BILAN TOURISTIQUE 2010

De
Publié par

BILAN TOURISTIQUE 2010

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 98
Nombre de pages : 11
Voir plus Voir moins
Comité Départemental du Tourisme de la Vienne
BILAN TOURISTIQUE
2010
« 40 ans de promotion de la Vienne »
L’activité touristique nationale de 2010 : les effets de la crise semblent s’estomper
Avec 74 millions de visiteurs en 2009, la France a conservé son titre de 1er pays touristiqueau monde malgré un recul de 6% des arrivées de touristes en raison de la crise.
En 2010, une tendance se confirme : les Français continuent à soutenir le tourisme hexagonal.Les vacances de février ont constitué un très bon cru et les résultats de fréquentation pou les vacances d'avril ont été plutôt favorables.
Pourtant deux évènements importants sont venus perturber le début de l’activité touristique de 2010.En effet, la tempête Xynthia, venue balayer la France les 27 et 28 février, a endommagé un certain nombre d’infrastructures touristiques su la côte atlantique et les nuages de cendres, provoqués pa la colère du volcan islandais, entré en éruption le 14 avril, a entraîné la fermeture du trafic aérien notamment dans le sud du pays.
Toutefois, en ces temps « limites de sortie de crise »,l’envie d’évasion prédomine dans les ménages français.Selon certains sondages relayés dans la presse, les Français envisageaient même de partir plus longtemps cet été,16 urs en moyenne (soit 3 rs de plus qu’en 2009). Mais ils cherchent surtout àpréserver au maximum leur « budget vacances ».Pou cela, ils utilisentinternet (à 80%)comme outil d’information pou préparer leu séjour« parce que c’est plus simple, plus rapide », « pour pouvoir comparer plus facilement » et « parce que ça permet d’acheter moins cher ».
La Vienne séduit les touristes et les investisseurs privés!
La l’attestent!
enne
séduit et ses bons résultats de fréquentation
Après une année touristique 2009 déjà très positive alors que la plupart des départements subissaient la crise a encore connula enne dès le premie trimestre 2010 une hausse de 7,5 % du nombre de nuitées hôtelières (chiffres INSEE)contrairement à nos départements voisins qui étaient en baisse su cette même période.De plus, les vacances de Pâques ont été très profitables pou le tourisme départemental: +15% de fréquentation au Futuroscope, +14% à la Vallée des Singes, + 24% au Roc au Sorciers,…Depuis, les ventes en ligne su le site Internet de la Maison du Tourisme ont explosé de 25% en juin et juillet...les réservations de dernière minute ont augmenté de 100% à 200% su la saison estivale.Les bons chiffres également enregistrés au Futuroscope corroborent ces résultats.
La stratégie touristique de « courts séjours » mise en place dans la nne depuis plusieurs années et instaurée pa le Conseil Général, a permis au département d’alle à contre courant de la crise amorcée en 2009largement la baisse du tourisme liée auxet de compense déplacements professionnels en réalisant des chiffres de fréquentation plus que satisfaisants.
En effet, grâce à son offre touristique variée et dense, lui permettant de développe un important tourisme de proximité, la nne s’affiche comme une destination répondant parfaitement au nouveau schéma touristique des vacanciers qui partent 3 ou 4 jours avec des départs plus réguliers, toutes les 5 à 6 semaines.
Le tourisme dans la nne représente aujourd’hui 650 millions d’Euros de chiffres d’affaires pou 7 millions de nuitées touristiques.
Depuis quelques années déjà,la dynamique insufflée pa la puissance publique a trouvé écho chez de multiples investisseurs privés.Deu exemples récents :la compagnie des Alpes est entrée dans le capital du Futuroscope et le dernie grand projet du « Cente Parcs » qui ouvrira dans le Loudunais en 2015 créant environ 600 emplois pou le département.
