Uber vs. Taxis : une étude économique déend la compagnie de VTC

De
Publié par

Cette étude intitulée Uber : une innovation au service de la croissance résulte des
travaux d’Asterès, cabinet de conseil et d’analyse économique, suite à une
demande et un financement de l’entreprise Uber France.
Publié le : mercredi 27 janvier 2016
Lecture(s) : 15
Nombre de pages : 47
Voir plus Voir moins
UBER : UNE INNOVATION AU SERVICE DE LA CROISSANCE
Rédacteur : Charles-Antoine Schwerer Economiste chez Asterès Sous la direction de : Nicolas Bouzou DiƌeĐteuƌ foŶdateuƌ d’Asteƌğs
Réguler les VTC pour répondre aux défis économiques, sociaux et territoriaux
Janvier 2016
PREAMBULE
Cette étude intituléeUber : une innovation au service de la croissancerésulte des tƌaǀaudž d’Asteƌğs, ĐaďiŶet de ĐoŶseil et d’aŶalLJse ĠĐoŶoŵiƋue, suite à uŶe deŵaŶde et uŶ fiŶaŶĐeŵeŶt de l’eŶtƌepƌise Uďeƌ FƌaŶĐe.L’Ġtude aŶalLJse les ŵutatioŶs eŶ Đouƌs daŶs le seĐteuƌ des VTC, Ġǀalue l’iŵpaĐt ĠĐoŶoŵiƋue d’Uďeƌ eŶ FƌaŶĐe et pƌopose un cadre réglementaire pour le secteur. Afin de mener ces travaux, le cabinet Asterès a pu utiliser des données transmises par Uber sur le montant, la fréquence ou encore la localisation des courses ƌĠseƌǀĠes suƌ la platefoƌŵe. L’Ġtude a ĠtĠ ƌĠalisĠela charte éthique suivant édictée par Asterès. Les pƌopos teŶus daŶs Đette Ġtude Ŷ’eŶgageŶt Ƌue ses ƌĠdaĐteuƌs, Chaƌles-AŶtoiŶe SCHWERER et NiĐolas BOU)OU, et eŶ auĐuŶe façoŶ l’eŶtƌepƌise Uďeƌ ou l’uŶ de ses ƌepƌĠseŶtaŶts.
Charles-Antoine SCHWERER Nicolas BOUZOU Economiste chez Asterès Economiste, DirecteurFoŶdateuƌ d’Asteƌğs
Page 2| Uber| ASTERES
SYNTHESE
L’appliĐatioŶ Uďeƌ a tƌaŶsfiguƌĠ le secteur des véhicules de transports avec chauffeur (VTC) en générant des gains de productivité considérables. En quatre ans, 10 000 emplois de chauffeurs affiliés à la plateforme ont été créés en Ile-de-1 France . Une simplification administrative du marché des VTC pourrait permettre de créer plus de 100 000 emplois sur le territoire français. Le cas Uber symbolise l’iŶŶoǀatioŶ digitale: en bousculant un marché, une platefoƌŵe ĐƌĠe de l’eŵploi, génère des gains de productivité et invite les institutions à se renouveler.
1
LE NOUVEAU VISAGE DE LA CROISSANCE
Uber illustre le processus de « destruction créatrice» à l’heuƌe ŶuŵĠƌiƋue. En alliant plateforme digitale, optimisation organisationnelle et travail indépendant, l’eŶtƌepƌise a ƌapideŵeŶt ĐoŶƋuis le ŵaƌĐhĠ de la ƌĠseƌǀatioŶ VTC. Le ŵodğle Uber génère des gains de productivité rapides et déstabilise les acteurs dominants. La digitalisatioŶ d’uŶ ŵaƌĐhĠ ƌeŶouǀelle le stoĐk d’eŵplois: certaines fonctions soŶt dĠtƌuites, d’autƌes ĐƌĠĠes: -La nouvelle offre élargit le marché et concurrence les acteurs en place. Des emplois sont créés chez Uber et les startups concurrentes et devrait à terme être détruits dans les centrales de réservations traditionnelles. -La digitalisatioŶ d’uŶ ŵaƌĐhĠ ŵodifie les habitudes de consommation. La demande de VTC explose et Uber crée indirectement des emplois de chauffeurs indépendants. -La plateforme impacte le budget des ménages. Les clients histoƌiƋues des VTC gagŶeŶt eŶ pouǀoiƌ d’aĐhat, le dĠpeŶseŶt paƌ ailleuƌs et ĐƌĠeŶt de l’eŵploi daŶs d’autƌes seĐteuƌs. IŶǀeƌseŵeŶt, les dépenses en VTC des nouveaux clients créentuŶ effet d’ĠǀiĐtioŶ suƌ d’autƌes postesde consommation.
