La Clé De Voûte

De
Publié par

On nous a tous enseigné qu’après avoir passé des millénaires sous terre l’homme est sorti et a vu la lumière… cette étincelle l’a conduit à construire des monuments qui leur ont longuement survécu… et ont survécu à l’érosion du temps et des éléments naturels… tout ça avec un minimum d’outils et une science sommaires… si peu qu’il n’en reste pratiquement rien… sous l’œil bienveillant d’êtres supérieurs qui se sont manifestés de nulle part… et le tout en un temps record… les positionnant, de surcroit, en des endroits réfléchissant la position des étoiles et constellations de leur temps…
Il nous est enseigné, et répété, que les Égyptiens excellaient en science et architecture… qu’ils ont construit ces monuments avec pour seul instrument leurs connaissances et leurs esclaves… et autres fantaisies… les Égyptiens n’avaient pas d’esclaves… et n’ont eu de chevaux qu’en leurs plus récentes périodes alors que leur civilisation était en plein déclin… ils n’avaient que des bœufs et des chameaux… et on n’a jamais retrouvé que quelques outils de bois et de pierres… aucun en métal… et les Égyptiens qui sont connus pour avoir largement inventorié leur vie et leurs travaux n’ont jamais rien écrit sur les travaux des constructions ou des outils… il est possible qu’ils aient hérité de ces monuments trouvés sur place quand ils sont arrivés… comme il en a été des Mayas…
Publié le : jeudi 5 novembre 2015
Lecture(s) : 4
Licence : Tous droits réservés
Nombre de pages : 50
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
La Clé De Voûte Tout Ce Que Les Pierres Nous Disent de l’Histoire
Écrire Et Moi
Jesse CRAIGNOU
Issu d’une famille international et pluriculturelle, j’ai appris très tôt à vivre avec plusieurs langues et plusieurs cultures… Une vie bien remplie qui m’a également enseigné à l’importance des mots et de la communication.
Les mots pour moi sont un nectar divin… Faute de mieux, je suis prêt à en inventer, en ajouter… si cela sert le but de mes écrits… il y a tant et si peu de mots pour tout dire… les mots ont leur propre musique et ils doivent être musique pour être émis… une vraie poésie pour le musicothérapeute que je suis devenu…
Dès la minute où j’ai su écrire j’ai écrit… pour ne plus jamais m’arrêter… Mon premier souvenir d’écriture me renvoie à l’enfant que j’étais à la maison au soir de son premier jour d’école qui essaie d’écrire son nom sur son petit tableau noir… C’est aussi celui de ma première faute ! Mon père vient me corriger… et j’ai instantanément su que j’étais fait pour écrire… De là, j’ai écrit tout le temps partout sur tout et surtout sur tout… et quand je n’écrivais pas je lisais… tout partout… les mots m’imposent leur présence et je ne sais y résister…
Il était un temps auquel la poésie appartenait à la culture populaire avant qu’elle ne soit retenue en otage par l’élite… et je me revendique de cette époque… Les gens citaient et récitaient des poèmes comme les gens de nos jours chantent dans la rue… et leurs mots étaient musique…
Il y a quelques années, Nicolas, un de mes étudiants m’a présenté un travail qu’il avait sur l’écrivaine jamaïcaine Louise BENNETT –la première femme à écrire dans son créole- et il m’a intimé par cela l’envie d’être le premier écrivain et comment j’aurais aimé être à l’origine de l’écriture… à l’origine du premier livre… de la première fiction… ou encore comme Elias CANETTI, qui à vouloir comprendre ce que ses parents échangeaient en allemand, est devenue l’un des plus grand auteur allemand moderne… parce qu’avec l’écriture vient l’histoire et se font les histoires…
Mes principaux intérêts s’adressent à la nature, aux êtres et à la vie… La plupart des gens ne réalisent le côté surréel de la vie… moi si…
La majeure partie de mes écrits s’intéresse à la communication… et mon travail trouvera sûrement plus de justice dans une rendition orale ou scénique plus encore que lue… ou au moins à haute voix… qu’il s’agisse de textes, de poèmes, de chansons, de billets, … et j’ai plusieurs livres audio qui en attestent…
J’écris également pour le monde des affaires et pour les enfants… Mes livres sont majoritairement en français et anglais…
page 1 sur 50
