Dossier expérience baladodiffusion

De
Publié par

Dossier expérience baladodiffusion

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 84
Nombre de pages : 18
Voir plus Voir moins
 
 
  Dossier expérience baladodiffusion
  Ce dossier fait le point sur l'utilisation pédagogique de ce nouvel outil dans le cadre des établissements de ParisTech. ParisTech a mené une expérimentation avec Apple en mai 2007, qui s'est conclu par une table-ronde. Vous pouvez consulter le programme et le compte-rendu de cette table ronde, les résultats d'une enquête sur l'attente des étudiants, la présentation des modalités techniques de cette expérimentation. Vous trouverez une introduction à la baladodiffusion dans l'article "Podcasting... de quoi parle-t-on" Pour approfondir ce sujet, vous pouvez consulter le dossier réalisé par Educnet en mars 2007 . qui présente des exemples d'usages : http://www.educnet.education.fr/dossier/baladodiffusion/default.htm . Si vous êtes intéressés par une utilisation pédagogique de la baladodiffusion, n'hésiter pas à contacter les correspondants dans votre établissement.  
Sommaire A)  Podcasting... de quoi parle-t-on.............................................................................................2  B)  Expérience « podcasting » : table ronde à l'ENST ................................................................3  C)  ParisTech expérimente le “podcasting” Compte rendu de la table ronde du 7 juin 2007  5  D)  Aspects techniques de l'expérimentation podcasting ............................................................7  E)  Enregistrer un cours : retour d'expérience des enseignants ...................................................9  F)  Enquête sur les attentes des étudiants .....................................................................................11      
 
A)  Podcasting... de quoi parle-t-on  Le Podcasting ou la baladodiffusion est un moyen de diffuser des fichiers audios ou videos sur Internet. Il permet aux utilisateurs, via un abonnement, d'automatiser le téléchargement d'émissions pour leur baladeur numérique (tel que l'iPod) ou sur leur ordinateur personnel pour une écoute immédiate ou ultérieure. Les technologies désormais standardisées permettent une production et une utilisation très simples.  Pour fonctionner, le podcasting utilise la technologie de l'abonnement aux flux RSS (de l'anglais Really Simple Syndication). Les flux RSS permettent de recevoir directement l'information (textuelle et audiovisuelle) à la demande.  En résumé, en vous inscrivant à un podcast via un flux RSS, vous téléchargerez automatiquement les derniers éléments audios ou videos mis en ligne sans avoir à visiter régulièrement le site diffuseur.  Quelques avantages d'ordre pédagogiques  Au niveau étudiant • Ecouter et re -écouter (ou regarder) au moment choisi et utile (se concentrer sur la prestation de l'enseignant pendant son cours, prise de note allégée) • Améliorer la compréhension d es étudiants étrangers (re-écouter le cours autant de fois qu'on le désire) Consulter à n'importe quel endroit et sur n'importe quel lecteur  • Permettre de choisir les supports les mieux adaptés à son apprentissage (diversification des supports d'apprentissage)  Au niveau enseignant • Conserver des traces des prestations (pour rédaction ultérieure le cas échéant)  • Permet de compléter ou remplacer une partie