Le Tour de France des alternatives

De
Publié par

Si, la France va bien ! Partout, aux quatre coins du pays, des femmes et des hommes inventent, innovent, expérimentent, réussissent. Quoi ? De nouvelles façons de vivre, de travailler ensemble, de coopérer, de s’émanciper. C’est une mutation tranquille qui est à l’œuvre, ignorée par les grands médias : elle n’en est pas moins réelle et vigoureuse.Armé de son sac à dos et de son carnet de notes, le jeune journaliste Emmanuel Daniel a été à la rencontre de ces aventuriers et aventurières d’un nouveau monde. Nul besoin d’aller en Papousie ou au Kamtchaka pour explorer une contrée méconnue : la ré-invention du quotidien. Ce voyage au pays des alternatives conduit à des entreprises sans patron, des démocraties villageoises, des monnaies indépendantes, des écoles émancipatrices, des habitats participatifs…Au fil des histoires alertes que l’auteur nous raconte ici, l'optimisme renaît. Car le plus extraordinaire dans son récit, c’est qu’on découvre que chacun peut aussi participer à transformer l’état des choses.Dans les médias aussi, l’alternative se développe. Reporterre, le quotidien de l’écologie, grandit à l’écart du système dominant. Tous les jours, il raconte sur internet (www.reporterre.net) les solutions et les combats pour protéger l’environnement.Ce livre est publié en partenariat entre les Éditions du Seuil et La Pile, l’association qui édite Reporterre.
Si, la France va bien ! Partout, aux quatre coins du pays, des femmes et des hommes inventent, innovent, expérimentent, réussissent. Quoi ? De nouvelles façons de vivre, de travailler ensemble, de coopérer, de s’émanciper. C’est une mutation tranquille qui est à l’œuvre, ignorée par les grands médias : elle n’en est pas moins réelle et vigoureuse.Armé de son sac à dos et de son carnet de notes, le jeune journaliste Emmanuel Daniel a été à la rencontre de ces aventuriers et aventurières d’un nouveau monde. Nul besoin d’aller en Papousie ou au Kamtchaka pour explorer une contrée méconnue : la ré-invention du quotidien. Ce voyage au pays des alternatives conduit à des entreprises sans patron, des démocraties villageoises, des monnaies indépendantes, des écoles émancipatrices, des habitats participatifs…Au fil des histoires alertes que l’auteur nous raconte ici, l'optimisme renaît. Car le plus extraordinaire dans son récit, c’est qu’on découvre que chacun peut aussi participer à transformer l’état des choses.Dans les médias aussi, l’alternative se développe. Reporterre, le quotidien de l’écologie, grandit à l’écart du système dominant. Tous les jours, il raconte sur internet (www.reporterre.net) les solutions et les combats pour protéger l’environnement.Ce livre est publié en partenariat entre les Éditions du Seuil et La Pile, l’association qui édite Reporterre.
Publié le : jeudi 25 décembre 2014
Lecture(s) : 0
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782021186178
Nombre de pages : 144
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Le tour de France des alternatives
E m m a n u e l D a n i e l
L e t o u r d e F r a n c e d e s a l t e r n a t i v e s
Éditions du Seuil
Ce livre est publié en partenariat entre les Éditions du Seuil et La Pile, l’association qui édite « Reporterre », le quotidien de l’écologie. Collection dirigée par Hervé Kempf.
isbn9782021186086
© Éditions du Seuil, octobre 2014
Cette œuvre est sous licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de M odication 4.0 International. Pour accéder à une copie de cette licence, merci de vous rendre à l’adresse suivante http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/4.0/ ou envoyez un courrier à Creative Commons, 444 Castro Street, Suite 900, M ountain View, California, 94041, USA.
www.reporterre.net www.seuil.com
À tatie Suzanne.
I NTRODUCTION
Il ne s’agit plus de faire la liste, connue jusqu’à la nausée, des NON de ce que nous refusons, mais d’élaborer collectivement les OUI qui caracté risent les mondes que nous voulons.
JérômeBaschet, Interview par Bernard Duterme, LouvainlaNeuve (Belgique),Cetri, 2014.
L’utopie, c’est simplement ce qui n’a pas encore été essayé. ThéodoreMonodet JeanPhilippede Tonnac, Révérence à la vie. Conversations avec JeanPhilippe de Tonnac, Paris, Éditions Grasset, 2000.
Vous n’en avez pas entendu parler à la télévision, pourtant, la prochaine révolution a déjà commencé. Partout en France, dans l’angle mort des médias, des gens ordinaires sont en train de prouver que la trans formation sociale n’est pas le privilège des puissants. Ils ne croient plus au Grand Soir et n’attendent pas de sauveur providentiel pour agir. Partant du constat que ni l’État ni le marché n’ont la capacité, la volonté,
9
l e t o u r d e f r a n c e d e s a l t e r n a t i v e s
voire la légitimité, d’organiser efficacement et dura blement leurs existences, ils ont décidé d’œuvrer eux mêmes pour transformer leur vie et celle des autres autour d’eux. Ces femmes et ces hommes ne proposent pas un modèle de sortie du capitalisme clés en main, mais apportent des réponses viables et applicables à court terme à des problèmes du quotidien : se nourrir, se loger, travailler, éduquer les enfants, produire de l’énergie, fabriquer et réparer des objets, faire vivre son quartier… Leurs actions sont ancrées dans le réel et visent à transformer l’ici et le maintenant : ils créent des monnaies locales, des banques villageoises, des entreprises coopératives, des parcs éoliens citoyens, des zones de résistance créative, des habitats grou pés, des ateliers d’autoréparation de vélo, des circuits courts producteursconsommateurs… À l’heure où les urgences écologique et sociale frappent chaque jour avec plus d’insistance aux portes de nos consciences, ces citoyens croient en la possi bilité d’un avenir meilleur et le mettent en œuvre dès aujourd’hui. En inventant de nouveaux rapports aux autres, à la politique, à l’économie, à la propriété et à la nature, ils luttent contre le fatalisme – « de toute façon, on n’y peut rien » – en prouvant que chacun a sa place dans le changement social. Ils font renaître l’espoir et nous invitent à prendre part à la révolution en cours.
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.