Metropolis maroc nov 2013/ #FIFM

Publié par

Nº17 EXCLUSIF ZOOM AVANT JURY INTERVIEW “C’EST EUX LES EN MODE HICHAM AYOUCH, CHIENS” AFFRANCHIS “FIÈVRES” SON NOUVEAU FILM DE FATIH AKIN NOUVEL OPUS DE HICHAM LASRI, À GOLSHIFTEH REPRÉSENTE PRÉSENTÉ FARAHANI AVEC LE MAROC EN AU COUP DE COEUR SCORSESE EN EMECOMPÉTITION DU 13 FIFM MISTER OFFICIELLE PRESIDENT FIFM 2013 LES OVNIS AYOUCH & LASRI SUR ORBITE NOVEMBRE 20 13 EDITO Mahjoub et Fatima DRISS JAYDANEou les profondeurs de l’Humain C’est l’Histoire d’un couple, d’un vieux couple, d’un vieil homme et de sa femme, vieille, elle aussi, - de ces deux humains que le dénuement le plus total a unis, dont il a, pour ainsi, tissé les liens plus forts encore… Lui, c’est Si Mahjoub.
Publié le : mardi 12 novembre 2013
Lecture(s) : 593
Nombre de pages : 27
Voir plus Voir moins

Nº17
EXCLUSIF ZOOM AVANT JURY
INTERVIEW “C’EST EUX LES EN MODE
HICHAM AYOUCH, CHIENS” AFFRANCHIS
“FIÈVRES” SON NOUVEAU FILM DE FATIH AKIN
NOUVEL OPUS DE HICHAM LASRI, À GOLSHIFTEH
REPRÉSENTE PRÉSENTÉ FARAHANI AVEC
LE MAROC EN AU COUP DE COEUR SCORSESE EN
EMECOMPÉTITION DU 13 FIFM MISTER
OFFICIELLE PRESIDENT
FIFM 2013
LES OVNIS
AYOUCH & LASRI
SUR ORBITE
NOVEMBRE 20 13EDITO
Mahjoub et Fatima
DRISS JAYDANEou les profondeurs de l’Humain
C’est l’Histoire d’un couple, d’un vieux couple, d’un vieil homme et de sa femme, vieille, elle
aussi, - de ces deux humains que le dénuement le plus total a unis, dont il a, pour ainsi, tissé
les liens plus forts encore…
Lui, c’est Si Mahjoub. Elle, c’est Mi Fatouma… Lui, 92 ans, aveugle, dans l’impossibilité de
se lever, de se tenir sur ses jambes, de vivre debout, obligé de porter des couches… Elle, 80
ans, sourde…
Si Mahjoub, Mi Fatouma, seuls au monde, personne pour prendre soin d’eux, pas un fls, pas
une flle, pas de petits-enfants à qui raconter leurs souvenirs, deux vieux, terrés, esseulés,
chacun étant l’humanité entière de l’autre, sa vue, son ouïe, - le sens de sa parole, la seule
réponse possible à sa question, - son unique miroir, dans le froid, dans la faim, dans la
maladie, chacun étant le meilleur qui permet de supporter le pire, la pestilence, les ordures,
le trou dans lequel ils vivent, tous deux, et depuis si longtemps…
Deux vieux, deux vies n’en formant plus qu’une, dans un espace de 1,50 m par 1,50 m, chez
nous, à Marrakech, - et c’est une journaliste, Chahida Al Khawaja, qui, pour le coup, porte bien
son nom de témoin…
Qui les trouvera, là, dans leur fosse, loin des regard, et qui témoignera, décrira les conditions
de vie atroces, dira-t-elle, de ces deux vieux humains, - pas de toilettes, des ordures partout,
mêlées à des ustensiles sales et des vêtements en vrac, lui, trop maigre, sale, mais gardant
toute sa tête, survie oblige… Elle, sourire et gentillesse, - il est des saintetés qui éclosent,
comme des feurs, sur un tas d’immondice…
Aujourd’hui, c’est au tour de la société civile de s’occuper de Si Mahjoub et de Mi Fatima,
qui refuse la maison de retraite, refusant d’être séparés, - car, dit le vieil homme aveugle, au
Maroc, les hommes et les femmes vivent dans des pavillons séparés et lui et sa femme n’en
veulent pas, de cette séparation, tant ils savent ce qu’ils se doivent, l’un à l’autre, et toute la
vie qu’ils sont, tout le désir de vivre, toute l’attention réclamée et donnée, qu’ils incarnent,
l’un pour l’autre,…
Aujourd’hui, dès lors qu’ils ont appris leur existence, et savent où les trouver, des habitants de
la ville se pressent autour de Si Mahjoub et de Mi Fatouma, leur apportant couvertures, soins,
nourriture… Mais rien ne saurait contraindre ce couple que rien ne peut séparer, à quitter ce
qui, en apparence ressemble à un trou crasseux… Mais où, en vérité, l’humanité est d’une
profondeur rarement atteinte. CHRONIQUE
50 DROIT DE CITÉ
ET AUSSI ...
42DESIGN
44AUTO
QUOI DE NEUF ?
EVASION
46ESCAPADE À BERLIN
DOSSIER
SOMMAIRE
26 FOCUS : MARTINE SCORSESE
ECLAIRAGES : MASTER CLASS ET HOMMAGES
NÉO-CINÉMA : LA RELÈVE MAROCAINE
JALONS : LES CINÉMAS INVITÉS
ACTUS
8 AGENDA
14LIVRESSE
18 CINÉMA
20DVD
25 MUSIQUE
16FONDATION
22 DIASPORA
INTERVIEWS
10 HICHAM AYOUCH
NOUREDDINE SAIL 39
40 HICHAM LASRI
41BRUNO GRAZZIANI
TALENTS
12 AMAL SETTA
HAYAT SAIDI
ABDERRAHMAN AMAZZAL
MUSTAPHA SLAMEUR AMINE LAGSSIR
Nouvelliste depuis plusieurs
années, Amine a collaboré aux
pages d’Al Bayane, du Matin,
de la revue littéraire Nejma et
a contribué à l’Anthologie de la
Nouvelle Marocaine des éditions
l’Harmattan. Stratégiste web et
community manager de métier, il
intervient en indépendant auprès
de grandes marques au Maroc.
Pour faire court, il est : nouvelliste,
polémiste. Community manager,
Stratégiste, pseudo-gauchiste.
