Livre Blanc Conchyliculture 2010

De
Publié par

LIVRE BLANC DE LA CONCHYLICUTURE EN CHARENTE-MARITIME SECTION MARITIME DE LA CONFEDERATION PAYSANNE 17 Contacts : Jacques BARON, Ostréiculteur, 06 83 87 87 14 Jean-François PERIGNE, Mytiliculteur, 05 46 75 20 37 Michel ROUX, Porte parole Confédération paysanne 17, 06 89 18 24 35 Livre Blanc Conchyliculture de Charente-Maritime C o-ntribution de la Confédération Paysanne de Cnhtaere-Maritime - Décembre 200 9P age 2 Livre blanc de l'Ostréiculture La conchyliculture française, surtout dans le domanie ostréicole, subit une crise majeure qui par certanis aspects rappelle l'épizootie dramatique du début des année s70. Nous essayons dans ce présent document de lister tous les problèmes actuels de la production ostréicole, activité indispensable pour l'économie littorale, te de mettre en évidence les différentes solutions qui pourraient permettre la pérennité de l'ostréiculture en Poito-uCharentes. Livre Blanc Conchyliculture de Charente-Maritime C o-ntribution de la Confédération Paysanne de Cnhtaere-Maritime - Décembre 200 9P age 3 Economie Bien que les huîtres ne soient pas considérées comme faisant partie des produits de première nécessité, le volume important de la production frnaçaise, prés de 130.000 tonnes annuellement pour un chiffre d'affaire production + expédition ed 660 Millions d'euros occupe la première place en Europe et correspond quasiment à la ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 85
Nombre de pages : 18
Voir plus Voir moins
  
 
   
LIVRE BLANC DE LA CONCHYLICUTURE EN CHARENTE-MARITIME
SECTION MARITIME DE LA CONFEDERATION PAYSANNE 17
 Contacts : Jacques BARON, Ostréiculteur, 06 83 87 87 14 Jean-François PERIGNE, Mytiliculteur, 05 46 75 20 37 Michel ROUX, Porte parole Confédération paysanne 17, 06 89 18 24 35  
 
 
 
 
 
 
 
