Municipales 2014 Sondage Marseille

De
Publié par

Intentions de vote à Marseille Dans l’ensemble de la ville èmeet dans le III secteur Mars 2014 Enquête réalisée par l’Institut de sondage BVA du 5 au 8 mars 2014 par téléphone. Recueil Echantillon de 1 010 personnes inscrites sur les listes électorales et représentatif des habitants de Marseille, dont 505 personnes habitants ème le 3 secteur.
Publié le : lundi 17 mars 2014
Lecture(s) : 342
Nombre de pages : 17
Voir plus Voir moins
Cette publication est accessible gratuitement
Intentions de vote à Marseille Dans l’ensemble de la villeème et dans le IIIsecteur Mars 2014
 Sondageréalisé par
 pour
 et
 publiéle lundi 10 mars 2014 LEVEE D’EMBARGO LE 10 MARS à 4H30
2
Méthodologie
Recue
Echantillon
Enquête réalisée parl’Institut desondage BVAdu 5 au 8 mars 2014 partéléphone.
Echantillon de1 010personnes inscrites sur les listes électorales et représentatif des habitants de Marseille, dont505personnes habitants ème le 3secteur. La représentativité del’échantillon aété assurée par la méthode des quotas appliqués aux variables suivantes : sexe, âge et profession du chef de famille après stratification par secteur. ème Le poids des habitants du 3secteur dansl’ensemblela ville a de ensuite été statistiquement rétabli pour pouvoir observer des résultats ème représentatifs, à la fois sur le 3secteur et surl’ensemblede la ville. Précision méthodologique : Les intentions de vote ont été recueillies sur candidatures et listes réelles dans chacun des huit secteurs.
Analyse détaillée des résultats
ème Suspense et rebondissements en vue à Marseille où le FN décidera du vainqueur au 2et peut-être même au ème « 3tour ».Pour tous les experts électoraux à Marseille (et plus particulièrement ceux de gauche),l’équationsimple : que la est ème gauche remporte le 3secteur et la ville sera à elle,qu’ellen’yparvienne pas, et, quel que soit son score global sur la ville, la droite conservera la Cité phocéenne. La ville comporte en effet 8 secteurs, répartis en 2008 à parité entre gauche et droite et où les deux camps semblent bien ancrés au regard del’histoireélectorale récente dans ces secteurs. Le seul secteur où les analystes décelaient une possibilité de « bascule » étant justement ce troisième secteur. Notre sondage double inédit sur Marseille, proposant pour la première fois en même temps un sondage global sur la ville et un sondage sur ce secteur clé, peut enchanter les supporters de Patrick Menucci : ème Oui, le 3secteur est bien parti pour basculer à gauche,même sil’écartau second tour devrait être faible entre Marie-Arlette Carlotti et son rival. Dans notre sondage iln’est quede 2 points avec un rapport de 44% à la socialiste contre 42% àl’UMP(et 14% au FN). Mais cet écart, déjà un peu plus net que cequ’indiquaientles dernières enquêtes de nos confrères (1 points chez TNS), pourrait encores’accroître,le score du FN au second tour pouvant encore progresser aux dépens del’UMPtandis que les reports des électeurs de Pape Diouf sur la gauche pourraient/devraients’améliorerpour correspondre à ceux observés surl’ensemblesur quatre voterait à gauchede la ville : seulement un électeur Diouf au second tour dans le troisième secteur (un sur deuxs’abstiendrait)alorsqu’ilsseraient plus de 60% à le faire dans les autres secteurs. Mais en même temps, notre enquête dans son volet « global-Marseille » peut aussi rassurer les supporters de Jean-Claude Gaudin. Depuis que des sondages sont publiés sur les municipales, jamais le rapport de force de second tour entre Gaudin et Menuccin’avaitaussi favorable au premier. 6 points les séparent dans notre sondage. Les listes UMP-UDI été atteindraient 45% au second tour tandis que celles du PS et de ses alliés ne franchiraient pas la barre des 40% (39%) ; le FN, en atteignant un score « canon » de 16%, ferait sensiblement moins bien que ce dont il était crédité dans de précédents sondages (y compris BVA le plaçant à près de 20% il y a trois mois).
3
Analyse détaillée des résultats
Avec une telle avance globale sur la ville, les amis de Jean-Claude Gaudin peuvent espérer réaliserl’impossibleet gagner l’undes arrondissementsaujourd’huidétenus par la gauche. Notre sondage global sur la ville ne permet pas de savoir si l’unde ces secteurs 1, 2, 7 ou 8 basculera à droite mais il est vrai que le rapport global observé ne peut exclure cette possibilité. Comment un tel scenario est-il possible ? Tout simplement car la porosité est maximale entre les électeurs de second tour FN et UMP. En fait, le rapport global de second tour entre la gauched’uncôté etl’UMPet le FN del’autren’aquasiment jamais évolué depuis des mois. Il se situe toujours aux environs de 40/60. Le retard de Menucci sur Gaudin dans notre sondages’expliquemoins par une baisse du socialiste (1 à 2 points selon les sondages précédents) que par une baisse du vote FN en faveurd’un vote « utile » UMP.C’estcette porosité au sein del’électoratde droite qui expliquel’évolutiondu rapport de force UMP-PS. Un électeur Ravier sur cinq et une proportion voisined’électeursGaudin hésite en fait largement entre les deux votes. Rejet du bilan de Gaudin et envie de tourner la page etd’envoyersignal fort en votant FN et en même temps un répugnance àl’idéede contribuer à faire gagner artificiellement la gauche sont les deux sentiments contradictoires qui habitent ces électeurs. Or, selon que Ravier fera 16% ou 20%, Gaudin réalisera 41% ou 45%. Notre sondage comporte donc nombred’incertitudesSi les résultats que nous avons enregistrés dans notre double enquête se confirment dans les urnes, tant au niveau global sur la ville que dans le troisième secteur, deux scenarii seront possibles : - Que la gauchel’emporte surMarseille, malgré un mauvais score global sur la ville et un net retard surl’UMP. Cela signifierait que tous les secteurs gagnés par la droite le seraient de façon écrasante (cequ’indiquedéjà notre enquête dans la globalité des secteurs 4, 5 et 6 où un duel opposel’UMPofficiel à un dissident DVD), alors que ceux sauvés par la gauche le seraientd’extrêmejustesse (ce que nous mesurons aussi dansl’enquêteoù les secteurs gagnés au premier tour en 2008 ne le seront certainement pas cette fois-ci mais ne se gagneraientqu’aucoude à coude).