d'un cours le cas échéant (de façon à consacrer plus de temps aux discussions avec les élèves : enseignement plus participatif) • Permettre à l'enseignant de s'autoévaluer (améliorer les points faibles de son enseignement)  • Utiliser comme matériel supplémentaire (au même titre qu'un exercice à faire à la maison)  • Reprendre dans un podcast les éléments essentiels d'un cours • Diversifier les situations pédagogiques   Au niveau école • Accompagner les innovations pédagogiques souhaitées par les étudiants et les enseignants  • Rendre disponibles les ressources produites (en mode contrôlé / en mode libre) • Contribuer à la réussite de chacun  • Baisser les coûts de production de ressources   Sources : Wikipédia / Educnet / Université de Lyon 2   
2  
B)  Expérience « podcasting » : table ronde à l'ENST  Contexte Le groupe ParisTech Libres Savoirs a lancé avec les enseignants des écoles de ParisTech une expérimentation sur les usages pédagogiques du « podcasting ». Le principe est d'enregistrer en direct ou en préparation un cours donné par un enseignant pour qu'il soit écouté / vu sur différents supports (ordinateur, balladeur numérique, etc.). A chaque enregistrement fait, l'élève abonné au site pédagogique du cours est informé et peut télécharger l'enregistrement (voir article sur le podcasting).   L'objectif de cette expérience était d'évaluer l'intérêt du « Podcasting » pour les élèves et enseignants des écoles de ParisTech.  L'évaluation était organisée en deux temps : Dans un premier temps, expérimentation et enquête auprès des élèves : - Un enregistrement d'enseignants volontaires a été réalisé selon différentes modalités. Entre avril et mai 2007, plusieurs cours de des Mines et de Télécom Paris ont été enregistrés de façon expérimentale avec la technologie Apple. Différentes situations ont été testées (de l'enregistrement en direct du cours donné devant les élèves à l'enregistrement en différé d'un cours sans élève) utilisant différents médias (son, vidéo) ; avec ou sans support de cours (transparents le plus souvent) intégré à l'enregistrement. Exemple d'enregistrement de cours : http://www.mines-paristech.fr/ingenieurcivil/SitesIC/Balado/materiaux_2A.html - En parallèle des enregistrements, une enquête a été menée auprès des élèves des différentes écoles sur les usages possibles du podcasting dans leurs écoles. Ils seront en particulier interrogés sur la complémentarité de ce type de supports par rapport aux autres ressources utilisées pour leur formation, sur ses avantages et ses inconvénients. Pour consulter les résultats de cette enquête, cliquez ici.  Dans un second temps, retour d'expérience, synthèse des résultats et discussion autour d'une table ronde à destination des enseignants : les cours enregistrés et les résultats de l'enquête ont nourri ce débat afin d'évaluer les usages du podcasting et permettront d'élaborer des recommandations pour le déployer dans nos écoles.  Programme de la table ronde 14h00 Introduction A. Galisson (Télécom Paris) 14h15 Ce qu'est ou non le « podcasting » Apple 14h30 Le « podcasting » dans l'enseignement sup. en France aujourd'hui S. Lemarchand (Télécom Paris), K. Oliver (Mines Paris) 14h45 Témoignages d'enseignants expérimentateurs (Mines Paris et ENST) 15h15 Débat 16h15 Bilan de l'enquête auprès des élèves S. Lemarchand et K. Oliver 16h35 Débat 17h30 Conclusion   
3
 
