L’Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels : tableau de bord mensuel juin 2015

De
Publié par

L’Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels : tableau de bord mensuel juin 2015

Publié le : mardi 7 juillet 2015
Lecture(s) : 1
Nombre de pages : 8
Voir plus Voir moins













L’Obse r v a t oir e d u Fin a n ce m e n t d e s M a r ch é s Ré sid e n t i e ls
Ta b le a u d e b or d m e n su e l
Ju in 2 0 1 5


Av e r t isse m e n t :d » n le « Tableau de bor ien nente dev m ensu els dicat eur s dan s r epr is les in
définit ifs qu ’av ec la publicat ion des r ésult at s t r im est r iels : ex em ple = M01- 15 est définit if
et donc M02- 1 5 et M0 3 - 15 au ssi ; m ais M0 4 - 1 5 , M0 5 - 1 5 et M0 6 - 15 sont pr ov isoir es.

I . L’e n se m b le d e s m a r ch é s

I . 1 . L’e n v ir o n n e m e n t d e s m a r ch é s : le s con d it io n s d e cr é d it

 d u p r ê t s b a n ca ir ese ct e u r Le s d ’in t é r ê t t a u x le s su r
( t a u x n om in a u x , h o r s a ssu r a n ce e t coû t d e s sû r e t é s)

6

5

4

3

2

Les taux des crédits immobiliers aux particuliers (en %)
Ensemble des marchés
Source : Crédit Logement/CSA
Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels

T1-T041-T031-T02-T013-T04-T034-T025-016-047-07-1007-017-048-078-1008-018-049-079-1009-019-0140-0170-10-0110-0141-0171-101-011-0142-0172-102-0112-0143-0173-103-0113-014-0174-104-0114-0145-15

En j uin 20 15 , les t au x des cr édit s du sect eu r con cur r ent iel ( h or s assur ance et coû t d es sû r et és) se
sont ét ablis à 1. 99 % , en m oy enn e ( 2. 0 5 % p our l’accession dan s le n euf et 2 . 0 2 % pou r l’accession
dan s l’ancien ) .

La baisse des t aux qu i j usqu ’alor s av ait bén éficié à t ou s les m ar chés, dev ien t plu s sélect iv e : les t au x
on t de nou v eau r eculé en j uin sur le m ar ch é du n euf ( de 2 p oint s de base) et sur celu i des t r av aux
( 8 point s de base) , en r ev anch e, ils on t légèr em en t r em on t é su r le m ar ch é de l’an cien ( de 2 poin t s de
base) . Cer t es, ces év olut ion s son t de faible am pleur , m ais elles indiqu en t qu e la t endance d es
pr och ain s m ois dev r ait con fir m er u n e len t e r em on t ée des t aux : alor s que les t au x longs on t
n et t em en t au gm ent é d epu is fin av r il, en con séqu en ce des dév eloppem en t s d e la crise gr ecqu e,
n om br e d’ét ablissem ent s de cr édit s n ’on t pas en cor e r év isé leu r bar èm e d e t au x . Un e t elle sit uat ion a
per m is à la dem an de de s’ex p r im er pleinem ent , en j u in , d’aut ant que la v olon t é des ban q ues de
r edy n am iser la dem an de r est e int act e. En out r e, l’am élior at ion de la solv abilit é de la dem ande par la

Obser v at oir e Cr 2 dit Logem ent / CSA du Financem ent des Mar chés Ré sident iels -m e n su e lb or d d e Ta b le a u
Ju in 2 0 1 5 – 6 j u ille t 2 0 1 5

1 / 8

seu le baisse des t aux n ’est pas r em is en quest ion : depuis la fin 20 13, elle équiv aut à u n r ecul des
pr ix de 1 0. 0 % , t ant su r le m ar ch é du neu f qu e su r celu i de l’an cien !

Et alor s que la t ot alit é de la pr odu ct ion est r éalisée à un t au x infér ieur à 3. 5 % , la par t de la
1
pr odu ct ion à t au x v ar iable dim in u e en cor e, p ou r s’ét ablir à 1. 2 % en j uin , son plu s bas n iv eau
depu is le débu t des an nées 20 0 0. Le n iv eau act uel des t aux r en d ces for m ules sans in t ér êt pou r les
em pr un t eur s.

