Chasse au Trésor

De
Publié par

Chasse au Trésor

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 107
Nombre de pages : 24
Voir plus Voir moins
 
  
 
         
Chass
au T
e
 
 
résor
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Énigmes
de la Chasse
au trésor
 
 
 Présentation   C’est tout à fait inopinément, à l’occasion d’une rencontre fin mai avec Muriel Gleizes et Jean Berthe, que nous, Jean-Roger et Hedwige Mercier, avons décidé de relever le défi d’organiser une chasse au trésor dans le cadre de la fête de l’Estiu 2007. Par manque de bénévoles disponibles, l’équipe d’organisation de Les claous de la Paumo se voyait, en effet, contrainte de faire l’impasse sur cet élément de la fête du village qui avait constitué un temps fort de l’Estiu 2005 sous l’égide de M. et Mme Covato.  Lors d’une réunion de préparation de la fête estivale tenue une quinzaine de jours plus tard au complexe associatif de La Palme, nous avons été prévenus en toute transparence qu’aucun budget n’avait été inscrit pour cette activité. Aussi savions-nous, dès le départ, que nous disposions de moyens limités que les organisateurs mettaient, malgré tout, à notre disposition. Cette chasse au trésor a finalement coûté 80 euros à l’Estiu.  Nous présentons, ici, nos remerciements aux organisateurs de cette grande fête estivale de La Palme pour nous avoir donné carte blanche ainsi qu’à Manoëla Weiss pour son concours inestimable et à Janine Courtois pour son dévouement. Nos remerciements vont également aux « chefs d’escale  qui ont accepté de jouer le jeu en recevant les participants et en leur donnant moult explications. Nous remercions également les membres de Voix de femmes pour la paix (Francine Chapuis et Henriette Jalabert) qui nous ont aidés à faire de cette entreprise une réussite.   Le concept  Nous avons opté dès le départ pour une chasse au trésor fondée sur l’ apprentissage culturel et le mérite  ainsi que sur une relation adultes-jeunes .  C’est la raison pour laquelle, outre des aspects sécuritaires, nous n’avons laissé partir aucun enfant âgé de moins de 14 ans sans adulte (voir règlement). Ainsi les énigmes pouvaient-elles faire appel à un minimum de culture générale et de jeu de l’esprit.  L’idée de base a été de situer cette activité dans le contexte médiéval de las Claous de la Paumo et de permettre aux participants de faire connaissance avec le village pour ce qui est des estivants ou de mieux connaître leur lieu de vie pour ce qui est des Palmistes.     Préparation de la chasse au trésor  Nous avons sillonné le village pour déterminer des lieux d’accueil potentiels des participants et des énigmes et pris contact avec plusieurs Palmistes nous servant de « chefs d’escale . (Voir l’itinéraire de la chasse au trésor 2007.)
 
