Catholisisme et lesbianisme

De
Publié par

CATHOLISSISME ET LESBIANISME Certaines de mes connaissances bien qu’en couple avec une femme, sont pourtant de ferventes pratiquantes ce qui démontre que ce qui semble à priori pourtant incompatible ne l’est dans le fait pas.

Publié le : mardi 16 octobre 2012
Lecture(s) : 235
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
CATHOLISSISME ET LESBIANISME
Certaines de mes connaissances bienqu’en couple avec une femme, sont pourtant de ferventes pratiquantes ce qui démontre que ce qui semble à priori pourtant incompatible ne l’est dans le fait pas. Il convient d’ailleurs de préciser que dans notre communauté chrétienne elles sont très bien acceptées voire même très courues en ce sens qu’elles sont souvent invitées dans les divers dîners et immanquablement la conversation à un moment donné vient sur le sujet. Il semble que leursituation en fascine certains et même jusqu’à poser en petit comitédes questions très personnelles sur leur intimité. Lorsque la conversation estengagée très vite fusent toutes sortes d’interrogation même du domaine très personnel auxquelles nombres de couples habituels ne sauraient répondre sans en être gêné. Mesamis malgré mes mises en garde trop contentes d’être acceptées répondent avec sincérité à toutes leurs questions avec force détailset vont à mon sens trop loin. Car enfin demanderait-on à un couple habituel ce qu’il doit faire pour accéder au plaisir ?. Sans pudeur chacun et chacune pose des questions sur le plaisir qu’elles ressentent aux caresses de l’autre , si elles peuvent jouir sans pénétration et même si elles utilisent des manchons pour y arriver. Le fait le plus étrange c’est qu’au sein de notre communauté les sujets de ce genre ne sont presque jamais abordés ou alors avec une grande pruderie. Quelle mouche pique certaines de ces pratiquantes de tellement s’intéresser à ce sujet. Parmi nous il y a souvent une bonne sœur qui n’est pas la dernière à poser des questions sans pourtant jamais ouvertement faire allusion àsa propre sexualité. Sans doute cette pratique est-elle plus courantequ’on voudrait nous le faire croire et je soupçonne certaines des femmes pourtant mariées soit d’y penser souvent soit d’en avoir déjà si l’on peut dire tâter… Parmi les jeunes chrétiennes que je fréquente étant lesbienne moi-même c’est souvent que les petits gestes d’affections vont un peu plus loin qu’ils ne devraientsans pour autan n’être vraiment équivoques il me semble que sans les interdits moraux beaucoup d’entre elles céderaient à leur goût pour leur camarade peut-être simplement sur l’instant et pas forcément durablement mais tout de même ce n’est vraiment innocent. D’ailleurs comme nous le savons toutes mêmes celle qui ont eut ce genre d’expérience dans la jeunesse même mariées et mère de famille elles retournent en cachette et je connais nombres de femmes qui entretiennent dans le plus grand secret ce genre de relation. Prétextant d’aller faire du sport le plus souvent elles se retrouvent et en profite pour dans les vestiaires de piscine comme je l’ai constaté il n’y a pas longtemps pour dans les cabines avoir une relation furtive pour ensuite encore mouillées le soir se faire prendre par leur mari. Dans nombre de cas le lesbianisme est pratiqué même au sein des institutions religieuse et fait l’objet d’une véritable omerta. Tant parmi les religieuses que les pratiquantes et je crois qu’elles sont beaucoup mieux vues et acceptées que les hommes qui vivent ensembles. Quand l’église prendra t-elle une position nette sur la condition des lesbiennes chrétiennes ?
Les commentaires (2)
Écrire un nouveau message

17/1000 caractères maximum.

neves

Tu es un homme plein de sagesse et c'est un apport important pour nous de lire les commentaire que tu as bien voulu laissé sur ce blog Merci à toi. Sinon tu n'as pas répondu à notre question que penses tu du livre " les carnets d'alexandra"? Nous aimerions bien connaître ton opinon car il fait polémyque

jeudi 8 novembre 2012 - 15:58
Damien56

J'ai envoyé un message privé à ce sujet ^^

jeudi 8 novembre 2012 - 18:41
Damien56

Malheureusement je crois que la position de l'Eglise est déjà ferme ! Homosexualité est incompatible avec Salut, Lesbienne inclus. ce n'est pas pour rien que dans les textes apocryphes judeo-chretien, on décrit la première femme d'Adam, Lilith, comme la Mère des Démons car elle voulait coucher "dessus" l'homme. Elle incarne le "péché Lesbien". Cependant dans aucun des 4 Evangiles, ni même des centaines "d'apocryphes", Jésus ne mentionne l'homosexualité féminin ou masculin, ni pour le condamner, ni pour l'anoblir.
Seule solution : ouvrir les yeux et comprendre que oui, la Bible est un livre, un vieux livre, écrit par des hommes et avec des préjugés de certains hommes qui n'ont rien d'universel et qui n'exporte pas des valeurs "normales" que tout le monde devrait acquérir. Que L'Eglise Chrétienne est une institution d'hommes, pas d'entités surnaturels, qui juge le monde qui les entoure avec les mêmes préjugés et lornieres morales que tout un chacun peut prétendre...

jeudi 18 octobre 2012 - 13:28
neves

Sans doute avez vous raison et merci de votre texte puissant et clair. C'est une excellente analyse de vote part. Mais nous que devons nous faire maintenant que nous sommes ensembles? Doit on se couper de dieu par ce que nous jouissons par notre bouche du plaisir que nous prenons ensemble? Est-ce notre faute si la destinée nous a amener à comprendre que seul le mouillé de nos vulves sont pour nous source de plaisir et que nous n'en ressentons pas lors de pénétration masculine? Nous n'en savons rien aujourd'hui...

dimanche 4 novembre 2012 - 11:33
Damien56

Devenez Taoiste ou Bouddhiste ^^ Ou si vous êtes attaché autant à Jesus, protestant ! Vous limiterez ainsi l'opposition axu religieux. Vous pouvez garder Dieu au fond de votre coeur sans avoir besoin d'aucun intermédiaire, comme l'Eglise et ses lois ou même son approbation. En usant de logique, juste de logique, peut on sérieusement considérer qu'une entité à l'origine de l'Univers, de molécules la composant, des planètes, des étoiles est réellement quelque chose à faire de la façon dont vous prenez votre pied ? Peut on imaginer que vosu irez souffrir en Enfer, vous et votre amante, tandis qu'un serial killer ayant accepté Jesus juste à la fin de sa voie ira au paradis et s'esclaffera de voir les "impurs" en Enfer... Je pense qu'il est temps d'ouvrir les yeux : avant la politique en bonne et due forme, la religion n'est qu'un moyen de vivre en société selon certains critères.

lundi 5 novembre 2012 - 13:33
Damien56

Les critères en question étant choisi par des hommes blancs et hetero, il est normal qu'ils aient crée une société et une Eglise à leur image...
Apres vous pouvez aussi rester au giron de l'Eglise Catholique est soit vivre en hypocrite sois culpabilisé. Mais ce n'est pas une super solution. Si votre Eglise (mais ça s'étend aussi à votre patrie, village, partie politique etc...) est en contradiction avec votre nature, fuyez ! Dieu existait bien avant le Christianisme, le Pape et autres. Il saura vous trouver en temps voulu ! Je finirais sur ces vers de Lao Tseu : "Ah ! Que de Chaos les hommes bien pensant ont ils apportés, en voulant le bien de l'Humanite..."

lundi 5 novembre 2012 - 13:36