Chroniqueur, paniqueur.
AHMED GHAYET
Ahmed Ghayat est chroniqueur,
écrivain, militant associatif, il est
l’un des membres fondateurs de
l’Association Marocains Pluriels
« mouvement d’opinion et force
de conviction » prônant les
valeurs de diversité, de dialogue,
d’ouverture, de partage…et
œuvrant pour l’engagement de la
jeunesse. L’association regroupe
aujourd’hui plus de 3000
membres et a pour parrain
M. André Azoulay.
La culture
n’est pas à vendre
CONTRIBUTEURS
FOUZIA MAROUF
Fouzia Marouf rejoint en 2004,
Afrique Magazine à Paris. Elle y
collabore toujours, en y signant
des articles sociétaux et culturels.
Depuis 2006, elle collabore avec
Qantara, trimestriel de l’Institut
du Monde Arabe. Elle mène une
enquête pour le Nouvel Observateur
à Paris en 2008 sous la direction
de Serge Raffy. En 2009, elle
collabore avec Elle Orientale à
Beyrouth. Fouzia Marouf, a travaillé
avec Femmes du Maroc, Luxe
radio, le Soir échos, rubrique
culture, spécialisée en cinéma, le
magazine et le site Illi. A participé
au lancement de Métropolis comme
rédactrice en chef.
YASMINA LAHLOU YACHAR BOUHAYA
Journaliste indépendante et Diplômé de L’Ecole Spéciale
correspondante de l’hebdomadaire d’Architecture et après une
français L’Express, Yasmina expérience parisienne dans
Lahlou a débuté en 2004 à Jeune différentes agences(a/NM/a, Anne
Afrique où elle était notamment Demians, Prinvault Architectes,
responsable du cahier culture de AW²), Yachar Bouhaya installe son
l’hebdomadaire panafricain. Elle atelier à Casablanca fn 2010. Il
travaille désormais pour diverses est par ailleurs membre fondateur
publications, essentiellement de l’association Architectes
basées à Paris, mais aussi à non Anonymes qui prône un
Casablanca pour le mensuel repositionnement de l’architecte
Metropolis.dans une société en évolution.
Directeur général : Julien Casters I Directeur de publication : Othmane Mediouni I Rédacteur en chef : Driss Jaydane I Responsable rubrique culturelle : Amine Lagssir I Secrétaire de
rédaction : Mounia Bennis I Journalistes : Fouzia Marouf, Laurent-David Samama, Yasmina Lahlou, Jalal Boukhari I Directeur artistique : Jamal Abdennassar I Standard : Salma
Zouak I Crédits photos : Istockphoto-AFP I CTP impression : PIPO-SOMADI I Régie publicitaire : 4 sponsoring / Moulay Ahmed Alami T. 06 08 85 01 23 I Metropolis est édité par :
CASTERS-LAMBERT-MEDIA / 18, Rue Oumayma Sayeh - Racine, Casablanca. Tél. 05 22 36 38 62 - www.metrpolis.ma I Dossier de presse : 52/S 2011 I Dépôt légal : 2012 PE 0024 I
ISSN : 2028- 7745 I Ce numéro est tiré à 10 000 exemplaires I www.facebook.com/MetropolisMaroc.
6 N17 METROPOLIS NOVEMBRE 2013
JALAL BOUKHARI
Après des études à l’université
Paris VIII de Saint Denis, Jalal a
entamé une carrière de journaliste
et a collaboré avec de nombreuses
publications nationales et
internationales, ses domaines de
prédilection sont le cinéma, la
musique et tout ce qui touche à
l’art en général. Il collabore avec
Metropolis depuis sa création en
2012.
LAURENT-DAVID SAMAMA
Journaliste, auteur et
documentariste, Laurent-David
Samama est membre du comité
de rédaction de la revue La Règle
du Jeu. Il a fait ses armes dans
la presse rock française avant de
couvrir la campagne présidentielle
U.S. de 2008. En 2011, il relance
le magazine l’Arche. Entre culture
et politique, L.D. Samama écrit
désormais sur l’actualité aux
Inrockuptibles et travaille, en tant
que journaliste indépendant, pour
diverses publications.
MENSUEL GRATUITAGENDA
LONDON IN THE SIXTIES ZOOM SUR LA POLICE EXTIMACY AL HALQA
CONTINUED SCIENTIFIQUE du 1er au 23 novembre Projection le 7 novembre
31 octobre du 30 novembre 2013 07 novembre au 27 décembre 2013 à la Galerie 127 - Marrakech à l’Institut Français de Casablanca.
AGENDA Galerie Photo Loft à Tanger à l’Institut Français de Casablanca.
«Extimacy» est l’intitulé de
l’exposition du plus jeune
photographe marocain Hicham
Gardaf qui verra ses oeuvres
PATRICK JOLIVET accrochées aux cimaises de
Du 14 Au 30 Novembre 2013 la galerie 127, du 1er au 23 NUIT DES GALERIES - 8È ÉDITION
La Kalla Art Gallery - Casablanca novembre 2013. L’objet de Du 08 Au 30 Novembre 2013
cette exposition portera sur
deux séries, à savoir : «Tangier
Diaries» et «Cafés», présentées
respectivement en noir et blanc et
en couleur.
L’UNIVERSITÉ POPULAIRE PROGRAMMATION La première série remonte à
DU PATRIMOINE Mardi 12 Novembre 2013 ses débuts en photographie,
12 Novembre 2013 «La politique du patrimoine au Maroc» par en 2010. L’approche y est En présence du réalisateur
Dr. Abdelaziz Touri à la maison de l’union ouvertement intimiste. Tandis que De Thomas Ladenburger
L’association Casamémoires Mardi 10 Décembre 2013 La Kalla Art Gallery accueille une les photographies de cafés ont Allemagne, 2010, 1h30.
