Cours rationnel de dessin à l'usage des écoles élémentaires

De
Publié par

^r 'M'>fLpr %mr\'ikjk.Kt^ICOURS RATIONNELDE DESSINl'usageADES ÉCOLES ÉLÉMENTAIRESDESSIN D'ORNEMENT— CoRDBiL. Tvii. et stèr. r.RitTË.IG8-83.COURS- MTIONlNELDESSINDEL USAGEAELEMENTAIRESDES ECOLESL. D'HENRIETDESSIN D'ORNEMENTCONTENANT 192 Fir.l'RESOUVRAGE INTERCALÉES DANS LE TEXTEET UN ALBUM DE 46 MODÈLES LITIJOGRAPHIÉSCRAYONNAGE—ÉLÉMENTS ET PRINCIPES DE l'oRNEMENT. LES ARTS ET l'oRNEMENTATIONDANS l'antiquité ET AUX GRANDES ÉPOQUESDE l'histoire de FRANCETEXTErSi-'^j'i..PARISLIBRAIRIE HACHETTE ET C"9, BOLLEVAUI) SAINT-GEnMAIN, 7!)1883AVANT-PROPOSnotre Cours moyensLa troisième partie de rationnel de d'exécution, et nous ajouterons même (ju'ildessin est consacres à l'ornement; nous explique- ne nous paraît pas plus indispensable artisted'êtrerons en quelques lignes les motifs de l'étendue pour enseigner les rudiments du dessin que d'êtreavons cru devoir donner à cette dernière calligraplio pour apprendreque nous l'écriture ; mais encorepartie. faut-il que le maître soit suffisamment renseignéLe programme un peu sommaire qui a admis le pour être apte i développer une leçon.dessin dans les écoles ne spécifie pas d'une ma- Voilà pourquoi il importe qu'il trouve résuméesnière précise les matières qui doivent être trai- dans un ouvrage élémentairey des notions suffisan-tées. L'ornement est-il seulement un accessoire, tes sur l'ornement, ses principes, son rôle et sesmême temps exercice complémentaire applicationsen qu'un et ; nous avons ...
Publié le : samedi 4 juin 2011
Lecture(s) : 165
Nombre de pages : 216
Voir plus Voir moins
^ r 'M '>fLpr % mr\ 'ikjk.Kt^ I COURS RATIONNEL DE DESSIN l'usageA DES ÉCOLES ÉLÉMENTAIRES DESSIN D'ORNEMENT — CoRDBiL. Tvii. et stèr. r.RitTË.IG8-83. COURS- MTIONlNEL DESSINDE L USAGEA ELEMENTAIRESDES ECOLES L. D'HENRIET DESSIN D'ORNEMENT CONTENANT 192 Fir.l'RESOUVRAGE INTERCALÉES DANS LE TEXTE ET UN ALBUM DE 46 MODÈLES LITIJOGRAPHIÉS CRAYONNAGE —ÉLÉMENTS ET PRINCIPES DE l'oRNEMENT. LES ARTS ET l'oRNEMENTATION DANS l'antiquité ET AUX GRANDES ÉPOQUES DE l'histoire de FRANCE TEXTE rSi-'^j'i.. PARIS LIBRAIRIE HACHETTE ET C "9, BOLLEVAUI) SAINT-GEnMAIN, 7!) 1883 AVANT-PROPOS notre Cours moyensLa troisième partie de rationnel de d'exécution, et nous ajouterons même (ju'il dessin est consacres à l'ornement; nous explique- ne nous paraît pas plus indispensable artisted'être rons en quelques lignes les motifs de l'étendue pour enseigner les rudiments du dessin que d'être avons cru devoir donner à cette dernière calligraplio pour apprendreque nous l'écriture ; mais encore partie. faut-il que le maître soit suffisamment renseigné Le programme un peu sommaire qui a admis le pour être apte i développer une leçon. dessin dans les écoles ne spécifie pas d'une ma- Voilà pourquoi il importe qu'il trouve résumées nière précise les matières qui doivent être trai- dans un ouvrage élémentairey des notions suffisan- tées. L'ornement est-il seulement un accessoire, tes sur l'ornement, ses principes, son rôle et ses même temps exercice complémentaire applicationsen qu'un et ; nous avons donc donné avec les élé- en quelque sorte supérieur du dessin linéaire ? ments nécessaires à l'enseignement proprement dit, Nous ne le croyons pas, bien qu'il ait ainsi un tableauété rapide du mouvement de l'ornementa- compris par la presque totalité des ouvrages qui tion, aux époques caractéristiques de l'art et ds s'en occupent. Son but est autre, suivant nous : il notre histoire nationale. assouplit la main par la pratique d'un crayonnage L'ornement complète notre cours dont chacune exécuté largement; il habitue les yeux à la mesure, des parties, tout en se reliant au plan général, pré- à la concordance, à l'harmonie des lignes, et ouvre sente un tout parfaitement distinct. enfin l'esprit à une première connaissance la n'iMiTATioN,de Le dessin ou représentation des corps beauté dans la forme. tels qu'ils se présentent h nos yeux, c'est l'exposé principaleTelle est, sans doute, sa raison d'être et l'application des notions pratiques de perspective dans l'enseignement élémentaire; son rûle est mo- qui forment la première théorie de l'art et en quel- mais son objectif élevé une grammaire du dessin.deste peut-être; est et porte que sorte petite au delà de l'école; ici seulement se présente uns Le dessin linéaike, représentation exacte, mais difficulté. conventionnelle des lignes, des surfacestrès réelle et des so- Dans l'état actuel, les maîtres font défaut et ne lides, ce sont les éléments de l'écriture industrielle. préparés représentationsont pas à cet enseignement quelques Le dessin d'ornement, des formes ; rares professeurs, artistes ou dessinateurs de pro- harmonieusement disposées, est la première initia- fession, sont absolument insuffisants pour répondre tion à l'intelligence du beau. aux nécessites créées par le programme; ils se J'ai essayé de présenter clairement les notions réservent d'ailleurs aux écoles spéciales ou supé- nécessaires, de les grouper d'une manière métho- rieures; enfin, des méthodes pour former des maî- dique, et je serais heureux d'avoir aidé à rendre unetres, il n'en existe pas à proprement parler. abordable à tous étude et un enseignemejit Nous ne voulons pas exagérer les qui sont restés jusqu'ici le privilègegraves incon- d'un trop petit vénients qui résultent de cette pénurie dans les nombre.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.