Le tourisme départemental Les principaux points constatés :
er 11 trimestre: +7,5 % de nuitées hôtelières classées. 2Vacances de Pâques:«les sites touristiques tirés vers le haut » 3mai« et sa mauvaise météo » ajouté à l’absence des ponts : des résultats mitigés… 4En juin: des résultats hôteliers qui montrent une plus forte progression sur la zone rurale du département 5Saison estivale :les réservations de dernière minute à la Maison du Tourismeprennent une envolée de 208% pour l’hôtellerie et 116% pour les chambres d’hôtes! 6Septembre : « les bons résultats perdurent » avec notamment+ 25% de contratsvendus en centrale de réservation « Gîtes de France » 7Vacances de La Toussaint :103 000 visites supplémentaires au Futuroscopepar rapport à la même période en 2009 ! 8Une fin d’année marquée par detrès bons résultats …
Le tourisme départemental par secteur d’activités : LES OFFICES DE TOURISME ET SYNDICATS D’INITIATIVE : « vers une multiplication de leurs compétences pour répondre aux nouvelles attentes des touristes. » Erôlen plus de leu d’ambassadeurs du tourisme ou de « vitrines touristiques du département », les Offices de Tourisme diversifient leurs compétences.Ils ne sont plus uniquement que des distributeurs de documentations ou des points d’informations, ils vendent également des produits du terroir et sont « animateurs de leu territoire » puisqu’ils organisent et mettent en place des animations locales toute l’année. Les Offices de Tourisme ont reçu 269 952 visiteurs en 2010,soit une baisse de 2% pa rapport à 2009. Des hausses de12%, 8% et 2% ont été respectivement enregistrées en avril, août et décembre. Le nombre de touristes étrangers représente 15% des visiteurs renseignés comme en 2009. C’est aujourd’hui sur internet(source d’informations privilégiée) et donc notamment pa mailque les touristes se renseignent sur leurs futures destinations de séjour. Ainsi, les demandes par mail ont à nouveau progressé de 24% sur cette période alors que les demandes par téléphone et par courrier sont en baisse d’environ 6%.
Il faut souligner C’est sur la toile qu’on trouve où poser ses valises… »
C’est pourquoi, en proposant la vente de billetterie, les Offices de Tourisme sont au cœur du système touristique et sont un levier indispensable pour les prestataires touristiques car ils uent un rôle fondamental pour faire séjourner et faire consommer les visiteurs dans les sites touristiques du département.
Le tourisme départemental par secteur d’activités :
LES HOTELS « Un type d’hébergement qui profite de l‘importante demande des « courts séjours »
Depuis le début de l’année, la ienne n’a amais connu de progressions aussi importantes. Des augmentations de 10% et 16%du nombre de nuitées dans les hôtels classés du département ont été relevées enfévrier et mars. Avril a connu une hausse de 7%avec 176 320 nuitées comptabilisées.Mai aura été moins bon sauf sur la zone « autre ienne », la zone rurale du département aura profité de 2,5% de nuitées supplémentaires. Le mois de uin bénéficie d’une hausse de 4% avec, à nouveau, une forte progression sur la zone rurale (+11%).Le mois de aura été moins bon avec une baisse de 5% alors que les chiffres du mois d’août et de septembre sont quasiment stables. Novembre a connu une belle progression (+5% de nuitées et +5 points pou le tau d’occupation) tandis qu’octobre et décembre auront été moins cléments.
Ainsi, avec 1 541 958 nuitées cumulées sur l’année 2010, seul le département de la ienne au niveau régional connaît une croissance de +1% par rapport à la même période en 2009.
Le tourisme départemental par secteur d’activités :
LES CAMPINGS « Les touristes français adeptes du camping »
Les chiffres de l’INSEE montrent uneprogression de 2% du nombre de nuitéeslacomptabilisées su période avrilseptembre, soit 295 339 nuitéespour la saison 2010. La clientèle française est en augmentation de près de 3%. Le moisd’avril, notamment, aura été un mois record avec +30% des nuitées par rapport à avril 2009la saison 2010. On note su une tendance à la hausse su les emplacements locatifs (+9%).
LES GITES RURAUX
En 2010,le service réservation comptabilise 17,5 semaines de location en moyenne par gîtecontre 15,6 semaines en 2009,soit deux semaines supplémentaires. De plus, le chiffre d’affaires réalisé cette année est supérieur de 13%.
Il faut souligner
acances de Pâques : le nombre de contrats vendus a augmenté de + 13,5 % par rapport à la même période en 2009
Saison estivale 2010 : les gîtes ruraux ont connu un taux de remplissage supérieur de 12% par rapport à la saison 2009.
Le tourisme départemental par secteur d’activités :
LES SITES TOURISTIQUES 4,5 millions de visites enregistrées sur l’ensemble des sites !