et l’Institut Français du Maroc «Le patrimoine industriel de Casablanca » exposition de Patrick Jolivert du « La découverte de l’empreinte été réalisées pour la première
s’associent à nouveau pour par Dr Abdelkader Kaioua 14 au 30 novembre prochains. Les photographies de cette génétique et son utilisation dans fois dans le cadre d’un projet « Al Halqa » est un documentaire
réitérer l’expérience concluante Mardi 14 janvier 2013 Le français, fls de lithographe, exposition ont étés prise à le cadre d’enquête policière a présenté au Percolateur, à qui traite de la Halqa dans la
de l’Université Populaire du «Jean-Claude- Nicolas Forestier, un a pendant un moment baigné Londres entre 1967 et 1970, dans révolutionné les pratiques de la Marseille. La force d’une idée mythique place de Jamaa El
Patrimoine à l’occasion de la paysagiste au Maroc» par Dr. Mounia dans le design numérique avec les « Closing years », années police scientifque et technique. motrice et objectivée y est plus Fna, un patrimoine de la parole la Nuit des Galeries sera lancée le
saison culturelle France-Maroc. Bennani la création de son agence de libres et extraordinaires. Aujourd’hui, les “experts” peuvent sensible. Certaines photographies contée au Maroc. Aujourd’hui 8 novembre prochain à la galerie
Comme chaque année depuis Mardi 11 Février 2013 communication. Depuis, son goût révéler des traces de sang même ressemblent à des révélations en danger, ce patrimoine, Mohamed El Fassi à Rabat. Cette
2011, l’Université se donne «Tétouan-Casablanca : le logement social pour le Pop-art et l’hyperréalisme Au fl de plusieurs décennies, effacées, identifer un criminel sur l’authenticité et l’éternité de commun à l’humanité, n’est pas manifestation permettra encore
comme mission de permettre pendant la période des protectorats » qui lui succèdent le pousse peu Andrew Maclear, s’est tourné vers à partir d’indices divers même ces mythiques cafés tangérois. transmis. « Al Halqa » est dans une fois aux galeries du Maroc
au public de comprendre par Dr. Alejandro Muchada à peu à revenir aux origines de le portrait de personnages en infmes, dater une mort avec des Né à Tanger, il est un des rares son genre particulier, un autre d’ouvrir leurs portes aux public
le patrimoine et ses enjeux Mardi 11 Mars 2014 la peinture jusqu’à ce que son mouvement dans une ville précise insectes nécrophages ou encore photographes de sa génération type de voyage dans la culture après le coucher du soleil pour
dans notre société. Avec «Tourisme et patrimonialisation», travail devienne un plaidoyer au plus fort de l’expression d’une identifer un criminel avec une à utiliser l’acte photographique marocaine, au cœur du patrimoine qu’ils puissent les découvrir
huit conférences mensuelles par Dr. Mohamed Berriane pour l’authenticité des techniques vague artistique : Londres. Son fbre capillaire plus de vingt ans pour enquêter sur son rapport et des traditions séculaires. Le tard dans la nuit selon des
complétées par un atelier et une Dimanche 6 Avril 2014 traditionnelles à l’opposé du objectif a alors saisi en noir et après les faits.... Le crime parfait intime au monde environnant. réalisateur, Thomas Ladenburger, expositions et des manifestations
visite sur le terrain, l’Université «La modernité dans l’architecture» numérique qui dénature le travail. blanc les regards de Jimmy n’existe donc pas ! » Yvon Langue de l’ESAV de a flmé durant quatre années, la exceptionnelles organisées pour
Populaire du Patrimoine est par Dr Georges Arbid, M.Boubacar Seck, Sa dernière exposition, traversée Hendrix, Mick Jagger, Jim C’est avec ce texte que l’Institut Marrakech dira des œuvres de vie d’un conteur de la place. l’occasion. L’année dernière, 77
ouverte aux novices comme aux Dr. Caecilia L. Pieri. de nuances de gris superposées, Morrison, Jean-Luc Godard. Français de Casablanca présente Gardaf : «Tout l’art de Gardaf galeries et espaces d’exposition
experts avec des interventions Mardi 3 mai 2014 offre un réalisme saisissant à son exposition « Zoom sur la réside en conséquence dans une dans 18 villes du Royaume ont
de têtes d’affche nationales et «La mise en scène du patrimoine au chacun de ses tableaux. Pour la « Nuit des galeries » , une police scientifque » en partenariat disposition au ravissement, par accueilli un public de plus en
internationales. Maroc» par M.Jean-Guy Michard. nocturne est à noter ainsi que avec le Centre National Marocain l’énigme silencieusement menée plus nombreux et désormais
le jeudi 21 novembre de 19h à pour la recherche scientifque … Ici, la photographie est bien acquis à cette manifestation
minuit. et technique qui se veut une un art ; d’une part, parce qu’elle exceptionnelle.
manifestation de vulgarisation nous met devant l’intarissable Information : Ministère de la
qui réponde aux questions que se imaginaire d’un créateur, libérant Culture, Direction des Arts,
pose le grand public concernant notre propre exaltation; et d’autre 0537 27 40 82/ 71.
les techniques utilisées par les part, parce que l’émotion suscitée
scientifques pour aider les forces renvoie à l’émotion originaire de
de l’ordre à résoudre les crimes l’artiste».
les plus insolubles.
8 9 N17 METROPOLIS NOVEMBRE 2013 N17 METROPOLIS NOVEMBRE 2013 Le cinéaste Hicham Ayouch (Ph: Elias Sfaxi)
INTERVIEW
Hicham Ayouch, Face au bitume
le père de Benjamin, est un INTERVIEW
pas à craindre », déjà, Mathieu prend pour une jouvencelle alors acteur à « gueule » qui porte
Kassovitz l’avait compris... que les choses qui pourraient la un vécu fort...
sortir de son marasme viennent
Il y a véritablement une de la banlieue »... Au départ, je pensais à Réda Kateb
intégration de la banlieue, et à Samir Guesmi, mais j’ai été
mais comme elle regroupe une La formulation était évidemment frappé par ce que dégageait
population noire, arabe, la France une image et il faut la dépasser. Slimane Dazi. J’ai donc, réécrit son
perpétue l’histoire coloniale avec La France a été un empire rôle, car il avait dix ans de plus
cette jeunesse. Leurs ancêtres glorieux doublé d’une nation que son personnage. C’est un grand
ont été colonisés, et aujourd’hui, qui a rayonné sur le monde, à monsieur et une très belle rencontre
il y a un rapport de castes, de l’image des États- Unis, mais pour moi. Il m’a énormément
colonies à l’intérieur du pays qui elle veut parfois chanter tel un soutenu pour ce projet.
a colonisé ces jeunes d’une autre coq, comme au Mali, au plus fort
façon : la France a du mal à les de la guerre alors qu’elle doit « Fissures » a été présenté
regarder différemment. Or, c’est prendre conscience qu’elle est un dans la section « Coup de
là, sa vraie richesse, on n’a pas pays vieillissant, qui doit laisser cœur » lors du 9ème FIFM.
uniquement besoin de rappeurs et s’exprimer cette jeunesse de « Fièvres » représente le
de footballeurs mais également de banlieue, pétrie de rage créative par ses lignes, ses formes, son créateurs sont des penseurs, des Maroc en compétition offcielle
médecins, d’artistes, de politiques. afn qu’elle accède à un meilleur esthétisme. 5000 personnes y passeurs de mots et d’arts. au 13e Festival du Film de
Sur l’échiquier politique français, statut social, politique et culturel. vivent et connaissent des destins, Marrakech...
