S.C. Bastia : le club accuse Canal +

De
Publié par

Communiqué du SC Bastia 11 mars 2015 Notre club a reçu hier du Président de la commission de discipline de la LFP une notification écrite concernant les incidents survenus à l’occasion de la rencontre Bastia-Nice de

Publié le : mercredi 11 mars 2015
Lecture(s) : 4
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
Communiqué du SC Bastia
11 mars 2015
Notre club a reçu hier du Président de la commission de discipline de la LFP une notification écrite concernant les incidents survenus à l’occasion de la rencontre Bastia-Nice de samedi dernier qui ont été consignés par les différents rapports officiels. Cette notification informe le Sporting du fait que lors de la réunion de demain Jeudi 12 Mars « la Commission est susceptible, au regard de la gravité des faits observés, de prononcer des mesures conservatoires à l’encontre du club, en application de l’article 9 du Règlement Disciplinaire de la FFF ».
La procédure contradictoire permettant aux clubs d’être auditionnés avant le prononcé de toute sanction, le SCB a demandé à être entendu en urgence au cours de cette réunion qui ne traitera que du dossier Bastia-Nice, étant donné que le dossier Monaco-Bastia a, sur demande du club, été renvoyé à la séance du mercredi 25 mars prochain.
Sans attendre la réunion de demain, (lors de laquelle le club apportera des éléments remettant en cause certains incidents consignés sur les rapports, notamment sur la présumée tentative d’intrusion sur le terrain de 2 supporters, qui résulte en réalité d’une chute) le SCB a déposé une plainte contre X pour le jet de plusieurs projectiles (3 briquets et 3 fumigènes éteints) sur le terrain avant et durant la rencontre.
Indépendamment de ces incidents, le Sporting s’indigne de la couverture médiatique de la rencontre qui a été effectuée par plusieurs médias, notamment par une équipe de Canal + qui, en ne respectant ni les zones de tournage strictement règlementées à l’intérieur des enceintes, ni les règles les plus élémentaires de déontologie, a réalisé des sujets entièrement à charge contre le Sporting et ses supporters, allant jusqu’à illustrer et à sous-titrer des propos qui n’ont jamais été tenus par les personnes concernées.
Cette manière de procéder, qui semble uniquement destinée au stade de Furiani, est d’autant plus choquante qu’à aucun moment notre club n’a été informé ou interrogé par les journalistes sur la réalité de ces faits. Pour l’ensemble de ces raisons, notre club a donc demandé à ses conseils d’étudier l’éventualité d’une nouvelle procédure en justice.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.