Berbères et Juifs dans le Sud du Maroc : Gilbert Gabbay

De
Publié par

1 - Il n'y a jamais eu de tribus berbères, Imazighen, parlant le Tamazight qui se sont converties au judaïsme contrairement aux propos erronés de l'historien tunisien Ibn Khaldoun au 14e siècle. L'historien israélien H. Z. Hirshberg l'a déjà prouvé avec de nombreux arguments depuis déjà de longues années. 
2 - Aussi la reine guerrière berbère qui a tenu tête glorieusement aux armées arabes musulmane n'a rien de juif. C'est aussi une légende qui n'a été "révélée" que par Ibn Khaldoun. Tous les autres historiens arabes qui l'ont précédé n'ont jamais signalé son judaïsme alors que si c'était le cas ils s'en seraient servi avec joie. 
3 - les Juifs d'Afrique du nord ne sont pas venus d'Israël directement. Ils sont arrivés à partir du deuxième siècle de l'ère chrétienne, pas avant, de Cyrenaique (l'est de la Libye actuelle) en passant progressivement vers la Tunisie (la Carthage romaine), la Numidia l'est de l'Algérie et le nord du Maroc, 
4 - les Juifs d'Afrique du nord ne vivaient que dans les territoires sous domination romaine. Ils étaient de culture greco romaine en plus de l'hébreu, pas d'Araméen, et n'étaient pas berbérophone à l'époque. 
5 - A cette époque greco-romaine le prosélytisme juif atteint des proportions considérables à tel point que le monde romain païen allait presque devenir juif. Il les en fait devenu par l'intermédiaire des partisans du galiléen Jésus et des premiers chrétiens berbères comme Donatus Magnus, Arius, Tertulien, Augustin, tous berbères nord africains hellenophones et latins et pères de l'église.
6 - le pourcentage de berbères païens de langue grecque et latin était si grande que l'on ne peu parler des juifs nord africains et des juifs en générale comme appartenant à une seule ethnie, ou ayant un dénominateur biologique ou génétique commun. 
7 - les Juifs séfarades expulses d'Espagne sont d'origine nord africaine. 
8 - Pratiquement tous les habitants de l'Afrique du Nord sont berbères, sauf qu'une grande partie à été arabisée par la culture, le coran et la scolarisation, d'autres sont resté berbérophones dans le domaine familial jusqu'à ce jour. 
Publié le : jeudi 29 août 2013
Lecture(s) : 200
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins