L'étude de l'Apec sur les jeunes diplômés

De
Publié par

–LES JEUNES DIPLÔMÉS DE 2012 : SITUATION PROFESSIONNELLE EN 2013–N°2013-74 SEPTEMBRE 2013 ENQUÊTE APEC AUPRÈS DE 4 500 SORTANTS — Situation d’ensemble DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR— Les jeunes diplômés en emploi — Les jeunes diplômés en recherche d’emploi — Activités hors cursus : emploi rémunéré, activités associatives Enquête téléphonique réalisée en avril 2013. DOCUMENT SOUS EMBARGO JUSQU’AU 09/10/2013 – 00 h 01 LES ÉTUDES DE L’EMPLOI CADRE – LES ÉTUDES DE L’EMPLOI CADRE DE L’APEC– Observatoire du marché de l’emploi cadre, l’Apec analyse et anticipe les évolutions dans un programme annuel d’études et de veille : © Apec, 2013 grandes enquêtes annuelles (recrutements, salaires, métiers et mobilité Cet ouvrage a été créé à l’initiative de l’Apec, Associationprofessionnelle des cadres, insertion professionnelle des jeunes diplômés…) erpour l’emploi des Cadres, régie par la loi du 1 juillet 1901 et études spécifi ques sur des thématiques clés auprès des jeunes et publié sous sa direction et en son nom. Il s’agit d’une œuvre collective, l’Apec en a la qualité d’auteur.de l’enseignement supérieur, des cadres et des entreprises. L’Apec a été créée en 1966 et est administrée par les Le département Études et Recherche de l’Apec et sa quarantaine partenaires sociaux (MEDEF, CGPME, UPA, CFDT Cadres, de collaborateurs animent cet observatoire. CFE-CGC, FO-Cadres, UGICA-CFTC, UGICT-CGT).
Publié le : mercredi 9 octobre 2013
Lecture(s) : 5 474
Nombre de pages : 116
Voir plus Voir moins
2013-74 SEPTEMBRE 2013
Situation densemble  Les jeunes diplômés en emploi  Les jeunes diplômés en recherche demploi  Activités hors cursus : emploi rémunéré, activités associatives
Enquête téléphonique réalisée en avril 2013.
LESJEUNESIPLÔMÉSDE012 : SITUATION ROFESSIONNELLE EN2013
ENQUÊTE APEC AUPRÈS DE 4 500 SORTANTS DE LENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR
 LES ÉTUDES  DE LEMPLOI CADRE  DE LAPEC
Observatoire du marché de lemploi cadre, lApec analyse et anticipe les évolutions dans un programme annuel détudes et de veille : grandes enquêtes annuelles (recrutements, salaires, métiers et mobilité professionnelle des cadres, insertion professionnelle des jeunes diplômés) et études spéciques sur des thématiques clés auprès des jeunes de lenseignement supérieur, des cadres et des entreprises. Le département Études et Recherche de lApec et sa quarantaine de collaborateurs animent cet observatoire.
Toutes les études de lApec sont disponibles gratuitement sur le sitewww.cadres.apec.fr
© Apec, 2013
Cet ouvrage a été créé à linitiative de lApec, Association pour lemploi des Cadres, régie par la loi du 1erjuillet 1901 et publié sous sa direction et en son nom. Il sagit dune uvre collective, lApec en a la qualité dauteur. LApec a été créée en 1966 et est administrée par les partenaires sociaux (MEDEF, CGPME, UPA, CFDT Cadres, CFE-CGC, FO-Cadres, UGICA-CFTC, UGICT-CGT). Toute reproduction totale ou partielle par quelque procédé que ce soit, sans lautorisation expresse et conjointe de lApec, est strictement interdite et constituerait une contrefaçon (article L122-4 et L335-2 du code de la Propriété intellectuelle).