4
Analyse détaillée des résultats
- Quela droitel’emportesur Marseille en compensant la perte du troisième secteur par le gaind’aumoins un secteur actuellement acquis à la gauche. Ce scenario jugé impossible par beaucoupd’expertslocaux ne peut être totalement balayé. Dans ce cas, le jeu de « bonneteau » aboutirait à un statuquo par rapport à 2008. Notre sondage comporte aussi quelques certitudes : Quoiqu’ilet même si elle remporte la ville, la gauche réalisera à Marseille un score historiquement arrive, faible en ne réunissant que quatre électeurs sur dix (ils étaient presque un sur deux à voter pour elle en 2008). Le FN réalisera, lui, un score historique pour des municipales à Marseille, doublant ou presque celuiqu’ily avait réalisé il y a six ans. Etc’estle FN, qui sera le faiseur de roi à Marseille : que son score baisse de 1 point ou 2 par rapport à lui, notre sondage et Gaudin sera rééluqu’ilremonted’1 point ou 2 et il offrira la ville à Menucci. Enfin notre enquête le montre, comme en 1983, il est tout à fait possiblequ’àle jeu des secteurs, la ville se travers choisisse un maire qui ne sera pas forcément celui recueillant le plus de voix surl’ensemblede la ville. Gaël Sliman, DGA de BVA
5
Intentions de vote dans l’ensemble de la ville de Marseille
7
Intentions de vote au er 1 tour
er Intentions de vote 1tour dans l’ensemble de la ville de Marseille
Si le 1er tour des élections municipales avait lieu dimanche prochain dans votre commune de Marseille et si vous aviez le choix entre les listes suivantes, pour laquelle y aurait-il le plus de chance que vous votiez ?
Une liste du Front de gauche soutenue par Jean-Marc Coppola
Une liste du Parti socialiste et d'Europe-Ecologie - Les Verts soutenue par Patrick Menucci
Une liste du Parti radical de gauche 1% soutenue par Jacques Soubeyrand
Une listesoutenue par Pape Diouf
Une listede l'UMP, du MoDem et de l'UDI soutenue par Jean-Claude Gaudin*
Une liste du Front national soutenue par Stéphane Ravier
5%
11%
16%
26%
41%
S/T GAUCHE : 43%
S/T DROITE : 57%
Précision méthodologique : Les intentions de vote ont été recueillies sur candidatures et listes réelles dans chacun des huit secteurs.
8
N’ont pas exprimé d’intention de vote : 18%
ème * Dans le 6secteur, Robert Assante se présente en tant que candidat divers droite, nous l’avons testé en tant que tel puis avons agrégé son score dans l’ensemble de la ville avec les listes UMP et UDI
9
Intentions de vote
nd au 2tour
nd Intentions de vote 2tour dans l’ensemble de la ville de Marseille
nd Si le 2tour des élections municipales avait lieu dimanche prochain dans votre commune de Marseille et si vous aviez le choix entre les listes suivantes, pour laquelle y aurait-il le plus de chance que vous votiez ?
Une liste du Parti socialiste et d'Europe-Ecologie - Les Verts soutenue par Patrick Menucci
Une listede l'UMP, du MoDem et de l'UDI soutenue par Jean-Claude Gaudin
Une liste du Front national soutenue par Stéphane Ravier
16%
39%
45%
Précision méthodologique : Les intentions de vote ont été recueillies sur candidatures et listes réelles dans chacun des huit secteurs. N’ont pas exprimé d’intention de vote : 18%10
11
nd Intentions de vote 2tourdans l’ensemble de la ville deMarseille Reports de voix
er Electeurs 1tour liste FdGJ-M Coppola
er Electeurs 1tour liste PS-EELVP. Menucci
er Electeurs 1tour listeP. Diouf
er Electeurs 1tour liste UMP-UDI-MoDemJ-C Gaudin
er Electeurs 1tour liste FNS. Ravier
nd Vote 2tour liste PS-EELVPatrick Menucci
61%
92%
64%
3%
1%
nd Vote 2tour liste UMP-UDI-MoDem Jean Claude Gaudin
-
5%
14%
95%
6%
nd Vote 2tour liste FN Stéphane Ravier
3%
-
7%
1%
92%
nd 2 tour NSP / abstention
36%
3%
15%
1%
1%
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.