Tract Tranquillité Publique

Publié par

agir ENSEMBLE de la situation actuelle de Besançon après 13 ans de laxisme et de non-dit du maire sortant. LES CHIFFRES PARLENT d’EUx-mêmES .

Publié le : samedi 11 janvier 2014
Lecture(s) : 28
Nombre de pages : 2
Voir plus Voir moins
tranquillité et salubrité publique. Je doterai la police municipale des moyens techniques et humains nécessaires afin de protéger les biens et les personnes dans tous les quartiers. Nous écouterons les victimes trop souvent ignorées, et accompagnerons les n es »
(Modem) :« A Besançon comme ailleurs, nous avons le devoir d’agir en amont, d’éduquer, de détecter les individus dangereux et de préserver la tranquillité de tous. Nous renforcerons la prise en charge des victimes, il faut nous en donner les moyens »
Philippe Gonon (UDI) : « Tapage nocturne, insultes, crachats, dégradations, intimidations...la liste est longue de ce que locataires et personnel du logement social supportent au quotidien aux 408, Epoisses, Cassin, et pas seulement...Cela suffit. Il faut restaurer calme et sérénité. C’est notre engagement auprès des Bisontins. »
de la situation actuelle dmea iBree ssaonrçtoann ta. pLrEèSs  C1H3I FaFnRs E dS eP lAaRxLisEmNTe  eDt EdUe Xn-oMnÊ-dMitE dS.u 
Depuis quelques années le nombre de plaintes déposées est en augmentation, même si seulement 40% des cas de vol, violence ou vandalisme donnent lieu à des dépôts de plainte [Source : Délégation Centrale de la Sécurité Publique] :
En 2011 : +14.6% de cambriolages d’habitations
En 2012 : • +8.5% de vols à la tire, • +7.9% de vols violents contre les femmes sur la voie publique, • +5.8% d’infractions à la législation sur les stupéfiants,
aU PRemIeR TRImesTRe 2013 : • +5% de troubles à l’ordre public comparé à la même période en 2012, Fàce â ceTTe sITUàTIOn InàccePTàble, dès 2014 :
Réinvestir les quartiersen déshérence via des pôles de service public de proximité dont des services de maisons de justice, • Solliciter de l’Etatla mise en œuvre de Zones de Sécurité Prioritaire afin de mobiliser des forces de l’ordre supplémentaires sur nos quartiers, Coordonner les moyens les policiers municipaux et nationaux lors entre d’opérations de police d’envergure sur notre ville, Accompagner les familles faceà la délinquance par la mise en œuvre d’un CLSPD (contrat local de sécurité et de prévention de délinquance déconcentrée) et la conduite de projets éducatifs et sociaux grâce à la création d’un Conseil pour les Droits et Devoirs des Familles, Accroitre la présence policièreen doublant l’effectif des policiers en tenue (au total 100 policiers) et en les équipant de manière efficace pour accomplir leurs missions, Créer une brigade de nuit,opérationnelle dès septembre 2014, Mettre en place 30 caméras de vidéo-protectionmobiles afin de permettre une réactivité totale sur les lieux de délits, Créer un numéro unique d’écouteet de soutien aux victimes de faits divers. NouS SoMMES prêtS. VOTEZ POUR L’UNION autour de Jacques Grosperrin en mars 2014. Pour nous contacter : Union de la droite et des centres QG de campagne - 31 rue de Vesoul - 25000 BESANCON 03 81 25 48 18 ////// Portable 06 34 27 23 61  jacquesgrosperrrin2014@gmail.com  Jacques-Grosperrin  Twitter@JGrosperrin  www.jacquesgrosperrin2014.fr
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.