0305108213303439344444548
450525658
Principaux enseignements Méthodologie
SITUATION DENSEMBLE La situation professionnelle des diplômés de la promotion 2012
LES JEUNES DIPLÔMÉS EN EMPLOI Les conditions demploi se sont dégradés de façon différente selon le cursus suivi Les recrutements dans le secteur public protent aux diplômés de niveau Bac +6 et plus, surtout dans les fonctions médicales Projet professionnel et emploi : du rêve à la réalité
Malgré la crise, les jeunes diplômés sont globalement satisfaits de leur emploi
LE PREMIER EMPLOI Laccès au premier emploi La recherche du premier emploi Internet est un moyen très utilisé pour obtenir un premier emploi Les départs du premier emploi
LES JEUNES DIPLÔMÉS EN RECHERCHE DEMPLOI Un marché de lemploi peu favorable aux jeunes diplômés en recherche demploi Prol des jeunes diplômés en recherche demploi Les stages, des expériences primordiales pour linsertion professionnelle Modalités de la recherche demploi
APECDIPLÔMÉS DE 2012 : SITUATION PROFESSIONNELLE EN 2013 LES JEUNES
1
2
568737868490106
APECDIPLÔMÉS DE 2012 : SITUATION PROFESSIONNELLE EN 2013 LES JEUNES
LES ACTIVITÉS HORS CURSUS Emplois étudiants et activités associatives : des expériences professionnelles non encadrées par les établissements de formation Les emplois étudiants, des expériences professionnelles rarement mobilisées dans la stratégie dinsertion Leffet des premières expériences professionnelles sur laccès à lemploi
ANNEXES Zooms sur les natures de diplômes Zooms sur les disciplines Zoom secteur public, secteur privé
PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS
LA DÉGRADATION DU MARCHÉ DE LEMPLOI EST SIGNIFICATIVE POUR LES JEUNES DIPLÔMÉS
Au printemps 2013, 68% des jeunes diplômés de niveau Bac +3 et plus étaient en emploi un an après lobtention de leur diplôme, et 79% avaient déjà accédé à un premier emploi. La comparaison avec la vague précédente concernant les seuls diplômés de niveau Bac+4 et plus révèle une baisse de 2 points du taux dinsertion, et une chute de 7 points de la proportion de diplômés en emploi au moment de lenquête. Cette situation est cohérente avec la dégradation du marché de lemploi observée depuis plusieurs mois, notamment en ce qui concerne laccès au premier emploi et linsertion professionnelle des jeunes diplômés sur des postes cadres, selon la dernière enquête annuelle de lApec.
POUR LES JEUNES DIPLÔMÉS EN POSTE, LES CONDITIONS TENDENT À DEVENIR MOINS FAVORABLES
La dégradation de la situation économique fait sentir ses effets sur les conditions demploi de lensemble des jeunes diplômés, et en particulier sur ceux de niveau Bac +5. Si les titulaires de licences professionnelles et de doctorats semblent tirer leur épingle du jeu en termes demploi et de rémunération, cest le plus souvent au détriment de la stabilité de leur emploi : il leur faut souvent accepter des postes moins qualiés que ce quils auraient souhaité, ou des postes de contractuels de la fonction publique. Dans une conjoncture déprimée, le secteur public est une source importante de débouchés pour les jeunes doctorants ou post-doctorants, principalement dans le secteur de la santé. Aussi, plus de 2 jeunes diplômés en poste sur 3 estiment occuper un emploi correspondant à leur projet professionnel, ce qui peut sans doute expliquer la satisfaction quils manifestent globalement au sujet de leur emploi.
LES JEUNES DIPLÔMÉS EN RECHERCHE DEMPLOI
Parmi le tiers de jeunes diplômés de la promotion 2012 en recherche demploi, 21 % sont toujours à la recherche de leur premier emploi et 11 % dun nouvel emploi. Les jeunes diplômés en recherche demploi sont plus fréquemment issus de lUniversité et titulaires dun diplôme de niveau Bac +4 ou Bac +5. Les disciplines offrant le plus de débouchés sont les sciences technologiques et le médical. Celles où linsertion est moins aisée sont les lettres, arts et langues. La majorité des jeunes diplômés commencent leur démarche après lobtention de leur diplôme, et Internet demeure un outil de recherche fortement utilisé. Les stages restent un atout pour accéder à un emploi : des expériences acquises, une porte dentrée dans lentreprise mais dans le contexte actuel, ils ne sont plus un élément sufsant pour garantir linsertion professionnelle. Par ailleurs, selon que les jeunes diplômés disposent ou non dune première expérience, leurs attitudes et leur façon dappréhender la recherche demploi seront plus orientées ainsi que les concessions quils seront prêts à faire. Depuis plusieurs années, le moral des jeunes diplômés ne cesse de se dégrader. Ils ne sont plus que 56 % à se dire optimistes par rapport à leur recherche demploi.