20

10

0

2 ,0

4 ,5

8 ,4

La part de la production à taux variable dans l'ensemble
de la production ( en % )
Sour ce : Obser v atoir e Cr édit Logement / CSA
du Financement des Mar chés Résidentiels

2 2 ,1

1 9 ,8

8 ,6

4 ,3

6 ,1

1 ,8

7 ,1
6 ,4

6 ,8

6 ,4

3 ,6
1 ,7

1 ,5

1 ,4

1 ,4

1 ,2


 La d u r é e d e s p r ê t s b a n ca ir e s a cco r d é s

En j uin 2 015 , la du r ée des pr êt s s’est ét ablie à 2 07 m ois, en m oy en ne ( 23 2 m ois pou r l’accession
dan s le neu f et 22 1 m ois pou r l’accession dans l’ancien ) .

228

204

180

156

La durée des crédits immobiliers aux particuliers (en mois)
Ensemble des marchés
Source : Crédit Logement/CSA
Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels

T1-T041-T031-T02-T013-T04-T034-T025-0016-047-07-1007-017-048-078-1008-018-049-079-1009-019-0140-0170-10-0110-0141-0171-101-011-0142-0172-102-0112-0143-0173-103-0113-014-0174-104-0114-0145-15

La du r ée m oy en n e s’ét ait r essaisie à par t ir d e l’ét é 20 14 , p ou r s’allonger r égu lièr em en t j u squ’en
fév r ier 2 0 1 5. Depu is, et au- delà des flu ct uat ions const at ées d’u n m ois su r l’au t r e sur u n m ar ché en
pleine ex pan sion , les d u r ées se son t st abilisées. En eff et , les niv eaux act u els des t au x per m et t ent à
des j eu nes m én ag es d e r en t r er su r le m ar ché de l’accession , sur des dur ées lon gu es et sans q u e cela
n e les pénalise : la vit alit é des flux de la prim o accession des m én ages j eun es ou m odest es en
t ém oignent .


1
plafonnés, donc hors formules à: il s’agit ici de taux variables Production à taux variable en accession à la propriété
mensualité fixe, mais avec allongement de durée possible et surtout hors formules avec variabilité totale du taux et de la durée.

Obser v at oir e Cr 2 dit Logem ent / CSA du Financem ent des Mar chés Ré sident iels -b or d m e n su e lTa b le a u d e
Ju in 2 0 1 5 – 6 j u ille t 2 0 1 5

2 / 8

Dan s le cas des pr êt s à l’accession, la par t de la pr oduct ion à plus de 2 5 an s s’est ét ablie à 1 8 . 1 % en
j uin 2 015 ( 54 . 4 % à plu s de 20 ans, con t r e 44 . 5 % en 2 01 3) . Et les pr êt s de m oin s de 15 an s
r epr ésent en t 1 7 . 5 % de la pr oduct ion ( con t r e 2 2. 2 % en 20 13 ) . La st r uct ur e de la pr odu ct ion r eflèt e
la défor m at ion qui s’est obser v ée depuis la fin du print em ps 20 14 au bénéfice des pr êt s les plu s
longs : per m et t an t par là- m êm e à un e f or t e dem ande de m énag es j eu nes et m odest es de r éaliser ses
pr oj et s d’accession , san s r isqu e m aj eu r .
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Le s duré e s
St ruct ure de la
(en années)Ensemble30 et + - de 10 product ion 25 à 30 20 à 25 15 à 20 10 à 15
Accession 20102 6 ,6 2 9 ,0 4 ,8 1 5 ,7 2 3 ,0 1 ,0100, 0
20115 ,1 1 5 ,8 2 9 ,7 2 5 ,3 1 ,22 3 ,0 100, 0
20121 6 ,2 0 ,71 7 ,3 5 ,2 3 0 ,0 3 0 ,6 100, 0
20135 ,0 1 7 ,2 3 3 ,2 2 8 ,5 1 5 ,5 0 ,5100, 0
20140 ,61 5 ,3 3 1 ,1 3 2 ,3 1 6 ,0 4 ,7 100, 0
T1-151 7 ,9 0 ,63 0 ,5 3 3 ,6 3 ,7 1 3 ,7 100, 0
M03-150 ,61 8 ,2 1 3 ,2 3 ,6 3 3 ,3 3 1 ,0 100, 0
M04-152 8 ,6 3 5 ,4 1 8 ,2 0 ,63 ,6 1 3 ,6 100, 0
M05-153 ,8 1 3 ,6 2 8 ,4 3 5 ,3 1 8 ,4 0 ,6100, 0
M06-153 ,8 1 3 ,7 3 6 ,3 2 8 ,1 0 ,51 7 ,6 100, 0