Un article a été publié suite à cette expérimentation : LEMARCHAND S., OLIVER K., « Enregistrement de cours en vue de leur baladodiffusion. Avis et retours d’expérience des élèves, des enseignants et des internautes » Revue Distances et Savoirs TICE, Enseignement supérieur et formation , vol ; 7 n°2/2009.   
 
4
 
C)  ParisTech expérimente le “ podcasting”         Compte rendu de la table ronde du 7 juin 2007    Depuis quelques semaines, le Groupe ParisTech expérimente le « podcasting » au sein de ses locaux. Le « podcasting » ou « baladodiffusion » est un outil de plus en plus utilisé, permettant de diffuser des fichiers son ou vidéos sur internet. L'utilisateur s'abonne et reçoit alors automatiquement ces fichiers sur son ordinateur. Au sein de ParisTech, ceci se traduit par l'enregistrement de cours ou conférences donnés par des professeurs ou des intervenants ; et la consultation possible à distance par d'autres personnes : élèves inscrits au cours ; élèves désirant choisir une option, ou simples curieux. La baladodiffusion peut aller jusqu'à être une bande annonce réalisée par les professeurs concernés, comme c'est le cas actuellement à HEC. Bien évidemment, c'est à l'établissement de définir qui a accès ou non à ces supports pédagogiques.  La baladodiffusion présente de nombreux atouts. Tout d'abord il permet la diffusion de cours et de conférences auprès d'un public plus large que leur public habituel. Ainsi, à l'ENS, où les conférences sont enregistrées et diffusées depuis 2001, « la diffusion de ressources sous forme de « podcast » a permis de doubler du jour au lendemain le public touché, dont seulement 10% appartient à l'ENS » souligne Juliette Roussel, responsable de la diffusion des savoirs de l'ENS. Le podcasting s'avère en réalité être un coup de pub incroyable pour l'Ecole qui le met en place, ce qu'ont d'ailleurs bien intégré de grandes Universités américaines comme le MIT ou Standford. Les étudiants étrangers y trouvent également leur compte, la baladodiffusion leur permettant de réécouter tout ou partie d'un cours mal compris.  Une enquête réalisée auprès de 800 élèves de ParisTech, majoritairement francophones, met en lumière ce qu'attendent les étudiants d'un tel support. Il est vrai que la majorité des étudiants utilise des ressources numériques trouvées sur internet pour préparer leurs cours. La baladodiffusion serait un support pédagogique présentant des atouts bien à lui. Ses avantages sont en effet immédiats : rattraper un cours ou un TD ; préparer un examen ; revenir sur un cours auquel l'élève a assisté ; mais également suivre un cours auquel il ne serait pas inscrit officiellement ou mieux en connaître le contenu avant de s'y inscrire. Et, comme le soulignent certains professeurs d'universités de la mouvance baladodiffusion, un cours podcasté est d'autant plus enrichissant qu'il est diffusé avant qu'il soit tenu, car les élèves venant y assister interagissent plus volontiers avec l'enseignant. Les élèves ont cependant soulevé des craintes quant à leur participation à des cours filmés.  Quel est le retour sur l'expérience menée par ParisTech ? La baladodiffusion a été expérimentée au cours de 12 classes, amphithéâtre ou TD, grâce au concours d'enseignants volontaires. Voici quel a été leur constat : la caméra peut intimider les élèves qui n'osent pas participer, ou plus surprenant, elle peut brider les professeurs qui hésitent à s'exprimer librement. On peut cependant imaginer que ces peurs s'atténueront avec le temps. Les professeurs estiment aussi qu'ils auront à adapter les supports pédagogiques, par exemple scénariser leurs cours pour ce nouveau format. En effet, ce qui est écrit par le professeur au tableau, comme les formules et dessins, risquent de ne pas apparaître distinctement à l'image. Concernant les droits de propriété intellectuelle, il sera également nécessaire de demander une autorisation au préalable. Mais l'intérêt des enseignants
5  
est bien là : ils ont été nombreux à se proposer comme volontaires et une cinquantaine d'enseignants ou personnel des écoles de Paristech ont pu échanger sur le sujet lors de la table-ronde.  La baladodiffusion s'avère donc être un bon complément de cours, et par la même occasion il pourrait également être un excellent moyen de communiquer sur le groupe ParisTech Libres Savoirs ?  
 
6
 
D)  Aspects techniques de l'expérimentation podcasting   Architecture des équipements dans Podcast Producer  Podcast Server permet une production automatisée de Podcast. Il repose sur de nombreux projets OpenSource intégrés ou réimplémentés dans Mac OS X. Hautement configurable et utilisant les standards du marché il permet une acquisition en temps réel ou différé d'un contenu multimédia (sons, images, vidéo, diapositives) pour produire et publier différents formats multimédia. Le schéma de principe est le suivant :  
 
image Apple  Coté enseignant, voix, vidéo et document (provenant de Mac ou Windows) sont stockés dans la station d'enregistrement (recording station). Ensuite, l'ensemble est traité (ajout/suppression, synchronisation...) pour produire différents formats : audio, vidéo basse résolution, vidéo haute résolution, iPod, flash, MP3, AAC, etc., puis déposé sur le serveur de podcasting pour téléchargement ou streaming.  Modes d'enregistrements Plusieurs modes d'enregistrements sont possibles tels que décrits dans les Room1 à Room5  
7  
image Apple
 
 Il est possible de combiner deux sources vidéos, par exemple, alterner l'image du conférencier avec une autre entrée vidéo (vidéo projecteur) Coté étudiant, le cours est soit téléchargé ou streamé pour visualisation.  
 