ChaƋue ǀague d’iŶŶoǀatioŶ dĠstaďilise les aĐteuƌs eŶ plaĐe et les iŶstitutioŶs. Les pouvoirs publics doiventaloƌs liŵiteƌ les ďaƌƌiğƌes à l’eŶtƌĠe des ŵaƌĐhĠs pouƌ peƌŵettƌe l’aƌƌiǀĠede nouveaux acteurs, l’aĐĐĠlĠƌatioŶ des gaiŶs de pƌoduĐtiǀitĠ
1 Les souƌĐes de l’eŶseŵďle des doŶŶĠes pƌĠseŶtĠes daŶs la SLJŶthğse soŶt dispoŶiďles daŶs le Đoƌps de l’Ġtude.
Page 3| ASTERES | Uber
et la croissance du PIB. La régulation des marchés en mutation doit être préventive et non réactive et au cas par cas.
2
UBER: IMPACT ET PERSPECTIVES D’UNE INNOVATION
L’appliĐatioŶ dĠǀeloppĠe paƌ Uďeƌ a fait edžploseƌ la deŵaŶde de VTC et doŶĐ l’eŵploi daŶs le seĐteuƌ. En 4 ans en Ile-de-France, l’eŶtƌepƌise a créé directement une soixantaine de postes (préposés principalement au marketing et à la communication) et indirectement 10 000 emplois de chauffeurs indépendants.
Le marché français des taxis et des VTC est obstrué par de fortes barrières à l’eŶtƌĠe ;liĐences pour les taxis, formation longue et onéreuse pour les VTC). La Francedispose d’ϭ000 habitants contre 4 en chauffeur (taxi et VTC) pour 1 Angleterre.Au regard des comparaisons internationales, une réglementation adaptée pourrait permettre de créer plus de 100 000 emplois de chauffeurs.
L’offƌe de VTC dĠseŶĐlaǀe ĐeƌtaiŶs teƌƌitoiƌes: chaque jour 44% des courses Uber arrivent ou partent de la banlieue parisienne. La mutualisation des véhicules liďğƌe de l’espaĐe uƌďaiŶ et gĠŶğƌe des gaiŶs de teŵps pouƌ les passageƌs. A Londres, les services de VTC sont utilisés majoritairement par les ménages modestes.Le dĠǀeloppeŵeŶt d’uŶe offƌelow costainsi de permettrait démocratiser la mobilité. Deux sujets régulièrement évoqués doivent être abordés avec rigueur : -Le statut d’auto-entrepƌeŶeuƌ Ŷ’iŶtƌoduit pas de distoƌsioŶ de concurrence entre taxis et VTC car les artisans taxis peuvent bénéficier d’uŶ ƌĠgiŵe siŵilaiƌe ;la ŵiĐƌo-entreprise). Ce régime est moins favorable fisĐaleŵeŶt Ƌue Đelui d’aƌtisaŶ et seƌt à laŶĐeƌ soŶ aĐtiǀitĠ, ŶoŶla faire à prospérer. -L’essoƌ du ŵaƌĐhĠ aliŵeŶte les ƌeĐettes puďliƋuesvial’aĐtiǀitĠ des chauffeurs. Actuellement, les impôts et charges issues du secteur VTC s’ĠlğǀeŶt à eŶǀiƌoŶ ϭϱϬ ŵillioŶs €par an.