LES ACTIVITÉS HORS CURSUS SONT TRÈS HÉTÉROGÈNES AVEC DES BÉNÉFICES TRÈS VARIABLES
La plupart des jeunes diplômés du supérieur ont déjà connu, avant leur entrée sur le marché de lemploi, au moins une expérience professionnelle (au sens large) vécue en dehors du cadre de formation. Limpact de ces activités sur lemploi un an après lan des études est difcile à appréhender. Quil sagisse demplois étudiants ou dactivités associatives
APECDIPLÔMÉS DE 2012 : SITUATION PROFESSIONNELLE EN 2013 LES JEUNES
3
4
non rémunérées, ces premières expériences sont hétérogènes par le rôle quelles occupent dans la constitution de ressourcesnancières, par lintensité et la nature des fonctions exercées mais également par la manière dont elles sarticulent à lorganisation de la formation. Sous certaines conditions, les premières expériences professionnelles non encadrées par les structures de formation peuvent favoriser laccès à lemploi, mais leur rentabilité immédiate semble inférieure par rapport à celle de lalternance ou même des stages, même si toutes ces expériences, mises bout à bout, peuvent être très complémentaires.
APECDIPLÔMÉS DE 2012 : SITUATION PROFESSIONNELLE EN 2013 LES JEUNES
MÉTHODOLOGIE
CHAMP DE LENQUÊTE QUANTITATIVE AUPRÈS DES JEUNES DIPLÔMÉS DE NIVEAU BAC +3 ET PLUS EN 2012
Au printemps 2013, lApec a réalisé son enquête télé-phonique annuelle auprès des jeunes diplômés sor-tant de lenseignement supérieur.
Jusquà lenquête de 2012 incluse, léchantillon était fait davoir obtenu un diplôme de niveauni par le Bac +4 ou supérieur au cours de lannée précédant lenquête. Un échantillon complémentaire de diplô-més de niveau Bac +3 était interrogé et analysé sépa-rément.
En 2013, une révision de léchantillon a été opérée en raison de lévolution des missions de lApec, tra-duite notamment par le mandat de service public signé au printemps 2012. La mission daccompagne-ment de lApec y concerne prioritairement les jeunes issus de lenseignement supérieur à partir du niveau Bac +3. La population de référence de lenquête a donc été redénie comme étant celle des titulaires dun diplôme de niveau Bac +3 / Licence ou supé-rieur. Les deux échantillons des vagues précédentes ont donc été fusionnés en un seul, sur lequel porte lanalyse.
An de garantir la représentativité de cet échantillon, sa structure a été redénie à partir dun certain nombre de sources statistiques de référence1. Le dé-tail en est donné ci-après. Le poids des sources of-cielles a imposé de se rapprocher des nomenclatures qui y sont utilisées, et donc, dune part de revoir la classication des disciplines de formation utilisée jusquici ; dautre part, de faire disparaître des quotas la référence au niveau « Bac +4 », qui ne correspond plus à un niveau de diplôme au sens LMD, et pour lequel il nexiste donc plus de données statistiques. Dans les quotas de léchantillon, les « Bac +4 » ne sont donc pas distingués des diplômés de niveau Bac +32.
Lensemble de lanalyse, et donc en particulier les résultats globaux, porte sur les diplômés de niveau
Bac +3 et plus. La comparaison globale avec les résul-tats de lenquête de 2012 nest donc pas directement possible.
CHAMP DE LENQUÊTE QUANTITATIVE AUPRÈS DES JEUNES DIPLÔMÉS DE NIVEAU BAC +3 ET PLUS EN 2012
Un échantillon de 4 512 répondants a été constitué à partir de trois sources : la base des jeunes diplômés inscrits à lApec ;  les listes des étudiants de plusieurs établissements denseignement supérieur partenaires de lApec (uni-versités et écoles), diplômés en 2012 et ne sétant pas réinscrits en 2013 ;  deschiers complémentaires provenant de sites Internet destinés aux étudiants. Desltres placés en début de questionnaire permet-taient de vérier que le répondant répondait aux critères déligibilité : avoir reçu en 2012 un diplôme (ou certicat) de niveau Bac +3 ou supérieur ; être âgé de 20 à 30 ans (20 à 32 pour les études médi-cales) ; avoir terminé ses études et être soit en re-cherche demploi, soit en emploi (sont donc exclus de notre champ les jeunes qui poursuivent leurs études).