 Rédaction des énigmes Le but étant de trouver les combinaisons ouvrant les deux cadenas maintenant le coffre fermé, six énigmes ont été composées donnant chacune lieu à la découverte d’un chiffre. En en-tête de chaque énigme, figurait un texte donnant des précisions historiques sur La Palme ou le Moyen-ge. (Voir les énigmes.) Les textes accompagnant les énigmes ont été rédigés sur la base d’informations recueillies dans des ouvrages réputés ou auprès de Palmistes tels Henri Gleizes ou Françoise Sallan.  Constitution du trésor Nous avons constitué le trésor en lui donnant une caractéristique médiévale :  Conception-réalisation d’une tunique ornée de la croix du Languedoc pour que l’enfant vainqueur participe à la procession de l’après-midi. Fabrication d’une épée en bois décorée par deux jeunes enfants en vacances à La Palme pour compléter la parure.  Conception-réalisation d’une « Petite histoire du Moyen-âge  donnant des informations sur les grandes tendances sociales, économiques et culturelles de cette époque lointaine.  Fabrication d’une bourse en tissu pour abriter 15 euros en pièces de 50 cts pour donner une réelle impression de trésor.  Fabrication d’une seconde bourse abritant quelques petits bijoux fantaisie.  Divers objets tels deux bougeoirs en cristal, un porte-crayon en bois, des paquets de bonbons, une bouteille de vin Estiu, un pot de confiture Anita et des bricoles…  Confection-réalisation d’un sac en toile aux couleurs de l’Estiu pour que le vainqueur emporte le trésor et que le coffre soit conservé pour d’autres occasions.  Rédaction de questions subsidiaires Afin de départager les équipes ayant trouvé les deux bonnes combinaisons ouvrant le coffre, il a été décidé, non pas de tirer au sort le vainqueur, mais de poser des questions subsidiaires.  Ces questions ont été rédigées à l’avance et les réponses étaient contenues dans les textes introductifs des énigmes.      La chasse au trésor en elle-même  Les boîtes métalliques enfermant les énigmes ont été déposées incognito dans leur lieu d’accueil vers 9h30. Les inscriptions ont démarré à 10h du matin pour s’achever à 10h30. Les participants étaient autorisés à se lancer à l’assaut aussitôt l’inscription remplie avec pour consigne de revenir au point de départ à 12h30.  Nous avons eu 49 participants constituant 15 équipes, pour 60 % composées de non-Palmistes. Dans leur majorité, les équipes comptaient un ou deux parents et deux enfants en moyenne.
 
 Il s’avère que les participants ont joué la course contre la montre ; sans doute n’avons-nous pas été suffisamment explicites sur la durée impartie à cette chasse au trésor, donnant largement le temps de dialoguer avec les « chefs d’escale  et les villageois.  Les deux combinaisons des cadenas ainsi que les questions subsidiaires étaient contenues dans une enveloppe préparée à l’avance ; les résultats ont été annoncés par une personne neutre (Suzanne Massol, La Palme Rando) ne figurant pas au nombre des organisateurs de la chasse au trésor pour éviter tout litige.  Six équipes sur les 15 engagées ont trouvé les bonnes combinaisons, ce qui laisse entendre que le niveau de difficulté était correct (voir commentaires). Suzanne a elle-même posé la première question subsidiaire départageant les ex æquo. Ce fut la bonne. Une équipe a donné la réponse sur le champ.  Le vainqueur a correctement entré les combinaisons des cadenas ; le coffre était ainsi ouvert et son contenu avait son propriétaire.  Il a ensuite été procédé à l’adoubement du vainqueur, fait chevalier de l’Estiu par Jean-Roger Mercier drapé dans une magnifique robe de Consul narbonnais. Sa maman a été faite Gente Dame de l’Estiu. Un parchemin, fait maison, leur a été remis.  Cinq lots de consolation (Petite Histoire du Moyen ge, une boîte de bonbons et une bouteille de vin Estiu) ont été distribués aux détenteurs des bonnes combinaisons qui s’étaient fait damer le pion lors de la question subsidiaire.  Une fiche de commentaires était disponible sur le stand pour recueillir les impressions des participants et faire mieux la fois suivante. (Voir fiche de commentaires.)          
 
 
  
 
 