Métropolis : Vous avez toujours la très faible représentation de Ce serait là, sa meilleure cure de des émotions différentes au coeur Benjamin, adolescent diffcile
tourné au Maroc, pourquoi avoir de ses entrailles. Elle est un en quête d’identité bouscule cette jeunesse est à pleurer ! jouvence. Les gens y ont peur, il y
posé votre camera en banlieue Alors, que cette diversité est un a un amalgame du terrorisme, personnage vivant, qui révèle un sa famille, enfermée dans une
parisienne pour le tournage de décor fort et poétique me parlant apathie...
« FièvreS »? terriblement, dans sa verticalité et
son horizontalité. Il est porteur de vérité, c’est un
Hicham Ayouch :Comme tous les prophète, qui voit les choses
métis, j’ai toujours eu le sentiment « Fissures » mettait en scène arriver, il est toujours vêtu
de n’appartenir à aucun pays, ni à des personnages à la marge, de rouge, c’est un artiste qui
la France ni au Maroc. J’ai quitté la avec « Fièvres » vous évoquez s’ignore. Il va réveiller sa famille.
France pour le Maroc à un moment des personnages qui ont des Il y a beaucoup de moi dans
où j’en ai ressenti le besoin. J’y ai failles et sont très éloignés des ce personnage, c’est assez
Extrait du flm “Fièvres”.vécu cinq ans, j’y ai créé, et quand parisiens bon teint de l’actuel paradoxale, je me suis toujours
j’ai eu besoin d’aller voir ailleurs, cinéma français... senti étranger au sein de ma personne, j’essaie simplement de « Fièvres » a été envoyé au
je suis retourné en France : j’ai famille, je m’en suis souvent comprendre qui je suis au sein de Comité de sélection du FIFM Le comédien Slimane Dazi, extrait du flm “Fièvres”.
décidé de quitter ce pays car je Pendant des années, je ne me fait mal comprendre. Je ne cette fratrie. pour la compétition offcielle,
trouvais qu’il y avait un manque reconnaissais pas, dans les juge personne, je suis loin vivier de talents et de richesses, de l’islamisme, alors qu’en j’attendais leur retour. Cela me
d’énergie et que les gens étaient et la France oublie qu’en pays banlieue, il n’y a pas que des préoccupations de ces parisiens, d’être parfait, je n’en veux à Slimane Dazi, qui interprète fait très plaisir pour le Maroc qui
des morts vivants, j’y suis donc judéo-chrétien, il y a une nouvelle pauvres, des descentes de fics, ni à travers ce cinéma de castes est aussi mon pays, c’est une
allé pour les réveiller, j’avais besoin France à créer. Tant qu’elle restera du trafc de shit et la banlieue n’a qui tourne autour de son nombril. belle reconnaissance pour le
de passer à un acte récréatif, en murée sur sa gloire passée, elle pas l’apanage de la pauvreté. La En France, il n’y a pas la guerre, il flm, les comédiens, l’équipe,
me consacrant à ce nouveau long y a la crise certes, mais on n’est n’exploitera pas cette évidente France doit s’extraire du passé, d’autant que mon autre projet
métrage. manne. Ces jeunes font partie de l’accepter et aller de l’avant. pas sur une terre à feu et à sang. de flm « Samba do Maazoz »
la nation, il faut leur donner leur Au Maroc, je suis issue d’une s’est vu refuser l’avance sur
Suite aux émeutes de novembre place. Dans « Fièvres » la tour, cadre famille bourgeoise, en France, recette du CCM, suite à la
2005, contrairement à la principal de votre flm y est j’ai vécu un temps en banlieue, présentation du scénario, je n’en
majeure partie des médias ce qui me permet ce constat : Vos propos ont été crus vous personnifée à l’extrême... veux évidemment à personne
français, le quotidien italien avez déclarez : « La France une les émotions, les choses fortes, et j’ai compris que la meilleure
« Il Corriere della Serra » titrait vieille putte ridée qui quand J’ai voulu la sublimer, la les énergies y émergent ce qui réponse est de redoubler de
Extrait du flm “Fièvres”.« La banlieue créée et n’est elle se regarde dans la glace se transcender. J’ai été fasciné m’a amené à y tourner, car les travail.
10 11 N17 METROPOLIS NOVEMBRE 2013 N17 METROPOLIS NOVEMBRE 2013
INTENSE, BRUT, POÉTIQUE, « FIÈVRES », NOUVEAU
LONG-MÉTRAGE DE HICHAM AYOUCH EST À L’IMAGE
DE PERSONNAGES TOURMENTÉS AU CŒUR DU
POULS BATTANT DE LA BANLIEUE PARISIENNE.
