Statut des sportifs de haut niveau

De
Publié par

Le texte a été co-rédigé par Martin Fourcade (biathlon), Eric Carrière (foot), Isabelle Severino (gymnastique), Viginie Dedieu (natation synchronisée) et Astrid Guyart. 47 autres co-signataires soutiennent le texte.

Publié le : lundi 8 juin 2015
Lecture(s) : 6
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
/ Une loi de haut niveau
Les premières notes de la Marseillaise retentissent. L’émotion est toujours aussi vive. Je ne connais pas plus belle récompense. Ce moment est unique. Il représente toujours le fruit d’années d’efforts et d’investissements quotidiens. Le sport ne fait donc pas exception à la règle et une médaille olympique ne se fait pas en un jour.
Nous sommes plusieurs milliers de sportives et de sportifs de haut niveau à porter avec fierté les couleurs de la France. Animés par la passion du sport, portés par ses valeurs, nous sommes fiers de représenter notre pays dans les compétitions internationales.
Pour autant, le quotidien d’un athlète de haut niveau est loin d’être simple. Si notre statut est amateur, nous nous entraînons comme des professionnels. Tournés vers la performance et les meilleurs résultats sportifs possibles, nous devons nous consacrer totalement à notre discipline de haut niveau. Nous vivons pour le sport mais pour la plupart, le sport ne nous fait pas vivre.
Outre les défis sportifs, la vie quotidienne peut donc très vite devenir un challenge supplémentaire. L’équilibre est instable. Et nous faisons parfois le choix de la performance au détriment de notre qualité de vie. Mais devrait-on forcément choisir ?
Oui, nous sommes aidés et accompagnés par nos fédérations, le Comité national olympique et sportif français, le Comité paralympique ou encore les entreprises et les collectivités. Mais notre protection sociale est souvent totalement inadaptée à notre activité. Et pourtant la précarité n’est pas une fatalité. Derrière un mouvement sportif unanime, il fallait donc une implication forte de l’Etat pour que le sportif de haut niveau bénéficie d’un statut à part entière.
L’opération lancée par le président de la République François Hollande avec le Secrétaire d’Etat aux Sports Thierry Braillard en décembre 2014 à l'Institut national du sport, de l’expertise et de la performance (INSEP) permet d’ores et déjà l’engagement de plusieurs dizaines d’entreprises à nos côtés afin d’accompagner et de soutenir un maximum d’entre nous pendant notre carrière et de mieux préparer l’après.
Merci donc à tous ceux qui ont rendu possible cette opération. Vous nous aidez à préparer plus sereinement les compétitions internationales à venir, avec en ligne de mire les jeux olympiques et paralympiques de 2016 à Rio. Désormais performance et vie quotidienne se conjuguent au présent.
Nous sommes aussi sensibles au fait que les parlementaires français pensent à nous. Le texte de loi actuellement en discussion à l’Assemblée nationale sur le statut du sportif représente une réelle avancée. Ecrire à l’article premier que les sportifs de haut niveau concourent, par leur activité, au rayonnement de la Nation est une reconnaissance extrêmement importante à nos yeux.
Par ailleurs, le sujet de notre protection sociale est enfin traité. L’instauration d’une couverture spécifique « accident du travail/maladies professionnelles », pendant la carrière, constitue une victoire. Cette mesure, après le dispositif de retraite de 2011, vient stabiliser notre « statut » social, jusque là inexistant.
Enfin, nous le savons, le sport ne sera pas toute notre vie, et il nous faut également penser à notre reconversion. Elle reste aujourd’hui complexe. Il est donc positif que ce texte améliore la formation et la préparation de la fin de carrière, notamment par le renforcement du suivi socioprofessionnel des athlètes et l’amélioration des conditions d’accès aux cursus universitaires.
Mesdames, Messieurs les parlementaires, pour tout cela, nous vous remercions de penser à nous et comptons sur vous pour faire aboutir ce texte « de haut niveau »; vous pourrez aussi compter sur nous et notre investissement dans le sport pour porter haut nos couleurs ! Allez la France !
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.