Dossier Redécouvez les coins “nature” sétois

De
Publié par

Dossier Redécouvez les coins “nature” sétois

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 75
Nombre de pages : 40
Voir plus Voir moins
ontZorSpitcad eum sétiv,scélo einicapelle des smunicipam enitlutropu: sivctésitdetua dCenonaén elottues tjeuns16 couruocéd al àstnelaopurE ldee rtve tûo9002rf.o6enui7jetll a -
Culture Le Théâtre de la Mer, scène incontournable de la région
Le magazine de la ville
Dossier Redécouvez les coins naturesétois
Amuordélèilee na uExv abngeulixs tairtspoeLDse srtex.issJ  p euopstdeli  4sajd egusi e ,ecnslo  eusms,réia rcerép uarFrrtianis çsnoieés rteC esommeimesim tahnsea r rsllasastele C et l ueevtr tuo ,note leiré seunet teraxzaaLu el ea maîtres-nageurs-sauveteurs : “Vous êtes les ambassadeurs de la ville auprès des bai-Dans le cadre d’ungneurs. Sachez être à leur disposition, éduquez les néophytes pour éviter les inci-projet sur les joutes,dents. Ces tenues vous permettront d’être vus et identifiés”. Serge Malvezin, prési-François Michaux,dent départemental de la Fédération de sauvetage et secourisme, a remercié le maire professeur à l’écolepour la mise à disposition de véhicules et de matériel adaptés à la surveillance des municipale desplages. Entre autres nouveautés, beaux-arts, a faitles sauveteurs disposent désormais appel au quidne tuplle-métaqieuont systrage ser edsépercarbtelet  es deatllrseudeibri déf vainqueur , Auliament distribués aux enfants, sou-Saint-Louis ré en i, ui s’ st e vEovlaonngteileirsst  prqêté auà t tters téuo,setois reemiop  euqerD.perd se ns ànclie tnev nts, lui ont taillé un costume sjeuur-. mIle sau rsee,r vpiu idse  ilm aa nponseéq upionu ra quux ielsn fpauisse nqtu lie dessiner.viurs,siteforp ed  ed retigela plateount es céruti.é Une excellente année pour Fernande Avec près de 5000 spectateurs au total, l’édition 2009 du festival Quand je pense à Fernande a été particulièrement réussie. Les têtes d’affiche ont tenu leurs promesses et de multiples innovations ont été apportées, qui seront reprises et développées dans les éditions futures. Depuis sa création, l’équipe du festival souhaitait organi-ser des rencontres autour de l’écriture et de la composition, ce qui a pu être fait cette année avec une journée de lancement à l’Espace Georges-Brassens sur le thème des cultures urbaines. La table ronde animée par Nasty a apporté des éclairages particuliers sur cette part importante de la création française. Cette jour-née a été agrémentée par la présentation des ate-liers de La Passerelle, animés par l’association l’Arrière Plan. Une opération qui sera sans aucun doute renouvelée en 2010, avec d’autres thèmes liés à la programmation du festival. Fidèle à sa devise, Quand je pense à Fernande, a soutenu la jeune création en progr ammant de jeunes artistes en première partie de chaque soirée. D’Olivia Ruiz à Sinsemilia en passant par I am, la programmation a atti ré un public très nombreux et particulièrement enthousiaste. Quant à la soirée Rien à jeter, elle s’est déroulée sous le signe de la convivialité avec une sardinade offerte aux 500 personnes venues écouter les jeunes talents de demain. Le jeu se fête en plein airMer : un pôle d’excellence à Sète La ludothèDans le cadre du Grenelle de la mer initié par le ministère de l'écologie, de l'éner-sont alliées qpuoeu dr uc écleénbtrreer  lsao cfiêatle  Vmilolenfdriaanlec hde ue tj elué cdoalen s mleus nimceiipllaeleu rdese sc obenadiutxi-oanrst,s  esnegie, du développement durable et de l'aménagement du territoire, plusieurs struc-présence de Nadia Taouil, élue aux centres