scandale laitier

De
Publié par

Scandale laitier Souvent lorsqu’elles sont enceintes ou vienne d’accoucher les femmes sont obligées d’utiliser un tire lait pour se traire car elles ont les mamelles encore gorgées de ce liquide nourricier même après une tétée.

Publié le : dimanche 22 février 2015
Lecture(s) : 13
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
Scandale laitier
Souvent lorsqu’elles sont enceintes ou vienne d’accoucher les femmes sont obligées d’utiliser un tire lait pour se traire car elles ont les mamelles encore gorgées de ce liquide nourricier même après une tétée. Sachez que ce lait qu’elles jettent le plus souvent, puisqu’elles ne savent qu’en faire, peut être utilement valorisé et même si il est bien géré (et la je m’adresse tout particulièrement à leur mari qui savent combien une femme peut revenir inutilement cher) peut devenir une source de revenu considérable. Car si on la trait régulièrement deux fois par jour matin et soir on peut espérer obtenir d’elle jusqu’à quatre litre par jour environ ce qui est équivalent à ce que donne en volume une mauvaise chèvre lorsqu’elle est en gestation. Et le rendement sera d’autant meilleurs si vous avez eut l’intelligence de lors de votre union d’en avoir choisit une avec de gros seins et de la traire régulièrement qu’elle aie d’ailleurs dans un premier temps du lait ou non car par force d’habitude et la puissance d’aspiration du tire lait à dépression son corps de mammifère (C’est un phénomène reconnu médicalement) vous offrira une production régulière et c’est elle à terme qui en viendra même à vous supplier de le faire tant ses seins alors lui ferons mal. Je vous conseille toutefois d’investir dans cette petite machine plutôt que de procéder à traite selon la méthode traditionnelle qui consiste à la faire mettre à quatre patte et en cadence lui tirer sur les tétons car cette pratique se révélerait à la longue fatigante pour vous et aussi moins efficace aussi, car, au fil des jours la machine par sa puissance l’entraînera naturellement d’en produire d’avantage . Il vous suffira d’ailleurs d’en faire l’expérience par vous-même pour en être définitivement convaincu. Il est, sachez le, inutile dans ce domaine de différer cette pratique sous prétexte qu’une fille ou femme serait prétendument trop jeune pour commencer de produire sachez que plus elle commencera jeune et plus elle produira. D’ailleurs comme vous le savez sans doute ce ne sont pas toujours les plus grosses ou les plus veilles vaches qui produisent le plus nombre d’éleveurs vous le confirmeront. Aussi ne renoncez pas si vous penser que votre femme ou fille a de trop petits seins pour pouvoir vous offrir en forme de petit dédommagement le lait que pourtant elle pourrait produire. Soyez décidé et ne faites pas preuve de faiblesse vis-à-vis d’elle. Sachez que cette production est presque votre dû et qu’il est bien dommage qu’elles ne soient pas, comme les pourtant poule qu’elles sont souvent, capable de pondre un œuf par jour car en conjuguant ces deux productions œuf plus lait la valorisation des produits serait plus aisée et rapporterait gros. D’ailleurs nombres de crémier ou vendeur de fromage de chèvre m’a-t-on affirmé en font la collecte sous le prétexte fallacieux de prétendument l’offrir à des mères qui n’en ont pas assez pour nourrir leurs nouveaux nés au sein. Ne soyez pas dupe ! Et commencez de vous lancer dans la fabrication de beurre crème et surtout fromage de chèvre de type « bouton de culotte » qui sont très prisés des amateurs. Aussi pour ceux qui démarrent il est possible pur faire des économies de les servir pour accompagner l’apéritif lorsque que vous recevez des amis. Ce qui vous évitera d’acheter des fromages de chèvres qui sont vous savez très cher. Suivez mon conseil et monter votre entreprise ! Surtout si vous avez plusieurs femelles chez vous … Professeur Duglan
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.