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

I . 2 . Le s con d it ion s d ’e x p r e ssion d e la d e m a n d e

 Le co od e s r e la t if û t pim m o b iliè r e s f in a n cé e sé r a t ion s pa r e mpr u n t

4,0

3,5

3,0

2,5

Le coût relatif des opérations (en années de revenus)
Ensemble des marchés
Source : Crédit Logement/CSA
Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels

T1-T041-T031-T02-T013-T04-T034-T025-016-047-07-1007-017-048-078-1008-018-049-079-1009-019-0140-0170-10-0110-0141-0171-101-011-0142-0172-102-0112-0143-0173-103-0113-014-0174-104-0114-0145-15

La h ausse du coû t des opér at ion s r éalisées par les m én ages se p ou r su it , à un r y t h m e com par able à
e r
celu i obser v é en 2 014 ( + 0. 5 % sur le 1 sem est r e 20 15 , en glissem ent ann uel, apr ès + 0 . 7 % en
2 014 ) . Le coû t r elat if r est e de ce fait élev é, à 3 . 87 an nées de r ev enu s en j uin , dan s le cont ex t e d’un
e r
r ecul des r ev enu s d es m énages qu i r éalisen t ces op ér at ion s ( - 0 . 9 % sur le 1 sem est r e 2 0 15, en
glissem ent an nu el, apr ès + 0 . 6 % en 2 01 4) .

 d e L’in d ica t e u r d e so lv a b ilit é r é a lisé ela d e m a n d e

Dan s le m êm e t em p s, le niv eau de l’appor t per son nel cont in ue à se dégr ader ( - 1 0 . 5 % su r le
e r
1 sem est r e 20 15 , en glissem en t an nu el, apr ès - 5 . 0 % en 2 01 4) . Cet t e év olu t ion, com m e celle des
r ev en u s d es m én ages, est logiqu e dan s le con t ex t e d’une r epr ise qu i s’appuie m ain t en ant sur le
dév eloppem ent d e la pr im o accession et le r et our des m én ages m od est es.

Dan s ces condit ion s, et du fait des t r ès b on n es con dit ion s de cr édit , l’in dicat eur de solv abilit é de la
dem an de se st abilise, en dépit du r ecu l du t au x d’appor t per sonn el qu i nécessit e u n r ecou r s plu s

Obser v at oir e Cr 2 dit Logem ent / CSA du Financem ent des Mar chés Ré sident iels -m e n su e lTa b le a u d e b or d
Ju in 2 0 1 5 – 6 j u ille t 2 0 1 5

3 / 8

int en se au cr édit . L’in dicat eu r d e solv abilit é r est e ainsi sur un niv eau élev é, par com par aison av ec la
sit u at ion obser v ée de 2 0 1 2 à 20 14 .

105

100

95

90

L'indicateur de solvabilité de la demande (base 100 en 2001)
Ensemble des marchés
Source : Crédit Logement/CSA
Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels

T1-T041-T031-T02-T013-T04-T034-T025-016-047-07-1007-017-048-078-1008-018-049-079-1009-019-0140-0170-10-0110-0141-0171-101-011-0142-0172-102-0112-0143-0173-103-0113-014-0174-104-0114-0145-15


I . 3 . L’a ct iv it é d u m a r ch é d e s cr é d it s

150

100

50

L'indicateur d'activité : nombre des prêts accordés / ensemble du marché
Niveau annuel glissant (base 100 en 2009)
Source : Crédit Logement/CSA
Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels

1-20049-20079-2009 1-20140-20170-2010 1-20141-20171-2011 1-20142-20172-2012 1-20143-20173-2013
10-2009 10-2010 10-2011 10-201 10-2013-20144-20174-201104-2014-20145-2015


Apr ès un débu t d’an née 2 01 4 m ar qu é par les hésit at ion s de la dem ande et les con t r ain t es nou v elles
im posées par la loi ALUR, la pr odu ct ion s’est r essaisie du r an t l’ét é. En dépit de ce r edr essem en t , la
pr odu ct ion a r eculé d e 3 . 8 % en 2 01 4 : la par en t hèse de t r ois m ois ou v er t e au p r int em ps av ait
for t em en t affect ée les m ar chés du n euf et d e l’ancien. Et le nom br e de pr êt s ban cair es accor dés a
dim in ué de 6. 4 % en 2 0 1 4.