3
PARTICULIERS, VTC, TAXIS : UNIFIER LE MARCHE
L’essoƌ du ŵaƌĐhĠ des VTC est suspeŶdu audž dĠĐisioŶs de politique publique. La demande est forte, les acteurs prêts à dĠǀeloppeƌ l’offƌe ŵais la ƌĠgleŵeŶtatioŶ liŵite stƌuĐtuƌelleŵeŶt le marché. Le Đoût du laŶĐeŵeŶt d’uŶe aĐtiǀitĠ VTC est de 5ϬϬϬ €minimum en FranceĐoŶtƌe ϱϬϬ € à LoŶdƌes, Neǁ-Yoƌk ou WashiŶgtoŶ. La foƌŵatioŶ edžigĠe s’Ġtale suƌ
Page 4| ASTERES | Uber
75 jours à temps plein.La loi iŵpose l’utilisation de véhicules haut-de-gamme(de plus de 4,5 mètres de long et 114 chevaux de puissance).La création des 100ϬϬϬ eŵplois poteŶtiels dĠpeŶd aiŶsi d’un choc de simplification. Un permis B, une assurance adaptée et des contrôles médicaux et judiciaires devraient suffire pour conduire en sécurité et lancer son activité. Si un contrôle supplĠŵeŶtaiƌe est jugĠ ŶĠĐessaiƌe, uŶ edžaŵeŶ liďƌe d’aĐĐğs est pƌĠfĠƌaďle à la formation actuelle de 75 jours. Les chauffeurs suivraienta posteriori des formations continues. Hormis des considérations sécuritaires ou environnementales tout type de véhicule doit être autorisé. Les coûts de lancement et de fonctionnement seraient réduits pour les chauffeurs qui ǀeƌƌaieŶt leuƌ pouǀoiƌ d’aĐhat augŵeŶteƌ.
Des offreslow costet moyen-de-gamme pourraient alors apparaitre. Les succès passéd’Uďeƌ000 utilisateurs et 4 000 conducteurs) et présents dePop (500 Heetch (200 000 utilisateurs et 5 000 conducteurs) ontdĠŵoŶtƌĠ l’edžisteŶĐe d’uŶe deŵaŶdesur ces segments. La levée des barrières permettra aux conducteurs occasionnels de devenir des chauffeurs VTClow costdonc de et payer leurs charges, taxes et impôts.
Le monopole des taxis doit se concentrer sur la maraude physique:loƌsƋu’uŶ ĐlieŶt hğle uŶ tadži, uŶ seul ǀĠhiĐule s’aƌƌġte et il Ŷ’LJ a pas de ĐoŶĐuƌƌeŶĐe. La réglementation des prix est dans ce cas nécessaire. En revanche, pour la réservation ou la « maraude électronique » le client compare les offres. Les tarifs des taxis, en concurrence avec les VTC, doivent alors êtreliďƌes. L’edžeŵple de New York montre que le prix des licences, qui répond à des logiques spéculatives et s’assiŵile à uŶ plaĐeŵeŶt fiŶaŶĐieƌ, Ŷe s’eŶ tƌouǀeƌa pasautomatiquement diminué. L’essoƌ ĠĐoŶoŵiƋue du seĐteuƌ passe eŶ deƌŶieƌ lieu paƌ la ƌĠgulation des plateformes numériques. La ĐoopĠƌatioŶ aǀeĐ l’adŵiŶistƌatioŶ peƌŵettƌait de tƌaĐeƌ les paieŵeŶts et de ƌĠduiƌe l’ĠĐoŶoŵie gƌise. La ǀĠƌifiĐatioŶ des Ŷoƌŵes encadrant les chauffeurs (casier judiciaire vierge) relèverait de la responsabilité de l’app: une régulation trop pousséelication. La prudence est cependant de mise pouƌƌait ĐƌĠeƌ des ďaƌƌiğƌes à l’eŶtƌĠeet protéger la position duleader Uber au détriment des chauffeurs et des clients.
