Tract 4 - Gestion financière

Publié par

Liste menée par Élections municipales - 23 et 30 mars 2014 Denis Peschanski Campagne municipale 2014 de Bourg-la-Reine Les fnances d’une commune sont un moyen au service d’un programme Une gestion politique. Notre démarche est simple : défnir les besoins de la ville et de ses habitants sur la base d’un diagnostic partagé, sans jamais occulter les moderne au contraintes d’ordre budgétaire. Un professionnalisme qui tranche avec celui de l’équipe actuelle. service des « La ville soufre d’une gestion en dent de scie » Réginaburgiens La municipalité se vante d’un endettement correct et de dépenses qui couvrent les besoins des habitants. La réalité est tout autre L’endettement de la ville a plus que doublé en 10 ans passant de 15 à 33 millions d’euros entre 2002 et 2012 (Cf. graphique). Résultat, la mairie s’est vue dans l’obligation de rembourser 1,2 millions d’euros en 2012, soit trois fois plus qu’en 2005 ! Montant de l’endettement de la ville de Bourg-la-Reine Millions € Là où la mairie vante une politique en « bon père de famille », on constate en réalité une gestion au fil de l’eau sans vision pour la ville. L’équipe actuelle a ignoré nos interpella- tions en conseil municipal et rejeté les conclusions d’un rapport de la Chambre Régionale des Comptes qui allaient dans le même sens. une nouvelle dynamique Nous proposons une nouvelle démarche professionnelle et efcace.
Publié le : mercredi 12 février 2014
Lecture(s) : 129
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
Liste menée par DENIS Peschanski Campagne municipale 2014 de eRnil--aeBrgou
UNE gEStIoN modErNE àu SErvICE dES RégINàburgIENS
une nouvelle dynamique
Élections municipales -23 et 30 mars 2014
Montant de l’endettementde la ville de Bourg-la-Reine Millions €
Laure Thibaut
  Nous proposons une po ne analyse de l’existant et des attentes U des priorités définies en tenant compte La programmation des investissements s réalisation de nos priorités. Cet instrument a du chantier pharaonique (et par ailleurs mal Le budget de fonctionnement bénéficiera
Offre d’accueil des enfants de 0 à 3 ans Taux en % de Taux en % de Commune Commune couverture au 31/12/2011 couverture au 31/12/2011 Marnes-la-Coquette 20,8 Vanves 60,8 Villeneuve-La-Garenne 38,5 Garches 62,7 Clichy 42,4 Antony 62,8 Colombes 44,2Bourg-La-Reine 65,3 Asnières-Sur-Seine 45,7 Meudon 65,5 Bagneux 46,9 Boulogne-Billancourt 65,6 Châtillon 47,7 Puteaux 65,8 Chaville 52,6 Fontenay-Aux-Roses 66,6 Chêtenay-Malabry 53,2 Vaucresson 67,3 Gennevilliers 53,5 Reuill-Malmaison 67,5 Nanterre 53,6 Saint-Cloud 69,4 Clamart 54,3 Garenne-Colombes 70,5 Neuilly-Sur-Seine 57,6 Suresnes 71,5 Bois-Colombes 58,3 Issy-Les-Moulineaux 71,9 Plessis-Robinson 58,9 Sèvres 72,8 Malakoff 59,6 Courbevoie 72,9 Montrouge 59,9 Sceaux 79,7 Levallois-Perret 60,5 Ville-D’avray 91,0 Référence : CAF 92
Denis Peschanski :
Tél : 06 85 66 20 87 contact@bourg-la-reine2014. fr www.bourg-la-reine2014.fr
Twitter : blr_2014 FB : blr2014
  
 Nous proposons d’ou à toutes les oppo a solution ne viendra pas d’une ville repli L L’équipe actuelle a manqué de nombre nous appuierons par exemple sur la Région p l’Europe pour la rénovation énergétique des des potentialités offertes par la future métrop   Nous proposons une avec les atten ne bonne gestion ne pourra se faire U Concertation et transparence seront les soins de la ville et de la population. Nous éléments de lecture et de compréhension (  Nous nous engageons à ne pas augmen économique et sociale actuelle. Nos marg modernisée et ouverte aux partenariats ext
La municipalité affirme que l’ensemble des besoins est couvert. En réalité les prestations offertes sont loin d’être satisfaisantes comme en témoigne taux d’accueil des enfants de 0 à 3 ans (total de l’offre d’accueil des enfants / nombre e d’enfants) position. Bourg-la-Reine était en 5 en début de mandature et est redescendu e en 15 position fin 2011. Nous devons également nous interroger sur l’état des HLM de la ville. On ne peut pas tolérer la situation actuelle où l’entretien n’est pas assuré. L’office local a son budget propre mais le maire préside l’office. Il faut intervenir. Le maire doit aussi le faire quand tel bailleur social privé n’assume pas ses responsabilités.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.