Depuis le début de l’an née 20 1 5, la r ep r ise de la pr odu ct ion s’accélèr e, por t ée par l’am élior at ion des
condit ion s de cr édit et le dy n am ism e de la dem ande. En j uin, le r y t hm e d’év olu t ion en glissem en t
an nu el de l’act ivit é ( h or s r ach at s de cr éan ces) m esur ée en t r im est r e glissant est de + 62 . 2 % pou r la
pr odu ct ion et d e + 4 8 . 1 % pou r le nom b r e de p r êt s. La r epr ise d es m ar ch és est r apide et int ense. Et
bien qu e « spect aculaires » d es r y t h m es de pr ogr ession aussi élev és av aien t déj à ét é con st at és par

Obser v at oir e Cr 2 dit Logem ent / CSA du Financem ent des Mar chés Ré sident iels -Ta b le a u d e b or d m e n su e l
Ju in 2 0 1 5 – 6 j u ille t 2 0 1 5

4 / 8

le passé, lor s de ch aqu e r ep r ise des m ar ch és im m obilier s : et plu s r écem m ent , n ot am m en t , en 2 01 0
et en 20 1 3 , à la m êm e époqu e de l’ann ée.

Et le r edr essem ent qu i se pou r su it , per m et au r y t h m e d’év olu t ion en glissem ent ann u el de l’act ivit é
m esur ée en an n ée glissant e d’accélér er en j uin : + 24 . 7 % pou r la pr oduct ion et + 14 . 5 % pou r le
n om br e de pr êt s ban cair es accor d és.

I I . Le s sp é cif icit é s d e s m a r ch é s

 d u n e u fLe m a r ch é

5,0

4,5

4,0

3,5

3,0

Le coût relatif des opérations (en années de revenus) :
marché du neuf
Source : Crédit Logement/CSA
Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels

T1-T041-T031-T02-T013-T04-T034-T025-0016-047-07-1007-017-048-078-1008-018-049-079-1009-019-0140-0170-10-0110-0141-0171-101-011-0142-0172-102-0112-0143-0173-103-0113-014-0174-104-0114-0145-15

Le coû t r elat if des opér at ion s r éalisées dan s le n euf s’est élev é à 4 . 6 3 an nées d e r ev enu s, en j u in : le
e r
coû t m oy en des opér at ion s r éalisées au gm ent e à u n r y t hm e sou t enu ( + 1 . 6 % sur le 1 sem est r e
2 015 , en glissem en t an nu el, apr ès + 1 . 4 % en 2 0 14 ) . Alor s qu e les r ev en u s d es m énages qu i
e r
r éalisen t ces op ér at ion s sont t ouj ou r s en r ecul ( - 1 . 2 % sur le 1 sem est r e 2 0 15, en glissem en t
an nu el, apr ès + 1. 6 % en 2 01 4).

115

110

105

100

95

90

L'indicateur de solvabilté de la demande : marché du neuf
(base 100 en 2001)
Source : Crédit Logement/CSA
Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels

T1-T041-T031-T02-T013-T04-T034-T025-0016-047-07-1007-017-048-078-1008-018-049-079-1009-019-0140-0170-10-0110-0141-0171-101-011-0142-0172-102-0112-0143-0173-103-0113-014-0174-104-0114-0145-15



e r
En ou t r e, l’appor t p er son n el m obilisé r ecule for t em en t ( - 9 . 8 % sur le 1 sem est r e 2 01 5, en
glissem ent an nu el, apr ès - 7. 3 % en 2 01 4) sou s l’eff et du r et ou r de m énages plus j eu nes et d e pr im o
accédan t s plus faiblem ent dot és en appor t per sonn el. Néanm oin s, gr âce à u ne n ouv elle am élior at ion
des con dit ions de cr édit , l’in dicat eu r de solv abilit é de la dem ande pour su it son r edr essem ent apr ès le
r epli obser v é en début d’ann ée. I l r et r ou v e m ain t enan t les n iv eau x les plu s élev és obser v és depuis le
début des ann ées 20 00 .

