CMDP Affaiblissement de Besançon

De
Publié par

Julien ACARD et Philippe MOUGIN, Conseillers Municipaux FN-RBM de Besançon, Conseillers Communautaires du Grand Besançon, réagissent suite à la décision d'implanter le futur Tribunal de Commerce Spécialisé à Dijon, alors qu'il avait été initialement promis à Besançon dans le contexte de fusion des régions Bourgogne et Franche-Comté.
Publié le : jeudi 3 mars 2016
Lecture(s) : 84
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
Fédération du Doubs
Besançon, le jeudi 3 mars 2016
Communiqué de presse de Philippe Mougin & Julien Acard, Conseillers Municipaux de Besançon, Conseillers Communautaires du Grand Besançon
L’affaiblissement de Besançon : une co-production UMPS !
"Certains disent que la capitale régionale Besançon sera maltraitée. Non, elle ne sera pas maltraitée, elle sera traitée avec équité !" Les paroles volontaristes de Jean-Louis FOUSSERET, à l’annonce de la fusion des régions Bourgogne et Franche-Comté semblent désormais bien loin... Nous avons appris hier, que le Tribunal de Commerce Spécialisé (TCS) initialement prévu à Besançon (l’ex Garde des Sceaux Christiane TAUBIRA s’y était engagée) serait finalement implanté à Dijon. Officiellement, cela serait du au nombre d’affaires traitées, une centaine de plus qu’à Besançon... A ce jeu, il eut été intéressant de comparer cette donnée proportionnellement au nombre d’habitants des villes et de leurs régions respectives. Officieusement cette fois, on apprend que François REBSAMEN, Maire de Dijon, aurait savamment manœuvré pour attirer le TCS dans son escarcelle... Quel camouflet pour Jean-Louis FOUSSERET qui avait pourtant promis d’être « vigilant » et « offensif » à établir un équilibre entre Dijon et Besançon. Ce nouvel épisode rappelle cruellement les trop nombreuses entreprises et administrations (RFF, Cour Régionale des Comptes, sièges bancaires, ...) qui ont successivement quitté notre ville au profit de Dijon. Ce n’est pas faute d’avoir alerté Monsieur le Maire, et ce, dès l’annonce de la fusion des régions voulue, votée et mise en œuvre par son propre parti politique. Quel cruel coup-de-grâce pour Jean-Louis FOUSSERET qui dénonçait encore au dernier conseil municipal la déprogrammation des Mots Doubs par les élus LR-UDI au Département autant dans la méthode (pas de concertation) que dans le résultat : « l’affaiblissement de Besançon ». A ce jeu, une fois de plus, l’UMPS fait jeu égal, et ce sont malheureusement les bisontins qui en font les frais.
FN25 - BP2 - 25410 SAINT VIT Port. : 06.50.36.52.84 - Courriel : fn25@frontnational.com Siteinternet:fn-doubs.fr
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.