Page 5| ASTERES | Uber
1
2
3
SOMMAIRE LE NOUVEAU VISAGE DE LA CROISSANCE 1L’uďĠƌisatioŶ aĐĐĠlğƌe la ĐƌĠatioŶ de ǀaleuƌ
2
3
La digitalisatioŶ d’uŶ ŵaƌĐhĠ ĐƌĠe de l’eŵploi
Les iŶstitutioŶs doiǀeŶt Đapitaliseƌ suƌ l’iŶŶoǀatioŶ
UBER: IMPACT ET PERSPECTIVES D’UNE INNOVATION
1
2
3
Perspectives decréationd’eŵploi gƌâĐe à Uďeƌ
Les VTC au seƌǀiĐe du dĠseŶĐlaǀeŵeŶt et de l’uƌďaŶisŵe
Les faux débats : concurrence « déloyale » et fiscalité
PARTICULIERS, VTC, TAXIS : UNIFIER LE MARCHE
1
2
3
4
Page 6| Uber| ASTERES
Heetchet UberPop :passeƌ de l’iŶfoƌŵel aulow cost
Les VTC : ouvrir le marché pour stimuler la croissance
Les taxis : libérer la réservation et préserver la maraude
L’appliĐatioŶ Uďeƌ: réguler les plateformes numériques
1
LE NOUVEAU VISAGE DE LA CROISSANCE
L’appliĐatioŶ dĠǀeloppĠe paƌUber, une plateforme de mise en relation entre chauffeurs et clients, a transformé en quelques années le secteur du transport avec chauffeur. Par sonbusiness model, sa vitesse de diffusion et ses enjeux sociopolitiques,l’eŶtƌepƌise ĠĐlaiƌe le nouveau visage de la croissance économique.
Le Đas d’Uďeƌdestructionillustre la « créatrice schumpetérienne »à l’heuƌe numérique. Le nouvel entrant bouleverse rapidement les équilibres de marché,ĐƌĠe peu d’eŵplois diƌeĐts ŵais ďeauĐoup d’eŵplois iŶdiƌeĐts ;deĐhauffeuƌs eŶ l’oĐĐuƌƌeŶĐeͿ etpermet des gains de productivité.
La nouvelle offre incite les acteurs traditionnelsà s’adapteƌ ouau contraire à faire dresser des barrières réglementaires pour se protéger. L’iŵpaĐt socialde l’iŶŶoǀatioŶ est optimal lorsque les pouvoirs publics capitalisent sur la nouveauté pour gagner en efficience et favorisent l’ouǀeƌtuƌe des ŵaƌĐhĠs.
Page 7| ASTERES | Uber
2
ème « Uberisation », le fordisme du XXI siècle ?
En 1908 Henri Ford, ingénieur américain, lance sa production de Ford T suivant trois principes : division du travail, standardisation de la production, salaires élevés pour les ouvriers. Le fordisme est né et prépare nos sociétés à l’iŶdustƌialisatioŶ à gƌaŶde ĠĐhelle et à la ĐoŶsoŵŵatioŶ de masse des 30 Glorieuses.
En 2015, un nouveau mot fait florès dans le débat public français : 1 «l’uďeƌisatioŶ». EŶ ƋuelƋues ŵois, l’eŶtƌepƌise Uďeƌ, uŶe appliĐatioŶ Ƌui met en relation offre de transport par voiture et demande de mobilité, a bouleversé un secteur et créé indirectement des millieƌs d’eŵplois de chauffeurs. Lafoƌŵule se Đoŵpose d’uŶe platefoƌŵe digitale, d’optiŵisatioŶ oƌganisationnelle et de travail indépendant.
Coŵŵe l’eŶtƌepƌise Foƌd aǀait sLJŵďolisĠ l’iŶŶoǀatioŶ et le foŶĐtioŶŶeŵeŶt ème des marchés au XX siècle, Uber illustre les mutations en cours au début ème du XXI. L’uďeƌisatioŶ ĐoŶstitue le ďouleǀeƌseŵeŶt d’uŶ seĐteuƌ paƌ uŶ nouvel entrant numérique.
2 Le terme a été popularisé par Maurice Lévy, PDG du Groupe Publicis, dans un entretien au Financial Times en décembre 2014, arguant que « tout le monde a peur de se faire ubériser». L’usage de l’edžpƌessioŶ s’est ƌĠpaŶdu à paƌtiƌ de juiŶ ϮϬϭϱ seloŶ l’iŶdiĐateur Google Trend.
Page 8| ASTERES | Uber
1.1
L’uďĠƌisatioŶ aĐĐĠlğƌe la ĐƌĠatioŶ de valeur
Le processus d’uďeƌisatioŶ» rapide etconstitue une « destruction créatrice ème inattendue. C’est la foƌŵe ŶuŵĠƌiƋue du ĐoŶĐept ĐoŶŶu depuis le XIXsiècle et 3 les travaux de Joseph Schumpeter . Un entrepreneur (Travis Kalanick) se saisit d’uŶe innovation numérique (le smartphone et sa géolocalisation) pour lancer une Ŷouǀelle offƌe ;l’appliĐatioŶ UďeƌͿ aǀeĐ uŶ ŵeilleuƌ ƌappoƌt ƋualitĠ-prix que les offres préexistantes. Le processus débouche sur des gains de productivité et une réallocation des facteurs de production.