Obser v at oir e Cr 2 dit Logem ent / CSA du Financem ent des Mar chés Ré sident iels -d e Ta b le a u m e n su e lb or d
Ju in 2 0 1 5 – 6 j u ille t 2 0 1 5

5 / 8


e r
Apr ès un e an née 20 1 3 affect ée par un e dégr adat ion sensible de l’act ivit é et u n 1 sem est r e 20 14
m ar qu é par les h ésit at ion s de la dem ande, av ec la r epr ise saison nièr e du m ar ché, la pr odu ct ion de
cr édit s s’est r edr essée dès l’au t om ne 20 1 4, bén éficiant à la fois de condit ion s de cr édit
par t iculièr em ent pr opice au r edr essem en t de la dem ande et des disposit ion s du Plan de Relance
( r ep r ise de la pr im o accession et r et ou r des in v est isseu r s) . En 2 0 14 , la t endan ce r écessiv e passée de
la pr oduct ion de cr édit s a don c cédé la place au r edr essem en t du m ar ch é : av ec + 1 . 5 % pou r la
pr odu ct ion et + 3. 1 % pou r le n om b r e de pr êt s ban cair es.

150

100

50

L'indicateur d'activité : nombre des prêts accordés / marché du neuf
Niveau annuel glissant (base 100 en 2009)
Source : Crédit Logement/CSA
Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels

1-20049-20079-2009 1-20140-20170-2010 1-20141-20171-2011 1-20142-20172-2012 1-20143-20173-2013
10-2009 10-2010 10-2011 10-201 10-2013-20144-20174-201104-2014-20145-2015


Depuis le début de l’année 20 1 5 , la r epr ise de la pr oduct ion s’im pose, av ec u ne v igueu r qu i ne s’ét ait
pas obser v ée d epuis 20 1 0. En j uin , le r y t h m e d ’év olut ion en glissem en t an n uel de l’act ivit é m esur ée
en t r im est r e glissan t est de + 4 7. 5 % pour la pr odu ct ion et de + 31 . 3 % pou r le n om b r e de pr êt s.

Dan s ces condit ion s, le r y t h m e d ’év olu t ion en glissem ent an n uel de l’act ivit é m esu r ée en ann ée
glissant e pou r su it son r ed r essem en t en j uin : + 22 . 5 % pou r la pr oduct ion et + 12 . 3 % pou r le
n om br e de pr êt s ban cair es accor d és. Le m ar ch é r efer m e m ain t en an t la par ent h èse r écessiv e qui
l’av ait dést abilisé dès le début de l’ann ée 2 01 2.

 Le m d e a r ch é l’a n cie n

Les coû t s d es logem en t s ancien s ach et és p ar les m én ages qui ét aient r est és st ables en 20 14
pr og r essen t m aint enant à u n r y t hm e qui s’accélèr e depu is le début de l’an née ( + 0. 8 % su r le
e r
1 sem est r e 20 15 , en glissem ent ann uel) . Alor s que les r ev en u s d es m én ag es qui r éalisent ces
opér at ion s im m obilièr es s’élèv ent un peu plus r apidem ent qu ’au par av ant ( + 0. 3 % sur le
e r
1 sem est r e 2 01 5, en g lissem ent an n uel, apr ès - 0 . 1 % en 2 01 4) , le coû t r elat if des op ér at ion s r est e
néan m oins élev é à 4 . 5 7 an nées de r ev en us en j uin 20 15 ( 4 . 4 6 an nées de r ev enu s, en 2 0 14 à la
m êm e ép oqu e) .

Mais le niv eau de l’appor t per son nel m obilisé r ecule t ouj ou r s f or t em en t , apr ès un e baisse déj à r apide
e r
en 20 14 ( - 1 0 . 2 % sur le 1 sem est r e 201 5, en glissem ent an nu el, apr ès - 5. 0 % en 2 01 4 ) : les
condit ion s de cr édit act uelles facilit en t le r ecour s au cr édit , d’aut an t qu e la r epr ise des flux de la
pr im o accession des m én ages j eu n es ou m odest es con st at ée depuis l’ét é 2 01 4 s’am plifie m aint enant .