sociaux et à l’action sociale pour la jeu-tures maritimes de la ville sont allées à la rencontre des sétois. Le lycée de la mer Paul-Bo é une journée portes ouvertes et la Région Languedoc-enanevs esuce n.l  aCm Caesogtn mlief ipqaurec  e sddpeesas c bjeee uadexu ,xj -eoaunr.t t sDp eeq rummi uiasl  taidcpecl edusée icalolniui lvmar iartm ilaoensn si,df eepsrtrnaoitpèiorosenés, e nss eoe utnrv apeanasrufttoeérns mamraianaittsr-pae Roonllsiusnoiteva alloarobé is cen o aanrgeés rul enj uonrrqaulumsa ra eutcr gl eo iCseapn pagnieking de la criée pour rencontrer les différents acteurs du port. De son côté, l'Ifremer aounst si pdue  staesmteurs erd easv ejce duexs  jeenu x bpoliuss classiques. Laprès-midi, des enfants de tous âgesdes erlite atsenl rus ehcrehcer déco pu on ate, ffré sid relvuirioaticpl ses dnscârg ,srxe xua eitificneq iuuqse faPendant deux joutê ées s52a sn . menaient la visi 'envi-rcgéeéena tnslt oss,re s t saodnnedt  ista ofqfururonanodtiéussl  ttedose u ettje e aludax o sloedise-- cneébélchpê Ue.a iurep itarq nonnement ro euol  aaluganrid a'nnnoec ruqe Sète a été cho ertnec  remerfIMéa  ldeanrrtedi àéGim sR oiardrdireu ler ducteulld'exôle un p ,snaécO-ruE neéopur eumtiornsco ée isie pour accueillir le siège du ce ence fseoscsieétuér.s  Pdaersa llèblement, deux pro-qui associe 25 instituts eaux-arts propo-de recherche européens. saient des ateliers de fabricationLe maire François de jeux de plateau. Le tout enCommeinhes, présent à mu ue grâce à l’intervention deces journées, s'est félicité lvaa tcsoliiaqrses e dme usnaixcoipphaol.n e Edgua lceomnseenrt-quvelermeuipd e eonecttlaed tvéd pole rep le associée à l’événement, l’écolerecherche et le travail autour de l'économie de a restauration des joueurs.la mer à Sète.” 2dretalana a etèS ed a lleel les s10udrué  mqoius panct 04-67-74-14-15de parution. Service communication, hôtel de ville 34206 Sète cedex. Tel. 04-99-04-70-80 / Fax / Email : communication@ville-sete.frédent le mois Directeur de publication : Michel Tauler, Directeur délégué : Laurent Drajkowski, Rédactrice en chef : Tiphaine Collet. Rédactio n : Jean-Hervé Mirouze, Michel Dumergue, Bernard Baraillé, Jocelyne Vanel. Photos & maquette : service communication - Alexandra Frankevitz. Impression : Pure Impression S.A. Siret n°39455070100038. Dép ot légal mensuel. Les informations doivent êt re transmises au service communication avant
on dSèuten,  scihèrcle, itqoumee IIIlUy anva itnfouoleuvevndereadiu12 jduinoàrlat omaiterr nelàle Alga s-Vmardaa,teentrrenTreiollelteet MVétaairriesd:aparents, grands-parents, sAMivèaeccclo e lnee q 2upedcodériuved rih siotsserme de Sètoroch, tede quninuv li de ientier,publotnG saed liirtoor de âcGr. unevi seguanrerunhei eestên , teisq unun uoevua une fresque ainefêa  lurle  dteérp tneiop stnesaquiet m étallésstd fnnaés sgéiueirannoétill ,sam ei plusieurs perscélo,em ia suass François Comm au trava es rmet eenfants, aidés de leurs oubliées, des moments cultes et convi-parents, le long mur viaux à travers des images marquantesgris à l’entrée de l’éta-qui donnent tout son sens au récit. Deloc erune œuvst parédemtns elbsies quoi se remémorer les grandes étapes de la orée.Le nouveau do v i ertoir a s é t o i s e .