Standard de Liège : défaillances constatées quant à l'arbitrage durant le match Anderlecht-Standard de ce dimanche 17 mai 2015

De
Publié par

ARBITRAGE Le Standard de Liège constate de grosses défaillances concernant l’arbitrage du match Anderlecht-Standard de ce dimanche 17 mai 2015.

Publié le : lundi 18 mai 2015
Lecture(s) : 1
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
ARBITRAGE
Le Standard de Liège constate de grosses défaillances concernant l’arbitrage du match Anderlecht-Standard de ce dimanche 17 mai 2015.
Comme cela a été reconnu par l'ensemble des medias belges (francophones et néerlandophones), de grossières erreurs d’arbitrage lors des Playoffs de la saison passée ont pénalisé fortement le Standard dans la course au titre.
C’est pourquoi nous avons réagi lorsque, lors du premier match des Playoffs de cette saison à Bruges, l’arbitre a omis de donner des cartes rouges à De Sutter et Mechele alors que le Standard menait 0-1. Ce match a finalement été perdu 2-1 par le Standard sur deux penaltys, le deuxième à cause d’une faute de main involontaire d’Andrade, l’arbitre ayant jugé que le bras d’Andrade avait contribué à enlever une occasion franche au but d’un attaquant brugeois, opinion confirmée par l’ex-patron des arbitres, Monsieur Jeurissen.
Mais c’est de deux cartes rouges qu’il s’agit : si elles avaient été données, il est fort probable que le Standard aurait eu 3 points de plus.
Hier, le but accordé à Anderlecht l’est alors que Najar pousse Enoh et qu’il touche le ballon du bras. Vu la proximité de l’arbitre principal et de l’arbitre qui se trouve derrière le but, il est impossible qu’ils n’aient pas vu ces deux fautes alors que chacune à elle seule aurait dû donner lieu à un coup-franc en faveur du Standard. Il ne peut pas être mis en doute que ces arbitres ont vu ces fautes, en tout cas au moins une des deux, surtout si l’on pense aux détails de comportement de la lancée du corps d’Andrade que les arbitres à Bruges ont donné pour expliquer le deuxième penalty à Bruges.
L’arbitre n’a donc pas respecté les règles du jeu qui indiquent qu’un but ne peut pas être accordé s’il y a une faute (de la même équipe) qui le précède.
L’arbitre a omis d’appliquer les règles du jeu en accordant un but à Anderlecht après une (double) faute de l’auteur du but. Nous demandons donc à l’URBSFA de revoir le résultat de ce match.
Dans ce même match, en fin de match, l’arbitrage omet de siffler un penalty sur Igor De Camargo. C’est une erreur d’appréciation.
Finalement, le Standard s’étonne qu’alors que pendant toute la saison, sur 37 journées, fort peu, voire aucun joueur d’aucune équipe n’a été sanctionné d’une carte jaune et certes pas d’une deuxième carte jaune pour avoir suggéré à l’arbitre de donner une carte jaune à un adversaire, cela arrive à notre joueur Ezekiel. Deux poids et deux mesures, surtout lorsque l’on pense à certains joueurs d’autres clubs qui ont pendant toute une saison influencé impunément les arbitres.
C’est pourquoi nous demandons au Comité Exécutif d’utiliser son droit d’injonction pour annuler cette deuxième carte jaune inéquitable.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.