La Clé De Voûte Tout Ce Que Les Pierres Nous Disent de l’Histoire
Remerciements
Jesse CRAIGNOU
A tous nos grands aventuriers pour leur recherches, trouvailles et tous leurs travaux connus ou à connaître : Michael Baigent, Mike Bara, Robert Bauval, Jacques Bergier, Rev Michael JS Carter, Andrew Collins, Philip Coppens, Michael Cremo, Michael Crichton, Erich von Däniken, Jorge Luis Delgado Mamani, Philip K Dick, Klaus Dona, Kirk Douglas, Christopher Dunn, Jacques Grimault, Graham Hancock, David Hatcher Childress,Richard Leigh,Henry Lincoln, Jason Martell, Louis Pauwels, Roger & Messod Sabbah, Carl Sagan, Giorgio A Tsoukalos, Nancy Red Star, Stan Romanek, William Shatner, Zecharia Sitchin, David Wilcox, Colin Wilson… et tous les autres qui, comme moi, continuent de fouiller le monde…
Ils ont mis à l’épreuve toutes les sources officielles jour après jour… afin de nous apporter un nouvel éclairage sur notre histoire… tout en contribuant à l’ouverture de nos esprits… face à des spécialistes auto-proclamés qui prétendent avoir les réponses… mais ne (re)connaissent toujours pas les questions…
page 2 sur 50
La Clé De Voûte Tout Ce Que Les Pierres Nous Disent de l’Histoire
Jesse CRAIGNOU
On nous a tous enseigné qu’après avoir passé des millénaires sous terre l’homme est sorti et a vu la lumière… cette étincelle l’a conduit à construire des monuments qui leur ont longuement survécu… et ont survécu à l’érosion du temps et des éléments naturels… tout ça avec un minimum d’outils et une science sommaires… si peu qu’il n’en reste pratiquement rien… sous l’œil bienveillant d’êtres supérieurs qui se sont manifestés de nulle part… et le tout en un temps record… les positionnant, de surcroit, en des endroits réfléchissant la position des étoiles et constellations de leur temps…
Il nous est enseigné, et répété, que les Égyptiens excellaient en science et architecture… qu’ils ont construit ces monuments avec pour seul instrument leurs connaissances et leurs esclaves… et autres fantaisies… les Égyptiens n’avaient pas d’esclaves… et n’ont eu de chevaux qu’en leurs plus récentes périodes alors que leur civilisation était en plein déclin… ils n’avaient que des bœufs et des chameaux… et on n’a jamais retrouvé que quelques outils de bois et de pierres… aucun en métal… et les Égyptiens qui sont connus pour avoir largement inventorié leur vie et leurs travaux n’ont jamais rien écrit sur les travaux des constructions ou des outils… il est possible qu’ils aient hérité de ces monuments trouvés sur place quand ils sont arrivés… comme il en a été des Mayas…
Un des meilleurs exemples de cette théorie serait celle de Naan Madol en Micronésie… Le site de Naan Madol est situé sur la petite île de Pohnpei… on y trouve encore les ruines d’une cité entière avec des poutres de basalte qui mesurent jusqu’à 40 mètres de long et pèsent jusqu’à 10 tonnes chacune… une cité dont les habitants n’ont jamais eu les outils ni les effectifs qui auraient permis d’accomplir une telle œuvre… sur une île qui n’a ni eau douce ni agriculture… Les indigènes ont une légende qui rappelle l’histoire d’un extra-terrestre… qui possédait un dragon qui crachait du feu qui pouvait commander aux pierres de voler au-delà de la mer et s’installer à loisir… en une construction sophistiquée… La structure consiste en 400 000 piliers de basalte… composant 80 structures…de plus de 10 mètres de haut…
Étonnant de constater que la plupart d’entre nous aient pu avaler tout cela… Il est vrai que nos cours d’histoire étaient probablement tellement ennuyeux que nous étions impatients qu’ils finissent… à tout prix… même au prix de croire n’importe qui et n’importe quoi… mais, à tout bien y réfléchir, qui croyaient-ils donc tromper ? Tout ceci n’a jamais pu avoir lieu… ces gens auraient effectué des travaux dont notre technologie et notre science modernes sont loin d’être capables ! Il y a y avoir une autre explication…
Quand nous rapprochons l’architecture de l’histoire une autre image apparaît… et nous voyons immédiatement que ces histoires ne tiennent pas la route ! L’architecture et l’histoire, telles que nous les connaissons aujourd’hui, mettent face à face la réalité et la fiction… et les faits qui le prouvent…