Aussi, et gr âce à de t r ès bonn es condit ion s de cr édit , l’indicat eu r de solv abilit é de la dem ande s’ét ablit
t ouj our s à u n ( t r ès) h au t niv eau en j uin 2 015 .

Obser v at oir e Cr 2 dit Logem ent / CSA du Financem ent des Mar chés Ré sident iels -m e n su e lTa b le a u b or d d e
Ju in 2 0 1 5 – 6 j u ille t 2 0 1 5

6 / 8

5,0

4,5

4,0

3,5

3,0

Le coût relatif des opérations (en années de revenus) :
marché de l'ancien
Source : Crédit Logement/CSA
Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels

T1-T041-T031-T02-T013-T04-T034-T025-0016-047-07-1007-017-048-078-1008-018-049-079-1009-019-0140-0170-10-0110-0141-0171-101-011-0142-0172-102-0112-0143-0173-103-0113-014-0174-104-0114-0145-15


En dépit d’un bon débu t d’ann ée, le m ar ch é n ’av ait gu èr e eu le loisir de bén éficier de l’am élior at ion
des con dit ion s de cr édit en 2 01 4 : les con t r ain t es n ou v elles im posées par la loi ALUR ét an t v enu es
r enf or cer l’at t en t ism e de la dem ande et r et ar der la r éalisat ion des op ér at ion s im m obilièr es. La
pr odu ct ion de cr édit s s’est néanm oin s r edr essée dès sept em br e. Mais apr ès un pr in t em ps m ar qué par
la dépr ession du m ar ché, en d épit du r ebon d con st at é à par t ir de l’ét é, la pr oduct ion a r eculé de
4 . 1 % en 2 014 et le nom br e d e p r êt s accor d és de 5. 4 % .

100

95

90

85

L'indicateur de solvabilité de la demande : marché de l'ancien
(base 100 en 2001)
Source : Crédit Logement/CSA
Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels

T1-T041-T031-T02-T013-T04-T034-T025-016-047-07-1007-017-048-078-1008-018-049-079-1009-019-0140-0170-10-0110-0141-0171-101-011-0142-0172-102-0112-0143-0173-103-0113-014-0174-104-0114-0145-15


Depuis le début de l’ann ée 2 01 5, la r epr ise de la pr oduct ion se pou r suit à un r y t h m e sou t en u . En
j uin, le r y t h m e d’év olu t ion en glissem ent an nu el de l’act ivit é ( h or s r achat s de cr éances) m esur ée en
t r im est r e glissan t est de + 6 2. 1 % pou r la pr oduct ion et de + 43 . 1 % pou r le n om br e de pr êt s. La
v igu eur de la r epr ise qu i se com par e m ain t en an t à celle qui av ait ét é con st at ée en 2 01 3 per m et de
gom m er la par en t hèse ou v er t e au pr int em ps 2 01 4 : l’act iv it é a ain si r et r ou v é le sen t ier de cr oissan ce
r apide du m ar ch é de l’an cien qui s’ét ait ou v er t au pr in t em ps 2 0 13 .

Au ssi, le r edr essem en t qui se pou r su it en j uin, per m et au r y t h m e d’év olu t ion en glissem en t ann uel
de l’act ivit é m esu r ée en an née glissan t e de pr ogr esser f or t em en t : + 24 . 7 % pou r la pr oduct ion et
+ 1 3. 7 % pou r le n om br e de p r êt s bancair es accor dés.

Obser v at oir e Cr 2 dit Logem ent / CSA du Financem ent des Mar chés Ré sident iels -Ta b le a u d e b or d m e n su e l
Ju in 2 0 1 5 – 6 j u ille t 2 0 1 5

7 / 8

150

100

50

L'indicateur d'activité : nombre des prêts accordés / marché de l'ancien
Niveau annuel glissant (base 100 en 2009)
Source : Crédit Logement/CSA
Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels

1-20049-20079-2009 1-20140-20170-2010 1-20141-20171-2011 1-20142-20172-2012 1-20143-20173-2013
10-2009 10-2010 10-2011 10-201 10-2013-20144-20174-201104-2014-20145-2015

Obser v at oir e Cr 2 dit Logem ent / CSA du Financem ent des Mar chés Ré sident iels -Ta b le a u d e b or d m e n su e l
Ju in 2 0 1 5 – 6 j u ille t 2 0 1 5

8 / 8

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.