NOMENCLATURES Les nomenclatures utilisées (disciplines denseigne-ment, secteurs dactivité, fonctions) sont propres à ces études et ont été élaborées par lApec.
RÉALISATION DU TERRAIN
Le terrain téléphonique a été mené par linstitut GN Opérations du 1er au 30 avril 2013.
1.Les principales sources utilisées ont été Repères et références statistiques, édition 2012, ministère de lÉducation nationale / ministère de lEnseignement supérieur et de la Recherche, ainsi que des données issues de lInsee et du Céreq. 2.Un certain nombre de sortants disent posséder un « Master 1 », et quelques autres sont issus décoles formant au niveau Bac +4 ; aussi on retrouvera dans le cours de lanalyse des références à ce niveau.
APECDIPLÔMÉS DE 2012 : SITUATION PROFESSIONNELLE EN 2013 LES JEUNES
5
1
1
Cet échantillon est représentatif après redressement de la structure des diplômés sortants de lenseigne-ment supérieur.
STRUCTURE DE LÉCHANTILLON DE LA PROMOTION 2012 (NIVEAU BAC +3 ET PLUS)
2
3
2
15
Homme
48
Autres types détablissements
Répartition par sexe En %
2
2
2
3
1
2
5
2
5
1
8
4
1
2
10
41
10
2
Lettres, langues, arts
Pluridisciplinaires droit, économie, gestion
Administration, gestion, ressources humaines
Economie
Droit, sciences politiques
Droit, économie, gestion
Répartition par discipline de formation En %
14
Histoire, archéologie
Sociologie, philosophie
Sciences humaines et sociales
Pluridisciplinaire lettres, langues, arts
Langues étrangères appliquées, pluridisciplinaire langues
Langues
Arts, édition
Lettres, linguistique
10
16
52
Femme
Université Bac + 6 et plus
Université Bac 5 +
École d'ingénieurs
École de commerce
11
6
24
7
34
Répartition par diplôme En % Université69 Université Bac + 3 38
5
8
6
STAPS, social
Santé
Ingénieur généraliste, mécanique, industrie
Génie civil, BTP, architecture
Électronique, génie électrique
Informatique
APEC LES JEUNES DIPLÔMÉS DE 2012 : SITUATION PROFESSIONNELLE EN 2013
Pluridisciplinaire sciences, technologie, santé
Psychologie
Géographie, aménagement
Information, communication, journalisme
Sciences de l'éducation, enseignement, formation
Sciences, technologie, santé
Pluridisciplinaire sciences humaines et sociales
Physique, chimie, biologie
Mathématiques
1
08
SITUATION DENSEMBLE
La situation professionnelle des diplômés de la promotion 2012
APECDIPLÔMÉS DE 2012 : SITUATION PROFESSIONNELLE EN 2013 LES JEUNES
7
8
1
SITUATION DENSEMBLE
LA SITUATION PROFESSIONNELLE DES DIPLÔMÉS  DE LA PROMOTION 2012
3.Proportion de jeunes diplômés ayant déjà connu un premier emploi, quils y soient encore ou non au moment de lenquête.
Lenquête réalisée au printemps 2013 auprès des Pour 2013, dans un contexte économique jeunes diplômés de niveau Bac +3 et plus a pour difcile et dégradé, les entreprises font preuve de objectif détudier la situation professionnelle de la prudence dans leurs prévisions de recrutement. promotion 2012, un an après lobtention de leur Face à lincertitude ambiante, et comme lannée diplôme. précédente, elles envisagent de privilégier les Lanalyse de linsertion de la promotion 2012 proayant entre 1 à 10 ansls expérimentés (cadres indique une dégradation de la situation du marché dexpérience) dans leurs recrutements de cadres, de lemploi des jeunes diplômés, comparée aux recherchant surtout lopérationnalité immédiate. années précédentes. Dans cette conguration, les jeunes diplômés seraient les premiers à pâtir de la baisse du marché : En 2012, le marché de lemploi a été moins leurs embauches sur des postes cadres reculeraient, favorable aux cadres quen 2011. Au travers de au pire de 25 %, au mieux de 10 %, ce qui lenquête annuelle de conjoncture, Perspectives de représenterait 28 000 à 33 800 recrutements. lemploi cadre (Apec, avril 2013), un ralentissement
des embauches de cadres est ainsi observé : -1 % en 2012, après +10 % en 2011. Cela traduit une conjoncture atone du marché de lemploi cadre.
