FLÉAUX MONDIAUX ET SANTE DANS LES PAYS EN VOIE DE DÉVELOPPEMENT

De
Publié par

FLÉAUX MONDIAUX ET SANTE DANS LES PAYS EN VOIE DE DÉVELOPPEMENT

Publié le : jeudi 21 juillet 2011
Lecture(s) : 182
Nombre de pages : 5
Voir plus Voir moins
FLAUX MONDIAUX ET
SANTE DANS LES PAYS EN VOIE DE DVELOPPEMENT1- Le paludisme 2- La tuberculose 3- La lpre 4- Le cholra 5- La peste 6- La grippe 7- Les famines 8- Sant dans les PVD
1- LE PALUDISME
Dfinition : Le paludisme, que lon a aussi appele “malaria”, est une maladie infectieuse due  des parasites inoculs  lhomme par certains moustiques. Cette infection protozoaire est une des plus graves du monde, mortelle dans bien des cas. Elle provoque des nauses, vomissements, tremblements, fivres leves.
Localisation : Le paludisme touche les zones tropicales dfavorises dAfrique, dAsie et dAmrique Latine, lAfrique tant de loin le continent le plus touch avec 90% des cas de paludisme recenss dans ses zones tropicales.
LEurope connat des cas de paludisme dits dimportation. En France, en 1999, plus de 7000 cas ont t rapports dont une vingtaine de dcs : 95 % ont t contracts lors dun voyage en Afrique subsaharienne.
      42 
Chiffres : Le paludisme tue un enfant toutes les 30 secondes en Afrique. Elle dcime entre 1 et 3 millions de personnes par an, selon les estimations de lOMS. Ce dernier estime que 40% de la population mondiale sont exposs  cette affection tropicale la plus rpandue, chiffre qui ne cesse de progresser (dtrioration des systmes de sant, rsistance accrue aux mdicaments et aux insecticides, etc).
Prvention – traitement : Il nexiste pas,  ce jour, de vaccin contre le paludisme. La prophylaxie, cest  dire la prvention, consiste  prendre des mdicaments justement prventifs et  sentourer de prcautions (moustiquaires, rpulsifs, etc). La chimioprophylaxie, cest  dire la prise de mdicaments pendant la crise, nassure pas de couverture infaillible contre le paludisme. Dans certaines zones, les parasites du paludisme ont dvelopp une rsistance aux mdicaments les plus courants et les moins chers pour traiter la maladie
2- LA TUBERCULOSE
Dfinition :La tuberculose est uneinfection bactrienne provoque par le bacille de Koch. Trs contagieuse, elle se transmet par voie arienne. Une personne infecte par la bactrie peut ne pas dvelopper la maladie pendant des annes. La maladie provoque de la fivre, toux, perte de poids, entre autres.
Localisation : Mme si lAsie est terriblement touche par ce flau, le taux estimatif d’incidence par habitant est presque deux fois plus lev en Afrique subsaharienne qu’en Asie du Sud-Est, avec prs de 400 cas pour 100 000 habitants. Lpidmie de sida, dans ces rgions contribue  aggraver la maladie. Les deux maladies conjointes sont mortelles. LOMS estime que la tuberculose est responsable de 40 % de la mortalit des malades du sida en Afrique.
      43 
Chiffres : La tuberculose tue prs 2 millions de personnes chaque anne. Une personne tuberculeuse non traite peut infecter de 10  15 personnes dans lanne.
LOMS estime que cette pidmie mondiale est de plus en plus dangereuse et quelle constitue une urgence sanitaire au niveau plantaire. Lorganisation pense quentre les annes 2000 et 2020, 35 millions de personnes non traites  temps, mourront de tuberculose, dans le monde.
Prvention – traitement : Le vaccin du BCG (signifiantbacille de Calmette et Gurin)est cr en 1921 par un mdecin et un vtrinaire qui lui ont donn leur nom. De nombreuses tudes ont montr une efficacit modre du vaccin. Systmatique depuis 1950, il nest, depuis juillet 2007, plus obligatoire, en France, pour les jeunes enfants de moins de 6 ans.
Lorsque la maladie est dclare, un isolement est prfrable. Le malade reoit une association dantibiotiques sur une assez longue dure (de 6 mois  2 ans).
3- LA LPRE
Dfinition : La lpre est une maladie infectieuse chronique provoque par une bactrie, qui a toujours t un flau marqu par lexclusion des malades. Peu contagieuse, elle se transmet par gouttelettes des voies buccales ou nasales. La lpre a cette particularit davoir une incubation fort longue (environ 5 ans). Elle provoque des infirmits svres.