SÉLECTIONNÉ EN COMPÉTITION OFFICIELLE
AU 13E FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM DE
MARRAKECH, IL Y REPRÉSENTERA LE MAROC. LE
CINÉASTE, FIDÈLE À SON FRANC PARLER SE DÉLIE
SANS DÉTOUR SUR LES CONTOURS DE CE FILM
COUP DE POING QUI RETRACE LES ERRANCES D’UN
JEUNE ÉCORCHÉ VIF. Propos recueillIs par Fouzia Marouf.TALENTS
TALENTS
S’affranchissant des règles de la nous introduisent dans l’univers
rime et de la prose, loin de tout du slameur et produisent dans
enjeu littéraire, « Le Slam De notre imagination une série de
Mustapha » entreprend un projet représentations, ouvrant le débat
de taille et se livre à l’expérience sur nos pensées et nos actions…
On pourrait dire qu’Amal est une précise ne pas avoir trouvé la pièce du Spoken Word, pour partager Le plus diffcile dans un slam est
personne impatiente. Déjà, alors qui lui convenait. Sa préférence avec le grand public les mots de rester simple, un art que « Le
qu’elle étudie encore à l’ISADAC reste pour le cinéma et la de ses maux, dans une lecture Slam De Mustapha » maîtrise
(Institut Supérieur d’Art Dramatique télévision, qu’elle trouve immortels. décalée du monde actuel. parfaitement dans ses textes,
et d’Animation Culturelle), elle Connue pour son talent, Amal l’est
joue dans plusieurs flms et rédige aussi pour son exigence. Les gens
même son premier scénario après du milieu s’accordent pour dire
sa première année d’études. qu’elle prend toujours le temps
En s’installant à Milan, la carrière Depuis vingt-trois ans
de Hayat Saidi prend une véritable exactement, Hayat partage son
envergure internationale. En 2009, art avec le monde. Pendant
elle participe à « Sassetti Cultura les années 90, le public a pu
», une exposition organisée par découvrir cette artiste hors pair
la province de Milan. Durant dans plusieurs expositions. Point
la même période, elle obtient Passionné du 8e art, Abderrahman Avec le projet PIM, pour lequel il d’orgue de cette fn de siècle pour
le deuxième prix du concours vit sa passion en tant que s’est associé avec son confrère elle, l’exposition « Femmes et Observateur de société, ce jeune qui nous apprennent à s’écouter, à
international « El CAFE E L’ARTE photographe amateur adepte ZIri Ouchen, Agharass, comme écritures » en 1996 à Agadir, et « slameur mystérieux fournit une écouter les autres.
». Sa notoriété italienne lui ouvrira de la photographie de rue. Entre l’appellent les twittos marocains, Abouab almaghrib », en 1999 à esthétique brute. Il s’inspire de En s’interrogeant sur son côté
les portes de la reconnaissance les prises en couleurs ou en il a entrepris de photographier Santa Fe (USA). En 2006, c’est à son parcours insolite dans les « mystérieux, « Le Slam De Mustapha »
européenne ; elle expose monochrome, Sa vision du monde autant d’internautes que possible. Diplôme en poche, elle démarre de choisir ses rôles et ne s’arrête Montréal que l’artiste expose sous Drouba » du Maroc, condamne, explique qu’il préfère mettre en
notamment en Slovénie ou prend forme. Sa fnalité ? Entre inconnus, intellectuels et sa carrière au quart de tour jamais au sien pour comprendre le thème : « Femmes en affaire provoque, reproche et se moque, avant sa vision et ses pensées
encore à Cannes. En 2012, son Arriver à saisir la beauté stars, il a passé un an à préparer avec un premier rôle dans le la teneur de tout le scénario et d’ici et d’ailleurs ». dans une ironie et une satire plutôt que son physique et son
talent inouï est récompensé par d’une situation. L’amour de avec son ami, une exposition qui très acclamé « Les cœurs brûlés assimiler sa pertinence. sans égales, additionnant à son look. D’ailleurs pour se reconnaître,
une invitation à la biennale d’Art la photographie est « une a été couronnée de succès le », d’Ahmed Maânouni. Cette Malgré plusieurs rôles polémiques, slam une puissance sémantique l’artiste marque ses travaux par
International de Rome. Depuis, vision splendide de la couleur mois dernier. Il s’est rendu dans expérience la mène à rencontrer Amal n’en rêve pas moins de incontestable qui ne laisse pas la signature de nœud de papillon
Hayat a réinvesti son atelier, et de la lumière et des refets. » plusieurs villes du royaume pour plusieurs réalisateurs qui eux aussi porter à l’écran une personne sage l’auditeur indifférent. ! Ainsi, « l’idée du slam n’est pas
c’est avec impatience que nous La photo parfaite est celle qui immortaliser les visages qui, un lui accorderont leur confance. et serviable, « qui ferait du bien La scène du slam se fait encore de créer des stars, ni même de
en attendons les résultats.raconte une histoire que le jour, ont fait l’actualité du web. Parmi eux, Adil Fadili, qui la dirige », selon elle. Au vu des nombreux rare au Maroc, un avantage qui glorifer le poète, mais de servir la
capteur a écrite et qui en connaît Des rencontres, des retrouvailles dans deux téléflms, et Hassan compliments d’Ahmed Maânouni, inscrit « Le Slam de Mustapha communauté ». (Wendell Berry)
chaque chapitre. Travailler et de bonnes parties de franche Benjelloun, qui lui aussi la flme on ne peut que le lui souhaiter. Il » comme précurseur de ce
dans la photographie c’est rigolade l’ont accompagnées. dans « Les oubliés de l’histoire », semble qu’elle en ait le potentiel. mouvement apparu d’abord aux
s’immiscer dans le quotidien Aujourd’hui, alors que Ziri sans oublier Mohamed Kherrat, qui Etats-Unis, et propagé un peu
d’un humain, de le comprendre ou Ouchen et lui exposent enfn leur lui offre un rôle dans son feuilleton partout dans le monde. L’artiste
d’essayerd’analyser ses humeurs travail, ils nous confent : « Nous « L’autre dimension ». Actrice de sort son premier album intitulé
et ses sentiments et c’est là le croyons qu’il est temps de donner métier, Amal avoue que le théâtre « SLAM 3LIKOUM » composé de
moment opportun. une visibilité à cette tendance tient une place importante dans 12 titres, enregistrés avec des
largement underground (…) Nous son apprentissage, même si elle fonds sonores, sound effects qui
pensons que c’est un moment
historique à capter. »
12 13 N17 METROPOLIS NOVEMBRE 2013 N17 METROPOLIS NOVEMBRE 2013
Par Amine Lagssir
MUSTAPHA SLAMEURHAYAT SAIDI
AMAL SETTA SLAM 3LIKOUMPRESQUE UN QUART DE SIÈCLE DE COUPS DE PINCEAU
BAD GIRL MALGRÉ ELLEABDERRAHMAN AMAZZAL
UNE PHOTO EST UNE HISTOIRELIVRESSE
CLAUDE ASKOLOVICTH PHILOTÉE GAYMARD
LE VINTAGE NOS MAL-AIMÉS
LIVRESSE
Cela n’aura échappé à personne Avec « Nos mal-aimés », le
: le vintage, mot issu du terme journaliste Claude Askolovitch
vendange, est à la mode, il est jette un pavé dans la marre
même partout. A la télé où la et rompt avec cette habitude KARINE TUIL
série Mad Men cartonne, en très française de regarder les
L’INVENTION DE NOS VIES l’existence modeste, cernée par la musique avec Lana Del Rey et musulmans avec méfance.