page 3 sur 50
La Clé De Voûte Tout Ce Que Les Pierres Nous Disent de l’Histoire
Jesse CRAIGNOU
L’homme a de longue haleine essayé d’apprivoiser son environnement et de le soumettre à son pouvoir… pour des raisons évidentes… un abri des ennemis et des caprices des éléments… jusqu’à l’agriculture…
À regarder les anciens bâtiments et monuments aujourd’hui, il s’avère très tôt qu’ils ont tant à nous enseigner… Récemment encore, les égyptologues, les archéologues et les paléologues régnaient en maîtres sur l’histoire et comment les manuels d’histoire étaient écrits par leurs pairs… mais de plus en plus d’ingénieurs et de scientifiques contredisent leurs dires et nous montrent qu’il y a désormais une autre lecture des faits et des éléments retrouvés… nous rappelant que ces anciens ne pouvaient tout bonnement pas avoir accompli de telles tâches… puisque nous ne pourrions toujours pas les construire de nos jours malgré l’avancement qu’ont connus la science et la technologie… il serait ne serait-ce qu’impossible d’en déplacer les éléments qui composent ces monuments… et nous savons que tous ces égyptologues, les archéologues et les paléologues peuvent nous raconter ce qu’ils veulent mais ils ne sont pas techniciens ni ingénieurs… Les anciens auraient eu accès à une connaissance que nous n’avons par reçue… ni connue ni reconnue… et ainsi auraient faire des choses dont nous ne serions toujours pas capables… d’une manière qui reste un mystère total…
Les grottes de Lascaux montrent des dessins… faits avec une mine d’un métal inconnu des hommes… des animaux et des hommes représentés dans une perspective qu’on n’a découvert que des millénaires plus tard…
Des civilisations depuis longtemps disparues ont construits des cités impressions qui défient encore notre imagination et notre technologie d’aujourd’hui… qui requéraient le déplacement régulier de bloc de pierre de plusieurs centaines ou milliers de tonnes… alors qu’ils auraient pu les découper en morceaux plus aisés à manipuler… des blocs de pierre qu’ils ont pu transporter sur des centaines de kilomètres… et que nous aurions peine à déplacer maintenant… et tout cela avec quelques hommes… sans pratiquement aucun –ou si peu- outil… mais leurs mains nues… ils sont pu découper des blocs massifs qu’ils ont assemblés sans ciment !
Dernier mas pas des moindres, même s’ils avaient eu des outils… où auraient-ils appris à les faire et s’en servir ? Et de qui ? Les Atlantes ont-ils fui au plus loin de tous les coins du monde, de l’autre côté de l’Atlantique et jusqu’aux rives du Nil… où ils auraient exporté leur savoir faire ? Et, dans l’affirmative, d’où les Atlantes détenaient-ils de telles connaissances ?
Grâce à l’architecture nous apprenons où et comment les gens vivaient… et de quoi… Avant l’architecture, les gens vénéraient des montagnes… et les Malgaches vivent selon les principes d’une société avec une hiérarchie bâtie sur un système de montagnes…
page 4 sur 50
La Clé De Voûte Tout Ce Que Les Pierres Nous Disent de l’Histoire
Cercles et Alignements de Pierres
Jesse CRAIGNOU
Les curieux arrangements qui demeurent à Marcahuasi au Pérou, connus sous le nom de la Statue de l’Humanité, n’ont pas été épargnés par le temps ni l’érosion… l’endroit désolé a un air surréel peuplé de rocs qui d’une distance ressemble à des têtes humaines et des moins et éléphants géants… les sculptures sont anciennes et ne peuvent être datées ni attribuées à une culture particulière ni à leurs descendants… et étaient vénérées par les Incas… et probablement déjà avant eux… ces alignements de pierres… le Royaume-Uni ne les compte plus tant il en compte en tous lieux… À San José, au Costa Rica, et sur la plage de Moreaki, l’île sud de la Nouvelle-Zélande… deux endroits qui pourraient difficilement être plus éloignés l’un de l’autre… on trouve encore d’énormes sphères de pierre… dont nul ne peut dire ni qui les a faites ni pourquoi… ni comment elles sont arrivées là… ni à quelles fins elles étaient destinées…
page 5 sur 50
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Noteur

de JesseCRAIGNOU

Au Bord D'Elles

de JesseCRAIGNOU

À L'Antenne

de JesseCRAIGNOU

suivant