Lannée 2011 a été marquée par une évolution des recrutements de jeunes diplômés légèrement supérieure à celle observée pour les cadres plus con rmés (+13 % contre +9 % pour les cadres conrmés). En 2012, les volumes dembauches envisagées par les entreprisesn 2011 pour les débutants ont été légèrement dépassés : 37 500 réalisées en 2012 contre 37 000 prévues pour la fourchette haute.
68 % DES JEUNES DIPLÔMÉS SONT EN EMPLOI
Un an après lobtention de leur diplôme, 68 % des jeunes diplômés sont en emploi et 21 % sont toujours en recherche de leur premier emploi. Le taux dinsertion1sélève donc à 79 % pour la promotion 2012(gure 1).
Figure 1 Situation professionnelle des jeunes diplômés de la promotion 2013 (en %)
Promotion 2012 interrogée en avril 2013
En emploi
Base : ensemble des jeunes diplômés
APEC LES JEUNES DIPLÔMÉS DE 2012 : SITUATION PROFESSIONNELLE EN 2013
68
Taux d'insertion : 79%
En recherche d'un nouvel emploi
11
21
En recherche d'un premier emploi
21
27
21
16
58
58
32
52
23
27
7
28
68
20
79
73
Médical
Sciences technologiques Commercial, marketing
Gestion, RH
Sciences fondamentales
9
APEC LES JEUNES DIPLÔMÉS DE 2012 : SITUATION PROFESSIONNELLE EN 2013
Ensemble des jeunes diplômés
Lettres, arts Base : Ensemble des jeunes diplômés *Taux daccès à un premier emploi = taux demploi + taux de recherche dun nouvel emploi = taux dinsertion
53
66
63
Langues
Information, communication
Sciences humaines
Droit, économie
11
Premier emploi
5
8 12
11
21
6
19 17
Pour rappel, la proportion des jeunes diplômés de niveau Bac +4 et plus insérés sélevait à 77 % pour la promotion 2011. Le taux dinsertion pour la promotion 2012 des jeunes diplômés de niveau Bac +4 et plus est de 75 %4, soit -2 points par rapport à la promotion précédente. Quant au taux demploi, cest de 7 points quil a chuté : 71 % pour la promotion 2011, contre 64 % pour celle de 2012. La proportion de jeunes diplômés toujours en recherche de leur premier emploi demeure à un niveau identique à celui de lan dernier. Cette baisse du taux dinsertion et surtout du taux demploi traduit les difcultés rencontrées par les jeunes diplômés, et notamment la progression du poids de lemploi précaire dans leur début de carrière.
difcultés à sinsérer sur le marché de lemploi. En matière dinsertion professionnelle, ce sont les disciplines à fort contenu scientique et technologique qui présentent les taux les plus élevés (tableau 1). Le médical est la discipline pour laquelle le taux demploi est le plus important, et où près de 9 jeunes diplômés sur 10 sont en poste. Suivent les disciplines sciences technologiques, commercial-marketing et gestion-RH, où plus de 7 jeunes diplômés sur 10 sont en emploi. À noter que ce sont les diplômés des disciplines langues et lettres-arts qui rencontrent le plus de difcultés pour sinsérer : les taux demploi y sont les plus bas, et 3 diplômés sur 10 ny ont pas encore occupé un emploi.
4.en annexe les tris sur la baseVoir des diplômés de niveau Bac +4 et plus, en comparaison avec les résultats de lenquête 2012.
LES ÉVOLUTIONS DU TAUX D EMPLOI SONT TRÈS DIFFÉRENTES SELON LES DISCIPLINES
Toutes les disciplines nont pas été affectées au même degré, et certains diplômés éprouvent plus de
 Tableau 1 Taux demploi et taux daccès à un premier emploi selon la discipline (en %)
En recherche demploi
Nouvel emploi
73
72
89
68
70
73 70
14
14
Taux daccès à un premier emploi* 79
19
81 82
94
En emploi
81
77
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.