CinéLycée

De
Publié par

epuis la consommation culturelle création du des français et plus cinéma, à l a précisément le cas du Dfin du cinéma. C'est un XIXème siècle et plus art considéré comme un précisément en 1895 moyen de distraction, par les frères Lumière permettant de se qui considéraient cette cultiver, et d einvention sans avenir le s'instruire.cinéma c’est peut à peut imposé comme un objet de consommation culturelle. La consommation c’est un ensemble de Nous répondrons à la comportement réalisés question suivante : Le par des individus, des cinéma est-il toujours entreprises ou un état. un moyen de Dans cette explication divertissement nous verrons la apprécié des Français ? Nous verrons si le cinéma à toujours été au plus haut niveau puis si les français ont toujours été attirés par le cinéma malgré les différentes évolutions.puisque l’on passe d e400 millions d’entrées pendant cette année à 370 millions en 196 0donc une très grande baisse (30 million sd’entrées en moins).Ceci fut prouvé par des analyses du Trésors public et du CNC en comparant la fréquentation et les redevances TV . Mais l ae cinéma est, télévision n’est pas l edepuis 1955, seul moyen de concurrencé 1 divertissement qui vient Cpar des NTIC faire baisser la qui peuvent être consommation des profitables.
Publié le : dimanche 8 janvier 2012
Lecture(s) : 24
Nombre de pages : 11
Voir plus Voir moins
epuis la création du D cinéma, à la fin du XIXème siècle et plus précisément en 1895 par les frères Lumière qui considéraient cette invention sans avenir le cinéma c’est peut à peut imposé comme un objet de consommation culturelle. La consommation c’est un ensemble de comportement réalisés par des individus, des entreprises ou un état. Dans cette explication nous verrons la
consommation culturelle des français et plus précisément le cas du cinéma. C'est un art considéré comme un moyen de distraction, permettant de se cultiver, et de s'instruire.
Nous répondrons à la question suivante :Le cinéma est-il toujours un moyen de divertissement
apprécié Français ?
des
Nous verrons si le cinéma à toujours été au plus haut niveau puis si les français ont toujours été attirés par le cinéma malgré les différentes évolutions.
e cinéma est, depuis 1955, C concurrencé 1 par des NTICqui peuvent être profitables. Nous avons remarqué que l’arriver en masse de nouvelles technologies de pointe bouleversent très peu la fréquentation cinématographique. En effet, l’arrivée de la Télévision vers 1955 a commencé à faire baisser la fréquentation
1Les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication regroupent lestechniquesutilisées dans le traitement et la transmission des informations, principalement de l'informatique, de l'Internetet destélécommunications.
puisque l’on passe de 400 millions d’entrées pendant cette année à 370 millions en 1960 donc une très grande baisse (30 millions d’entrées en moins).Ceci fut prouvé par des analyses du Trésors public et du CNC en comparant la fréquentation et les redevances TV . Mais la télévision n’est pas le seul moyen de divertissement qui vient faire baisser la consommation des ménages Français au niveau du cinéma puisqu’il y a aussi le magnétoscope qui arrive au début des années 80 juste après une longue « descente au enfer » d’environ 179 millions d’entrée en moins. Ce nouveau moyen permet de regarder un film déjà paru dans les salles obscures et l’avoir pour toujours. Voici la raison pourquoi le
magnétoscope fait son appariation dans les grandes crises du cinéma. Et enfin, l’apparition ressente des DVD et des Blu-ray 2 Disc remettent en place l’expression de crise du cinéma. ais le Cinéma M peut compter sur des atouts qui auront un plus grand effet sur les ménages français. Premièrement pour faire face au magnétoscope et au premier lecteur DVD, le cinéma crée les Multiplex qui sont de grands cinémas avec des salles pouvant accueillir plusieurs centaines de personnes. La fréquentation raugmente grâce à ces
2 C’est un format de disque numérique breveté et commercialisé par l’industriel JaponaisSonypermettant de stocker et restituer desvidéogrammesenHaute Définition.
derniers puisqu’ils touchent de plus en plus de personne en s’installant en périphérie des villes et cela depuis leur tout début, et en proposant plus de film à l’affiche. Puis plus récemment, puisque cela date de 2008, c’est la 3D qui apparait et rebooste l’envie du cinéma par rapport au ménage Français. Et enfin, disons que la Télévision, présenté d’abord comme une NTIC néfaste est présenté aussi comme un atout puisque dans certaine émissions, et cela depuis les années 1990, certaine star du cinéma font la promotion de leur propre film et la Bande annonce est diffusé. Nous pouvons effectivement dire que certaine technologies dégrade la fréquentation et d’autre la booste.
ous avons remarqué N que depuis un certain temps le prix d’une place à augmenté puis baissé et que les salles obscures se remplissent de personnes de tout âge. Tout d’abord, nous remarquons que le cinéma, et cela depuis sa création coute cher. En l’espace de 13 ans (1946-1959) le prix d’une place de cinéma à augmente de 5,46 % puisque l’on passe de 26 Anciens Francs (0.26 Francs ; 0.4€) à 168 Anciens Francs (1.68
Francs ; 2.58€). Depuis 1959 le prix d’un billet de cinéma ne fait que d’augmenter puisque jusqu’en 1995, l’augmentation ralentit puisqu’elle est de 1.51 %. Ce que les Français ne savent pas c’est qu’ils payent pour le film du 3 fait de la TSA et du visa d’exploitation. Le prix d’un billet à des conséquences sur la fréquentation. Mais depuis peu on remarque que les prix continuent leurs augmentations mais aussi que les salles se remplissent de personnes de plus en plus âgées.
3
Taxe spéciale additionnelle crée en 1959 par le CNC qui consiste à prélevé 10,72% du prix d’un billet. n effet, la
salles se modifie au cours du temps ce qui modifie la production des films. Une étude comparative montre se « papy-boom », elle montre qu’en 1993 il y avait 14.3% de personne de plus de 50 ans et en 2009 il y avait 31.1 % de cette même tranche d’âge. Cette affluence à repris depuis 1995 même si depuis longtemps les personnes de plus de 50 ans allaient déjà au cinéma. Cette augmentation
peut s’expliquer, puisque le pouvoir d’achat des retraités augment d’année en année contrairement aux autre classe sociale. Nous remarquons que se sont grâce aux personnes de plus 50 ans que le cinéma Français fonctionne puisqu’ils le préfèrent. Près de plus de la moitié (54 %) des personnes de cet âge vont au cinéma exclusivement pour les films occidental contre 20% pour les films Hollywoodien. Ceci exprime aussi que le cinéma est toujours le moyen de divertissement apprécié des Français.
Les commentaires (1)
Écrire un nouveau message

17/1000 caractères maximum.

le-trimeur

Très sympa cette petite analyse ! Il faudrait ajouter l'impact du piratage maintenant. C'est juste dommage qu'il y ait tant de pages blanches, ça gâche un peu la lecture. Mais merci pour l'analyse !

lundi 9 janvier 2012 - 11:30

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

CinéLycée 1

de quentin49