Les Français sont-ils moins préoccupés par leur santé ?

De
Publié par

Cette étude sur l’équité en santé, cinquième du genre, centre une nouvelle fois son projecteur sur le comportement des Français vis-à-vis de leur santé.
Parmi les enseignements relevés, « 80 % des Français pensent que les facteurs non comportementaux contribuent le plus au fait d’être en bonne santé. » Ainsi, les causes citées pour rester en bonne santé sont plus souvent l’alimentation pour les femmes (42 % des citations chez les femmes contre 33 % chez les hommes) ; ces derniers évoquent plus souvent l’activité physique (28 % des citations contre 22 % pour les femmes). Rapporté à la moyenne nationale, les 18-24 ans accordent moins de poids au patrimoine génétique (9 %) comme facteur de bonne santé, contrairement aux 65 ans et plus (29 %).
D’autre part, cette étude conjointe de la Fondation April et de l’Association des assurés April révèle que les Français sont moins nombreux à se faire dépister, une baisse en progression de 5 points en 2 ans. On est ainsi passé de 75 à 70 % de personnes déclarant réaliser les examens de dépistage recommandés. Par ailleurs, les personnes qui se sentent informées sur comment être et rester en bonne santé sont 72 % à déclarer se faire dépister, contre seulement 62 % pour ceux qui ne se sentent pas informés.
Publié le : mercredi 9 septembre 2015
Lecture(s) : 4
Nombre de pages : 34
Voir plus Voir moins
Contact Fondation APRIL : Julien URGENTI Consultant Tél : 04 72 00 46 55 Mail :julien.urgenti@insign.frwww.fondationapril.orgContact BVA Opinion : AnneLaure Gallay Directrice des études Institutionnelles Tél : 01 71 16 90 88 Mail :annelaure.gallay@bva.frwww.bva.fr
Baromètre de l’équité en santéVague 5, septembre 2015 Rapport de résultats complet
2
Sommaire
Rappel du cadre de l’intervention1 | L’égalité face à la santé2 |L’équité du système de soins en France3 | Le déficit de la Sécurité sociale
p.3
p.7
p.19
p.24
Principaux enseignements p.31
Baromètre de l’équité en santé –Septembre 2015
3
Rappel du cadre de l’intervention
Baromètre de l’équité en santé –Septembre 2015
o
o
o
o
o
o
o
4
Rappel du contexte de l’étudeAujourd’hui,la santé est encore trop souvent abordée sousl’angledu soin uniquement. Or, la santé est un toutcarêtre et rester en bonne santé dépend de nombreux facteurs qui interviennent bien au-delà des soins, tels que le sommeil,l’environnement,le mode de vie, le patrimoine génétique, la prévention, etc.
Cette vision plus large de la santé révèlel’existenced’importantesinégalités de santé entre les individus, quis’expliquentpar les notamment différences socioprofessionnelles et/ou géographiques qui existent entre ces mêmes individus.
La connaissance del’importance de cette multiplicité de facteurs peut permettre à chacund’adopter un comportement plus responsable etd’êtreplus actif dans la préservation de sa santé. Cars’ilexiste une part de génétique dans le faitd’être en bonne santé, il est possibled’agirbon nombre de facteurs, à sur conditiond’enêtre informé.
Il estd’autantplus important de veiller à la santé de tous quela surconsommation globale de soins risque d’entrainerlong terme un accroissement des inégalités de santé à ,puisqu’elleen péril le met financement de notre système de soins (déficit de Sécurité sociale) et risqued’entrainer par ricochet une augmentation du coût des complémentaires santé (mutuelles notamment).
En 2011, la Fondation APRIL et LH2-BVA ont ainsi lancé un baromètre annuel surl’équitéen santé, reconduit e en 2012, 2013 et 2014. Ce rapport présente les résultats de la5 vagued’enquête, réalisée en juin 2015.
A noter que la vague 2015 a eu lieu dans un contexte particulier : au printemps 2015, leprojet de loi Santé porté par la ministre Marisol Touraine est adopté parl’Assembléenationale et sera examiné par le Sénat en septembre.L’unede ses mesures phares est lagénéralisation du tiers payant.
Aprèss’êtreau stress au travail lors de la vague précédente, nous approfondissons intéressé aujourd’huicette analyse en nous intéressant à laquestion du stressde manière plus globale, dans la vie quotidienne des Français : évaluation du niveau de stress ainsi que de ses origines, solutions adoptées pour maîtriser son stress , etc.
Baromètre de l’équité en santé –Septembre 2015
5
Méthodologie
QUI ?
Echantillon
Echantillon depersonnes 1003 ,représentatif de la population française âgée de18 ans et plus. Cet échantillon a été constituéd’aprèsméthode des la quotas : sexe, âge, profession del’interviewé, région de résidence et catégoried’agglomération.