8
 
E)  Enregistrer un cours : retour d'expérience des enseignants  Contexte  Dans le cadre de l'expérimentation de la baladodiffusion dans ParisTech, des enseignants volontaires ont été enregistrés de façon expérimentale avec la technologie Apple. Différentes situations ont été testées (de l'enregistrement en direct du cours donné devant les élèves à l'enregistrement en différé d'un cours sans élève) utilisant différents médias (son, vidéo) ; avec ou sans support de cours (transparents le plus souvent) intégré à l'enregistrement.  Activités et format d'enregistrement - 9 cours devant les élèves (2 vidéos & 6 enregistr. son +transparents) - 1 cours réalisé sans élèves (enregistrement son + transparents) - 2 TD devant les élèves (1 enregistr. son + transparents & 1 vidéo)  Acteurs - 10 enseignants écoles des Mines et de Télécom Paris  - 2 « cellules TICE » + 2 services audiovisuels et informatiques 2 correspondants Apple - Moyens : Enregistrement : mac-mini et mac Pro, caméra et micro-cravatte ; traitement : podcastserveur, diffusion : serveur + sites intranet des écoles.  Domaines des cours enregistrés : - Matériaux, Mécanique de la rupture, - Introduction à la finance de marché, - Math de l'ingénieur et applications à l'ingénierie financière, - Réseau et routage - Traitement de la parole et des signaux audio-fréquences - Raisonnement naturel et artificiel - Histoire des télécom, Histoire de l'art  Retour des enseignants volontaires  Préparation de la séance enregistrée Dans l'ensemble, les enseignants volontaires n'ont pas modifié leur façon de préparer leur cours. Une enseignante a allégée ses transparents pour faciliter l'écoute des internautes.  Pendant l'enregistrement Au début du cours, certains enseignants ont appréhendé l'enregistrement en ayant peur de dire des "bêtises". Certains se sont posés des questions sur la clarté de leurs propos. Puis la caméra et le micro se font vite oublier. La plupart des enseignants ont fait attention au rendu final en allant moins vite, en articulant mieux, en écrivant plus gros au tableau, en décrivant les figures au lieu de les pointer ou en essayant de moins bouger.  
9  
Après écoute Globalement, s'écouter est quelque peu déroutant car on découvre sa voix, son accent... voire ses tics comportementaux. Certains ont même trouvé quelques longueurs. Un enseignant juge nécessaire une scénarisation minimale du cours enregistré et de son usage pour l'élève (au sein de l'unité d'enseignement). La qualité de l'enregistrement est fondamentale, les problèmes de qualité de son ont rendu certaines expériences inaudibles. Suite aux tests, les étudiants étrangers sont demandeurs d'autres enregistrements de cours. Le choix de diffusion (Internet ou intranet) peut impliquer une attention particulière portée au contenu des supports (transparents). Enfin, si quelques pistes (tableau blanc numérique) sont proposées pour intégrer les interactions informelles du cours, la perte d'informations (tableau, expérience,...) parait corrélée à un enregistrement automatique simple. Ce type de support ne peut être qu'un complément pour le cours.   
 
10
 
F)  Enquête sur les attentes des étudiants  Dans le cadre d'une journée d'information à destination des enseignants des Ecoles de ParisTech sur l'apport pédagogique de la vidéo et du podcasting, nous avons souhaité recueillir le point de vue des étudiants. Ce questionnaire a cherché à identifier leurs habitudes, leurs attentes et leurs craintes quant à l'introduction de la vidéo et du podcasting dans les pratiques pédagogiques. (La durée du questionnaire était d'environ 10 min). Nous avons recueillit 789 observations , provenant de la majorité des écoles de Paristech.  Profils des étudiants ayant répondu  Cette première série de questions avait pour but de mieux connaitre le profil des étudiants qui ont répondu au questionnaire. Les élèves des formations Initiales ont répondu massivement au questionnaire. Il en ressort que la moitié des élèves travaillent seuls en dehors des cours et qu'ils vont souvent en cours. Ils sont : - Pour  87,4% en formation Initiale ; 12% en formation continue ; 0,6% en formation doctorale - pour  94,9% francophones (langue maternelle) et 5,1% non francophones.  Quelles sont leurs habitudes de travail ?  « comment travaillez-vous ?» :  
« Quelles qu'en soient les raisons, vous êtes Jamais : 0,4% présent en cours : », ils ont répondu : Parfois : 17,6%  Souvent : 48,7% Systématiquement : 33,3%    Leurs pratiques actuelles vis-à-vis des supports numériques  Cette partie visait à connaître leurs pratiques et habitudes vis-à-vis des supports pédagogiques numériques. La recherche d'autres supports de cours sur Internet n'est pas systématique pour 51% des élèves. Il faut tout de même noter que 30% consultent souvent des ressources extérieures. Ces ressources proviennent en premier choix de sites externes (MIT, AUF, UniversitySurf, etc) et du site de l'école. En second choix, ils se tournent majoritairement vers leur bibliothèque. Enfin, nos élèves sont plutôt bien équipés, ils possèdent pour la plupart un lecteur mp3 (77%) et un ordinateur portable (86%). Mais ils n'utilisent pas ces moyens pour enregistrer leurs cours.
11  
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.