L’iŶŶoǀatioŶ Uďeƌsur une plateforme digitale qui met en relation des repose travailleurs indépendants (les chauffeurs) et des consommateurs. La spécificité de l’uďeƌisatioŶ tient à la vitesse de diffusion des innovations numériques :
-Une fois la plateforme mise en ligne, ce sont les producteurs du service (ici les chauffeurs) qui investissent (ici dans les véhicules et la formation) pour dĠǀeloppeƌ l’aĐtiǀitĠ. Le dĠploieŵeŶt suƌ uŶ Ŷouǀeau ŵaƌĐhĠ ŶĠĐessite seuleŵeŶt ƋuelƋues ŵois Đaƌ il ƌepose suƌ uŶe ŵultitude d’aĐteuƌs.
-DaŶs le ŵoŶde ŶuŵĠƌiƋue, le Đoût du ĐhaŶgeŵeŶt pouƌ l’utilisateuƌ est faiďle et il est aisé de comparer les offres. Une nouvelle offre compétitive va aisémentĐoŶƋuĠƌiƌ des paƌts de ŵaƌĐhĠ et ǀoiƌ Đƌoitƌe sa ďase d’utilisateuƌs.
-L’iŶdustƌie des platefoƌŵes a tendance à se constituer en position dominante : les producteurs et les consommateurs ont intérêt à se rassembler sur la même application car les rendements sont croissants. Une position de leaderbénéficie rapidementd’uŶ phĠŶoŵğŶe dewinner takes all.
Le modèle Uber permet de se déployer rapidement puis de bouleverser le rapport de ŵaƌĐhĠ à soŶ aǀaŶtage. La ǀitesse d’edžĠĐutioŶ du Ŷouǀel eŶtƌaŶt et la suƌpƌise des acteurs traditionnels sont deux composaŶtes Đlefs de l’uďeƌisatioŶ.
3 Joseph Schumpeter,Capitalisme, socialisme et démocratie, 1942.
Page 9| Uber| ASTERES
Un leader numérique peut-il être uberisé ?
La ŵutatioŶ ƌapide d’uŶ ŵaƌĐhĠ phLJsiƋue paƌ uŶ Ŷouǀel entrant numérique est courante. Mais peut-on imaginer le ďouleǀeƌseŵeŶt d’uŶ ŵaƌĐhĠ dĠjà ŶuŵĠƌisĠ? Les disparitions de MySpace, Lycos ou MSN Messenger en constituent les preuves passées.
L’ĠĐoŶoŵie IŶteƌŶet est uŶe ĠĐoŶoŵie de positioŶ doŵiŶaŶte: Facebook sur les réseaux sociaux, Google sur les moteurs de recherche, Youtube sur les vidéos, Tripadvisor dans les conseils touristiques, Booking dans la réservatioŶ d’hôtels, BlaďlaĐaƌ pouƌ le Đoǀoituƌage, Uďeƌ pouƌ les VTC, etĐ.
La spĠĐifiĐitĠ du ŶuŵĠƌiƋue tieŶt à l’iŶstaďilitĠ de Đes positioŶs dominantes.ChaŶgeƌ d’appliĐatioŶ ou de platefoƌŵe a uŶ Đoup tƌğs ƌĠduit pour le consommateur. La contestation peut alorsǀeŶiƌ de l’idĠe iŶŶoǀaŶte d’uŶe staƌt up ;What’s App et la ŵessageƌie eŶ ligŶeͿ ou de la diǀeƌsifiĐatioŶ d’uŶ ǀoisiŶ ;AŵazoŶ et les seƌǀiĐes audž eŶtƌepƌises, FaĐeďook et l’iŶfoƌŵatioŶͿ.