QUAND ET COMMENT ? Enquête réalisée par BVA du8 juin au 13 juin 2015 par téléphone. Recueil
Baromètre de l’équité en santé –Septembre 2015
6
RÉSULTATS
Baromètre de l’équité en santé –Septembre 2015
7
1. L’égalitéface à la santé
Baromètre de l’équité en santé –Septembre 2015
Perception de l'égalité face à la santé en France
Diriez-vousqu’aujourd’huien France, tout le monde a les mêmes chancesd’êtreen bonne santé ou de le rester ?
Base : à tous (1003 personnes)
1%
17%
S/T Non : 60%
8
Oui, tout à fait Non, plutôt pas Ne seprononcepas
S/T Oui : 39%
22%
35%
25%
Oui, plutôt Non, pas du tout
Baromètre de l’équité en santé –Septembre 2015
30%
13%
2011
29%
11%
2012
32%
14%
2013
S/T Oui Oui, tout à fait
41%
19%
2014
39%
17%
2015
La progression de la perception del’égalitéface à la santé marque le pas à 39%, les hausses observées en 2014 sur certaines populations se stabilisent (diplômés Bac+3/Bac+4, 25-34 ans, catégories socioprofessionnelles moins favorisées). La perception del’égalité face à la santé reste toutefois à un niveau supérieur à ceux observés de 2011 à 2013.
Base :
9
Perception de l'égalité face à la santé en France Différences par cible
50
36
56
46
38
Age de l’individu
35
S/T Oui
35
Moins de 35 ans et 1824 ans 2534 ans 3549 ans 5064 ans 65 ans et 35 ans plus plus
238p.
765p.
91p.
147p.
276p.
270p.
219p.
Base :
42
Oui, tout à fait
609p.
42
Vos revenus et votre couverture santé vous permettent de vous soigner comme votre état de santé le nécessite
Oui, plutôt
273p.
26
Non, plutôt pas
63p.
S/T Oui
23
Non, pas du tout
57p.
Rappel S/T Oui : 39 % Les populations suivantes pensentMOINSla que Les populations suivantes pensentPLUS que la moyenne que tout le monde a les mêmes chancesd’êtremoyenne que tout le monde a les mêmes chances en bonne santé ou de le rester en France : d’êtreen bonne santé ou de le rester en France : 35 ans et plus (36%) Estiment que le système de soins en France est Retraités (35%) « tout à fait équitable » (69%) Sympathisants de gauche (35%) Sympathisants de la droite parlementaire (53%) Ont le sentiment que les soins ne sont pas au juste Moins de 35 ans (50%) prix (28%) Célibataires (45%)
Baromètre de l’équité en santé –Septembre 2015
37%
83%
26%
20%
Facteurs contributifs de la "santé équitable"
9%
11%
Vous avez le sentiment que les soins sont au juste prix
17%
Oui, tout à fait
52%
80%
25%
10
19%
12%
18%
35%
57%
13%
21%
Non, pas du tout
16%
Baromètre de l’équité en santé –Septembre 2015
Non, plutôt pas
Aujourd’hui,diriez-vous personnellement que
Oui, plutôt
61%
7% 10%
Vousavez la possibilité d’avoir un dialogue avec les professionnels de santé
Votre lieu de vie a un impact négatif sur votre santé
Vos conditions de travail ont un impact négatif sur votre santé
Base : à tous (1003 personnes)
47%
45%
Vos revenus et votre couverture santé vous permettent de vous soigner comme votre état de santé le nécessite
Vous êtes informé(e) sur comment être et rester en bonne santé
S/T Oui
52%
Vous avez accès à des soins de qualité
88%
88%
41%
2%
Ne se prononce pas
36%
38%
33%
3%
6%1% 5%
6% 6%
27%
Facteurs contributifs de la "santé équitable"
Aujourd’hui,diriez-vous personnellement que
Base : à tous (1003 personnes)
11
90%
80%
70%
60%
50%
40%
30%
20%
88%
84%
76%
37%
2012
86%86% 86%
79%
41%
37%
21%
2013
89% 88%
87%
81%
49%
40%
27%
2014
Baromètre de l’équité en santé –Septembre 2015
88% 88%
83% 80%
52%
37%
25%
2015
S/T Oui
Vous avez accès à des soins de qualité Vos revenus et votre couverture santé vous permettent de vous soigner comme votre état de santé le nécessite* Vous êtes informé(e) sur comment être et rester en bonne santéVous avez la possibilité d’avoir un dialogue avec les professionnels de santé
Vous avez le sentiment que les soins sont au juste prix
Vos conditions de travail ont un impact négatif sur votre santé*
Votre lieu de vie a un impact négatif sur votre santé*
* Item non posé en 2012
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.