignage a été déter-19% (n=2123) virus de type B dont miné (2% de type B/Victoria et 98% de type B/Yamagata).La majorité des virus A(H3N2) caractérisés montrent des différences antigé-niques avec le virus inclus dans le vaccin.► Pour en savoir plus sur la surveillance européenne de la grippe,suivez ce lienFluNews EuropeDaŶs le ŵoŶdePour en savoir plus sur la grippe saisonnière dans le monde,suivez ce lien :site de l’OMSSurveillance de la grippe à virus aviairesEn semaine 09, le nombre de nouveaux cas humains confirmés de grippe aviaire signalés à l’OMS, était de :-A(H5N1)cas et 0 décès, soit: 0 718cas dont413décès depuis 2004,-A(H7N9)cas et : 1 3 décès, soit572cas dont204décès depuis 2013.► Pour en savoir plus sur le bilan des cas humains de grippe aviaire,suivez ce lienBulletin hebdomadaire InternationalAucun cas de grippe aviaire n’a été confirmé jusqu’à ce jour en France (dossier grippe aviaire)
► Pour en savoir plus sur la surveillance de la grippe, (description du dispositif de surveillance, anciens bulletins …), suivez ce liendossier grippe► Pour vous abonner au Bulletin hebdomadaire grippe, suivez ce lienabonnement
Remerciements aux réseaux de médecine ambulatoire notamment le réseau Sentinelles, les médecins de Grog-Char, SOS médecins, aux services d’ur-® gences du réseau Oscour, aux réanimateurs et à leurs sociétés savantes (SRLF, GFRUP, SFAR),aux ARS, aux laboratoires, au CNR des virus influen-zae, aux cliniciens, ainsi qu’à l’ensemble des professionnels de santé qui parti-cipent à la surveillance de la grippe.
Semaine 09/2015-Situation au 04/03/2015
Page8
Bulletin hebdomadaire grippe InVS
Directeur de la publicationFrançois BourdillonRédactrice en chefIsabelle BonmarinComité de rédactionEmmanuel BelchiorVanina BousquetChristine CampèseBruno CoignardAnne FouilletScarlett GeorgesDaniel Lévy-BruhlSylvie QueletYann SavitchContact presseKatel Le Floc’hTél : 33 (0)1 41 79 57 54 presse@invs.sante.frDiffusionInstitut de veille sanitaire12 rue du Val d’Osne94415 Saint-Maurice cedex
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.