A LA RE-CONQUETE DE L'OUEST : SUR LA PISTE DU WESTERN

Publié par

A LA RE-CONQUETE DE L'OUEST : SUR LA PISTE DU WESTERN

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 86
Nombre de pages : 6
Voir plus Voir moins
Septembre LA RIVIERE D’ARGENT Octobre L’ANGE DES MAUDITS Novembre LA PRISONNIERE
DU DESERT Décembre LE BRIGAND BIEN-AIME Janvier
LE VENT DE LA PLAINE
Février THE SHOOTING Mars
LE SOLDAT BLEU
Avril L’HOMME DES HAUTES-PLAINES Mai PAT GARRET AND THE KID Juin DEAD MAN
SEPTEMBRE 2010 - JUIN 2011
n collaboration avec le ervice ulturel de l’niversité du avre
LA RIVIERE D’ARGENT
Avec Errol Flynn, Ann Sherian Un ancien militaire injustement expulsé de l'armée se lance dans les affaires et fait petit à petit fortune grâce à sa clairvoyance et son manque total de scrupules… Dernière collaboration entre rrol lynn et l'un des maîtres du style  aoul als   D’ est un estern cruel et sans concessions ainsi qu’une très belle parabole sur l’individualisme à l’américaine ardi  septembre à   séance présentée par ouri Descamps 
L’ANGE DES MAUDITS
Avec arlene Dietrich, Arthur enney l raverse les Étoautrs veUnnigse rà  llea  vrieocl eet rlce em eduer tsroen  daes ssaa sfisiannc éaer  udin vceorsesb ionyf oremrna tioansse ill  atpprend que celuici se trouve dans un ranc tenu par une aventurière ltar eane e ranc appelé  ucauc   oup de ance  accueille et éberge les bandits en fuite our y parvenir ern se fait arrêter et mettre en prison our l’une de ses rares incursions dans le estern rit ang signe l’un des classiques du genre à la fois baroque et flamboyant ardi  octobre à   séance présentée par ouri Descamps 
LA PRISONNIERE DU DESERT
Avec ohn ayne, erey unter, era iles, ar on, atalie oo u exas une famille est décimée par une bande de commances qui attaque son ranc et enlève ses deux fillettes e frère découvre le drame et se lance sur les traces des ravisseurs avec deux autres compagnons on ord met en avant les sublimes paysages de onument alley dans ce es tern anté par la vengeance  on ayne y livre l’une de ses meilleures compo sitions en antiéros aveuglé par la aine ardi  novembre à   séance présentée par ouri Descamps 
LE BRIGAND BIEN-AIME
Avec obert aner, erey unter, Anes oorehea, ohn arraine près une tentative manquée de oldup esse ames et sa bande sont poursuivis par les autorités esse et son frère ran se cacent dans une grotte et se remémorent alors leurs plus grandes aventures De son enfance dans le issouri jusqu’à son mariage et ses mémorables braquages de banques ou de trains la vie du célèbre brigand défile… Depuis sa conception initiale jusqu’à son montage final ce film fut pour icolas ay une expérience caotique entre révoltes et compromis ais comme à son abitude il a su faire du combat qui l’opposait aux producteurs un combustible pour alimenter son romantisme de l’écec et de la mort ardi  décembre à   séance présentée par ouri Descamps 
LE VENT DE LA PLAINE
Avec urt ancaster, Aurey epburn, ilian ish ndienne de naissance mais adoptée en secret par une famille blance acel acary devient la cible de brutalités racistes lorsque ses origines sont découvertes es frères de sang qui ne l’ont pas oubliée veulent alors la récupérer tandis que les blancs locaux veulent sa mort… arqué par un tournage éprouvant et funeste trois tecniciens périrent dans un accident d’avion epburn perdit l’enfant qu’elle portait lors d’une cute de ceval   D   est un film douloureux et poignant qui pose avec gravité le problème du racisme et de l’intolérance ardi  janvier à   séance présentée par ouri Descamps
THE SHOOTING
Avec ill utchins, illie erins, ac icholson, arren ates De retour ce lui illett asade apprend la disparition de son frère vec oley son associé ils rencontrent une jeune femme qui leur propose en écange d’une prime de la conduire à la ville de ingsley e trio en marce des disputes éclatent et la tension monte lorsque illy pears se joint à eux ourné la même année que ’U D     relève d’avantage du film énigmatique que du estern dans ce qu’il a de plus avéré ellman filme cette longue poursuite comme une quête sans fin avec un sens du paysage extraordinaire ardi  février à   séance présentée par ouri Descamps 
LE SOLDAT BLEU
Avec eter Strauss, anice eren, ohn Anerson, Donal leasence n novembre  une unité de volontaires de la avalerie du olorado comprenant  ommes attaque un paisible village eyenne à and ree es indiens levèrent un drapeau blanc et un drapeau américain a cavalerie attaqua néanmoins massacrant  indiens  dont plus de  femmes et enfants Un estern étonnant et engagé sorti en pleine guerre du ietnam dont le film fait ouvertement référence  D U montre sans subterfuge les atrocités commises par la cavalerie U lors de la conquête de l’ouest ardi  mars à   séance présentée par ouri Descamps 