Le Futuroscope 2010, l’année de tous les records : Il enregistre une forte croissance de sa fréquentation avec 1 825 000 visiteurs accueillis, (soit 130 000 curieux de plus qu’en 2009, +8%) et de son chiffre d’affaires (87 millions d’euros, +10%). Le Parc doit son succès à son positionnement unique sur le marché des loisirs, répondant à une double vocation, ludique et pédagogique, au renouvellement des contenus et à une offre interactive et sensorielle « Danse avec les robots » en 2006, « les animaux du futur » en 2008, ème « Arthur l’aventure 4D en 2010 et bientôt la nouvelle attraction « le 8 continent » qui sera présentée au visiteurs le 9 avril prochain…
Le tourisme départemental par secteur d’activités :
LES SITES TOURISTIQUES
Le calendrier des tendances :
acances de Pâques : les sites touristiques ont connu une explosion de leur fréquentation :+ 15% au Futuroscope, + 14% à la allée des Singes, + 24% au Roc aux Sorciers, + 7% à l’Ile aux Serpents, et entre 15% et 20% aux Géants du Ciel.
Période « Mai uin » : elle ne correspond pas au format que nous avions connu en 2009.En effet, l’absence des ponts du mois de mai ajoutée à une mauvaise météo qui s’est prolongée usqu’en uin ont certainement ralenti l’arrivée des touristes.
Saison estivale :Un ét culture et dsous le signe de la patrimoine ». Les sites culturels comme Le Vieu Cormenier et le Roc au Sorciers ont été articulièrement scités ar les touristes cette saison : respectivement+13% et +7% en juillet ains que +23% et + % en août.De plus, les bases de loisirs ont été très prisées par les touristes notamment au mois de uillet en fonction des pics de chaleur répétéspersonnes enregistrées à la piscine1 800 (e : er des bois de Saint Pierre à la date d 1 août, soit une hausse de 43% par rapport à la même période en 2009).
Le tourisme départemental par secteur d’activités :
LES MANIFESTATIONS CULTURELLES
2000 manifestations complètent l’offre touristique de notre département. Ainsi, on pourra noter :  20 000 visiteurs conquis pa le Fa West pou le Weekend des er bisons à Valdivienne (1 mai);
ème  la 16 édition de « sport et collection » su Vienne a réuni plus de 20 000 personnes (5 et 6
le circuit du Val de ;
 50 000 spectateurs pour le festival des « Heures Vagabondes » (15 concerts gratuits entre le 10 et le 27 août);
 La huitième édition de la foire médiévale de ChâteauLarcher a remporté un vi succès avec 20 000 visiteurs accueillis (18 et 19 septembre);
noter : Les ournées du patrimoine attirent chaque année de plus en plus de visiteurs (1300 visiteurs accueillis à l’abbaye de St Savin, le musée SainteCroix et l’Hypogée des Dunes ont reçu 1290 visiteurs, …).
70 roducteurs et artisans se sont retrouvés lundi 14 juin, sur le site d’exception des carrières de Normandoux, our échanger et créer une synergie avec le rofessionnels du tourisme. Cette journée aura ermis de mettre en lumière toutes le épites touristiques du département afin de faire revenir et fidéliser les visiteurs.
CONCLUSION
La Vienne bénéficie de résultats favorables boostés pa demande des courts séjours.
la
En proposant une offre touristique abondante et structurée, le département répond parfaitement à la demande actuelle des vacanciers. Les touristes peuvent découvrir de nombreux sites sans parcourir de trop longues distances.
Grâce à sa stratégie de communication et de commercialisation, le département accroit son attractivité et profite d’un bon positionnement : mise en place de la vente en ligne su le site internet www.tourismevienne.com, édition du salon Proxi’Loisirs tous les deux ans qui rassemble plus de 200 exposants et 25 000 visiteurs, création d’une chaîne touristique diffusée dans les hôtels et les Offices de Tourisme du département, réalisation de campagnes d’affichage dans métro parisien, et plus récemmentdéveloppement d’une pplication pour Smartphone, Futurotour, qui offre aux touristes es informations en temps réel et en fonction de leur position éographique.
L’accent mis su un accueil qualitatif et professionnel toujours lus important ainsi que la modération tarifaire et le travail des équipes du tourisme face au nouvelles habitudes des vacanciers ont également contribué à cette performance.
Nous avons connu cet été, comme en 2009 et même depuis quelques années, une explosion des « réservations de dernière minute » liée au nouvelles habitudes du touriste qui retarde de plus en plus son choi pour profiter des « bonnes affaires ».
Les records de fréquentation enregistrés au Futuroscope pou l’année 2010 viennent conforter un bilan plutôt satisfaisant pou le tourisme dans la Vienne.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.