 
Livre Blanc Conchyliculture de Charente-Maritime - Contribution de la Confédération Paysanne de Charente-Maritime - Décembre 2009   Page 2  
         Livre blanc de l'Ostréiculture      La conchyliculture française, surtout dans le domaine ostréicole, subit une crise majeure qui par certains aspects rappelle l'épizootie dramatique du début des années 70.  Nous essayons dans ce présent document de lister tous les problèmes actuels de la production ostréicole, activité indispensable pour l'économie littorale, et de mettre en évidence les différentes solutions qui pourraient permettre la pérennité de l'ostréiculture en Poitou-Charentes.     
Che enar-Mteitar emiC - rtnotubiLivre Blanc Cnohclyciluuterd raM-etnerahC ed breméc D -e imitfndé aoCedl oi nannePaysion érataPeg3   e0290  
oC -  emitiraM-entreha Cdee urltnoP aritéfédC noe laon dbutintricnyhiluclBna coCLivre nes reîtt enoi suq neiBuh sel ee facommt paisanocsnap seé sdirée-ntriMameti-   asya ennC ederahage 4 Economie éDecbmer2 00 9P on ts ne30 100.0tnemuop unnaellection frla produp ér sednaaçsi,eluvoe  lé,itssce ed tnatropmi emduit pro desrtie eénimrèp er sedE neporute eoc  esrrndpoua qmesie'rusoo ccpu eal première place épxe + nd noitidMi0 66e  dnsiollc ih rnud a'fferre pffaictioroduenc noecatitno ses imporurope. L serE ne'd rtîuhduroeuctpar  pysmeei erpnil  eolst dce eFran La  .elanoitan noitmaomnscoa  l ànt CNC)           e  n0240( osruecnnéed'e îthus redorpitcue noporurancen F La e.  s noq iuin s tif dtsuiodgevale'éuq tnenrrp sel e(/Kg))Prixelru(K()TaV9252,822911672267505latI4ei3342953787708uqeleig20B1,315854740egnmaellA42,471,40                                ropxitath nortîu            E 2000250502602soures (NC) ce CoitanitssdioPn0520600De6002717729551961Pa9Bys644,,45441412sa961964Luxem4,304,6831838gruobT225,4,64244002737770tola,353832523681237519783,,04sE1ngap32e5264116111874,9246,7uSsies201019991,24798I24,491ednalr148571735195,5102,1iseRsucidés Le. éeégotrp ,eriartnoc uaais e, mcuté distêerap sio tend fia èrlireui l àp tnn sad eneviopéennes ces euro snitsnaisno seduetcudoréporue rieempre  pyspar vélèesr erl  etê La4,52nce  Fra .epp aStiso noimaomurten  eroEuerimrep ya socsnen et aussi le paéilerr   têp savelos dé sanséesnoitnevbus tnementveoi dne, esnéassna ccoi,ne  tnt de leroissemel ed ruemepp tnesoonatmmoppr creer lculiréates cd  eoisnleelonvuéitrose ra fleco .esiaçnitrap nEays de la CEE, praofsit èr salgrzos s ne pdedurooitcad nl snp seE3RVEGGERE240ONEC1L432BOSNIEHERLAEI500PROUTAGAGEM8NECR5TIOAOGEZENIV511LLA0SE300ABSYAS00P61ANDEIRLTI0001INUEMUYARO0301EGNPATIERSRCue.r UHé intériur march721000RF)ECNAtonesnnSEEU(eS
ion ont conservéue xedl e'pxdétiutchdeé 0  2 c%,orp tcud noi tno proà laion duct xlpp irre snahcré cLa  den ioat  sruel .xuaevino'grnasic e'tsl e, mais,a filièr noil edr edtcaédén t burqma uuesec rel imun -iDe.  ensé repêtre tiod iuq noisseofpra  lden ioatrtneirpe sesrtsocoéis.lea  Lodprl  erpmeei roptse de charge des sinacém ovE  .eé dontilux ri pesnoe cuitcnrotse r nae pa peuturesas irlaDon éennmuilmoc.t :eapirduction à la propxdétioiteà l e'00 2ispuDeD AUGRal à xirp sel ,7réic ostnées DonL UAandrB relo:e A -s.se lerptdanemeniatuetûoc tons enti« peaux viresed usvbes sontiqus vei enuletit » slpxeatiotère  individuel tertsreà c racacraméd sel rediA- . allimifau  od «'leelemc c moivesrnataltehes llen » eidarnoittuul trest OicréiB o,»p itno s «ertificaou les cd  eûostcuitrpdon faon esantvoritahca'l tu'l te ioatisilat mden réeisle  nocmmnu à l'exemple desMUC   .AiF -cnan lerree ougrmepee detairolonnt vpxolsre isuep uluns an dnsioatitmmoc erutcurts e résisteune pourcoahnise rua xrpnsioég rbl oatig serrec emeliatn5,4,00003,,20000,1,0003412908979695949939291909988878628384858879808187475767770717273rolé7nnnreOesdniaMe-4ssabroiaerEDITIONSalaireh00,8LEGAVEPXEE00006,7,00ad sésilaicéps sioatcigonéa  lnsnep si ealm io rteurpéra d'olacep aludornoit ed ro Puvmoioct -n. tnu eemreemttnavalorisailleure     . rsx/riP  91edgK002à07pons res de ableuhetalc c uod se glandradie ristitub ,nomerperèin avec les centrlased a'hctad  evre Lidee urltntreha CoC cnalBucilyhcnnesérper sérp et M50 2depees(r menetcviM   t0960 Met 1La c). c AClumurp écudoonti e +édxpioit ned srpseuq e.1000 entreprises -   metiriMae-ntP  9002 erbmecéDoitoEn P5  age l  eet,srane-uhC  meCo- Mae-tirid noal eirtnitubration P ConfédéedC aheryaasnn eder ens eptrserimesi tneanifeicnassiste un à épuertnbaliti.éO  n sdut ene  dileunad tnehmesueregn seitioproc rapaptrl  apxdéeie  xueruopmoc c emucodonti l àpra ed srpxiocrueb se.  Les  MaritimetnerahC al ed equminoco éurteoremp xuèi eedtsl re eultuyliconchsee pmoléy.sC leui ci représente eruec à ells udaial hreaior dreîurtseh tsn see mentetteérie infissergor sèrt nodue ntle drsou ction desr obligasl .aLp m taréeivéeraus ntsoés rnemeap tmer calples  et ritésécutn sesemtssinieve qua y n'l  Is. ed sdnof ed uep
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.