Chasse au Trésor Règlement - La participation à la chasse au trésor de la Fête de l’Estiu requiert l’inscription – gratuite - auprès des organisateurs le jour de la Fête, ainsi que l’acceptation du présent règlement. - Les enfants de moins de 12 ans au jour de la Fête ne peuvent participer seuls à la chasse au trésor. Ils devront obligatoirement être accompagnés d’au moins un adulte pour pouvoir s’inscrire et participer. Les enfants de 12 à 14 ans pourront participer seuls à la condition expresse de disposer d’une autorisation écrite de leurs parents. - Les inscriptions à la chasse au trésor commenceront à 10  heures du matin sous la fresque , Avenue de la Mer, à La Palme, le 10 août 2007 et se termineront à 10h30 le même jour. Les concurrents inscrits prendront connaissance de la première énigme sur place et pourront commencer la chasse au Trésor dès leur inscription et la signature de la décharge usuelle effectuées. - Le retour de la chasse est fixé à 12h30 . Tout concurrent arrivant après cette heure limite sera éliminé. - Les participants remettront aux organisateurs, à 12h30 au plus tard, les deux nombres obtenus par la résolution des énigmes, dans l’ordre, donnant la combinaison des deux cadenas à trois chiffres ouvrant le coffre. Les participants n’ayant pas trouvé les bonnes combinaisons seront éliminés. Si plusieurs participants ont trouvé les deux bons nombres, ils seront départagés par une question subsidiaire. Chaque équipe de participant désignera un capitaine d’équipe chargé de répondre aux questions au nom de ses coéquipiers (voir ci-dessous) - Le premier concurrent qui donnera la bonne réponse sera autorisé à ouvrir les cadenas, - Si cet essai est fructueux, le capitaine et son équipe remporteront le « trésor  contenu dans la malle et on passera à la remise des lots de consolation, - Si le premier essai est infructueux, une deuxième question subsidiaire sera posée et ainsi de suite jusqu’à ce que la malle soit ouverte par un participant  Les lots de consolation seront alloués aux cinq détenteurs des bonnes combinaisons des cadenas, départagés -par des questions subsidiaires une fois que la malle a été ouverte, - Aucune contestation ne sera admise après affectation du contenu de la malle au trésor et des lots de consolation.                 Petits Conseils Gratuits   N’oubliez pas de vous munir de papier et de crayon/stylo  N’hésitez pas à demander des informations et des conseils aux passants et, en particulier, aux habitants de La Palme  Ne prenez qu’un exemplaire de chaque énigme et laissez les autres en place pour les prochains concurrents  Faites preuve d’enthousiasme et d’initiative, mais aussi de fair-play et de gentillesse. C’est un jeu.  
 
     
 
Bulletin d’inscription et de participation  Nom : Prénom : Adresse : Ville : Code Postal : Pays : Liste des autres membres de l’équipe :    responsables d’accidents que moi ou mes co-équipiers causeraient ou subiraient pendant cet évènement.   Date et signature :  Détermination des chiffres permettant l’ouverture des cadenas de la malle au trésor :  Enigme Solution Premier cadenas Numéro 1 Numéro 2 Numéro 3 Deuxième cadenas Numéro 1 Numéro 2 Numéro 3      
renoens ru sasetnus s tet paesa  urtl  aocrus ma proésor souasnoilib erppserors niga etélet onnais cnce issagèeludr e  temtncca lje. teepdnerp eJà trap saJrp i
Première escale
 Je suis né à La Palme le 15 juillet 1883. Jai été médecin dans la marine et jai connu une fin tragique. Jétais à bord du Dixmude, un ballon dirigeable qui a été détruit par une tempête le 23 décembre 1923. Mon village natal a fait de moi un héros en me dédiant une rue et en plaçant une plaque sur la maison où jai vu le jour.   Partez à la recherche de ma demeure. Indices : Mon nom commence par un P et finit par un R.   J’ai écrit « Mais on meurt parfois sur la mer jolie …Pourquoi ne pas vous diriger vers elle après votre inscription.. Faites la somme des chiffres du nombre d’années que j’ai passées sur cette terre et vous obtiendrez le premier chiffre de la combinaison du premier cadenas fermant le coffre abritant le trésor que vous cherchez aujourd’hui. Mon petit jardin ne paye pas de mine, mais ouvrez grand les yeux et vous dénicherez la boîte renfermant les indications pour accéder à la seconde escale.    Je vous propose une remontée dans le temps. Remontons ensemble à l’époque du Moyen ge qui a donné à La Palme des sites prestigieux, célébrés dans le cadre de cette fête les claous de la Paumo.  
 