été intégralement D i s p o -financé par la Ville n i b l epour un montant de d a n s274 000 euros. Sa t o u t e sconception répond à l e stoutes les exigences de l i b r a i -l’éco-conception et ries aus’intègre ainsi dans la prix depolitique environnementale de la municipalité, peut accueillir jusqu’à 50 enfants. Le maire, accompagné de l’ad-1 9 , 9 0joint aux bâtiments communaux Emile Anfosso, a apprécié le confort et le design de cette vaste salle de repos aux euros.couleurs vives que les petits ont très vite adopté en la comparant à une chaussette géante. Sète accroît son offre de logements sociaux Première concrétisation de la volonté municipale d’imposer 20% de loge- teur de l’OPH, M. Montaudon, PDG du promoteur Omnium Finances, ments sociaux dans tous les programmes privés, la résidence Le Raphaël ainsi que Jean-Baptiste Giordano, vice-président du Conseil régional. Ce a été inaugurée mercredi 3 juin par François Commeinhes, maire de Sète type d’opération, baptisé VEFA (vente en état futur d’achèvement) per-et président de l’Office public de l’habitat (OPH), Emile Anfosso, direc- met à l’OPH de produire davantage en s’associant avec des privés, et ce pour un moindre coût. “1 300 euros le m2de surface habita-ble, tel est le coût de revient pour l’OPH des 8 logements sociaux que contient cette nouvelle résidence (sur 42 au total), soit bien moins que si nous avions construit nous-mêmes”, a souligné Emile Anfosso. “Cette réalisation est l’exemple même d’une coopération public/privé bien conçue et bien menée. D’autres opérations de ce type sont en cours, notamment à la carrière du Ramassis et d’autres seront lan-cées de manière à répondre aux besoins de la population sétoise en termes de logement”, a ajouté François Commeinhes. La Ville, qui est l’une des trois seules du département à approcher la barre des 20% de logements sociaux imposée par la loi solidarité et renouvellement urbain, vient de relancer la conférence du logement, après un bilan intermédiaire dressé fin mars. Réunissant une ving-taine de professionnels - banquiers, promoteurs, architectes, bailleurs sociaux, collectivités territoriales, associations de consommateurs… - celle-ci s’est fixé pour Coup de pouce pour 65 enfantsLes Pieds-noirs ont leur mémorial Le maire François Commeinhes et l’adjointe à la jeunesse Pierrette Roucoulet ontSamedi 6 juin, une centaine de remis les certificats “Coups de pouce” à 65 élèves des cours préparatoires. Leurspersonnes ont assisté à l’inaugura-enseignants avaient repéré leurs difficultés en lecture et, dans le cadre du dispo-tion du mémorial des sétois sitif de réussite éducative, ont pu les remettre sur les rails. Les enfants, venus avecd’Afrique du Nord, au cimetière umarin, en présence d’Yves lae urersm pisa ràe ncths,a cauu nc eunnt rec eartéirféi cdatu  tCéhmâotieganua-nVte rdte,  olenut rést ée ffféolritcsi tépso pura rr laet trmaapierre  lqeuirKodderitzsch, président du Haut retard. Ils ont ensuite assisté à un spectacle animé par un griot africain.conseil des rapatriés, du maire François Commeinhes et du dépu-té Gilles d’Ettore. Mis en œuvre grâce à la volonté de la Maison des Pieds noirs et du Cercle algérianiste, ce projet qui vise à offrir un lieu de recueillement et de mémoire à tous ceux qui n’ont pas pu faire suivre leurs défunts en métropole, a été rendu possible grâce à l’octroi par la ville d’une concession perpétuelle. Erigé en haut du cimetière, sur un emplacement offrant une vue dégagée sur la Méditerranée, le mémorial est composé d’une table d’orientation de l’Afrique du Nord, surmontée d’un bronze offert par l’artiste Marina Di Dona et rsdneuéoppmureséar srbeacevnh oteea,nm nsq tp uvluiao cneueeslt um f caeemnmlltai elr dlqdeu uu sec oirr eumsldepiétemiecè, tpr eeod nretmr aalacanri cinmené ,é eel mts uuolnria  rtdeuteen,s  n apbt ilodourésnd c  eldaqmreu ébel  laFé nrmaoMnuaétçsid oqiiatsuce ecrCsro aordndeméo enmn.so e tiràAne v hveveoicsl t.lcr eee,3
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.