Résumé.étude.Aline

De
Publié par

ƒƒƒƒUniversité de Neuchâtel 2009-2010 Aline Pasche Projet de Parc naturel périurbain du Jorat Visions et perceptions des habitants Résultats d’une enquête par questionnaires Fin 2009, 2'165 questionnaires ont été diffusés auprès des habitants de Bottens, Froideville, Lausanne (Chalet-à-Gobet, Montblesson, Montheron et Vers-chez-les-Blancs), Sottens, Villars-Mendraz et Villars-Tiercelin afin de mener une enquête sur leur perception et opinion face à un projet de parc naturel périurbain du Jorat. 452 foyers ont participé et répondu à ce questionnaire (taux de retour de 21%). Ils représentent environ 3% des habitants du Jorat (en considérant en moyenne 2.5 personnes par foyer). Voici donc les résultats de l’enquête à laquelle vous avez peut-être pris part ! Nombre de questionnaires remplis : 452 Hommes : 56% ; femmes : 41% (vide : 3%) <20ans : 0.2% ; 21-35 ans : 12% ; 36-50 ans : 37% ; 51-65 ans : 30% ; >65 ans : 18% (vide : 3%) Agriculteur : 2% ; cadre : 21% ; employé : 15% ; ouvrier : 8% ; profession intermédiaire (santé, scolaire) : 20% ; indépendant : 2% ; étudiant : 1% ; sans profession : 4% ; retraité : 19% (vide : 9%) La plupart des personnes interrogées vivent depuis plus de 10 ans dans la région joratoise (61%), et travaillent majoritairement en dehors du Jorat, à savoir à Lausanne ou ailleurs dans le canton de Vaud (60%). Il ressort en premier lieu que 75% des habitants interrogés sont plutôt favorables à la création ...
Publié le : samedi 24 septembre 2011
Lecture(s) : 59
Nombre de pages : 4
Voir plus Voir moins
Université de Neuchâtel
2009-2010 Aline Pasche
1
Projet de Parc naturel périurbain du Jorat
Visions et perceptions des habitants
Résultats d’une enquête par questionnaires
Fin 2009, 2'165 questionnaires ont été diffusés auprès des habitants de
Bottens, Froideville,
Lausanne (Chalet-à-Gobet, Montblesson, Montheron et Vers-chez-les-Blancs), Sottens, Villars-
Mendraz et Villars-Tiercelin
afin de mener une enquête sur leur perception et opinion face à un
projet de parc naturel périurbain du Jorat.
452 foyers ont participé et répondu à ce questionnaire
(taux de retour de 21%). Ils représentent environ 3% des habitants du Jorat (en considérant en
moyenne 2.5 personnes par foyer).
Voici donc les résultats de l’enquête à laquelle vous avez peut-être pris part !
ƒ
Nombre de questionnaires remplis : 452
ƒ
Hommes : 56% ; femmes : 41% (vide : 3%)
ƒ
<20ans : 0.2% ; 21-35 ans : 12% ; 36-50 ans : 37% ; 51-65 ans : 30% ; >65 ans : 18% (vide :
3%)
ƒ
Agriculteur : 2% ; cadre : 21% ; employé : 15% ; ouvrier : 8% ; profession intermédiaire (santé,
scolaire) : 20% ; indépendant : 2% ; étudiant : 1% ; sans profession : 4% ; retraité : 19%
(vide : 9%)
La plupart des personnes interrogées vivent depuis plus de 10 ans dans la région joratoise (61%), et
travaillent majoritairement en dehors du Jorat, à savoir à Lausanne ou ailleurs dans le canton de Vaud
(60%).
Il ressort en premier lieu que
75% des habitants interrogés sont plutôt favorables à la création
d’un parc naturel périurbain dans le Jorat
(18% se disent plutôt contre ou pas du tout favorables).
La majorité est sensible à l’environnement qui les entoure ainsi qu’à la protection et la préservation de
la nature. Les sentiments qui reviennent le plus fréquemment face à ce projet de parc naturel sont :
« expérience intéressante » (56%),
«
réservoir de faune et de flore » (64%), « préservation de la
nature » (65%), « sensibilisation à la nature » (54%), « valorisation du paysage » (48%) ou
« pérennité du lieu » (47%). Beaucoup sont prêts à soutenir le projet notamment de manière morale
par une signature (61%).
En second lieu, il apparaît que, si la population semble favorable à ce projet de parc naturel,
le
manque de connaissances et d’informations des gens en revanche est important
. En effet, 70%
des personnes interrogées n’étaient pas au courant avant cette enquête qu’un projet de parc naturel
périurbain du Jorat était en discussion. Seuls 15% disent avoir reçu des informations de la part de leur
commune. 64% disent être intéressées par une séance d’informations avec les instances du parc. Il
importe donc que les autorités communales tiennent compte de cette demande et organisent des
rencontres entre la population et les instances concernées (soirées d’informations, journées de
travaux pratiques, ateliers participatifs etc).
Université de Neuchâtel
2009-2010 Aline Pasche
2
Annexe :
résultats du questionnaire diffusé aux habitants du Jorat
1)
Depuis quand habitez-vous le Jorat ?
< 5 ans : 24%
de 5 à 10 ans : 14%
> 10 ans : 61%
Vide : 0.4%
2)
Travaillez-vous dans le Jorat ?