Afin de préserver la constestabilitédes ŵaƌĐhĠs et l’iŶstaďilitĠ des dominations, il convient cependant que les autorités concurrentielles veillent: l’aĐteuƌ doŵiŶaŶt Ŷe doit pas pƌofiteƌ de sa positioŶ pouƌ iŵposeƌ des ďaƌƌiğƌes audž Ŷouǀeaudž eŶtƌaŶts ou pouƌ s’oĐtƌoLJeƌ uŶe ƌeŶte iŶdue. Aloƌs, l’uďeƌisatioŶ pouƌƌa duƌeƌ et les gaiŶs de pƌoduĐtiǀitĠ s’aĐĐuŵuleƌ.
Page 10| ASTERES | Uber
1.2
LadigitalisatioŶ d’uŶ ŵaƌĐhĠ détruitet ĐƌĠe de l’eŵploi
Une innovation est adoptée par le publicpaƌĐe Ƌu’elle génère des gains de productivité. Une offre innovante crée ainsi de la richesse et renouvelle le stock d’eŵplois puisque certaines fonctions sont détruites etd’autƌes ĐƌĠĠes.Lors de la digitalisatioŶ d’uŶ ŵaƌĐhĠ, le solde ĐƌĠatioŶ-destruction dépend de la densité eŶ ŵaiŶ d’œuǀƌe du seƌǀice, des gaiŶs de pouǀoiƌ d’aĐhat pouƌ les ĐlieŶts etde l’effet d’ĠǀiĐtioŶ suƌ d’autƌes postes de ĐoŶsoŵŵatioŶ. UŶe politiƋue puďliƋue d’iŶŶoǀatioŶ et de ĐoŵpĠtitiǀitĠ doit permettrede foƌŵeƌ la ŵaiŶ d’œuǀƌe pouƌ monter en gamme et de capter les créations d’eŵplois suƌ uŶ teƌƌitoiƌe.
ème Fin XVIII , un orchestre était nécessaire pour écouter de la musiƋue. Aujouƌd’hui il suffit d’uŶ aďoŶŶeŵeŶt stƌeaŵiŶg suƌ smartphone.L’iŶdustƌialisatioŶ puis la digitalisation musicale ont totalementƌeŶouǀelĠ l’eŵploipar trois voies : directe, indirecte et induite.
-: leLa nouvelle offre élargit le marché et concurrence les acteurs en place nouvel entrant attire des consommateurs supplémentaires et cannibalise les clients du service traditionnel. L’ĠĐoute de ŵusiƋue est plus répandue ème aujouƌd’hui Ƌu’au XVIIIloƌsƋu’il fallait paLJeƌun orchestre. Des emplois ont été créés chez Deezer, Spotify ou iTunes et détruits dans la musique « à 4 domicile » . Le solde de création-destruction direct dépend de la hausse de la demandeet de la deŶsitĠ eŶ ŵaiŶ d’œuǀƌe de la Ŷouǀelle offƌe.
U B E R
Une application de réservation comme Uber devrait à terme détruire de l’eŵploi daŶs les ĐeŶtƌales tƌaditioŶŶelles de ƌĠseƌǀatioŶ de tadžis et VTC pour en créer en interne (environ 60 salariés en France à date). Le 5 ŵaƌĐhĠ s’Ġlaƌgitet le solde d’eŵplois diƌeĐts esta prioripositif.
-La nouvelle offre modifie la chaîne de valeur : les habitudes de consommation et la propension à consommer évoluent. Le consommateur paie quelques centimes pouƌ ĠĐouteƌ soŶ ŵoƌĐeau ŵais des ĐeŶtaiŶes d’euƌos pour acheter son smartphone ou assister à un concert public. La valeur se déplace, des emplois sont créés indirectement chez Samsung, Apple, Sony, 4 D’où l’iŶƋuiĠtude de JohŶ MaLJaƌd KeLJŶes de ǀoiƌ les ŵaĐhiŶes ƌeŵplaĐeƌ la ŵaiŶ d’œuǀƌe et de ĐƌĠeƌ uŶ « chômage technologique ».Economic possibilities for our grandchildren, 1930. 5 D’apƌğs l’eŶƋuġteUsages, usagers et impacts des services de transport avec chauffeurmenée en 2015 par Nicolas Louvet et6-t Bureau de recherchepouƌ le Đoŵpte d’Uďeƌ, Ϯϳ% des tƌajets Uďeƌ Ŷ’auƌaieŶt pas eu lieu sans la plateforme.
Page 11| ASTERES | Uber
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.