montée de l’intégrisme dans les son imaginaire tiré de l’âge d’or Divisés en chapitres donnant
L’invention de nos vies commence cités. Elle et son entourage vont hollywoodien, mais aussi sur l’occasion de dizaines de
par le constat sombre des bientôt rappeler à Samir qu’il ne Internet, grâce à des applications rencontres, l’essai propose le
inégalités toujours vivaces dans sufft pas de changer de nom pour comme Instagram qui, par ses portrait de personnages aussi
la société française. Malgré un effacer son identité… fltres apposés à nos photos, divers qu’une employée de
cursus universitaire modèle, Samir rend la vie couleur seventies, à banque priant dans son placard
Tahar, brillant avocat à l’ambition Conçu comme un flm et servi par la fois rock and roll et un brin pour ne pas se faire remarquer,
dévorante, n’arrive pas à percer une plume alerte et moderne, le nostalgique. Entre nostalgie d’un des salafstes connectés, ou
le plafond de verre qui l’empêche roman de Karine Tuil séduit. Sa âge d’or révolu et attachement encore des dévots qui aident
de faire carrière. Désenchanté double trame narrative donne du tribulations à l’OM, Nîmes ou à une époque qui vivait plus les SDF en leur offrant la soupe
par une société française qui souffe à l’histoire, les chapitres Montpellier jusqu’à la gloire fort, le vintage fascine. Pour populaire. Voilà donc autant de
juge sur le patronyme, le lieu de s’enchainent sans que l’on ne qui accompagna ses saisons décrypter les mécanismes de musulmans vivant à fond leur foi
résidence, et l’origine ethnique, puisse jamais réellement se sous le maillot de Manchester ce curieux retour à l’esthétique et dont la France, selon l’auteur,
il décide alors de modifer le défaire de l’envie de savoir ce United. Mais surtout, au delà de notre proche passé, Philotée ne voudrait pas. A la fois auteur
prénom qui apparaît sur son CV que le destin réserve à Samir. des statistiques et du palmarès Gaymard, journaliste au magazine d’un pamphlet et d’un véritable
afn de multiplier ses chances de Sans jamais esquiver les sujets du joueur, ce qui captive dans Usbek & Rica, publie un petit travail d’investigation, Askolovitch
se faire embaucher dans un grand sensibles, l’auteur parle de la « Le rebelle qui voulut être roi » essai consacré au Vintage aux a fait un choix : celui d’aller à la
cabinet. Samir devient Sam. Tahar, France, non ce pays imaginaire, ce sont bien les anecdotes sur éditions 10-18. Elle le fait dans rencontre de religieux au delà des
nom de famille porté par des fantasmé par les nostalgiques Cantona l’homme : un méridional le cadre d’une collection qui tensions et des aprioris. En cela
juifs comme par des musulmans, d’un pays disparu, mais bien de au caractère bien trempé capable n’a rien d’anodin, intitulée « Le et puisqu’il est inédit, cet essai
demeure intact. Cette petite la France d’aujourd’hui, diverse, de fulgurances géniales. De Monde expliqué aux vieux ». Le mérite d’être lu. Pourtant, Claude
manipulation, sans importance, inquiète et fascinante. Il y a l’attention spéciale que lui portait résultat ? 113 pages vives et Askolovitch, aussi talentueux soit-
va rapidement porter ses fruits. plus. Karine Tuil traite aussi de Guy Roux aux diverses tentatives rafraichissantes, bourrées de il, tombe parfois lui aussi dans la
Sam est engagé par le puissant New-York, ville-monde, et de la rocambolesques de Bernard références aux 60’s et 70’s et de caricature. Lorsque l’éditorialiste PHILIPPE AUCLAIR Pierre Levy. Le jeune homme peur des Américains vis-à-vis Tapie pour attirer le joueur à réfexions sur l’attachement des connu pour avoir jadis tenu tête
va devenir un poulain choyé, de l’Islam. Reviennent alors à la l’OM, on sourira à l’évocation CANTONA, LE REBELLE digital natives à un design qui à Tariq Ramadan, nous sert tout
auquel on confe rapidement surface les obsessions littéraires parfois savoureuse du football n’est pas le leur. En fl rouge, cette un chapitre sur sa rencontre avec QUI VOULUT ÊTRE ROI
de grandes responsabilités. Et de l’auteur : l’identité, les rapports d’hier : un monde déjà guidé par question qui revient sans cesse un gentil salafste, on a peine à
tout va s’enchaîner. Après Paris, hommes-femmes, la force de la l’argent mais nettement moins et interroge le lecteur : pourquoi le croire et à le comprendre. De Le torse bombé, l’air fer et
Sam part à la conquête des tradition, l’appel de l’étranger. rendre son personnage crédible, flle d’un des hommes d’affaires professionnel qu’aujourd’hui. les jeunes reviennent à hier fait, par excès de bonne volonté, le col relevé, Eric Cantona a
Etats-Unis, s’installe à New-York l’avocat va voler une partie de la les plus riches des Etats-Unis. Un milieu dans lequel The King marqué les esprits au cours alors qu’ils pourraient inventer le livre tombe parfois dans un
où, là plus qu’ailleurs, il réussit. biographie de Samuel, son ami Mais bientôt la succession de Puisqu’un bon roman saisit parfois (comme on le surnommait le futur, créer un monde qui leur excès d’empathie avec des de sa carrière de footballeur.