Oui : 16%
Non : 63%
Non : A Lausanne : 37% ; Ailleurs dans le canton : 19% ; Hors du canton : 3% ;
Retraités : 19% ; sans précision : 4%
Vide : 2%
3)
Etes-vous au courant qu’un projet de parc naturel périurbain du Jorat est en
réflexion ?
Oui : 30%
Non : 70%
4)
Avez-vous reçu des informations à ce sujet de la part de votre commune ?
Oui : 15%
Non : 39%
Vide : 46%
4B)
Avez-vous entendu parler de l’exposition « Jorat, patrimoine régional de l’humanité » ?
Oui : 17%
Non : 50%
Vide : 33%
L’avez-vous vue ?
Oui : 7%
Non : 10%
5)
Connaissez-vous les objectifs d’un parc naturel périurbain que sont la préservation de
la nature et l’accueil de la population (offre de possibilités de découverte de la nature,
de détente ou d’activités sportives) ?
Oui : 46%
Non : 51%
Vide : 3%
6)
La création d’un parc naturel périurbain du Jorat entraîne quel(s) sentiment(s) en
vous ?
expérience intéressante : 56%
expérience inutile : 6%
augmentation des contraintes : 17%
réservoir de faune et flore : 64
pérennité du lieu : 47%
diminution de liberté, restrictions :17%
préservation de la nature : 65%
accueil du public et de classes : 35%
ouverture, sensibilisation à la nature : 54%
valorisation du paysage : 48%
augmentation des impôts communaux : 11%
sans avis : 1%
7)
Etes-vous intéressé par une séance d’information avec les instances soutenant le
projet (Association du parc, communes, Service des Forêts, de la Faune et de la
Nature du canton, Service des Forêts, domaines et vignobles de la Ville de Lausanne,
Musée cantonal de Zoologie) ?
Oui : 64%
Non : 15%
Sans avis :21%
Vide : 0.2%
8)
De manière générale, êtes-vous favorable à la création d’un parc naturel périurbain
dans le Jorat ?
Oui : 46%
Plutôt oui : 29%
Plutôt non : 8%
Non : 10%
Sans avis :6%
Université de Neuchâtel
2009-2010 Aline Pasche
3
9)
De quelle(s) manière(s) seriez-vous prêt à contribuer à ce projet de parc ?
soutien moral par une signature : 61%
participation aux travaux d’entretien : 18%
donation en argent :8%
à rien de tout ça : 22%
vide : 8%
10)
Possédez-vous des terrains dans le Jorat ?
Oui : 18%
Non : 81%
Vide : 1%
Si oui, quelle surface ?
< 15 ha : 78%
de 15 à 30 ha : 11%
> 30 ha : 4%
vide : 7%
Et de quels types?
forêt: 33% terrain constructible: 47%
terrain agricole: 31% autre: 5% vide: 17%
11)
La création d’un parc naturel périurbain offre la possibilité de valoriser les produits
issus du parc par exemple par le biais de labels. En tant qu’exploitant, seriez-vous :
Intéressé : 44%
non-intéressé : 33%
indifférent : 22%
12)
Etes-vous utilisateur du Jorat pour des activités de loisirs ?
Oui : 91%
Non : 8%
Vide : 1%
13)
Pour quelle(s) activité(s) ? (Possibilité de cocher plusieurs réponses)
piste vita : 35%
vélo/vtt : 44%
équitation : 10%
promenade à pied : 85%
chasse/pêche : 3%
luge-ski : 27%
champignons/cueillette : 25%
refuges : 25%
fontaines : 12%
observation de la nature : 43%
détente : 44%
autres : 8%
14)
Sortez-vous des sentiers balisés ?
Oui systématiquement : 5%
Oui parfois : 44%
Non jamais : 46%
Vide : 5%
14B)
Pour quelle(s) raison(s) ou activité(s) sortez-vous des chemins?
Cuiellette, observation de la nature, raquettes à neige, ski de fond, vélo-vtt, recherche
de diversité, curiosité, promener le chien, chasse et pêche, raccourcis, photographie,
faire pipi, feu, pique-nique…
15) Comment jugez-vous les infrastructures et aménagements existants ?
(Cocher ce qui convient et préciser le lieu si « A améliorer ou compléter »)
Satisfaisants
A améliorer ou compléter Indifférent
sentiers pédestres
69%
7%
1%
pistes cavalières
50%
4%
26%
pistes vtt
28%
9%
14%
piste vita
44%
4%
9%
bancs / tables pique-nique
35%
21%
8%
buvettes / fermes / gîtes
22%
18%
14%
Université de Neuchâtel
2009-2010 Aline Pasche
4
16)
Communes participatives : Bottens, Froideville, Lausanne, Sottens, Villars-Mendras et
Villars-Tiercelin.
17)
Classes d’âges : <20ans : 0.2% ; 21-35 ans : 12% ; 36-50 ans : 37% ; 51-65 ans :
30% ; >65 ans : 18% ; vide : 3%
18)
Sexe : H : 56% ; F : 41% ; vide : 3%
19)
Classes professionnelles : agriculteur : 2% ; cadre : 21% ; employé : 15% ; ouvrier :
8% ; profession intermédiaire (santé, scolaire) : 20% ; indépendant : 2% ; étudiant :
1% ; sans profession : 4% ; retraité : 19% ; vide : 9%
Un grand merci à celles et ceux qui ont répondu aux questions !
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.