Deuxième Escale  La vigne a été implantée dans notre région par les Grecs 5 siècles avant Jésus Christ. Au Moyen ge, on mesurait le vin en muid, qui à Paris valait 268 litres. Dans un muid il y avait 144 pots ou 288 pintes ; des mots qui restent dans notre langage, en particulier la pinte pour la bière, mais aussi pour décrire  létat dne personne ayant u trop bu « il est complètement pinté .  Le vin était transporté par bateau ; on comptait les gros chargements de vin en barriques, pipes ou queues, mais aussi en tonneaux, autant de mesures qui sont des multiples du muid. Les tonneaux furent inventés par les Gaulois (plus pratiques que les amphores utilisées dans lantiquité).     Moi, Léopold Marius Pélissier, je vous dis d’aller regarder de plus près ce récipient qui a traversé le temps. Un tonneau est à deux pas d’ici, dans un domaine qui est un véritable musée du vin où vous êtes attendus.  Admirez tous ces vieux outils servant à la culture de la vigne. Regardez bien au mur. Le nombre de ciseaux à tailler vous donnera le 2 è chiffre de la combinaison du premier cadenas.  Laissez votre œil fureter partout en tentant d’imaginer où le 3 è parchemin peut bien se cacher.  Indice : Un récipient qui, maintenant, sert surtout d’objet d’ornement.    
 
Troisième Escale  Au début du 13 e  siècle, le village de La Palme était composé de 3 fiefs ayant chacun sa propre population, son église et son cimetière : outre les deux fiefs de Glavanel (aujourdhui disparu) et Saint Pancrace (dont il reste une magnifique chapelle), celui de St Jean, au centre, où était le château, et qui sétait constitué à partir du prieuré concédé à labbaye de La Grasse (actuel village de Lagrasse) par Louis le Débonnaire en 814 . La légende relate larrivée de religieux qui traversèrent à pied toutes les Corbières (40 km) en un jour et arrivèrent à Saint Jean le dimanche des rameaux, autrement dit des Palmes. Cest du nom de cette fête quils nommèrent le nouveau prieuré Saint Jean de La Palme.  Allez droit devant vous en direction du château en ayant une pensée émue pour le chantre du romantisme dont vous arpentez la rue et qui a écrit « objets inanimés, avez-vous donc une âme .  Rendez-vous au saint lieu abritant un homme de Padoue. La somme demandée pour lui rendre un hommage flamboyant avec une chandelle longue et effilée vous donnera le 3 e chiffre de la combinaison du premier cadenas donnant accès au trésor.  Sur le mur extérieur de la bâtisse, dans la courette de l’édifice, faîtes fonctionner vos méninges et le 4 e parchemin s’offrira à vous. Indice : 41 ans est l’âge du défunt.       
 
Quatrième Escale  Au 13 è  siècle, linstruction se développe à grands pas ; le développement des affaires exige des bourgeois quils sachent lire, écrire, compter, comprendre le dialecte français, grande langue du commerce. Des écoles sont créées pour quils acquièrent cette formation indispensable. Même la classe chevaleresque et les châtelains se piquent de savoir lire et écrire. La France connaît un grand rayonnement littéraire qui favorise lancrage du style gothique qui se dégage progressivement des formes romanes grâce aux recherches des architectes fondées sur une meilleure connaissance des mathématiques.    Ne quittez pas le bord de mon dirigeable et poursuivons ensemble notre voyage à l’époque médiévale en passant sous cette très ancienne voûte. Imaginez le bruit des sabots des chevaux en vous dirigeant vers cette fameuse porte palmiste dont le nom, à une lettre près, est celui d’un tube creux servant à lancer des projectiles par la force du souffle. Rendez-vous maître de la petite place joliment arrangée par ses habitants. Tendez la main aux belles de nuit qui font un parapluie au 5 e parchemin.  Dos à la plaque de la rue bordant ce petit coin enchanteur, celle de l’auteur de « Notre Dame de Paris  qui est un hommage à l’architecture moyenâgeuse, vous lirez le numéro de cette charmante maison ornée d’un bignonia, plante adorant notre contrée. Ce chiffre correspond au premier tour de clé du second cadenas ouvrant sur le trésor.      
 
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.