Puisque tout le monde le croit mieux les réalités et toute la d’enfance, juif, amoureux de la manipulations puis de mensonges à l’époque de sa splendeur ressemble ? Aucune certitude valeurs intégristes très largement Seize ans après l’annonce de sa
juif, Sam ne dément pas, mieux, complexité du monde dans lequel sublime Nina et écrivain raté. va se transformer en cauchemar. mancunienne) détonnait. Bien mais des pistes lancées par contraires à celles de l’auteur. retraite sportive, une biographie
il décide de jouer à fond le jeu de on vit, il faut lire l’Invention de nos Tandis que Samuel vivote dans Samuel va retrouver Samir. plus qu’un simple sportif, Cantona l’auteure : le repli sur soi à l’heure Askolovitch fait ici ce qu’il aime le signée Philippe Auclair (grande
sa nouvelle appartenance. Pour vies. Se faire une idée. En parler.la grisaille abrutissante de la Tourmenté par son passé, mal- était un personnage de tragédie plume de France Football) de la mondialisation, le retour en plus : jouer avec les limites, aller
banlieue parisienne, Samir fait à-l’aise avec une identité qu’il chaussé de crampons, un enfance, le besoin de regarder au-delà des clichés, pour mieux revient, dans le détail, sur le
fortune outre-Atlantique, apparaît a renié, Samir visite sa mère, passionné irascible et violent qui dans le rétroviseur, à l’aube d’un interroger les consciences. A lire parcours de l’attaquant surdoué.
sur CNN, et épouse Ruth Berg, la musulmane traditionnaliste à choisit le football pour assouvir nouveau monde dont on cerne donc mais surtout à méditer. On y apprendra beaucoup sur
ses rêves de grandeur. mal les contours. son enfance marseillaise, ses
Les fans de foot se régaleront !débuts avec l’AJ Auxerre, ses
14 15 N17 METROPOLIS NOVEMBRE 2013 N17 METROPOLIS NOVEMBRE 2013
Par L. David SamamaFONDATION
LEILA GHANDI : LAURÉATE REPORTERS AU-DELÀ DES DU 25 AU 29 NOVEMBRE 2013
DU PRIX DE JOURNALISME FRONTIÈRES À MARRAKECH.
L’initiative « Reporters au-delà La Fondation Anna Lindh organise
des frontières : les routes des une formation intitulée « Les
journalistes arabes » offre aux jeunes dans le dialogue local »,
journalistes des pays arabes en collaboration avec le centre de
méditerranéens d’être accueillis recherches et d’études appliquées
par des institutions euro- en développement humain
méditerranéennes afn de partager (CREADH). Cette formation,
La 7è édition des « Mediterranean leurs expériences et d’en témoigner destinée aux pays du Maghreb
Journalist Award » s’est déroulée pour améliorer le rapprochement (Mauritanie, Maroc, Algérie,
le 23 Octobre dernier à Londres entre les peuples des deux rives de Tunisie et Libye), a pour objectif
(Royaume-Uni). Ce prix de la Méditerranée. d’améliorer le savoir-faire et les
Journalisme a été lancé en 2006 « Reporters au-delà des frontières » compétences des jeunes et des
par la Fondation Anna Lindh afn est lancé dans le cadre du organisations œuvrant dans le
de soutenir le rôle positif des programme « Dawrak - citoyens domaine de la jeunesse pour
journalistes qui assurent une pour le dialogue » de la Fondation renforcer leur participation dans
couverture éclairée et équilibrée Anna Lindh, avec le soutien de le développement local, suite
des sujets liés à la diversité l’Union Européenne pour fournir aux aux transformations politiques,
culturelle, au-delà des confits organisations de la société civile sociales et culturelles qui ont eu
et du trop fameux « choc des et des individus actifs les outils lieu récemment dans les pays
civilisations ». Cette année, pour participer à la vie publique et arabes.
cinq lauréats de divers pays contribuer à construire des sociétés
représentant la presse écrite, la ouvertes et plurielles. Si votre LA FONDATION ANNA LINDH
télévision, la radio et les nouveaux organisation prévoit l’organisation RECRUTE
médias ont été récompensés. d’un événement et que vous
Dans la catégorie TV, c’est la souhaitez accueillir un ou plusieurs Divers postes sont régulièrement à
Marocaine Leila Ghandi qui journalistes des pays arabes pourvoir, les offres d’emploi publiées
a remporté le prix pour son méditerranéens, veuillez contacter sur le site internet de la fondation sur
émission diffusée sur 2M. Haitham.Samy@bibalex.org. www.euromedalex.org
16 N17 METROPOLIS NOVEMBRE 2013
PRÉSIDÉE PAR ANDRÉ AZOULAY, LA
FONDATION ANNA LINDH A POUR
VOCATION DE CONTRIBUER AU
RAPPROCHEMENT DES POPULATIONS
DES DEUX RIVES DE LA MÉDITERRANÉE
EN VUE D’AMÉLIORER LE RESPECT
MUTUEL ENTRE LES CULTURES ET
LES RELIGIONS. DEPUIS SA CRÉATION
EN 2005, LA FONDATION A LANCÉ DE
NOMBREUX PROGRAMMES ET IMPLIQUÉ
LES PRINCIPALES ORGANISATIONS DE
LA SOCIÉTÉ CIVILE. VOICI L’ACTUALITÉ
DE SON AGENDA. Par Yasmina LahlouCINÉMA
CINÉMA
GRAVITY rigide, personnage qui colle bien
Réalisé par Alfonso Cuarón avec ce visage presque inexpressif
Avec : Sandra Bullock, George qu’elle arbore dans tous ses flms.
