Etude de Weber Shandwick sur les Clean Techs VF

De
Publié par

Contact: Juliette George Weber Shandwick 01 47 59 56 54 jgeorge@webershandwick.com Le développement des technologies propres freiné par un déficit d’information Weber Shandwick publie une étude sur les achats en technologies propres des grandes entreprises publiques et privées, qui montre que l’offre et la demande ne coïncident pas toujours. Clichy, le 2 novembre – Selon une étude menée par Weber Shandwick en partenariat avec KRC Research, le manque d’information en provenance des fournisseurs de Clean Techs ralentit la croissance des technologies propres en Europe. Bien que huit sociétés européennes sur dix possèdent une politique d’achat écologique bien spécifique, l’étude souligne le manque d’informations émises par les fournisseurs de technologies propres. Des informations de qualité permettant aux clients d’évaluer de façon satisfaisante les produits et services propres sont pourtant essentielles, étant donné que la moitié des sociétés interrogées perçoit le coût comme ce qui freine principalement leurs investissements dans ce secteur. Sur les 400 responsables d’achat interrogés en France, en Allemagne, en Espagne et au Royaume-Uni, près d’un tiers (29%) ne reçoit aucune information de la part des entreprises de technologies propres. Un quart des personnes interrogées (26%) affirment ne pas recevoir assez d’informations de la part des fournisseurs et u ne personne sur dix (11%) juge les informations qu’elle reçoit ...
Publié le : vendredi 23 septembre 2011
Lecture(s) : 48
Nombre de pages : 3
Voir plus Voir moins
Contact: Juliette George Weber Shandwick 01 47 59 56 54 jgeorge@webershandwick.comLe développement des technologies propres freiné par un déficit d’information Weber Shandwick publie une étude sur les achats en technologies propres des grandes entreprises publiques et privées, qui montre que l’offre et la demande ne coïncident pas toujours. Clichy, le 2 novembre –Selon une étude menée par Weber Shandwick en partenariat avec KRC Research, le manque d’information en provenance des fournisseurs de Clean Techs ralentit la croissance des technologies propres en Europe. Bien que huit sociétés européennes sur dix possèdent une politique d’achat écologique bien spécifique, l’étude souligne le manque d’informationsémises par les fournisseurs de technologies propres. Des informations de qualité permettant aux clients d’évaluer de façon satisfaisante les produits et services propres sont pourtant essentielles, étant donné que la moitié des sociétés interrogées perçoit le coût comme ce qui freine principalement leurs investissements dans ce secteur. Sur les 400responsables d’achat interrogés en France, en Allemagne, en Espagne et au RoyaumeUni, près d’un tiers (29%) ne reçoit aucune information de la part
des entreprises de technologies propres. Un quart des personnes interrogées (26%) affirment ne pas recevoir assez d’informations dela part desfournisseurs et une personne sur dix (11%) juge les informations qu’elle reçoit trop complexes. Pourtant, des opportunités existent pour les entreprises qui développent une communication efficace auprès des acheteurs potentiels en technologies propres. L’étude de Weber Shandwick montre que 60% des sociétés européennes accordent le même niveau d’importance à l’achat de technologies propres qu’avant la crise économique. En fait, 25% d’entre elles voudraient davantage se concentrer sur ce type d’achats, tandis que seulement 14% d’entre elles prévoient d’en faire une priorité basse. L’étude souligne d’importantes différences entre les marchés européens :·Environ trois quarts des sociétés allemandes ont mis en place une politique de technologies propres, contre seulement un peu plus de la moitié des britanniques interrogés. ·Deux tiers des personnes interrogées en France considèrent le coût comme le principal freinà l’adoptiond’une politiquede propreté, contre seulement 40% des Allemands.·Moins d’un tiers des Français interrogés estiment recevoir assez d’informations concernant les qualités écologiques des fournisseurs. Alors que la moitié des Allemands interrogés se disent satisfaits de la quantité d’informations reçues.·83% des sociétés allemandes et espagnoles mesurent les qualifications écologiques desfournisseurs. Moins de 50% des sociétés françaises lefont.·Après la crise économique, l’Espagne et la France comptent augmenter leurs efforts sur l’achat de technologies propres (37%et 28%). Le RoyaumeUni et l’Allemagne sont, quant à eux, plus timorés (17% et 16%).
Le détail des recherches sont disponibles dans l’étude “ComeClean “ de Weber Shandwick à l’adresse suivante :www.webershandwick.fr. Weber Shandwick Weber Shandwick est une des principales agences de relations publiques internationales, avec des bureaux dans 77 pays, répartis sur les cinq continents. Sa réputation est fondée sur un engagement total auprès de ses clients, sa créativité, son travail d’équipe, sa capacité à tirer profit du pouvoir des Infoconsommacteurs® et à engager les parties prenantes sur une voie innovante et créative afin de renforcer les marques et leur réputation. Weber Shandwick établit la stratégie et réalise sa mise en œuvre au travers d’expertises d’envergure internationale, telles que la communication produit, la santé, la technologie, les affaires publiques, la communication Corporate, la communication financière ou encore la gestion de crise. Weber Shandwick propose également des services spécialisés intégrés tels que la responsabilité d’entreprises, les médias digitaux, les médias sociaux, les études de marché. Weber Shandwick a été reconnue “PRWeek’s 2009 Global Agency Report Card Gold Medal Winner” et a été nommée "Global Agency of the Year" (Holmes Report) en 2009 et "Large PR Agency of the Year" (PR News U.S.) en 2008. Weber Shandwick aégalement reçu la plus haute récompense pour la satisfaction de la clientèle au cours de l'enquête Agency Excellence Survey de 2007 effectuée par PR Week U.S. et a également remporté le Grand Prix des Nations Unies pour sa contribution exceptionnelle aux Relations Publiques en 2005, 2006 et 2007. Weber Shandwick est une entité du groupe Interpublic (NYSE: IPG), qui compte parmi les plus grands groupes de publicité et de services marketing dans le monde. Pour obtenir plus de renseignements, consultez notre site: www.webershandwick.fr.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.