L’HOMME DES HAUTES-PLAINES
Avec Clint Eastwood, Verna Bloom n homme tout de noir vêtu arrive dans une petite ville du sud-ouest américain, il est alors provoqué par trois voous qu’il abat de sang-froid mpressionnés, les habitants lui demandent alors de les sauver de lattaque de trois bandits qui ont juré la destruction de la communauté… our son premier estern en tant que réalisateur, astood signe une œuvre infiniment personnelle au climat mstérieux et inquiétant ardi  avril à h  séance présentée par ouri eschamps PAT GARRETT AND THE KID
Avec ames Courn, ris ristoerson, Bo Dlan Au ouveau-exique at arrett retrouve son ancien complice ill et lui annonce qu’il est devenu shérif at lui conseille alors de quitter la région, sinon il sera dans l’obligation de l’éliminer e id décide d’ignorer ce conseil… n estern mélancolique sublimé par la musique de ob lan et un admirable travail visuel au niveau des couleurs e chef-d’œuvre de am ecinpah ardi  mai à h  séance présentée par ouri eschamps DEAD MAN
Avec onn De, ar armer, on urt, oert itcum, ans la deuxième moitié du e siècle, illiam lae accepte un emploi de comptable dans une ville minière de luest Arrivé sur place, rien ne fonctionne comme prévu e pas et ses habitants contrastent singulièrement avec la civilisation urbaine quil a connue et illiam devient un tueur malgré lui, poursuivi par un trio de chasseurs de prime Tourné en noir et blanc, A A est un film envoûtant et onirique qui réinvente le genre tout en lui rendant hommage ardi  juin à h  séance présentée par ouri eschamps 
Attaque de diligence, course contre le scalp, chevauchées sauvages dans les plaines immenses, duels au soleil et sans pitié, vol de bétail au galop, hache de guerre et calumet de la paix, règlement de comptes à l’ombre des potences, ciels sans limites et vallée de la mort, flèche brisée contre colt à crosse de nacre, co-bo solitaire et tribus indiennes… Aussitôt que l’on évoque le estern, c’est toute une série d’images et de scènes mthiques qui reviennent en mémoire our beaucoup, le genre est d’abord lié à l’enfance  en effet, de nombreuses générations de spectateurs ont forgé leur goût pour le cinéma en dévorant ces innombrables chroniques d’un uest lointain, peuplé de légendes et de héros suscitant toutes les conquêtes de l’imaginaire inéma de l’enfance, le estern a aussi partie liée avec « l’enfance du cinéma »  car des esterns, on en a toujours tourné, des origines jusqu’à nos jours, de l’invention du cinématographe jusqu’à celle du disque dur oté d’une longévité sans égale, le genre permet par conséquent de suivre à la trace l’évolution des techniques, des formes, des mentalités et du rapport complexe que l’Amérique entre-tient avec sa propre istoire entre objectivité et réécriture fantasmée « e estern, c’est le cinéma américain par excellence », pouvait-on lire sous la plume enthousiaste d’André ain, franc-tireur de la critique française des années  enre essentiellement « autochtone » en effet tourné vers la conquête du territoire et la naissance des tats-nis, le estern développe néanmoins un langage et un ensemble de motifs qui comptent parmi les plus universels, lui assurant une audience internationale et quelques déclinaisons locales le estern italien par exemple, dit « estern spaghetti » A l’origine pratiquement cantonné aux petites productions de série , puis relancé avec succès à la fin des années , le estern se développe surtout au lendemain de la econde uerre ondiale l acquiert ses lettres de noblesse durant la décennie , à un moment où le retour vers un passé mthique permet d’adoucir voire de conjurer les incertitudes politiques de l’après-guerre ais peu à peu, le genre devient tout autant le miroir dans lequel se reflètent toutes les craintes et les conflits qui secouent la société américaine le racisme, la censure, le maccarthsme, la guerre de orée puis celle du ietnam, etc, autorisant dès lors un décodage indirect de l’actualité et des difficultés du présent endant toute la saison, e tudio vous propose donc de partir à la « re-conquête de l’uest » en suivant la piste d’une programmation de  films, qui sont autant d’étapes représentatives de l’évolution du genre, de son âge d’or jusqu’à l’époque contemporaine uri eap rédateur en ef de la reue de inéa Elipe
Tarif plein : 6Tarif réduit : 40Etudiant Unierité du are : plae à 1en ente au Serie ulturel nneent : 410 entréee éane péiale peuent être raniée ur deande 20 pernne iniu par petateur Tous les films sont projetés en version originale sous-titrée
3 rue du Général Sarrail-76600 Le Havre
Tél. 02 35 43 64 63 - Programme 02 35 21 36 28 .inema-le-udio.r - eineoean@anadoo.r
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.