Localisation : Les zones les plus touches par la maladie sont : lAfrique inter tropicale, lInde, la Chine, lAsie du sud est, lAmrique centrale et du sud. La France mtropolitaine a radiqu la lpre mais elle subsiste toujours dans certains dpartements doutre mer.Chiffres : La lpre touche 91 pays dans le monde, mais est considre par lOMS comme un problme de sant publique dans 14 pays dAfrique, dAsie et dAmrique latine. Elle touche prs de 2,8 millions de personnes dans le monde.Prvention – traitement : viter que la maladie ne saggrave, tel est le but de la prvention de la lpre. Le traitement est l encore une polychimiothrapie (association de mdicaments) dune dure de 6  24 mois. Aujourdhui, le traitement mdical permet la gurison complte de la grande majorit des malades.
      44 
4- LE CHOLRA
Dfinition : Le cholra est une toxi-infection contagieuse due  un bacille, caractrise par une dshydratation intense et des diarrhes. Lissue est mortelle en l’absence de traitement. La contamination est orale, d’origine fcale, par l’eau des boissons ou des aliments souills.Localisation : Le cholra svit dans les rgions tropicales surtout en Afrique et en Asie, en Inde, au Bangladesh, au Pakistan, et partout o l’hygine est dficiente. Il est prdominant dans les zones de concentration de population ou de promiscuit. Cest pour cela quil est une des particularits des camps de rfugis.
endmiquesporadique(source Wikipdia)
Chiffres :Le cholra touche environ 300 000 personnes par an dans le monde, dont prs de 10 000 en meurent. Lhistoire a connu sept grandes pandmies, cest  dire des pidmies mondiales de cholra. La septime a commenc en 1961 et svit encore aujourdhui.
Prvention – traitement : Le traitement est surtout bas sur une r-hydratation massive (5  6 litres en 3  5 heures au dbut). Le recours aux antibiotiques nest que secondaire. Le vaccin, nassurant pas une protection efficace, a t abandonn. Un vaccin oral est homologu dans certains pays. La prvention consiste souvent en une information des populations o le niveau sanitaire est rudimentaire. On y enseigne lhygine de leau, de lalimentation, des mains, des selles et les mthodes de chloration par leau de Javel.
      45 
5- LA PESTE
Dfinition : La peste est une maladie bactrienne principalement vhicule par les rats, et transmise  lhomme par les piqres de puce.
Localisation : La peste est radiqu de beaucoup de pays industrialiss mais svit toujours en Afrique, en Asie et en Amrique. Elle fait partie des maladies actuellement r-mergentes dans le monde. Les foyers de peste les plus importants se situent  Madagascar, en Rpublique Dmocratique du Congo et en Tanzanie.Chiffres : Prs de 40 000 cas humains de peste ont t dclars  lOMS par 24 pays au cours des quinze dernires annes.Prvention – traitement : Lisolement est une des premires mesures. Le traitement se compose dantibiotiques. Les vaccinations de la population sont gnralises. Puis suivent une dsinsectisation et une dratisation intensives.6- LA GRIPPE
Dfinition : La grippe est une maladie infectieuse et contagieuse qui prend la forme de pandmies entrecoupes de petites pidmies saisonnires localises. Cest une des maladies les plus anciennes que lon connaisse. La maladie affecte diffrentes espces, en particulier les volatiles chez qui elle est la plus frquente. Cest pour cette raison quon la nomme longtemps «peste aviaire», «grippe aviaire» ou «grippe du poulet».
Localisation : La grippe touche aussi bien les populations de pays industrialiss, comme le ntre, que les pays pauvres, comme le Moyen Orient, do part souvent le virus (population vivant en promiscuit avec les animaux).
Chiffres : La maladie touche bien plus de personnes que lon ne croit. Lestimation de la pandmie de grippe de 1918 varie de 20  100 millions de morts. Si 96 % des morts attendus pour la prochaine pandmie, surviennent dans les pays pauvres, cest aussi  cause du paludisme, du sida, des pidmies de maladies infectieuses qui dciment ces pays. La mortalit suppose dune pandmie humaine serait comprise entre 51 et 81 millions de personnes, avec dnormes variations dun pays et dun continent  lautre.
      46 
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.