Etre de gauche, c'est se mobiliser pour battre la droite

De
Publié par

Etre de gauche, c’est se mobiliser pour battre la droite ! Les masques tombent.

Publié le : jeudi 27 mars 2014
Lecture(s) : 84
Licence : En savoir +
Paternité, pas d'utilisation commerciale, partage des conditions initiales à l'identique
Nombre de pages : 1
Voir plus Voir moins
Etre de gauche, c’est se mobiliser pour battre la droite ! Les masques tombent. En choisissant de maintenir sa liste au second tour alors que les deux listes de droite ont fusionné, Jean-Christophe DARNEaffirme sa volonté de faire battre, à n’importe quel prix, la liste PS-PRG-PCF conduite par Renaud GAUQUELIN. Quitte à favoriser ainsi l’élection d’un maire représentant l’aile dure de l’UMP. Après avoir ouvert sa liste à des candidats du MODEM, Jean-Christophe DARNEfait un pas de plus vers la droite en maintenant sa candidature au second tour des élections municipales de Rillieux-la-Pape. Les 17% obtenus au premier tour lui permettent certes de faire ce choix. Il ne peut pourtant ignorer qu’il n’a pas de réserves de voix suffisante pour remporter cette élection. Il sait que son maintien risque fort d’entraîner la victoire de l’UMP à Rillieux et l’arrivée au pouvoir d’une droite revancharde. Il sait que cette droite remettra en cause le vivre ensemble d’une ville accueillant plus de 70 nationalités et attisera les tensions entre communautés pour mieux stigmatiser. Il sait que cette droite remettra en cause les politiques solidaires existant à Rillieux : tarification de l’ensemble des activités en fonction des revenus, accès à la médiathèque à 5€ pour tous, activités périscolaires gratuites pour toutes les écoles l’an prochain, aides au permis de conduire, accès au logement social, etc… Jean-Christophe DARNEsait que son maintien risque d’entraîner une aggravation de la situation pour les plus précaires, les plus démunis de notre ville. Alors que le risque est grand de voir Rillieux basculer à droite, élire un maire UMP qui creusera un peu plus les inégalités et stigmatisera les populations immigrées,il n’est pas possible de se dire de gauche et de ne pas tout faire pour éviter ce scénario du pire. Même si aucune des listes de gauche ne nous semblait rompre suffisamment avec les politiques libérales mises en œuvre au plan national pour obtenir notre soutien au premier tour,nous savons faire la différence entre la gauche et la droite et connaissons le désastre social que représenterait l’élection d’un maire UMP pour l’immense majorité des habitants de Rillieux. Etre de gauche, à Rillieux, dimanche 30 mars, c’est empêcher la catastrophe que serait la victoire d’Alexandre VINCENDET, de Julien SMATI et de leurs colistiers. Etre de gauche, à Rillieux, dimanche 30 mars, c’est voter pour la liste de gauche qui peut l’emporter : celle conduite par Renaud GAUQUELIN. Il est encore temps pour Jean-Christophe DARNEet ses colistiers de se retirer pour montrer leur attachement à la gauche, à Rillieux et éviter le pire à notre ville.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.