Clooney, Ed Harris Tout se passe dans la joie et la
bonne humeur jusqu’à ce qu’un
Pour sa première expédition à météorite les percute à toute
bord d’une navette spatiale, le vitesse et les envoie valdinguer
docteur Ryan Stone, brillante dans l’espace. MY LAND EVASION YOUM OU LILA PRISONERS
experte en ingénierie médicale, Gravity est certes une prouesse
Réalisé par : Nabil Ayouch Réalisé par : Mikael Hafstrom Réalisé par : Naoufel Berraoui Réalisé par : Denis Villeneuve
accompagne l’astronaute technologique et esthétique, Avec : Nabil Ayouch Avec : Sylvester Stallone, Arnold Avec : Touria Alaoui, Majdouline Avec : Hugh Jackman, Jake
chevronné Matt Kowalsky. Mais mais on regrette cependant les
Schwarzenegger, Jim Caviezel et Drissi-Omar Lotf Gyllenhaal, Viola Davis
alors qu’il s’agit apparemment carences de scénario au proft des Synopsis :
d’une banale sortie dans effets spéciaux. Pour exemple, le « My land » donne la parole à de Synopsis : Synopsis : Synopsis :
l’espace, une catastrophe se personnage de Sandra Bullock
vieux réfugiés palestiniens qui ont Ray Breslin est un ingénieur Le père Hussein envoie tous les Dans la banlieue de Boston, deux
produit. Lorsque la navette est vient de perdre sa flle, et le fui en 1948 sans jamais retourner spécialisé dans la conception de mois un colis à sa famille où il fllettes de 6 ans, Anna et Joy,
pulvérisée, Stone et Kowalsky se réalisateur, Alfonso Cuarón (Les
sur leur terre, et qui vivent dans prisons ultrasécurisées. Il teste lui- met aussi les médicaments - qui ont disparu. Le détective Loki
retrouvent totalement seuls, livrés Fils de l’homme), tente d’évoquer des camps au sud Liban depuis même l’effcacité de ses bâtiments coûtent très cher - pour sa flle. privilégie la thèse du kidnapping
à eux-mêmes, dans l’univers. ainsi l’espace comme un lieu plus de 60 ans. Cette parole est en se faisant enfermer puis en Ce qu’il oublie de faire lors du suite au témoignage de Keller, le
Le silence assourdissant autour de communication avec les
entendue par de jeunes israéliens s’évadant. Contacté par une société dernier envoi. Sa femme, Izza, qui père d’Anna. Le suspect numéro
d’eux leur indique qu’ils ont perdu morts (un peu à la manière de de 20 ans qui construisent leur privée souhaitant tester un concept n’a jamais quitté sa campagne 1 est rapidement arrêté mais
tout contact avec la Terre - et la Solaris de Steven Soderbergh)
pays, se sentent viscéralement révolutionnaire de prison hi-tech, il natale, décide d’entreprendre relâché quelques jours plus tard
moindre chance d’être sauvés. mais l’approfondissement du attachés à leur terre, mais sans se retrouve prisonnier. Piégé dans le grand voyage à Casablanca, faute de preuves, entraînant la
Peu à peu, ils cèdent à la panique, mysticisme ne reste qu’a l’état jamais vraiment savoir expliquer ce complexe ultra-moderne, harcelé à la recherche de son mari. Elle fureur de Keller. Aveuglé par sa
d’autant qu’à chaque respiration, embryonnaire.
pourquoi. Entre ces deux par un directeur impitoyable et son rencontre Aziza, une prostituée qui douleur, le père dévasté se lance
ils consomment un peu plus les Gravity est globalement un mémoires, il y a une réalité ; la gardien corrompu, Ray découvre va l’aider. Le voyage durera une alors dans une course contre la
quelques réserves d’oxygène qu’il Allez le voir parce que : et avec des réserves d’oxygène bon flm qui fait ressentir des
réalité de deux peuples qui se une conspiration pour le faire journée et une nuit. montre pour retrouver les enfants
leur reste. Mais c’est peut-être en limitées, et ou chaque inspiration sensations aux téléspectateurs, battent pour la même terre. disparaître à jamais. disparus.
s’enfonçant plus loin encore dans Enfn un flm qui justife de porter les rapproche un peu plus de dignent d’un parc d’attractions, Allez le voir parce que :
l’immensité terrifante de l’espace ces horribles lunettes 3D qui mais qui laisse rêveur quand on la mort inévitable. Pourtant, le
Allez le voir parce que : Allez le voir pace que : Après s’être illustré avec quelques Allez le voir pace que :
qu’ils trouveront le moyen de vous donnent un look de rappeur flm commence doucement par pense à ce que Stanley Kubrick Magnifque et désespérant à Après avoir œuvré chacun de leur bons courts métrages comme « Un flm procure rarement autant
rentrer sur Terre... West Coast. « Gravity » est une une opération de routine où les aurait pu faire de son « 2001
la fois, « My land » est la vison coté à faire baisser la démographie Le Chant des sirènes », « Liberté d’angoisse au cinéma. Dans
sorte de prototype de cinéma deux personnages travaillent en Odyssées de l’espace » avec la touchante d’un cinéaste qui a mondiale dans leurs flms respectifs, provisoire » et « Al Kabsh », mais « Prisoners », toute la mise en
immersif ; il donne l’impression apesanteur à réparer le système technologie 3D. grandit entre deux cultures que Sylvester Stallone et Arnold aussi avec quelques pièces de scène a été construite pour
au téléspectateur de graviter informatique d’un module spatial tout cherche à opposer. Marocain Schwarzenegger ont décidé de ne théâtre de bonnes factures, donner au spectateur un
confortablement dans l’espace en orbite autour de la Terre. Vingt musulman par son père et juif plus se quitter depuis « Expendables Naoufel Berraoui signe ici son sentiment d’angoisse permanent,
avec une vue imprenable sur minutes de tranquillité avec des
tunisien par sa mère, Nabil ». Certes les gros muscles sont un premier long métrage. Très que ce soit les lieux clos où sont
la terre, tout en restant assis dialogues d’astronautes : Ayouch dispose donc de toute la peu rouillés, mais leur charisme attendu, Youm ou Lila tient toutes tournés les scènes (cuisine,
dans son fauteuil. Bien plus « Houston vous me recevez ? », et légitimité nécessaire pour réaliser n’a quant à lui pas pris une ride. ses promesses après avoir été cave…), la lumière insuffe un
confortablement que les héros où l’on prend le temps de découvrir un documentaire sans être obligé « Evasion » ne tombe pas dans le encensé par la critique au Festival teint blafard à l’image, et même
(Sandra Bullock et Georges les personnalités des deux héros : de prendre parti, ou de tomber piège de faire reposer le scénario National du Film de Tanger. les personnages, tous aussi
Clooney), qui eux, et ce dès les Georges Clooney en vieux briscard,
dans l’apitoiement. « My land » sur ces deux stars hollywoodiennes. L’histoire touchante et drôle complexes les uns que les autres.
premières minutes du flm, se toujours prêt à faire de bonnes pose beaucoup de questions C’est un flm bien construit, plus d’Izza, une flle de la campagne Hugh Jackman en père meurtri
retrouvent perdus dans l’espace blagues, et Sandra Bullock en mais n’offre aucune réponse, proche du thriller que du flm qui décide de quitter pour la qui tente de se faire justice lui-
sans aucun contact avec la terre scientifque un peu coincée voir ou plus précisément, il nous fait d’action. Du cinéma à l’ancienne première fois son village afn de même jusqu’à Jake Gyllenhaal
comprendre qu’il n’y a aucune avec des acteurs à l’ancienne, mais rejoindre Casablanca dans le but en fic avisé et obstiné à faire
réponse... dont la recette fonctionne toujours. de retrouver son mari. respecter la loi.
18 19 N17 METROPOLIS NOVEMBRE 2013 N17 METROPOLIS NOVEMBRE 2013
Par Jalal Boukhari

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.